Nouvel assaut massif d'immigrés clandestins à Melillia

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 4 Octobre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0


    Le renfort sécuritaire n'entame pas la détermination des candidats

    Une nouvelle infiltration massive d'immigrés clandestins, d'une violence "inédite", s'est produite lundi à l'aube dans la ville de Melillia, par un secteur de la clôture réputé infranchissable. Cet assaut, similaire à celui qui a causé cinq morts jeudi dernier à Sebta, a fait 135 blessés dont cinq graves. Quelque 650 clandestins d'Afrique subsaharienne, munis d'échelles en bois artisanales et parfois armés de pierres, ont pris d'assaut vers 2h 50 GMT la double barrière métallique, a indiqué la préfecture de Melilla dans un communiqué cité par l'AFP.




    Environ 350 d'entre eux ont réussi à franchir cette barrière à un endroit où elle avait pourtant été surélevée de trois à six mètres de hauteur. Les assaillants ont "abattu la barrière métallique sur deux tronçons de 20 mètres chacun", a précisé la préfecture de Melillia.

    Signe de leur détermination intacte, les immigrés ont fabriqué des échelles artisanales hautes d'environ six mètres, le double de celles qu'ils utilisaient avant l'élévation de la clôture métallique, a constaté un photographe de l'AFP.
    "Les immigrants ont démontré une agressivité et une virulence inédites", selon la préfecture de Melillia. "Ils ont lancé de nombreuses pierres" contre les gardes civils et les ont également "frappés avec des pierres qu'ils tenaient à la main".
    Sept agents espagnols ont été blessés, dont un grièvement, et un garde civil a été hospitalisé pour un traumatisme crânien après avoir reçu une pierre.

    Sur les 135 blessés, en majorité des immigrants, 130 l'ont été légèrement et cinq ont été hospitalisés pour des fractures ou des plaies ouvertes.
    Les autorités espagnoles n'ont pas précisé les moyens employés pour repousser cet assaut.

    Les forces de sécurité marocaines ont de leur côté indiqué avoir interpellé 131 clandestins lors de l'assaut mené lundi à l'aube par 400 émigrés clandestins contre la clôture de Melillia, au niveau dit Barrio Chino. Douze clandestins, tous ressortissants de pays subsahariens, ont été "légèrement blessés, selon cette même source. Pour faire face aux assauts répétés des immigrés, 1.300 agents marocains, relevant de la Gendarmerie Royale et des Forces auxiliaires, ont été mobilisés", a ajouté la même source.

    Le plus fort afflux d'immigrés a été enregistré la semaine dernière lorsque 800 immigrés, en majorité Subsahariens, ont tenté de forcer la double clôture de Melillia, rappelle la même source.

    Depuis le 29 septembre, les autorités locales ont arrêté 666 candidats à l'émigration clandestine, ce qui porte à 5.883 personnes, le nombre total des immigrés clandestins interpellés depuis le 1er janvier, a-t-on précisé.
    Quatre jours après le drame de Sebta, cette nouvelle "avalanche" démontre que les renforts de 1.600 hommes côté marocain et de 480 militaires espagnols déployés aux frontières de Melillia et Sebta n'ont pas entamé la détermination des candidats africains à l'Eldorado européen.

    Le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero s'était voulu optimiste jeudi, estimant que ces infiltrations "conjoncturelles" cesseraient à la fin de l'élévation des clôtures métalliques, dans les prochains mois.
    Le ministère de l'Intérieur s'était félicité dimanche de "l'efficacité en augmentation" de ses mesures de contrôle des frontières où 7.716 immigrants clandestins ont été interpellés de janvier à juin 2005, soit 66,3% de plus que sur la même période de 2004.

    L'assaut de lundi à Melillia est pourtant le troisième dans cette ville depuis mardi dernier : 300 clandestins sur un millier avaient franchi la frontière en deux vagues.
    Plus de 12.000 tentatives de passage ont été recensées dans le secteur frontalier de Melillia depuis le début de l'année, où trois immigrants sont décédés en août dans des circonstances controversées.
    Au moins 200 immigrants du centre d'accueil saturé de Melillia doivent être transférés vers la Péninsule ibérique avant mardi.

    Concernant Sebta, les enquêtes marocaines et espagnoles se poursuivent pour déterminer l'origine des tirs qui ont tué quatre des cinq morts de jeudi.
    -------------------------------------------

    82 émigrés clandestins arrêtés à Al-Hoceïma
    Les unités de la Marine Royale, en collaboration avec des équipes terrestres déployées le long du littoral, ont fait échouer, samedi dernier, une tentative d'émigration clandestine sur la plage Adouz, près d'Al-Hoceïma, et procédé à l'arrestation de 82 Marocains candidats à l'émigration illégale, apprend-on lundi auprès de la Marine Royale. Les clandestins tentaient d'embarquer à partir de la plage Adouz, située à environ douze nautiques à l'ouest d'Al-Hoceïma, a-t-on précisé de même source.

    Cette opération, qui a duré de 03h00 à 13h00, a permis l'arrestation de 82 personnes, dont six femmes et 24 mineurs ainsi que la saisie de trois embarcations pneumatiques de type "Argo" de seize places équipées chacune d'une motogodille de 40 CV, précise le communiqué.


    Les clandestins, ajoute la même source, ont été remis à la brigade maritime de la Gendarmerie Royale d'Al-Hoceïma pour enquête et procédure judiciaire.

    MAP
    Le Matin
     

Partager cette page