MSN place les discussions des enfants sous le contrôle des parents

Discussion dans 'High tec' créé par Le_Dictateur, 19 Mars 2006.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    A l'instar des FAI, la filiale de Microsoft va lancer un outil de contrôle parental optimisé pour ses applications Windows Live. Gratuit, il sera téléchargeable d'ici à l'été.

    L'annonce de MSN tombe à pic. Alors que les FAI s'agitent pour mettre en place des solutions de protection de l'enfance sur Internet, la filiale de Microsoft lancera au début de l'été en France un outil de contrôle parental gratuit pour Windows XP et plus tard pour Windows Vista. Téléchargeable en ligne, le logiciel proposera des solutions de filtrage de contenu pour les diverses applications Windows Live. Les parents pourront ainsi surveiller discrètement les messages instantanés, les mails et les blogs de leur progéniture.

    Baptisé Windows Live Family Safety Settings, le logiciel reprendra un grand nombre de fonctionnalités disponibles au sein de MSN Premium (une version payante de MSN) comme le contrôle d'accès aux sites Internet. Un système de liste blanche (URL autorisées) et noire (URL interdites) sera mis en place.

    Par défaut celles-ci seront définies en fonction de l'âge des enfants, mais les adultes pourront les paramétrer à leur guise. Dans le but d'identifier les sites francophones potentiellement dangereux ou dont le contenu ne s'adresse pas aux mineurs, MSN devrait nouer des partenariats avec des associations de protection de l'enfance en France. « Les listes établies seront évolutives. Des mises à jour seront proposées régulièrement », a promis Olivier Marcheteau, le nouveau directeur général de MSN en France lors d'une conférence téléphonique.

    Blocage des contacts

    Avec Windows Live Family Safety Settings, les adultes auront aussi la possibilité de gérer les contacts. Ainsi un mineur ne pourra pas recevoir sur son PC de message d'une personne non autorisée par les parents sur son compte Windows Live Mail, sa messagerie instantanée Windows Live Messenger ou encore sur son blog sur MSN Spaces. « Ce dernier point est intéressant. Il n'y a pas de solution pour filtrer les blogs. Les adolescents peuvent y mettrent en ligne des photographies, y laisser des données personnelles sans contrôle. Ils peuvent ensuite être contactés par tout un chacun. C'est un vrai problème. Sans compter que certains blogs font l'apologie de l'anorexie ou du suicide. Deux adolescentes ont récemment mis fin à leur jours après avoir échangé pendant des mois sur le blog d'un troisième adolescent », rappelle Marie-Helène Hoessler, porte-parole de l'association e-enfance.

    Les parents auront également la possibilité de consulter un rapport d'activité pour voir à quels sites leurs enfants se seront connectés (voire ceux qu'ils ont tenté de joindre). « Toutefois, il ne gardera pas d'historique des conversations. Le logiciel indiquera uniquement avec qui les adolescents ont discuté. A tout moment ces derniers pourront demander à leurs aînés d'autoriser un contact », détaille Oliver Marcheteau. Ainsi, les parents recevront en temps réel par mail une demande de leur progéniture afin qu'ils autorisent l'activation d'un contact.

    « Tout se passe théoriquement comme si les adultes étaient administrateurs réseau. Ils définissent sur un compte protégé par mot de passe les accès de leurs enfants », poursuit le directeur général de MSN.

    La problématique n'est pas nouvelle pour la filiale de Microsoft. Celle-ci a opté pour la fermeture de ses chat rooms en 2003 en France, notamment à cause des aux difficultés rencontrées pour modérer les échanges. Pour les associations, les discussions en ligne restent le lieu de tous les dangers. « Nous militons pour la mise en place de logiciels de contrôle parental qui ne se contentent pas de bloquer les contacts, mais de filtrer les contenus échangés sur messagerie instantanée », indique Marie-Hélène Hoessler. Bref, aller un cran au-delà de Windows Live Family Safety Settings.


    Le 1 er avril prochain, les associations de protection de l'enfance sauront si elles ont été entendues. C'est à cette date que les FAI dévoileront les logiciels de contrôle parental qu'ils auront retenus pour les proposer gratuitement à leurs abonnés.

    Source - Telecharger.com
     

Partager cette page