Maroc/UE: Le Parlement européen refuse de ratifier l’accord de pêche

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 12 Avril 2006.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Un désaccord entre Bruxelles et Strasbourg
    Une question s’impose : Qui a le plus besoin de l’accord de pêche ? Le Maroc parce qu’il serait dans un besoin urgent des 40 millions d’euros de compensation, ou bien les 119 bateaux de pêche européens qui n’attendent que l’occasion d’investir, pour les racler à volonté, les eaux territoriales marocaines ?


    Prévue pour mars 2006, l’entrée en vigueur de l’accord de pêche signé en juillet 2005 entre Rabat et Bruxelles ne cesse d’être reportée à des dates ultérieures. Motif : le Parlement européen refuse de ratifier le protocole de pêche pour cause de l’inclusion dans l’accord des provinces du sud marocain.

    Et pourtant, l’accord a été on ne peut plus clair dans ses termes pour délimiter la zone de pêche marocaine. Dans l’alinéa (a) de son deuxième article, il définit “la « Zone de pêche marocaine » à savoir les eaux relevant de la souveraineté ou de la juridiction du Royaume du Maroc". C’est clair et net.

    Mardi dernier, le parlement européen a refusé, par 127 voix contre 53, de ratifier l’accord de pêche en procédure d’urgence.

    Contacté par l’AFP, le Secrétaire Général du département de la pêche, M. Mohamed Tarmidi, a précisé que "l’accord conclu en juillet 2005 concerne pourtant l’ensemble des eaux sous souveraineté marocaine" et que "l’Europe (avait) signé en connaissance de cause".

    Et d’ajouter que "cette affaire doit se gérer entre Européens", car "pour la partie marocaine, la question (de l’inclusion du Sahara marocain) ne se pose pas".

    On déplore que le responsable marocain ait souligné que le Maroc "n’a pas quitté la table des négociations et reste serein".

    Il est légitime de s’interroger de quelles négociations s’agirait-il ? L’accord a été signé après plusieurs réunions de commissions techniques qui l’ont ficelé sur mesure pour les intérêts communautaires. Et d’après plusieurs observateurs, le protocole va à l’encontre des intérêts du secteur marocain de la pêche. Mais qu’importe, comme dirait l’adage, “pour le Livre on embrasse la reliure” .

    En d’autres termes, la ratification de l’accord de pêche dans sa version initiale reste une affaire européo-européenne. Qu’ils ratifient le protocole et ils seront les bienvenus dans les eaux marocaines de Tanger à Lagouira.

    Dans le cas contraire, le Maroc ne peut concéder d’autres concessions et doit faire preuve de plus de fermeté dans la négociation de ce problème.

    Et aux pays de l’UE de régler leurs problèmes entre eux.


    LOPINION
    Proposer par CASAWIA
     
  2. toumait

    toumait Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Maroc/UE: Le Parlement européen refuse de ratifier l’accord de pêche

    j'espére que le parlement marocain ne va pas ratifier cet accord, comme ça bon débarrat et que les espagnols et autres européens aillent pecher ailleurs!
     

Partager cette page