Noms de domaine: Verisign programme l'augmentation du prix des .com et .net

Discussion dans 'High tec' créé par Le_Dictateur, 11 Avril 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Le gestionnaire des .com et .net applique les accords signés en 2006 avec l’Icann. En octobre prochain, il augmentera le prix de gros de ses deux extensions, qu’il facture aux bureaux d’enregistrement. Une première depuis 1999.

    À partir du mois d'octobre 2007, le prix des noms de domaine en .com et .net va augmenter. Verisign, la société américaine en charge de ces deux extensions, facturera aux bureaux d'enregistrement 6,42 dollars pour un .com, soit une augmentation de 7%; et 3,85 dollars pour un .net, en hausse de 10%. Les bureaux d'enregistrement pourront ensuite répercuter ou non ces augmentations sur les tarifs qu'ils pratiquent auprès du grand public.


    «Cela sera la première hausse pour les .com et les .net depuis que la structure des prix a été mise en place par l'Icann en 1999», justifie Verisign. L'Icann, l'organisme international de la régulation des noms de domaine, a prolongé en 2206 le monopole de la société américaine sur les extensions .com et .net jusqu'en 2012. Dans le cadre de ces accords, Verisign a obtenu le droit d'augmenter annuellement ses tarifs de 7% pendant quatre ans.

    Ces augmentations devront compenser la hausse des coûts de la société, liée à l'augmentation du trafic internet. «Depuis 1999, le volume du trafic internet sur l'infrastructure de Verisign est passée d'en moyenne 1 milliard de requêtes par jour, à quasiment 30 milliards par jour actuellement», souligne Verisign.

    Un gain de 29 millions de dollars

    Une forte croissance qui a multiplié le nombre de menaces sur le système des noms de domaine (DNS): les tentatives de piratage ont augmenté de 700% depuis 2000. Verisign s'est d'ailleurs lancé depuis le début de l'année dans une nouvelle initiative, baptisée "Project Titan", qui devrait d'ici à 2010 lui permettre de considérablement renforcer son réseau.

    Selon les données fournies par la société, elle gère 62 millions de .com et un peu plus de 9 millions de .net. Les augmentations de tarifs devraient lui permettre d'engranger 29 millions de dollars supplémentaires, a calculé la presse américaine.

    Toutefois, son annonce devrait relancer la polémique qui avait suivi la validation en 2006 de l'accord avec l'Icann. Certains opposants, jusque dans les rangs du Congrès américain, y dénonçaient des implications anticoncurrentielles sérieuses.


    Source - ZDNET
     

Partager cette page