Musique streaming : Jiwa jette définitivement l’éponge

Discussion dans 'High tec' créé par mejihad, 5 Août 2010.

  1. mejihad

    mejihad ... بوكرش و ودادي على

    J'aime reçus:
    230
    Points:
    63
    [​IMG]


    Placé en liquidation judiciaire, le site Jiwa.fr d'écoute de musique en streaming fermera bientôt ses portes. Il est victime des exigences des majors et notamment de leur demande de minimums garantis.



    La fermeture définitive de Jiwa, un site français de diffusion de musique en streaming, créé en 2008, a été annoncée par le site ReadWriteWeb. Cette annonce fait suite à la mise en liquidation judiciaire du site ordonnée par le tribunal de commerce de Paris le 29 juillet dernier. Si les différents services de Jiwa.fr sont encore accessibles aujourd’hui ils seront progressivement coupés.
    Jiwa fermera très prochainement suite aux multiples difficultés rencontrées pour négocier les droits de diffusion avec certaines maisons de disques, notamment la Warner. Le site de diffusion de musique en ligne, dont le chiffre d’affaire se montait à 300 000 euros, n’était plus en mesure de verser les minima garantis demandés par les ayants droit (soit environ un million d’euros par an) tandis que le passif de l’entreprise s’élevait à deux millions d’euros.
    Pour Jean-Marc Plueger, cofondateur et P-DG de Jiwa.fr, l’idée d’une reprise de certains actifs de la société n’est cependant pas exclue.
    “Pour ce type de sites, il faut pouvoir exploiter l’ensemble des catalogues, ceux des indépendants et des majors. Universal avait fixé un minimum garanti raisonnable, mais ceux des autres majors étaient déraisonnables et ne correspondaient pas au niveau de chiffre d’affaires qu’on pouvait réaliser en exploitant leurs catalogues”, a souligné Jean-Marc Plueger, interrogé par nos confrères de Rue89.
    Cette entreprise, qui emploie quatre personnes, était un des derniers sites de diffusion en continu indépendant en France. Selon son PDG des sites indépendants de diffusion de musique en ligne ne peuvent actuellement se développer sur le marché français car tous ont en commun d’être déficitaires. Jean-Marc Plueger estime qu’à l’heure actuelle seul un géant comme Apple est en mesure de s’imposer sur le marché français de la diffusion de musique en ligne.
    De son côté Deezer, principal site français de streaming, a trouvé un allié en Orange qui tente de s’imposer sur ce créneau avec sa plate-forme d’écoute à la demande Wormee. Orange s’engage à prendre une “participation minoritaire” de la société exploitante de Deezer. Premier signe tangible de cette nouvelle collaboration : à la rentrée, Orange proposera le service Deezer Premium intégré à ses offres d’abonnement mobiles et haut débit.


    source
     

Partager cette page