Maroc-UE/ Accord de pêche:Bruxelles accepte plusieurs conditions marocaines

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 30 Juillet 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    La délégation marocaine qui négocie avec Bruxelles les modalités pour la conclusion d’un accord de pêche devrait rentrer à rabat dimanche, fort probablement avec le protocole paraphé dans les serviettes.

    Les premiers jours des négociations entre les deux parties se sont déroulés dans une atmosphère constructive et un climat de dialogue très favorable.

    Le troisième jour, les deux délégations ont tenu des séances de travail marathonéennes et sont restées autour de la table des négociations toute la nuit du mercredi à jeudi afin d’en finir et d’aboutir au plus vite à la signature.

    De source proche de la délégation marocaine conduite par M. Tarmid, Secrétaire générale au Département des pêches maritimes, on apprend que la communauté européenne a fait preuve de compréhension vis-à-vis des doléances marocaines et aurait accepté presque toutes les conditions marocaines.

    Selon Mme Mireille Thom, porte-parole de Joe Borg commissaire européen à la Pêche, les négociations en vue d’un accord de pêche entre le Maroc et l’UE définissant les conditions d’accès des bateaux européens aux eaux marocaines ont "bien progressé, l’atmosphère est très positive et constructive".

    Une conférence de presse devait être organisée hier jeudi dans l’après-midi à Bruxelles pour présenter le bilan des discussions.


    Si les détails techniques de l’accord n’ont pas encore filtré (du moins jusqu’au au moment de la rédaction de cet article), il est confirmé que les pêcheurs communautaires n’ont pas droit d’accès aux pêcheries des céphalopodes et des crevettes. Mais aussi qu’ils n’auront pas droit à la pêche des anchois.

    Pour ce qui est du nombre des licences accordées aux Européens dans le cadre de cet accord « nouvelle génération », les informations qui nous sont parvenues font état que Bruxelles et Rabat seraient arrivés à des points de concordance sur plusieurs conditions, telles le nombres des licences, le zoning, les pêcheries etc. ...

    Toutefois, jusqu’à hier 13 h GMT, il restaient encore quelques affinités à apporter à cetrains détails techniques, nous souligné M. Mohammes Tarmidi chef de la délégation marocaine à Bruxelles.

    « Si nous arrivons à les affinir, nous annoncerons ce jour la bonne nouvelle sinons, nous passerons nous continuons à y travailler jeudi et vendredi pour affinir les détails » a souligné le Secrétaire général du département des pêches maritimmes.


    Par: Ali BENADADA
    Source: L'OPINION.
     

Partager cette page