Nouvelle pédagogie pour la rentrée scolaire 2005-2006

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 8 Septembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    C'est un Habib El Malki remonté, un tantinet martial qui a inauguré, hier mercredi à Rabat, l'année scolaire et universitaire par une présentation générale des réalisations et les perspectives de son département. Les présents n'ont pas dû attendre longtemps pour être fixé sur les intentions du ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique.

    Première mesure phare qui sera appliquée dès cette rentrée est le salut du drapeau national dans tous les établissements du Royaume. «Cette mesure ne souffrira aucune exception.

    Comme dans beaucoup d'autres pays, nos jeunes doivent respecter et saluer l'un des symboles de notre nation», martèle, décidé, Habib El Malki.

    Les efforts du ministère seront également consacrés à lutter contre l'interruption de la scolarité qui porte sérieusement atteinte aux acquis enregistrés dans le domaine de la scolarisation depuis l'entrée en vigueur de la réforme. Pour l'enseignement primaire, l'objectif est d'arriver à 65 % de taux de scolarisation pour les 4-5 ans et ce dès cette année.

    Le ministre s'est montré intransigeant en ce qui concerne les «cours supplémentaires obligatoires» dispensés aux élèves par des enseignants peu scrupuleux. Il s'est dit déterminé à lutter contre ce genre de pratiques. Dans ce sens, le ministère organisera des cours gratuits de soutien scolaire au sein des établissements publics relevant du ministère de l'Education nationale. Pour le secondaire, une réévaluation de l'orientation des élèves sera introduite afin d'accompagner les élèves dans leur cursus et leur choisir les filières, en harmonie avec leur potentiel.

    Dans le cadre de la moralisation du corps des enseignants, Habib El Malki a annoncé l'accroissement du rôle des inspecteurs pour lutter contre l'absence injustifiée de certains enseignants. Le ministère veillera, selon El Malki à ancrer la culture de la discipline et de la responsabilité.

    Concernant l'enseignement supérieur, le renforcement de la capacité d'accueil se révèle être primordial. Quatre nouveaux établissements seront ouverts dès la rentrée. Il s'agit des facultés poly-disciplinaires de Nador et de Khouribga, de l'Ecole supérieure de technologie d'Essaouira et de l'Ecole nationale de commerce et de gestion de Kénitra. Cette année verra le lancement des travaux de construction et d'aménagement pour huit nouveaux établissements universitaires.


    Pour les structures d'accueil des étudiants et qui ne peuvent recevoir actuellement que 12 % des étudiants inscrits dans les universités marocaines, il est prévu une nouvelle carte des cités universitaires. Ainsi, de nouvelles cités seront édifiées en partenariat avec la CDG et le secteur privé. Le renforcement de la recherche scientifique est également à l'ordre du jour. L'année 2005 seront organisées les assises de la recherche scientifique.


    En parallèle, la construction et l'équipement de l'Institut marocain pour l'information scientifique et technique (IMIST) et de l'Institut national des plantes médicinales et aromatiques de Taounate seront achevés. Enfin, le ministre de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur a insisté sur l'amélioration de la gouvernance et ce, par le biais du renforcement de l'autonomie des universités.


    LE MATIN
     

Partager cette page