Maroc Telecom Le slam c'est quoi?

Discussion dans 'Scooooop' créé par imadici, 1 Avril 2007.

  1. imadici

    imadici Pr. Ìpşø Fąċŧǿ...

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    18
    Le SLAM est un mouvement artistique, culturel et social importé des Etats-Unis dont le principe est de rendre la création et l’expression orale de la poésie accessible à tous.

    [​IMG]

    Le SLAM démocratise donc la poésie en donnant la parole à celui qui la veut, le temps d’un texte, quel que soit son style :

    C’est le lien entre écriture et performance qui encourage les poètes ou slameurs à se focaliser sur ce qu’ils disent et comment ils le disent : une véritable célébration de l’art oratoire sur scène !


    À l’origine, le mot « SLAM » désigne en argot américain « Claque » ou « Impact » ; comme lorsqu’on dit en anglais « Slam the door » qui signifie « claquer la porte ».

    C’est ainsi que le nom de cette nouvelle vague de poésie contemporaine a été choisi, car celle-ci est censée impacter l’auditeur. Chaque mot doit retentir comme une claque, et chaque phrase doit être saisissante et imagée, afin de secouer et d’émouvoir l’auditoire.

    Le SLAM, d’où ça vient ?

    Le Slam est né en 1984 lorsque Mark Smith, ouvrier en bâtiment et poète, mit en place une série de lectures dans un club de jazz à Chicago. Il cherchait à donner un nouveau souffle aux scènes ouvertes de poésie en faisant participer le public aux scènes.

    En 1986, Smith rencontra Dave Jemilo, le propriétaire du Green Mill (un club de jazz de Chicago et ancienne retraite d'Al Capone), avec l'idée d'organiser une compétition de poésie hebdomadaire les dimanches soir. Jemilo l'accueillit, et le Uptown Poetry Slam naquit le 25 juillet de cette année. Smith tire le nom de la terminologie du base-ball et du bridge, et institue les bases de la compétition, y compris le fait que les juges soient choisis parmi le public, et des prix en monnaie pour le gagnant. Le Green Mill devint le lieu pour les poètes performeurs, et le Uptown Poetry Slam continua d'avoir lieu tous les dimanches soir. D’autres villes aux Etats-Unis dont New-York ont très vite suivi l'idée, et depuis lors, le Slam est devenu une forme d'art international, se concentrant sur la participation du public et l'excellence poétique.

    Aujourd'hui, le Slam est présent en France, Allemagne, aux Pays-Bas, en Angleterre, pour ne nommer que quelques pays, et se propage petit à petit au Maroc.

    Les règles du SLAM!

    - Les poètes peuvent traiter n'importe quel sujet, dans n'importe quel style.

    - Les poètes doivent utiliser leurs propres textes.

    - L'utilisation d'instruments de musique ou de musique préenregistrée est interdite.

    - L'utilisation d'accessoires est interdite. La performance du poète doit reposer sur son texte et sa relation avec le public. Cette règle est importante car elle vise

    à rappeler que l'art du Slam se concentre uniquement sur les mots, et non sur les objets.


    - Les costumes et les déguisements sont interdits. Le poète doit porter les vêtements qu'il porte dans la vie de tous les jours.

    - "L'inspiration" : Un poète a le droit de s'inspirer du travail (mots, textes, paroles) d'un autre et de l'intégrer à son propre travail. En revanche, se contenter de répéter le travail d'un autre est interdit.

    - Limitation des passages dans le temps : chaque performance sera chronométrée par quelqu'un chargé de tenir le décompte des minutes : chaque passage sera limité à cinq minutes. Dix secondes supplémentaires seront gracieusement accordées aux poètes qui en ont vraiment besoin. Au-delà de ce temps réglementaire, le poète se verra attribué une pénalité.

    source
     

Partager cette page