MICHÈLE ALLIOT-MARIE INVITE L'OTAN À REDOUBLER D'EFFORT EN AFGHANISTAN

Discussion dans 'Scooooop' créé par omarigno, 9 Février 2007.

  1. omarigno

    omarigno Visiteur

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0
    Les Afghans ne voient pas de progrès, selon Michèle Alliot-Marie

    MICHÈLE ALLIOT-MARIE INVITE L'OTAN À REDOUBLER D'EFFORT EN AFGHANISTAN

    SEVILLE, Espagne (Reuters) - La France a exhorté vendredi l'Otan à mettre les bouchées doubles pour former l'armée en Afghanistan, la tolérance de la population vis-à-vis d'une intervention étrangère de longue durée étant selon elle limitée.

    Les ministres de la Défense de l'Alliance atlantique se sont réunis pendant deux jours à Séville pour débattre de la stratégie à adopter avant la traditionnelle offensive de printemps des taliban, qui se sont réorganisés après leur défaite de 2001.

    Pour les Etats-Unis, cette offensive doit être celle de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de 34.000 hommes, placée sous la bannière de l'Otan depuis la fin de l'année dernière, et les alliés doivent se renforcer.

    Le secrétaire d'Etat américain Robert Gates a donc plaidé pour que les alliés envoient plus de troupes sur le terrain, mais il s'est opposé à une fin de non-recevoir de la part des grands pays européens, à l'exception de la Grande-Bretagne.

    Après le ministre allemand de la Défense, Franz Joseg Jung, qui a expliqué jeudi que les Soviétiques n'avaient pas réussi à gagner la guerre d'Afghanistan malgré la présence de centaines de milliers d'hommes sur le terrain, son homologue française Michèle Alliot-Marie a abondé vendredi dans ce sens.

    "La population ne voit pas les progrès dans sa vie quotidienne", a-t-elle souligné devant quelques journalistes.

    "Il y a des degrés de tolérance et des conditions de tolérance à une présence militaire étrangère de longue durée", a-t-elle ajouté. "Les conditions de tolérance, c'est qu'il y ait de vrais progrès dans la vie de la population locale."

    L'EXEMPLE SOVIÉTIQUE

    Il faut donc mettre l'accent sur la reconstruction, pas seulement sur les activités militaires, ainsi que sur la formation de l'armée et des forces spéciales afghanes, mission à laquelle la France s'est attelée avec d'autres pays.

    "Il faut que nous aidions le plus possible l'armée afghane, comme le gouvernement afghan le souhaite", a-elle ajouté en précisant que, faute de date pour la fin de l'opération de l'Isaf, il existait un véritable "risque d'enlisement".

    Le ministre russe de la Défense, Sergueï Ivanov, qui était présent à Séville, était sur la même longueur d'ondes.

    La situation actuelle ressemble à celle qui prévalait pendant l'occupation soviétique, a-t-il estimé.

    "La situation était en gros sous contrôle. Tous les villages et les grandes villes étaient sous contrôle", a-t-il déclaré.

    Mais après sept années d'occupation, l'armée soviétique n'avait toujours pas maté la guérilla et a dû quitter le pays.

    Alliot-Marie n'a pas caché son irritation devant la pression exercée par les militaires américains, qui sont arrivés à Séville avec une liste d'exigences en termes de matériel et d'hommes sans que le dossier ait été débattu préalablement.

    "S'il y a une offensive de printemps, la première des choses est peut-être d'en parler entre politiques", a-t-elle déclaré.

     
  2. Friend

    Friend Bannis

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    0
     : MICHÈLE ALLIOT-MARIE INVITE L'OTAN À REDOUBLER D'EFFORT EN AFGHANISTAN

    Alliot-Marie..entame sa campagne éléctorale... en lieu et place de son ténor [22h]
     

Partager cette page