MEDIA : L'effet Waleed Ibn Talal

Discussion dans 'Scooooop' créé par milagro, 16 Septembre 2005.

  1. milagro

    milagro Visiteur

    J'aime reçus:
    61
    Points:
    0
    La chaîne française M6 a réalisé un joli coup dimanche 4 septembre au soir (rediffusion le mardi 6 à 22h50), en diffusant dans le cadre de son magazine « Zone interdite », « La vie incroyable de Waleed Ibn Talal, cinquième fortune du monde », comme l'affirme si bien le titre de l'émission. Les nombreux chanceux, titulaires d'un décodeur numérique et qui avaient, ce soir-là, préféré suivre la vie trépidante du milliardaire saoudien en lieu et place de l'antédiluvien film du dimanche soir sur 2M, en ont eu pour leur argent et ont pu, une heure trente durant, mesurer l'incommensurable fossé qui sépare le train de vie d'un citoyen lambda à celui d'un richissime prince saoudien qui ne se refuse aucun caprice. Pour en tirer sa quintessence, les journalistes de la chaîne ont suivi l'objet de leur reportage pendant plusieurs semaines et le résultat en valut largement la peine, puisque commenté pendant plusieurs jours dans les rues arabes, à Casablanca tout du moins.


    Le fils du Prince Rouge

    C'est que le magazine, outre son côté sensationnaliste qui frôlait parfois le voyeurisme, pouvait se targuer d'une richesse informative hors du commun, parfois même en rapport étroit avec le Maroc : le prince Waleed Ibn Talal est ainsi le fils du prince Talal Ben Abdelaziz Ibn Saoud et de Mouna El Solh, fille de Riad El Solh (Premier ministre libanais assassiné en 1949) et s½ur de Lamiaâ El Solh, épouse du prince défunt Moulay Abdallah, frère de feu Hassan II. En plus clair, le Prince Waleed est le cousin germain du prince Moulay Hicham, cousin du Roi Mohammed VI. Une coïncidence d'autant plus drôle que le père du prince Waleed était également surnommé le « Prince Rouge », mais qu'à la différence de l'actuel titulaire du surnom, il hérita d'une fatwa en punition de ses idées novatrices et de son anti-conformisme. Des positions partagées par son milliardaire de fils qui se targue d'avoir fondé son empire avec 15 000 dollars il y a 25 ans mais en ayant le nez creux, comme d'avoir investi en 1991 près de 600 millions de dollars dans Citicorp quand elle était dans le creux de la vague et d'avoir, plus tard, multiplié sa mise par 18, dit-il. Une sacrée somme au final, qui explique en partie sa fortune estimée à 23,7 milliards de dollars, tirée de ses participations dans l'immobilier, l'hôtellerie (183 hôtels dans le monde, dont l'impressionnant George V), la distribution ou encore les loisirs (Eurodisney…), on en passe et des moins tristes. Pourtant, à vrai dire, ce petit bonhomme mince qui fait scrupuleusement attention à sa ligne, ne paye pas plus de mine que cela. On le montre souvent vêtu du costume traditionnel saoudien, et quand il verse dans « l'occidentalisme », ce n'est pas vraiment la grande classe. Accroché à son brushing démodé depuis le milieu des années 80, il est également raillé pour son manque de goût patent comme le démontre si bien l'horrible déco de son palais de 317 pièces. Ses positions politiques, notamment dans le conflit israélo-palestinien, ne font pas non plus l'unanimité.


    Positions politiques décriées

    S'il est par contre salué pour son initiative à propos de l'émancipation des femmes dans son pays dans la limite des traditions islamiques, ce qui n'est pas une mince affaire, ses employées sont habillées à l'européenne sans foulard, c'est surtout par son extrême générosité qu'il surprend : bien que son approche reste tout ce qu'il y a de plus féodal, cet homme d'affaires avisé reçoit cinq jours par semaine et onze mois sur douze, près de 500 solliciteurs dans des guichets prévus à cet effet, des démunis à qui il accorde une aide financière allant de 1000 à 3000 dollars. Respect. Sans compter ses séances du mercredi soir en plein désert où autant de personnes viennent chanter ses louanges en vers en contrepartie du solde de leurs diverses dettes et autres difficultés financières. Un mécénat qui lui coûte environ 100 millions de dollars par an et qu'il semble entreprendre avec tout le sérieux du monde. Sinon, le prince Waleed Ibn Talal, c'est trois avions privés, et non des moindres, (deux Boeing, dont l'un, le 767, sera vendu par SMS, rapidité des transactions oblige, et un Airbus), une tour à Riyad en guise de bureaux qui culmine à 304 m de haut, un yacht en construction de 171 m (le plus long du monde) et près de 250 voitures, toujours achetées par paire en prévision de ses gardes du corps.
    Une fortune colossale donc, en majorité investie aux USA, mais aussi au Liban et en Tunisie, et presque rien sinon par ricochet (des participations), au Maroc.



    SOURCE : lejournal-hebdo.com
     
  2. Admin

    Admin Administrator Membre du personnel

    J'aime reçus:
    539
    Points:
    113
    Re : MEDIA : L'effet Waleed Ibn Talal

    hada li gal had lhadra wallah makaymrag [21h]
     
  3. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Re : MEDIA : L'effet Waleed Ibn Talal

    j'ai vue cette emmision c'etait trop fort, j'ai adoré !!
    Vous avez vue la maquette de son future navire, ouuuuuuuffffff lehbale [17h]
     
  4. milagro

    milagro Visiteur

    J'aime reçus:
    61
    Points:
    0
    Re : MEDIA : L'effet Waleed Ibn Talal

    un un yacht de 171 m (le plus long du monde) .
    ah j'imagine !!
    hélas j'ai raté l'emission .
    [07h]
     
  5. jissam

    jissam Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : MEDIA : L'effet Waleed Ibn Talal

    Iwa chkoun li ydabarlina a3la had l'emission, wlahila chahitouna fiha.....7ta 7na n7almou chwiya....
     
  6. mous chle7

    mous chle7 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : MEDIA : L'effet Waleed Ibn Talal

    j ai regardé l emission aussi et vraiment khouna khanze flousse  ;-)
     
  7. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Re : MEDIA : L'effet Waleed Ibn Talal

    @ milagro: oui le navire le plus long du monde
    c'est impressionnant, tt ce frik, tt ce pouvoir!!
     
  8. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Re : MEDIA : L'effet Waleed Ibn Talal

    la 5eme fortune du monde a 3ibad llah o nass katmout bejjou3!! quelle vie??? jai vu dak lemission wa t3a9at o ma7meltch rassi [22h] non serieux, vraiment dakechi majhed b jehd
     
  9. AcHaRa

    AcHaRa Gnaoui

    J'aime reçus:
    41
    Points:
    48
    Re : MEDIA : L'effet Waleed Ibn Talal

    frik je suis d'accord mais pouvoir je croi pas malheureusement ce sont d'autres ki derige le monde et c pas l'usa aussi je prepare un sujet a propos de ça mais je cherche plus de source ;-)
     
  10. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Re : MEDIA : L'effet Waleed Ibn Talal

    Achara : je parle du pouvoir qu'il detient au niveau de ses entreprises, ses projets et tt le bazard.
    Vous avez remarquer madeleine albright, elle a était très impressionné par le cadeau que lui a offert el walid ebn talale, elle a fait   waaaaaaaawwwwww   [22h]
     
  11. LeRouge

    LeRouge Citoyen

    J'aime reçus:
    62
    Points:
    28
    Re : MEDIA : L'effet Waleed Ibn Talal

    J'ai vu l'emission en effet et j'vais peur qu'il donne une image négative des musulmans. Pas du tout, si 1/10 des riches musulmans aidaient comme lui ses proches et ses co-citoyens ca aurait été très bénéfique pour tout le monde (imaginez l'ex ministre marocain L-Iraqui le faire)

    J'ai apprécié sa réponse concernant pourquoi il n'y a pas d'église en Arabie Saoudite.
     
  12. xmane85

    xmane85 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : MEDIA : L'effet Waleed Ibn Talal

    C un gars très très généreux, ALLAH y zidou .
     
  13. jissam

    jissam Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : MEDIA : L'effet Waleed Ibn Talal

    encore une fois,
    je veux bien voir l'emission... Kayn chi wa7ad a3ndou ? 3aaaaaaafak, 3aaaaafak....

    merci moussaba9an
     

Partager cette page