Maroc: Que se passe-t-il à M'hamid El Ghizlane ?

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 29 Janvier 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Une manifestation des populations locales à M'hamid El Ghizlane qui se situe à 25 km des frontières maroco-algériennes vers le sud-est seulement, a vite tourné en actes de violence. Ces actes ciblaient notamment la gendarmerie et le caïdat local. Aussitôt, des arrestations s'ensuivirent.


    Actuellement, la situation à M'hamid El Ghizlane reste tendue. Cela fait longtemps que des manifestations se tiennent, à l'initiative notamment des diplômés chômeurs.


    Mais cette fois, les choses ont débordé leur cadre normal. Que s'est-il passé ? Une grogne locale a éclaté contre les autorités et surtout contre certains éléments de la gendarmerie. Mercredi après-midi, une manifestation des diplômés chômeurs s'est vite transformée en un affrontement violent entre forces de l'ordre et manifestants. Certains éléments des forces auxiliaires et de la gendarmerie ont été légèrement blessés suite à cet affrontement.

    En surnombre patent, les manifestants dont des femmes et enfants, avaient pris d'assaut le siège du caïdat qu'ils ont saccagé. La brigade de la gendarmerie Royale, mal aimée par les populations locales, s'est vue à son tour attaquée violemment par des jets de pierres. Les rues avoisinantes ont vu des pneus brûlés suite à un incendie d'une voiture.

    Des sources fiables ont indiqué que cette voiture a été choisie parmi d'autres garées au bas côté, parce qu'elle appartient au chef de la gendarmerie. Ce quidémontre, selon les mêmes sources, toute la colère des populations locales envers ce corps d'Etat. Par la suite, les éléments de la gendarmerie ont arrêté une dizaine de personnes impliquées dans ces actes de vandalisme dont deux auraient été déférés devant la Cour d'appel de Ouarzazate. Jeudi le même jour, un sit-in fut également organisé par la population pour revendiquer la libération des détenus. Cette fois, le rassemblement s'est déroulé dans le calme.

    Source - AllAfrica.Com
     

Partager cette page