Michael Chrétien Bassir, «Le maillot national procure des sensations immenses»

Discussion dans 'Maroc' créé par Le_Dictateur, 22 Février 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    22 printemps, MC.Bassir s'impose comme le latéral attitré de l'équipe nationale et de son club Nancy.

    Pourriez-vous nous parler de vos débuts footballistiques?

    Je sus né le 10 juillet 1984 à Nancy (France). J'ai commencé à taper dès mon jeune âge le ballon dans le quartier de Vand'Est dans la région nancéienne, avant d'intégrer le club AS Nancy où j'ai fait toutes mes classes Mon rêve s'est concrétisé en intégrant l'équipe première, après deux années au centre de préformation de Madine dans la Meuse.

    En 2002, j'ai signé mon premier contrat «pro». Mon baptême chez les grands a été face à Chatauroux en coupe de la Ligue. Avec l'équipe nationale, ma première sortie remonte à 2005 à l'occasion la rencontre amicale Maroc/Togo.

    Comment avez-vous trouvé l'ambiance au sein de l'équipe nationale?

    Comme tous les joueurs qui vivent sous d'autres cieux, nous sommes imprégnés d'un sentiment de nostalgie et de grand amour pour notre pays d'origine. C'est un honneur pour nous de pouvoir défendre les couleurs nationales au même titre que nos partenaires qui évoluent au championnat national. Nous sommes sociétaires de clubs européens, certes, mais le fait de porter le maillot de l'équipe nationale, cela procure des sensations immenses. Se produire avec le Onze marocain est une occasion inouïe pour tout joueur. Pour ma part, il n y'a eu aucun problème d'intégration et je souhaite être à la hauteur des attentes du staff technique et du public qui m'a adopté.

    Vous êtes confiant quant à la suite du parcours des éliminatoires de la CAN 2008?


    En football, il faudrait toujours afficher un optimisme mesuré. Dans notre groupe, nous avons joué un match contre le Malawi que nous avons battu. On est leader et on tâchera de le rester jusqu'à la fin des éliminatoires pour faire partie des sélections qualifiées à l'édition ghanéenne. Le Onze national est sur la bonne voie et on cherchera à négocier parfaitement chacune de nos prochaines sorties, à commencer par celle du 24 mars contre le Zimbabwe à Harare.

    Est-il vrai que vous allez jouer pour un autre club?

    Ce ne sont que des rumeurs qui ont circulé autour d'un éventuel transfert vers leclub de l'Olympique de Lyon. Sincèrement je n'ai pas reçu d'offres. Actuellement, je suis bien dans mon club où nous formons un trio marocain avec les deux attaquants Youssef Hadji et Moncef Zerka. Ce dernier est contraint au repos forcé à cause d'une blessure au tibia. J'espère qu'il se remettra le plus tôt possible pour retrouver le chemin des stades.

    Qu'en est-il de vos objectifs?

    Tout d'abord, j'espère retrouver le plus souvent l'équipe nationale et évoluer devant le public marocain. Avec le Onze national, je souhaite aller le plus loin possible : décrocher le titre continental et être qualifié au Mondial sud africain.. Avec mon club l'ASNL, l'important est de briller sur la scène européenne et française.

    Source - AllAfrica.Com
     

Partager cette page