Mise en place d'un Fonds de 500 millions DH pour le développement des exportations

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 20 Octobre 2008.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Paris - Le ministre du Commerce extérieur, Abdellatif Maâzouz, a annoncé la mise en place d'un Fonds de quelque 500 millions de dirhams dédié au développement des exportations. [​IMG]
    Maâzouz, qui s'exprimait dimanche à Villepinte (région parisienne), lors d'un point de presse en marge de l'ouverture du Salon international de l'Alimentation (SIAL) auquel prennent part une cinquantaine d'agro-industriels marocains, a souligné que le budget de l'Etat prévoit, pour la première fois, un Fonds de l'ordre de 500 millions DH dédié au développement des exportations en attendant la valorisation des besoins qui seront définis dans une stratégie en cours de finalisation.

    Le secteur de l'agro-industrie, qui compte quelque 2.100 unités de production et génère 80.000 emplois directs, revêt une grande importance pour l'économie marocaine dans la mesure où il représente 18 PC des effectifs et des exportations de l'industrie, intervient à hauteur de 8 PC dans le PIB national et représente le tiers du PIB industriel, a-t-il dit.


    Conscient des potentialités de croissance de ce secteur et de l'importance de ses enjeux économiques et sociaux, le gouvernement a élaboré une stratégie volontariste pour son développement, a-t-il signalé, faisant remarquer que cette stratégie vise une meilleure valorisation des ressources agricoles et halieutiques ainsi que le développement d'une offre nationale compétitive.

    Pilier de croissance économique et de développement des exportations, le secteur de l'agro-industrie a fait l'objet d'un plan très ambitieux intitulé "Maroc Vert" destiné au renforcement en amont du secteur par la mobilisation d'un potentiel foncier considérable au profit des investisseurs tant nationaux qu'étrangers capables d'assurer une production agricole locale de qualité, régulière, diversifiée et à des prix compétitifs, a rappelé le ministre, pour qui le dit plan est basé sur le développement de l'offre à travers aussi bien la modernisation et l'élargissement des capacités des grandes entreprises que la modernisation et l'appui à la petite production agricole.

    Il a, par ailleurs, fait part de l'existence d'un programme de démantèlement tarifaire des matières premières destinées au secteur agro-industriel en vue de lui permettre de faire face aux aléas climatiques, faisant savoir à cet effet que ce programme a déjà débuté par les produits de la mer dans la mesure où il y a insuffisance de l'offre avant de s'étendre progressivement à d'autres produits.

    Après avoir relevé l'appui apporté par le gouvernement à la promotion de ce secteur pour lui donner de plus en plus de visibilité sur les marchés internationaux, Maâzouz a indiqué que la forte présence des professionnels marocains au SIAL est l'un des moments forts de cette promotion.

    La participation nationale à ce Salon mondial leader dans le secteur de l'agroalimentaire se distingue des autres éditions de par, notamment, un espace d'exposition plus grand et des nouveautés en termes de décoration et de communication, a-t-il dit, faisant observer à cet égard que toutes les filières de l'agro-industrie y sont représentées.

    Et le ministre de signaler que d'autres actions de marketing directes en direction des chaînes de distribution et des donneurs d'ordres seront menées désormais parallèlement au Salons et que "nous sommes en train de travailler sur un logo commun à l'ensemble des produits pour qu'il y ait une synergie entre les différentes actions de communication".

    Pour sa part, le directeur général du Centre marocain de promotion des exportations (CMPE), Saâd Benabdallah, a souligné d'emblée que le CMPE s'insère dans une nouvelle dynamique et se positionne davantage dans un partenariat public-privé.

    Le CMPE est "un outil marketing destiné à aider et à ouvrir les portes aux industriels", a-t-il ajouté, faisant remarquer dans ce contexte qu'une stratégie-export a été élaborée par le ministère du Commerce extérieur en partenariat avec le Centre dont le rôle serait de la mettre en oeuvre.

    Il a, d'autre part, indiqué que la démarche prospective vise à conquérir de nouveaux marchés et augmenter la part de marché du Maroc sur le territoire marchand de l'UE, premier débouché pour le secteur agro-industriel national.

    La présidente de la Société marocaine d'assurance à l'exportation (SMAEX), Mme Nezha Lahrichi, a fait savoir, quant à elle, que l'agroalimentaire est devenu le premier secteur assuré par sa Société qui accompagne l'exportateur dans la mesure où elle fait un travail d'information, d'investigation et de préparation des marchés.

    La SMAEX gère pour le compte de l'Etat un Fonds public pour financer les assurances foires, les assurances prospection et surtout pour couvrir les risques politiques, catastrophiques et de non transfert de devises, a-t-elle dit.

    La participation du Royaume à ce rendez-vous incontournable de l'innovation et à cette véritable plate-forme de business international est pilotée par le CMPE en collaboration avec la Fédération nationale des industries de transformation et de valorisation des produits de pêche (FENIP) et la Fédération des industries de la conserve des produits alimentaires du Maroc (FICOPAM).

    Le SIAL, auquel ont convergé quelque 5.300 exposants de 99 pays, est l'occasion pour les exportateurs et groupes d'exportateurs leaders dans le secteur de l'agro-industrie au Maroc de renouer avec leurs clients traditionnels de l'UE et de rechercher de nouveaux débouchés parmi les 136.000 visiteurs professionnels attendus des quatre coins du monde.

    Présents sur un pavillon de 1.100 M2, les professionnels nationaux exposent une panoplie riche et variée de produits agro-industriels constituée notamment de conserves de poisson, d'huile d'olive, de conserves végétales et d'huile d'argan.

    Pour marquer la présence du Maroc à cette manifestation de cinq jours, le CMPE a mis en place un riche programme de communication qui se décline en campagne d'affichage dans l'enceinte du Salon et une campagne publicitaire dans le catalogue et le site web du SIAL.




    Source : emarrakech.info
     

Partager cette page