Mbark Boussoufa : future étoile du football marocain

Discussion dans 'Maroc' créé par HANDALA, 6 Septembre 2006.

  1. HANDALA

    HANDALA Bannis

    J'aime reçus:
    91
    Points:
    0
    Mbark Boussoufa : future étoile du football marocain


    Mbark Boussoufa, la dernière recrue en équipe nationale, est promis à une belle carrière professionnelle. A l'âge de 21 ans, il commence à accumuler les titres : trophée du meilleur pro de l'année, saison 2005-2006 et le soulier d'ébène, séduit de nombreux clubs européens, puis il devient Lion de l'Atlas et confirme son talent lors de son premier match officiel contre le Malawi grâce à un beau but.


    Patriote, Mbark affirme haut et fort qu'il s'attache à son pays et ne défendra pas d'autres couleurs que celles du Maroc. Ce qui le rend encore plus grand dans les yeux de ses fans marocains. Si les Néerlandais ont réussi à convaincre le Hollandais d'origine marocaine Khalid Boulahrouz, de porter leurs couleurs au dernier Mondial en Allemagne, ils ont vu leur offre rejetée par M'Bark Boussoufa. Le charisme d'un certain Marco van Basten ne l'a pas intimidé. Ce n'est qu'après sa convocation par M'hamed Fakhir en mai dernier que les Hollandais ont dû renoncer. Mais toujours animés d'espoirs qu'il change d'avis un jour.

    Lorsque Marco en personne avait déclaré à la presse qu'il viendrait visionner Boussoufa lors de son match au Kiripje de Westerloo contre Anderlecht après avoir joué avec le Maroc contre le Burkina, le petit génie n'a pas tardé à lui répondre: «Je refuserai toute éventuelle sélection avec les Pays-Bas. Car j'aime mon pays le Maroc, et je désire continuer de porter le maillot des Lions de l'Atlas avec lequel je souhaite disputer le prochain match à enjeu, le 2 septembre inchaallah».
    Le rendez-vous du 2 septembre a été effectivement réussi, puisque Mbark a signé une belle réalisation.

    Tous les observateurs avertis s'accordent à reconnaître des qualités techniques exceptionnelles à Mbark Boussoufa. Tout en finesse et sans précipitation, il joue pleinement son rôle moteur dans l'attaque des l'équipe nationale.

    Le meilleur joueur professionnel du championnat belge confirme tout le bien que l'on pense de lui. Depuis que M'hamed Fakhir l'a intégré dans son groupe, il n'a fallu que très peu de temps à ce jeune talent pour imposer son style et sa technique. Formé à l'Ajax d'Amsterdam et passé également par Chelsea, Mbark a inscrit 9 buts et donné 17 passes décisives lors de la saison (2005-2006).
    L'agent de Boussoufa n'est autre que le frère de Frank Rijkaard, l'entraîneur du FC Barcelone.

    Originaire de Guelmim, dont il est fier, il compte même y retourner un jour pour s'installer définitivement, bien que son père avait quitté la région à l'âge de 20 ans. «J'ai beau être né à Amsterdam et y avoir passé mon enfance et mon adolescence, je ne renierai jamais mon pays, le Maroc, que j'adore, où j'y passe mes vacances chaque année. Et bien sûr, j'y compte bien m'y fixer un jour, après une trajectoire sportive que j'espère la plus fructueuse possible».
    Mbark Boussoufa a été élu footballeur pro de l'année et jeune espoir de l'année lors du 23e gala des footballeurs professionnels du Championnat de Belgique de football.

    Les supporters le plébiscite en lui attribuant le trophée du 12e homme. Boussoufa défendra les couleurs du Royal Sporting Club d'Anderlecht à partir de la saison 2006-2007. Ce transfert vers les Mauves a été un choix difficile pour lui. En effet, le président de son club, la Gantoise, a tout fait pour le garder dans son noyau mais Mbark avoue vouloir jouer la Ligue des champions avec Anderlecht cette saison.

    Le nom Boussoufa risque de réitérer celui des Hajji, puisque Mustapha, le petit frère de Mbark, âgé de 19 ans, évolue lui aussi au club amateur de DWV du championnat belge de deuxième division.

    Hassan Manyani
    Source: Le Matin
     

Partager cette page