Maroc Telecom, une action recommandée à l'achat

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 16 Octobre 2006.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    C'est ce qui ressort de la dernière note de recherche de Crédit du Maroc Capital. Les analystes recommandent l'achat du titre coté de l'opérateur historique jusqu'au cours de 147,8 DH. Dopées par un secteur en plein développement, les fluctuations de l'action devraient, en effet, permettre le maintien d'un rendement élevé.

    C'est un fait. Le domaine des télécommunications est en pleine expansion et mutation. Il a totalisé, au 30 juin 2006, plus de 13 millions de mobiles soit 23,4% par rapport à la même période de l'année précédente.

    Le taux de pénétration passe ainsi de 33,6% à 44,3%. Pour ce qui est du fixe, les prémices pour une reprise de la croissance avec le lancement des nouvelles licences sont probables. Le développement de l'ADSL devrait également rétablir cette activité à des niveaux honorables et corriger la baisse du parc global de la téléphonie fixe de 2,9%. En clair, avec la fin du monopole dans cette activité, précisément, Maroc Telecom devra redoubler d'agressivité.

    L'argument de taille sera le prix. La bataille a, déjà, commencé. Les litiges sur les tarifs d'interconnexion entre les trois opérateurs en présence l'attestent. Dans le segment des abonnés Internet, d'ailleurs, la baisse tarifaire de l'ADSL (et même sur les frais d'accès) a permis de booster le chiffre d'affaires de Maroc Telecom.

    Ce dernier -y compris l'activité du fixe- s'est hissé à plus de 6 milliards soit un accroissement de plus de 6% par rapport à la même période de l'année précédente.

    D'un autre côté, l'environnement concurrentiel avec l'attribution d'une seconde licence dans l'activité du fixe à Méditélécom et une troisième à Maroc Connect devra induire une baisse des tarifs à l'instar de ce qui s'est passé pour le mobile. «Maroc Telecom demeure pour l'heure le principal fournisseur d'accès à travers sa filiale Casanet, propriétaire du portail Menara», signalent les analystes financiers.

    Sur le marché du mobile, l'attribution des licences 3G aux trois opérateurs présents dans le secteur changera également la configuration actuelle du marché. «Le prix payé par licence est de 360 MDH auxquels viennent s'ajouter des frais de participation au réaménagement du spectre, soit 84 MDH par opérateur», avancent les analystes de la filiale du Crédit du Maroc.

    Selon eux, «les objectifs de couverture de Maroc Telecom en 3G qui seront relativement modestes (39/50) dans un premier temps, ne s'éloignent pourtant pas trop de ceux de Maroc Connect qui a obtenu une note de 43/50».

    En clair, il n'est pas à craindre une montée en puissance du dernier opérateur cité ci-dessous. Spécifiquement pour l'opérateur historique, son parc de mobile s'est accru de 67,4% au terme du premier semestre 2006.


    Maroc Telecom compte ainsi 8,9 millions d'abonnés dans le pôle mobile, soit une augmentation de 24,2% par rapport au même mois de l'année dernière.
    Le volume du chiffre d'affaires a atteint le niveau de 6957 MDH.

    Au final, les perspectives s'avèrent bonnes. L'orientation globale des fondamentaux semble l'être aussi. L'optimisation des choix d'investissement demeurera toutefois le signe de démarcation de l'institution à l'extérieur du territoire national.

    Ses visées en Afrique devraient être génératrices de valeur ajoutée. Il en va de la rentabilité de l'entreprise…
    Le top management de l'opérateur historique semble l'avoir bel et bien intégré dans son business plan.

    Source - LE MATIN
     

Partager cette page