Menace d'attentat à Amsterdam : 5 Maroco-néerlandais remis en liberté

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 13 Mars 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Cinq personnes, parmi les sept Néerlandais d'origine marocaine qui avaient été interpellés jeudi dans le cadre d'une enquête sur une menace d'attentat à Amsterdam, ont été relâchés, faute de preuve.



    Cinq des sept personnes interpellées jeudi dans le cadre d'une enquête sur une menace d'attentat contre des magasins à Amsterdam ont été remises en liberté vendredi, a-t-on appris de source judiciaire.

    "Nous n'avons pas trouvé de preuves qui montreraient que ces cinq personnes ont un lien avec des activités terroristes", a déclaré à l'AFP un porte-parole du parquet d'Amsterdam, Franklin Wattimena.

    L'une des cinq personnes remises en liberté est la sœur d'une des personnes impliquées dans les attentats du 11 mars 2004 à Madrid, qui avaient fait 191 morts et 1.800 blessés, selon le porte-parole.

    Deux suspects étaient encore en garde à vue vendredi, dont l'un pour "des activités terroristes", a indiqué M. Wattimena, sans préciser la teneur de ces activités.

    "L'autre suspect est entendu au sujet de biens volés qui ont été trouvés lors des perquisitions" menées jeudi, a-t-il poursuivi.

    Un magistrat devra décider avant lundi s'ils seront présentés ou non à un juge d'instruction, selon le porte-parole.

    La police néerlandaise avait reçu un appel téléphonique de Bruxelles, dans la nuit de mercredi à jeudi, annonçant qu'un attentat allait être commis dans des commerces à Amsterdam, dont un magasin de meubles Ikea, avait indiqué jeudi le commissaire Bernard Welten.

    Sept personnes possédant la double nationalité marocaine et néerlandaise, six hommes et une femme âgés de 19 à 64 ans, avaient été arrêtées jeudi à Amsterdam. Aucun explosif n'avait été découvert.


    Plusieurs dizaines de magasins d'une zone commerciale située au sud-est d'Amsterdam, où se trouve notamment un magasin Ikea, et un cinéma étaient restés fermés toute la journée de jeudi, sur décision de la police. Les forces de l'ordre avaient évoqué au cours de la journée "une menace aux explosifs à prendre au sérieux".


    Source : medi1sat.com
     

Partager cette page