MRE : Mariage mixte ,amour ou détour ?

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 5 Septembre 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Cette année, ils étaient des milliers à rentrer au bercail, certains d'entre eux, accompagnés de leurs épouses, découvraient le pays pour la première fois.Vous l'avez certainement deviné, il s'agit de nos Marocains «fraîchement» résidant à l'étranger qui ont opté pour un mariage mixte afin de régulariser leur situation dans l'un des pays étrangers.

    Néanmoins, il existe toujours une catégorie de couples (plus au moins jeunes) dont l'amour est le principal vecteur d'existence. Ces Marocains ou Marocaines se sont laissés emporter par la brise sentimentale, ont découvert l'autre, ses traditions, sa culture et ont décidé de s'unir pour la vie, en défiant les traditions.

    «Il est vrai que la plupart de ces jeunes gens ne sont pas concernés par les émois de la quête culturelle. Seul le jeu de l'amour et du hasard les a mis en situation d'appartenir au groupe des adeptes du mariage mixte», précise le psychologue Loubna Belmajdoub et d'ajouter :«Ils savent que la mixité n'est pas uniquement sexuelle, mais aussi religieuse, culturelle, raciale et sociale».

    En effet, certains pensent que le mariage mixte aboutit, très souvent, à une union parfaite et que les «couples mixtes» vivent leurs différences comme une source d'enrichissement mutuel et réussissent à établir une relation équilibrée et
    durable.

    C'est le cas d'Assya qui a choisi de se marier avec un Français en dépit de la volonté de sa famille. Le prétendu mari a accepté de devenir musulman et s'adapter aux traditions marocaines (circoncision, changement de nom…).

    «Je pense que quand il y a une volonté de fonder une famille et surtout avec l'être qu'on aime, peu importe si c'est un mariage mixte ou entre citoyens du même pays. Le mariage mixte peut être voué à l'échec à cause de plusieurs raisons…», explique cette femme installée au Bois-de-Boulogne depuis 9 ans et de poursuivre: «Lors de mon mariage avec Albert, on avait une différence d'âge de 16 ans, mais cela ne m'a pas posé beaucoup de problèmes. Par contre, c'est la différence de religion qui posait problème.

    Il a fallu qu'on affronte les choses avec intelligence. J'avoue qu'au début c'était un peu dur avec mon mari et aussi avec son entourage, vu la différence des coutumes, des traditions et des modes de vie. Il y a eu beaucoup de frictions, surtout durant la première année du mariage».Pour ainsi dire que le mariage mixte ne serait viable que si l'un des conjoints accepte de se fondre dans la culture de l'autre et de faire le sacrifice de sa propre identité.

    Dans certaines familles maghrébines, le couple mixte est parfois mal accepté car le «barrage de la culture» est le plus difficile à franchir.Un «barrage» qu'Assya et son époux ont pu franchir surtout après la naissance de leur fils qui a 6 ans maintenant, les deux ont tout fait pour que la «roue puisse bien rouler».

    «Disant que j'ai pris la résolution de fermer les yeux sur certains défauts, sachant que personne n'est parfait. Par exemple, mon mari est un gros râleur et c'est dans sa nature. Au début, je ne supportais pas cela, mais j'ai compris par la suite qu'il le fait pour se défouler…», témoigne Assya et de poursuivre: «Mais ce que j'ai découvert avec le temps, c'est que mon mari m'adorait et pourrait faire n'importe quoi pour me rendre heureuse. Sincèrement, je suis sûre qu'il est heureux avec moi et c'est la vie dont j'ai toujours rêvé et je parle d'amour pas d'argent».


    Les sociologues s'accordent donc à dire qu'un mariage mixte est un mariage dicté par la logique économique, aboutissant fréquemment au divorce et que les enfants issus de ce genre de mariage sont souvent victimes d'une situation dont ils ne sont pas responsables. «Il faut avouer que pour les MRE, et dans certains cas -surtout chez les ouvriers immigrés- le mariage devient un moyen rapide pour obtenir la carte de séjour ou la nationalité du pays d'accueil.

    Le mariage n'est donc pas basé sur un amour mutuel, mais sur des intérêts personnels et les problèmes ne tardent pas à surgir», déclare le psychologue Belmajdoub. En effet, plusieurs difficultés peuvent apparaître aussi après le mariage : le choix du prénom de l'enfant, son éducation, comment communiquer avec la belle famille qui ne parle que l'arabe ou le berbère, etc.

    Lahcen en a vu de toutes les couleurs depuis son mariage avec une jeune femme hollandaise pour régler sa situation dans le pays. «Je pense que très peu de mariages mixtes fonctionnent correctement, je dirais que 70% sont voués à l'échec. J'ai moi-même été victime de ce genre de mariage, ainsi que plusieurs personnes de mes connaissances. Ce sont des mariages qui ont pour but de régulariser la situation de l'époux étranger», avoue Lahcen avec désolation car aujourd'hui, il est divorcé et sa fille vit avec sa mère.


    Le choc des cultures est parfois trop brutal. Certaines familles maghrébines n'accueillent pas à bras ouverts cette belle fille venue d'ailleurs, qui ne parle pas leur langue, qui ne peut pas partager leurs joies pendant les fêtes religieuses (Ramadan, le Mouloud, Aïd El Kébir, Achoura...), et qui refuse de porter les habits traditionnels ( caftan, djellaba, babouches...).

    Aussi, la mariée ne s'adapte pas facilement à l'entourage et se sent marginalisée lors des réunions et cérémonies familiales. «Les différences culturelle et religieuse s'avèrent à la base de ces conflits et de ces désaccords de groupe. Au Maroc, si le mariage mixte n'est pas souvent toléré, c'est plus un problème de tradition qu'un problème de législation», conclut le professeur
    Belmajdoub.


    Qu'est-ce qu'un mariage mixte ?Le mariage mixte est défini comme étant toute union entre un Marocain et une étrangère. En d'autres termes, c'est un mariage conclu entre un Marocain musulman ou un Marocain juif ou un musulman non marocain ou un Marocain non musulman et non juif et un étranger non musulman et non juif.

    Le mariage mixte est célébré en premier lieu devant des adouls si le conjoint est musulman et/ou marocain, ou devant des rabbins si le conjoint marocain est de confession juive. Juste après, ce mariage est conclu devant l'officier de l'état civil.Cette double célébration permet ainsi la validation dudit mariage, tant au regard du droit marocain qu'au regard du droit étranger.

    Les mariages mixtes entre Marocains et Français sont régis par un texte spécial qui est la convention franco-marocaine du 10 août 1981 et qui impose un régime assez particulier quant aux conditions de forme.

    En effet, cette convention fait état de deux situations différentes: si le mariage est célébré au Maroc, il est soumis au préalable à la délivrance d'un certificat de capacité matrimoniale par le consulat français avant celui délivré par des adouls Par contre, si le mariage est conclu en France, une première célébration doit se faire d'abord devant l'officier d'état civil français avant que le mariage ne soit enregistré au consulat marocain, et donc ce mariage aura la même valeur juridique que s'il avait été conclu au Maroc.


    Rajaa Kantaoui
    LE MATIN
     
  2. zinelabidine

    zinelabidine Visiteur

    J'aime reçus:
    9
    Points:
    0
    ils disent que le mariage mixte s'aboutisse frequament au divorce comme si le mariage non mixte est garantie,c'est de n'importe koi,her koulla wa7d w zehro 7etta fekhla darbo,que sa soit gawriya wella bledoise dakchi her tayssir men 3end ellah.
     
  3. said arifi

    said arifi Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    "Les sociologues s'accordent donc à dire qu'un mariage mixte est un mariage dicté par la logique économique, aboutissant fréquemment au divorce et que les enfants issus de ce genre de mariage sont souvent victimes d'une situation dont ils ne sont pas responsables. «Il faut avouer que pour les MRE, et dans certains cas -surtout chez les ouvriers immigrés- le mariage devient un moyen rapide pour obtenir la carte de séjour ou la nationalité du pays d'accueil."

    Je ne suis pas d'accord avec ces dires. Le mariage mixte dont parle l'auteur est le fait de clandestins et de candidat à l'immigration sans papiers. La proléfération, la fréquentation des cyberes café au Maroc montrent clairement l'engouement de nos compatriotes marocains à ce type de mariage. Les RME, ne sont plus des immigrés et n'ont aucun interet, ni eux et encore moin leur enfants, à ce type de mariage si ce n'est l'amour.
    Je suis, par ailleurs, pérsuadé que les mariages mixtes, pour la plus part, restent trés fragiles. Ils le seront d'avantage à l'avenir compte tenu du renferment de la communauté musulmane sur elle même, actuellement et suite au 11 sep.
     
  4. soumayaty8

    soumayaty8 Visiteur

    J'aime reçus:
    6
    Points:
    0
    hello, le mariage mixte, fih ou fih, mais en resume, il faut trop reflechir avant de le faire.si la belle famille ne t'aime pas mieux sauver sa peau. il faut eclaircir toute les choses avant le mariage,pour eviter d'eventuel probleme. il faut penser au jour ou arriveront les enfants(gros problemes) je parle pour la religion, moi personelement je le vie, avec mon fils qui n'a jamais vecu au maroc, et un mari non musulman, alhamdou li allah , dert lih essbou3 maghribi w tahartou , il est musulman, mais maintenant je trouve des difficultes pour lui expliquer notre religion, je le fais comme je peux(allah y3aweni). et un conseil les filles, surtout que votre future mari ne sois pas beaucoup plus age que vous,c'est tres important aussi. et comme je dit toujours, le mariage en general, c'est comme tu joue au poker, ou tu gagne ou tu perds. alors bonne chance a tout le monde et ramadan moubarak.:rolleyes:
     
  5. casawi68

    casawi68 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    le meriage est un gros investissement , quil soit mixte ou pas on est jamais loin de l'echce mais preso je pourrais jamais faire un mariage mixte
     
  6. ramiandy

    ramiandy Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Tu as raison moi aussi je vi le méme problème. Mariage mixte, vivre en Europe et avoir des enfants c'est pas facile. J'en sais quelque chose; j'ai un enfant de 7 ans ( mtahhar oui mais c'est tout) je trouve beaucoup de difficultés à lui expliquer la religion. Mais à part ce problème, j'ai une famille basée sur le respect et la sincérité. et si c'était à refaire je ferai les mèmes choix.
     
  7. fatzah

    fatzah Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Cette article voit les choses d'un seul coté, c'est dommage!!!le mariage mixte n'est pas seulement un mariage entre un sans papier et une personne qui peux l'aider à avoir des papiers, c'est n'est pas non plus qu'un mariage pour quitter son pays du départ a cause de la pauvreté. Il y'a bien un autre visage de mariage mixte batit sur l'amour, le respect et la tolérance et non pas sur les intêrets personels. un mariage réussit en gardant sa religion son identité sa langue et en trassmettant tout ça à ces enfants.
     

Partager cette page