Maroc: Trois terroristes marocains en cavale

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 17 Mai 2006.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Nouakchot, Madrid et Rabat sont à la recherche de trois terroristes en fuite depuis deux semaines.

    Membres du Groupe islamique combattant marocain (GICM), ils ont réussi à s'évader d'une prison de la capitale mauritanienne. Les autorités de ce pays les présentent en tant que membres liés à la nébuleuse Al Qaïda. Des informations ont, par ailleurs, fait état que les trois intégristes auraient atteint les côtes des Iles Canaries à bord d'une patera; cela a suscité des craintes. Après les attentats terroristes du 11 mars 2004 à Madrid, la direction du GICM choisit cette région comme base de lancement de ses actions en Europe après les séries d'incarcérations d'un bon nombre influent de ce groupe. Sa proximité avec le Maroc a motivé ce choix de courte durée. L'arrestation de Hassan Haski, en décembre 2004 à Lanzaorte, un des leaders de ce groupe, a freiné les aspirations du GICM.


    La fuite des trois intégristes d'une prison en Mauritanie a fait l'objet d'une attention bien particulière du côté de Madrid. Aux craintes des citoyens relayés et largement amplifiés par la presse locale, se sont ajoutés les calculs des partis politiques.

    Une question orale a été par ailleurs récemment présentée par un parti canari au parlement au chef du gouvernement espagnol. M. Zapatero s'est montré d'ailleurs convaincu de l'"absence d'éléments ou d'indices" proRabat

    Barcelone-Arsenal, une finale de rêve

    uvant l'arrivée des trois terroristes à bord de patera aux Iles Canaries. L'information de l'évasion des trois terroristes confirme, si besoin en est, que la région du Sahel est devenue un fief pour les intégristes du GICM et du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC). Les informations faisant état de l'existence de camps d'entraînement dans cette région, sont prises au sérieux par les services anti-terrorisme au Maghreb et en Europe.

    Source - AllAfrica.Com

     

Partager cette page