Matches avancés des championnats : L’arbitre Tifazi le héros malheureux de la 14ème j

Discussion dans 'Maroc' créé par Info du bled, 4 Janvier 2010.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Quel avenir pour un football avec tant de lacunes ?

    [​IMG]
    Tout un gouffre sépare le football national du professionnalisme annoncé pour la énième fois et toujours pour bientôt. Au fait, ce sera avec quels dirigeants, quels entraîneurs et joueurs ? Et quels arbitres, aussi et surtout ?
    Des erreurs arbitrales, cela fait partie du jeu. Mais les bourdes désespérément itératives qui anéantissent l’effort et dénaturent le principe et le sens même dudit jeu, et, au passage, vous sapent le moral, c’est pour le moins navrant pour ne pas dire révoltant. Que l’on se le dise tout de suite : rien ne peut justifier des réactions déplacées ou démesurées. Un Zaki Baddou qui, pour le bonheur de tous, semble s’être assagi tant que le WAC gagne, le comité du Kawkab qui dit vouloir se retirer du championnat, ou un Rachid Bousseïri, Rajaoui jusqu’à la moelle qui a littéralement explosé à la fin du tout dernier Raja/OCK … sont assurément dans leur tort. Mais pour que la mascarade cesse, ou du moins, prenne moins d’ampleur, il faut que la fédé s’y prenne tout autrement, au niveau de la formation de ses arbitres, de leur encadrement, des récompenses ou des mesures disciplinaires qui s’imposent. Ce serait sage de s’abstenir de voir en chaque gaffe, « un coup monté » ou « un complot », mais avec toute la bonne foi du monde, on ne peut fermer l’œil sur ces bévues qui dénotent de la franche incompétence. Quand on n’est pas malhonnête, on ne peut ne pas être incompétent. Quand on refuse, pour hors-jeu, trente-six mille fois imaginaire, un but comme celui marqué par le Raja, il va falloir tenter une carrière d’arbitre bien loin du football. Et quand on avale son sifflet après que le Khouribgui Mahdoufi a emporté dans son élan, tout en le piétinant et en l’écrasant le Rajaoui Alloudi, il serait plus perspicace de regarder du côté non pas du rugby ou de la lutte, mais de celui de quelque « sport » légalisant l’agression caractérisée. Laisser sévir des arbitres genre Tifazi, c’est encourager la nullité et l’incompétence. Ce serait malheureux pour une fédé qui a la prétention d’être celle de la relance. Du professionnalisme!








    Source : libe.ma
     
  2. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    Lors des matchs avancés joués vendredi et samedi pour le compte de la quatorzième journée, le Wydad de Zaki a confirmé sa bonne santé. Les coéquipiers de Lamiaghri ont créé la surprise en allant s’imposer samedi sur la pelouse du Stade Harti archicomble à l’occasion. Un exploit qui met les Rouges à la première loge en attendant le résultat du choc entre El Jadida et le MAS. Une bonne affaire qui pourrait constituer le tournant du concours pour les protégés de Badou. Auparavant, vendredi, l’autre club fanion de la capitale économique le Raja a été tenu en échec par l’Olympique de Khouribga qui évolue bien sur la pelouse du complexe Mohammed V. Les pohosphatiers ont donné du fil à retordre aux poulains de Romao qui ont beaucoup contesté l’arbitrage du referee Hicham Tiffazi. Cela n’enlève rien au courage et à la hargne des protégés de Lamrini qui ont failli créer la surprise puisqu’ils étaient les premiers à scorer. Avec ce nul les verts gardent leur troisième place avec 22 points alors que les visiteurs se positionnent au cinquième rang.
    Il en est de même pour le Moghreb de Tétouan qui a été acculé au partage des points devant l’IZK qui a multiplié les mauvais résultats et se trouve dans la zone rouge avec 14 points. Les nordistes avaient beau dominer, mais se sont heurtés à une défense solidaire et imperméable. Les contres des Zemmouris ont failli faire mouche à plusieurs occasions si ce n’est l’éveil de R’bati et consorts. De leur côté, le KAC et les FAR se sont quittés dos à dos sur le score vierge de zéro partout. Une rencontre équilibrée où les deux formations ont joué la prudence du fait que la lutte s’est déroulée surtout en milieu du terrain. Les deux coachs ont été apparemment satisfaits du résultat puisque c’était le match à ne pas perdre pour les deux équipes. Les FAR qui ont connu un éveil lors des dernières journées s’installent en milieu du tableau avec 18 points alors que son vis-à-vis remonte doucement la pente vers des places plus confortables.
    En seconde division quatre matchs ont été avancés pour samedi. L’Union de Témara en bonne position dans le peloton de tête a été contrainte au nul par la Renaissance de Settat qui opère un bon éveil depuis son succès lors du derby régional contre Berrechid. Témara reste donc toujours troisième alors que les poulains de Bahlaoui se démarquent provisoirement de la zone de turbulence. Le Youssoufia de Berrechid qui connait un véritable retournement de situation favorable a confirmé en battant la coriace formation du Stade Marocain sur le score de deux réalisations à rien. De sa part, le Chabab de Mohammedia aux résultats en dents de scie a défait difficilement Sidi Kacem, lanterne rouge depuis le coup d’envoi du concours.
    Quant au Racing de Mendoza qui traîne le pas cette saison en bas du tableau, il est venu à bout du nouveau promu le Raja d’Al Hoceima sur le petit score d’un petit but qui a son pesant d’or puisqu’il met provisoirement le Racing à l’abri de toute mésaventure.

    Convention de sponsoring

    L’OCS a signé, mercredi à Safi, une convention de sponsoring avec l'Office chérifien des phosphates (OCP) en vertu de laquelle ce dernier s'engage à contribuer au développement du club abdi en lui assurant les moyens financiers nécessaires à sa marche, selon les objectifs définis entre les deux parties.
    En vertu de cette convention, l'OCP entamera le financement du club mesfioui dès cette saison, à raison d'une allocation chaque trois mois.
    La convention s'achèvera en fin de saison en cours mais pourrait être renouvelée pour une période de quatre ans, à condition que la gestion administrative et financière du club ainsi que ses activités sportives restent sous la supervision de l'OCP, auquel doivent revenir les postes de vice-président, de secrétaire général et de trésorier adjoint au sein de la prochaine formation du bureau dirigeant de l'OCS, prévue au terme d'une prochaine assemblée générale extraordinaire du club.







    Source : libe.ma
     
  3. LiBeRtA

    LiBeRtA متوكل على الله

    J'aime reçus:
    34
    Points:
    28
    waaaaaa3 rir katbkiw

    L'OCk daret Bon match
    wayli aloudi wala la3eb arriere droit
    meslob b9a lih rir ilbass hwayej gardien wi hbass :d
     

Partager cette page