"Mohammed VI a raté un rendez-vous avec l’Histoire"

Discussion dans 'Nouvelles (9issass 9assira) & Chroniques' créé par anaayoub, 10 Août 2011.

  1. anaayoub

    anaayoub Accro

    J'aime reçus:
    187
    Points:
    63
    La journaliste marocaine Zineb El-Rhazoui, cofondatrice du Mouvement alternatif pour les libertés individuelles et membre du Mouvement du 20 février, explique, dans les pages du quotidien algérien El Watan, les limites de la réforme constitutionnelle.

    Pourquoi l'appel au boycott lors du référendum du 1er juillet ?

    Nous refusons à la fois la forme de la Constitution, son fond et le référendum lui-même. Le régime marocain s'est fait maître en l'art de la manipulation des scrutins ! S'agissant de la forme, il s'agit d'une Constitution cocotte-minute faite en un temps record ! Rendue publique le 19 juin, soumise à un référendum national le 1erjuillet, c'est du jamais vu ! Une dizaine de jours ne suffisent pas pour soumettre ce texte à un débat national qui, par ailleurs, est inexistant ! De plus, ce texte a été concocté dans les arcades du palais royal. Suite à son discours du 9 mars où les lignes de cette constitution ont été tracées, le roi a lui-même nommé une commission ad hoc composée de personnes en perte de crédibilité totale auprès du peuple marocain et qui n'ont aucune représentativité.


    Pour ce qui est du fond, cette Constitution a été faite pour le makhzen [le pouvoir]. Nous nous attendions donc à ce qu'elle soit taillée sur mesure pour le roi, mais pas à ce qu'elle soit aussi décevante. Le texte, non seulement n'apporte aucun changement, mais contrairement à ce qui a été dit dans les médias complaisants, notamment français, il est rétrograde et plus absolutiste que le précédent et cela pour plusieurs raisons : le texte va dans le sens de la théocratisation de l'Etat marocain. Le roi n'est plus seulement commandeur des croyants, mais il est devenu une sorte de Saint en prenant la tête du Conseil des oulémas qui, par ailleurs, a été constitutionalisé, ce qui n'était pas le cas avant. Le conseil sera aussi l'unique instance habilitée à émettre des fatwas. Le roi fait donc entrer le clergé dans la Constitution.

    Par ailleurs, le roi est également le président du Conseil de sécurité, les sécuritaires continueront donc à échapper au contrôle des politiques. Il a la mainmise directe sur le législatif et possède tous les pouvoirs de l'Exécutif. Le texte parle bel et bien de l'indépendance de la justice, c'est le roi qui préside le Conseil supérieur de la magistrature, c'est lui qui nomme les juges et c'est lui qui possède tous les pouvoirs de l'Exécutif.

    La séparation des pouvoirs et l'indépendance de la justice sont donc un leurre ?

    Absolument! Certaines prérogatives officieuses du cabinet royal, qui existaient dans la pratique, mais pas dans le texte, sont aujourd'hui inscrites dans le texte. Par exemple, toute cette flopée de conseils consultatifs que Mohammed VI créent depuis son accession au trône. Ils sont financés par le contribuable marocain, Mohammed VI nomme des technocrates à leur tête et c'est derniers ne doivent rendre de comptes qu'au roi, maintenant ces conseils sont dans la Constitution, alors qu'ils échappent aux instances représentatives du peuple.

    Le combat continuera-t-il malgré l'intimidation ?

    Cette Constitution est celle du roi et non du peuple. Nous continuerons évidemment d'exercer des pressions sur le régime pour aller dans le sens du changement et aussi sensibiliser le peuple marocain en qui nous avons confiance. Des jeunes sont physiquement agressés, comme Ikram, militante de la coordination de Rabat dont les baltagya lui ont ôté le pantalon devant le Parlement, ou encore, Oussama El Khlifi, un des fondateurs du mouvement, qui a été lynché. Nous faisons également l'objet d'accusation en tout genre : on nous traite de chrétiens, de sionistes, d'homosexuels, d'être à la solde de la junte algérienne ou encore du Polisario et de l'Espagne. Ceci dit, tant que les méthodes du makhzen se poursuivent, nous continuerons, nous aussi, à lutter. L'affaire n'est pas close, Mohammed IV a juste gagné du temps.

    Aujourd'hui, Mohammed VI n'a plus le bénéfice du doute, le peuple sait maintenant que le problème n'est pas seulement son entourage, mais que le roi cherche à renforcer son pouvoir. Il ne faut pas oublier que 60 % des Marocains ont entre 20 et 25 ans, avant au moins il y avait la possibilité d'immigrer vers l'Europe, aujourd'hui la jeunesse marocaine est face à un mur, même la frontière avec l'Algérie est fermée. Ça va finir par exploser.

    La communauté internationale a salué à l'unanimité ce texte...
    C'est absolument choquant de voir cette complaisance des Etats étrangers qui n'ont visiblement pas compris la leçon tunisienne et qui continuent d'être complices de régimes qui assassinent des opposants. Ce sont ceux-là mêmes qui ont condamné la violence de l'Etat marocain contre les manifestants. Nous avons eu des morts depuis la contestation : 5 à Houssayma, Kamel El Amari assassiné par l'Etat marocain, ajouter à cela une dizaine de cas d'immolation par le feu depuis le début de l'année, notamment le cas de Fadoua Laroui qui, à elle seule, cristallise le drame de la femme marocaine. Face à cela, Mohammed VI propose une Constitution qui renforce ses pouvoirs. Il a fait quelques retouches cosmétiques pour faire passer le texte pour plus moderniste, mais il se moque du peuple.

    Le régime marocain se dirige vers des dérives très dangereuses et nourrit le discours patriotique. Maintenant, les lignes rouges, Dieu, patrie, roi sont dans la Constitution. Si on sort de ces lignes-là, on est un traitre et livré par le régime marocain à la vindicte populaire. J'appelle cela, le "National monarchisme", le couvercle de la marmite sautera tôt ou tard ! Le Mouvement du 20 février avait fait une proposition claire : régner sans gouverner comme dans toutes les monarchies démocratiques. Mohammed VI avait l'occasion d'entrer dans l'histoire par la grande porte, mais puisqu'il a raté ce rendez-vous avec l'histoire, il finira par sortir par la petite porte comme tous les dictateurs !

    Propos recueillis par Mehdia Belkadi / El Watan
     
  2. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    A quoi tu joues, 20 février ????
    Qu'est-ce qui te dérange exactement ?
    Est-ce la nouvelle constitution ou bien le fait que tu n'aies pas réussi à ****** la m.... dans notre pays.
    Pourquoi avoir publié ton article en Algérie ? Tu sais très bien que ce pays ne cesse de nous mettre les bâtons dans les roues depuis près de 3 décennies ! Quant au prétendu polisario, c'est une clique de pantins créée par Gadafi et les généraux algériens ? Tu devrais d'abord relire l'histoire de ton pays car le Sahara n'a jamais été indépendant ou détaché du Maroc. Et tu dis qu'on t'accuse de traître ?
    Nous ne sommes pas une république, nous sommes un royaume et la république n'existe pas en Islam. Il y a les émirs et les rois.
    Si t'es pas content, t'as qu'à aller vivre là où tes fantasmes seront satisfaits.
    Tu n'es qu'un mauvais perdant et ta haine est tellement odieuse qu'elle t'empêche de voir les choses qui évoluent petit à petit.
    Il n'y a pas de baguette magique et il faut encore et encore du temps pour que les choses puissent être résolues...
    L'histoire te jugera comme elle a jugé ceux qui n'ont pas été fidèles à leur mission sacrée.
    Allah, al Watan, al Malik [:Z]
     
  3. 7amil almisk

    7amil almisk مهدي يعقوب عاشق الأحرف

    J'aime reçus:
    173
    Points:
    63

    juste pour info khti !! felislam makayn la republique wala hetta malakiya , lli kayn felislam howa : KHILAFA 3ala MINHAJ MOHAMMAD salla allah 3alayh wa sallam ! ou ghadi terja3 !! kifma khberna nbi salla allah 3alayh wa sallam


    نص الحديث < تكون النبوة فيكم ما شاء الله أن تكون ، ثم يرفعها الله إذا شاء أن يرفعها ، ثم تكون خلافة على منهاج النبوة ، فتكون ما شاء الله أن تكون ، ثم يرفعها الله إذا شاء أن يرفعها ، ثم تكون ملكا عاضا ، فيكون ما شاء الله أن تكون ، ثم يرفعها الله إذا شاء أن يرفعها ، ثم يكون ملكا جبريا ، فتكون ما شاء الله أن تكون ، ثم يرفعها إذا شاء أن يرفعها ، ثم تكون خلافة على منهاج النبوة ، ثم سكت . > رواه أحمد 273/4


    و لكن في الإسلام المسلم مأمور أيضا بنص حديث الرسول صلى الله عليه و سلم بالسمع و الطاعة ما لم يؤمر بمعصية الله ، فلا طاعة لمخلوق في معصية الخالق !

    اللهم وفق ولاة أمورنا لما تحبه و ترضاه ، و عجل الله بعودة حكم شريعتك على الأرض !
     
  4. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113


    Salam,
    choukran jazilan, ya Akhi
    lbare7 3yet man9eleb 3la 8adik lkelma....
    n8arek sa3id :)
     
  5. anaayoub

    anaayoub Accro

    J'aime reçus:
    187
    Points:
    63
    bonsoir ,
    je suis d'accord avec vous sur plusieurs points mais en ce qui concerne le fait de demander à ces gens d'aller trouver un pays à part pour y vivre je ne pourrais pas approuver une telle chose, ils sont des marocains, et ils ont le droit de réclamer ce qu'ils veulent dans le cadre de la loi et du droit , et celui qui dépasse la limite de la loi doit le payer de sa liberté.
     
  6. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113

    Salam,
    Je l'ai utilisé comme métaphore du fait qu'ils aient publié leur article ailleurs.
    Tout le monde a le droit de réclamer, non pas ce qu'il veut, mais ce qui est légitime pour le bien de tous.
    Quand un parti ou mouvement n'est pas suivi par le peuple et qu'ils perdent de leur influence, ceux-ci (parti et mouvement) doivent avoir l'intégrité intellectuelle d'accepter leur défaite et non la transformer en haine dans le but de créer le chaos.
    Où était le 20 février avant qu'il y ait "ce printemps Arabe" ? Parce que tout simplement il imita les autres en profitant de la conjoncture actuelle et voulait être (aussi) à la Une de l'actualité mondiale. Mais il n'a, finalement, rien réclamé de nouveau puisque toutes les revendications - en particulier la réforme de la Constitution - ont déjà été faites depuis les années 80.
    Au début, j'approuvais entièrement ce mouvement mais quand j'ai remarqué que ça commençait à déraper par mauvaise foi....
    Comme certains de nos Partis qui ont perdu et qui se sont retranchés en gauche-gauche !
    lmo3arada, c'est devenu la mode :p
    7ta ana lmo3arada puisque je n'ai voté pour aucun parti <D
     

Partager cette page