No sport !

Discussion dans 'Autres Sports' créé par bjaadiya, 22 Juillet 2006.

  1. bjaadiya

    bjaadiya Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Le marathon fait partie de ces activités sportives à haut risque qui sont fatales chez quelques-uns, peu nombreux, il est vrai, mais qui restent dans les mémoires comme le malheureux Philippidès, mort d’épuisement en 490 avant JC après avoir parcouru en courant la distance Marathon Athènes. Hormis ces accidents majeurs, il est d’autres conséquences infracliniques qui n’échappent aux techniques échocardiographiques actuelles. En témoignent les résultats d’une étude dans laquelle ont été inclus 20 marathoniens amateurs qui ont tous participé au marathon de Boston en 2003.

    Une échographie transthoracique (ETT) a été réalisée avant et immédiatement après l’épreuve, sous la forme d’une échographie bidimensionnelle, d’un Doppler spectral et tissulaire, sans oublier une mesure de vélocité de propagation de l’écoulement sanguin. Un autre enregistrement a été en outre effectué un mois plus tard.

    Juste après le marathon, les index représentatifs de la fonction ventriculaire systolique globale étaient normaux, notamment la fraction d’éjection (FE 59+/-6 versus 61+/-4 %, p=0,14). En revanche, les indices systoliques obtenus par le doppler tissulaire étaient anormaux, au niveau du septum pour le ventricule gauche (p=0,007) et de l’apex pour le ventricule droit (p=0,002 et p=0,001). Il en a été de même pour la vélocité du flux transmitral (rapport E/A, p=0,005) et les indices diastoliques mesurés par le doppler tissulaire pour les deux ventricules (p=0,01).
    Un mois après, les index systoliques étaient revenus à la normale, alors que des troubles de la relaxation ventriculaire droite étaient encore présents (p=0,01).

    Le marathon retentit sur certains aspects de la performance ventriculaire gauche et droite. Les altérations de la fonction systolique sont transitoires, alors que le dysfonctionnement diastolique semble plus durable. Les conséquences cliniques de ces troubles chez le sujet sain sont probablement négligeables, mais il pourrait en être autrement en cas de pathologie cardiaque préexistante. De quoi méditer à nouveau, si l’on ne savait que l’exercice physique a également des vertus, l’adage du sage Churchill : « No sport… »

    Dr Catherine Watkins


    Neilan TG et coll. : “Persistent and reversible cardiac dysfunction among amateur marathon runners.” Eur Heart J 2006; 27: 1079-1084. © Copyright 2006 http://www.jim.fr


    A vous la parole

     
  2. ziko30

    ziko30 Citoyen

    J'aime reçus:
    13
    Points:
    38
    Reÿ: No sport !

    khouya le sport khass ikoun 3ziz 3lik ila kenti gadi tgamerrr
     
  3. raja_casa

    raja_casa دمعة و ابتسامة

    J'aime reçus:
    184
    Points:
    0
    Re : Reÿ: No sport !

    macfti8ach dayra nguab w smiyet8a bjaadiya w katgouli8a khoya, kha7elti8a , menk li8a daba [21h]

    sinon pr le sport je crois que à chaque corps son sport
     
  4. bjaadiya

    bjaadiya Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : No sport !

    makfakch 8adak ngab ldayra, 3amrak chti chi dari dayr ngab m3a jalab [38h]
    labayna rak riyadi nit [05c]
    et le sport n'est pa reservé selement pr les garçon a si ziko [36h]
    et pour le sport ra8 je suis une personne qui aime le sport fo9 ma katsawar
    et kif magalat lik raja ra8a le sport n est pas valable a pratiquer pour tt le monde. ra8 il faut choisir et bien pratiqué les mouvement et ceci se base sur la santé et la capacité de chacun a si Ziko
     
  5. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    Re : No sport !

    excuse bajaa trouble de vision a se que je voi [22h]

    Bref : le sport dépend des capacité des individu chacun dispose d’une performance propre a lui …alors d’ici se détermine l’orientation vers le sport précis…pour dire plus il faut une certaine relation médecine-sport pr trouvé l’adéquation et aussi les obstruction a ou ps… a la pratique d’un quelconque sport...
     
  6. bjaadiya

    bjaadiya Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : No sport !

    t'a raison cochlok. La faut la plus grave que nous commettons c que lorsqu'on veut pratiquer un sport pour la première fois on commence par des mouvements difficile pr le corps ce qui nous met en danger de faire des faux mouvements et ce sont les lésions les plus difficile à guérir donc on doit s'entraîné d'une façon progressive a fin que le corps s'adapte peu a peu avec les mouvements
     
  7. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    Re : No sport !

    toute a fait d'accord bajaa la prgression du rythme est un debut ...
     

Partager cette page