Maroc : une grève des transporteurs perturbe la livraison de carburants

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 14 Avril 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Plusieurs villes marocaines étaient paralysées lundi par une grève des taxis et des transporteurs, qui protestaient contre un projet de réforme de code de la route. L’approvisionnement en carburant des stations service était perturbé.

    L'approvisionnement en carburants des stations service de plusieurs villes marocaines était perturbé lundi en raison d'une grève des transporteurs, qui affecte principalement Casablanca, capitale économique du royaume, a constaté l'AFP.

    A Casablanca, mégapole de plus de trois millions d'habitants, de nombreux automobilistes faisaient la queue lundi pour s'approvisionner en carburant, craignant une éventuelle pénurie, a observé un correspondant de l'AFP.

    La grève des transporteurs et des chauffeurs de taxis, déclenchée pour protester contre un projet de réforme du code de la route, a commencé le 6 avril.

    A Rabat, la plupart des stations d'essence étaient fermées lundi, et d'interminables files d'automobilistes s'allongeaient devant les pompes encore ouvertes.

    « Plusieurs stations ont fermé, alors que d'autres, qui disposent encore de réserves, sont prises d'assaut », a confirmé la télévision (publique) 2M dans son journal de la mi-journée. Selon 2M, l'impact de cette grève commence à se faire sentir aussi au marché de fruits et légumes en gros de Casablanca, où des vendeurs ont fait part de difficultés à être livrés.

    Selon un communiqué officiel, le gouvernement a annoncé lundi la création d'une commission chargée de « veiller à l'approvisionnement normal des stations service » et « plusieurs organisations professionnelles des transports ont décidé de suspendre leur mouvement de grève ». Le trafic devrait donc progressivement revenir à la normale. La Chambre des conseillers (Sénat) et le ministère des Transports ont annoncé samedi le report de l'examen du nouveau code de la route à une « date ultérieure », vraisemblablement après les élections locales du 12 juin.

    Au Maroc, les accidents de la route ont fait en 2008 quelque 4.000 morts, un bilan qui a coûté 11 milliards de dirhams, soit 2% du PNB.


    Source : medi1sat.com

     

Partager cette page