Moratinos : L'Espagne salue «la nouvelle dynamique» de l'ONU au Sahara

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 7 Août 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Miguel Angel Moratinos a volé les lumières durant la deuxième journée du Festival d'Asilah. Sa présence au Maroc, juste après sa fameuse lettre ouverte publiée sur les colonnes du journal El Mundo (voir le Matin du 3 août 2005), a une signification politique que le chef de la diplomatie espagnole n'a pas manqué de rappeler aux représentants de la presse espagnole et internationale qui le sollicitaient.

    «Je suis à Asilah pour souligner le bon niveau des relations entre le Maroc et l'Espagne», a-t-il dit. Le ministre des Affaires étrangères, venu participer au colloque sur l'Afrique inscrit au programme du 27e Festival international d'Asilah, s'est ainsi retrouvé autour d'un déjeuner avec son homologue marocain, hier dimanche, pour aborder des questions d'intérêt commun.

    La rencontre, dont le caractère est toutefois informel et “très décontracté” pour reprendre les propos du chef de la diplomatie espagnole, fut selon lui «très intense».

    Ainsi, les deux hommes devaient aborder les préparatifs de la prochaine réunion de la haute commission mixte maroco-espagnole, qui aura lieu à Cordoue à la fin du mois de septembre prochain.

    L'occasion était ainsi propice à un bilan des relations de coopération entre Rabat et Madrid. Moratinos devait ainsi conclure aux résultats très positifs de la coopération entre les deux pays. Le chef de la diplomatie espagnole s'est ainsi félicité de l'accord signé entre le Maroc et l'Union européenne en matière de pêche et s'est dit “très satisfait de la façon dont il a été négocié”. Un accord qui va logiquement, a-t-il déclaré, “profiter à plusieurs pêcheurs espagnols”.

    M. Moratinos voit dans cet accord qu'il qualifie de “ très bon ”, “la reprise de ce qui a été un domaine de coopération essentiel entre l'Union européenne et le Maroc”. Le ministre espagnol note que le nouvel accord est tourné vers le futur et apporte du nouveau par rapport au passé. “Le plus important à mes yeux dans ce nouvel accord est l'esprit du futur qui le caractérise.

    C'est un esprit différent et une philosophie nouvelle d'envisager les rapports en matière de pêche. C'est-à-dire une philosophie de partenariat qui se traduit par un partage des intérêts, des bénéfices et des difficultés dans le cadre d'une co-responsabilité. C'est cette co-responsabilité qui est le principe essentiel de la nouvelle relation de coopération entre le Maroc et l'UE”.


    La question du Sahara était inévitablement invitée à la table des discussions. “Nous nous sommes félicités, dira à ce propos M. Moratinos, du fait qu'il y a aujourd'hui une équipe nouvelle autour du secrétaire général de l'ONU qui donnera une impulsion nouvelle au processus pour dépasser l'état de stagnation dans lequel se trouvait le dossier”.

    Le chef de la diplomatie espagnole a également souligné l'effet positif de la nomination par le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, d'un nouveau chef de la Minurso en la personne de l'Italien Francesco Bastagli. “C'est un vétéran dans la diplomatie qui dispose d'une grande expérience au Kosovo et qui, il est certain, fera un excellent travail sur le terrain.

    Si nous ajoutons le travail qui sera fait par le Néerlandais Peter Van Walsum, nommé au poste d'envoyé personnel de Kofi Annan dans la région, je pense que nous entrons dans une phase de nouvelle dynamique, d'une meilleure implication des Nations unies, qui peut compter sur l'appui de tous les pays concernés pour trouver une solution définitive à ce problème qui dure depuis plusieurs années”, a-t-il déclaré.

    Soulignant l'intérêt sans cesse manifesté par l'Espagne à cette question et son attachement à ce que “le vide engendré par la démission de M. Baker puisse être comblé”, M. Moratinos estime que “c'est aux Nations unies, aujourd'hui, de marquer le rythme de ce que doit être cette nouvelle dynamique de la recherche d'une solution au problème du Sahara”. Le ministre des Affaires étrangère a, par ailleurs, souligné qu'il avait adressé une lettre au nouveau représentant personnel, M. Walsum “pour que dans sa tournée il puisse avoir un contact avec l'Espagne et maintenir la collaboration et la coopération nécessaire et importante entre l'Espagne et les Nations unies (sur la question)”.

    L'agenda de la rencontre informelle avec son homologue Mohamed Benaïssa fut pour le moins chargé et les deux hommes n'ont pas manqué d'évoquer “l'entente au sujet des investissements espagnols au Maroc, la lutte anti-terrorisme, le combat conjoint contre l'émigration illégale et la vision commune pour une modernisation de l'Afrique du Nord et le pari du processus de Barcelone qui célèbrera dans les mois qui viennent son dixième anniversaire”.

    Le constat a été également fait que la coopération en matière de terrorisme était “excellente”. “Les deux ministères de l'Intérieur (marocain et espagnol) travaillent d'une façon permanente, avec de très bons résultats. C'est la même chose pour les services de renseignement. Il y a une entente parfaite. Durant toute cette année, nous avons démontré la capacité et l'efficacité de la coopération entre le Maroc et l'Espagne ”, a assuré Miguel Angel Moratinos.


    Madrid appelle au retour de la normalité en Mauritanie
    La présence de Miguel Angel Moratinos à Asilah a été l'occasion d'évoquer, autour du dîner de samedi, la situation politique en Mauritanie.

    “Comme vous le savez, l'Union africaine et le gouvernement espagnol ont condamné le coup d'Etat militaire en Mauritanie et ont demandé aux autorités mauritaniennes de retourner à la normalité démocratique le plus rapidement possible”, déclarait-il. Une position que le chef de la diplomatie espagnole a tenu à réaffirmer devant les représentants des médias, dimanche matin.



    Par:Khadija Ridouane
    Source: LE MATIN
     

Partager cette page