Nintendo se branche sur le social et dévoile la Wii U

Discussion dans 'High tec' créé par Mysa, 4 Juin 2012.

  1. Mysa

    Mysa Accro

    J'aime reçus:
    2310
    Points:
    113
    Le groupe japonais a présenté la console amenée à remplacer la Wii. Une plate-forme sociale et une manette indépendante sont au coeur de la Wii U.

    DRQuelques jours avant l'ouverture officielle l'E3 2012, le salon du jeu vidéo à Los Angeles, le japonais Nintendo a joué la surprise en dévoilant sa nouvelle console, la Wii U. La remplaçante de la Wii est composée d'une manette atypique, dotée d'un écran tactile, d'une caméra, d'un gyroscope, d'un accéléromètre et de la technologie sans fil NFC. Autant de fonctions qui puisent dans les concepts développés par Apple pour ses terminaux mobiles. Cette manette sert à la fois de contrôle pour les jeux, mais également de télécommande.

    Cette manette nouvelle génération est, dans les faits, un véritable prolongement de la console. Elle permet par exemple de de dessiner depuis l'écran tactile. Elle permet également de jouer de façon indépendante, l'écran intégré pouvant afficher le jeu en cours sans que la télévision ne soit allumée.


    Au coeur de la Wii U, figure surtout une stratégie sociale affirmée. La console s'appuie sur un concept baptisé « Miiverse », un mix des termes « Mii » et « Universe ». Via cet espace, il es possible de communiquer avec d'autres jours connectés et, bien entendu, de jouer à distance. Les fonctionnalités sociales font, elles, un pas vers l'approche Facebook. Au sein de cette communauté, chacun peut envoyer des textes, des photos, des vidéos... Surtout, ces possibilités ne sont pas limitées à la seule console. Téléphone mobile, console 3DS, tablette et ordinateur peuvent également s'interconnecter sur cette plate-forme. Le nom même de la nouvelle console traduit les ambitions de Nintendo en la matière : Wii U, soit « Wee You ».


    Cette nouvelle console sera présentée de façon complète lors de l'E3, qui ouvre ses portes dès mardi. Son lancement revêt pour le groupe japonais un caractère crucial. Fin avril, Nintendo, qui n'avait jamais fini d'année dans le rouge depuis 1981, a accusé sur l'exercice 2011-2012 une perte nette de 43,20 milliards de yens, soit 401 millions d'euros, sur un chiffre d'affaires de 647,65 milliards de yens (6 milliards d'euros) en recul de 36,2 %. Sur l'année passée, le groupe a écoulé 9,8 millions de consoles Wii, soit 35 % de moins que l'année précédente, et seulement 5,1 millions de DS sur les 11 millions qu'il pensait pouvoir vendre. Nintendo mise donc sur le lancement de la Wii U, avant la fin de l'année. Celle-ci aura plusieurs mois pour s'imposer avant l'introduction fin 2013 des nouvelles consoles Sony et Microsoft.

    D'après Lesechos.fr
     

Partager cette page