Nouvelles manifestations de protestation dans les camps de Tindouf

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 7 Juillet 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    M. Hammati Rabbani : la communauté internationale doit intervenir pour la levée du blocus imposé aux séquestrés de Tindouf
    Les camps de Tindouf où sont séquestrés des milliers de citoyens marocains sahraouis, continuent d’être le théâtre de protestations et de manifestations contre la répression et la famine, qui sévissent dans ces camps quadrillés par l’armée algérienne, ont constaté des sources sûres.

    Ces sources qui viennent d’arriver ont affirmé à la MAP que les actions de protestations se poursuivent en dépit de la répression supervisée par les services de renseignements militaires algériens.

    Les manifestants ont scandé des slogans hostiles aux dirigeants actuels du front du (polisario), à l’intervention et à l’ingérence de plus en plus flagrantes de l’Algérie.

    Les manifestants constitués dans leur majorité de jeunes des camps d’Aousserd, Laayoune et Smara revendiquent "une solution rapide et définitive des souffrances des habitants des camps". Ils accusent également les dirigeants du (polisario) de s’enrichir sur leur dos en faisant commerce de leur cause et de détourner à leur profit personnel les aides humanitaires".

    Les jeunes sahraouis qui prennent part avec enthousiasme à ces manifestations de protestation ont affirmé que ces actions allaient se poursuivre jusqu’à ce que la communauté internationale intervienne pour mettre un terme à l’isolement étouffant imposé par les dirigeants des séparatistes et l’armée algérienne qui intervient directement dans la gestion des camps.

    Les manifestants ont appelé les pays du voisinage à attirer l’attention des organisations des droits humains aux souffrances des populations de ces camps. Les manifestants, qui se répartissent en plusieurs groupes pour se mouvoir en même temps et sur différents fronts, revendiquent une solution rapide de la question du sahara et à l’éviction d’un grand nombre de dirigeants du polisario, à leur tête Mohamed Abdelaziz.

    M. Hammati Rabbani, un des anciens dirigeants du "polisario" qui a regagné la mère patrie récemment, a lancé lundi un appel pressant à la communauté internationale l’invitant à intervenir auprès des autorités algériennes en vue de la levée du siège imposé aux marocains séquestrés dans les camps de Tindouf.

    Lors d’une conférence de presse, M. Rabbani qui a décrit les circonstances de son retour au Royaume et la situation dans les camps de Tindouf, a appelé ses camarades parmi les dirigeants des séparatistes, dont il connaît la grandeur d’âme et les remords qu’ils ressentent, à emboîter le pas à leurs frères en regagnant le Maroc.

    A une question sur le nombre de personnes séquestrées dans les camps de Tindouf, M. Rabbani a relevé la contradiction criante dont sont entachées les statistiques fournies à ce sujet par le "polisario", indiquant qu’au moment où les Nations-Unies estiment ce nombre à 32.000 , les séparatistes et les autorités algériennes avancent le chiffre de 165.000 personnes, un chiffre qui est "très loin de la réalité".

    Aucune organisation humanitaire n’a effectué à ce jour de recensement de la population vivant dans les camps de Tindouf, ce qui ne sert finalement que les intérêts du "polisario" et de l’Algérie, a-t-il noté.

    Sur la situation qui prévaut au sein du "polisario", il a relevé que la situation est marquée par le laisser-aller, l’anarchie et les sentiments de déception et de frustration chez les séquestrés. Le maitre-mot affiché dans les camps de Tindiouf est : "ne retourne pas au Maroc et fait ce qui bon te semble", a-t-il noté.

    Les conditions de vie des séquestrés dans les camps sont désastreuses, a souligné M. Rabbani qui a appelé à leur libération, car il s’agit d’ "une question beaucoup plus humanitaire et éthique que politique". Il a fait état de l’existence, dans les camps, de "mafias organisées" qui vendent les aides humanitaires destinées aux séquestrés dans le marché noir ou dans les marchés des pays voisins.

    Il a estimé qu’il est difficile de dévoiler la véritable situation dans les camps compte tenu du fait que le bureau de l’ONU dans les camps et les centres de la "Minurso" sont placés en permanence sous surveillance.

    Il a par ailleurs indiqué que le phénomène de l’extrémisme commence à gagner du terrain au sein du "polisario" et que la plupart des étudiants poursuivent leurs études en Algérie, considérant que ce phénomène prend encore plus d’ampleur au sein de citoyens illettrés et déçus.

    Concernant l’implication des séparatistes dans des opérations de trafic d’armes, il a souligné que le fait que des groupes du "polisario" s’adonnent à ce trafic constitue une menace pour la stabilité de la région, rappelant à cet égard l’attaque menée contre une localité en territoire mauritanien.

    L’ancien dirigeant du "polisario" a par ailleurs assuré à propos de la présence d’éléments de la sécurité algérienne dans les camps, que "tous les services de sécurité algériens sont présents et mobilisés dans les camps". M. Rabbani estime que le Maroc est appelé à mobiliser toutes ses potentialités car "les sahraouis ont confié leur destinée au Maroc et espèrent qu’il soit mis fin à la situation désastreuse qu’ils vivent", a-t-il dit, ajoutant que "c’est le génie historique du Maroc qui finira par triompher".


    M. Bellali : Le soulèvement à Tindouf traduit le ras-le-bol ressenti à l’endroit des dirigeants du "polisario"

    M. Noureddine Bilali, un des anciens dirigeants du "Polisario" a affirmé que le soulèvement que connaissent les camps de séquestration de Tindouf (sud-ouest algérien) est l’expression vivante du ras-le-bol ressenti à l’endroit de la direction du "Polisario" et du mécontentement qu’inspirent la situation dramatique que vivent les séquestrés de ces camps et toutes les exactions, les violations et la cruauté dont ils sont l’objet.

    Ce soulèvement, a indiqué M. Bilali dans une déclaration au bureau de la MAP à Laâyoune, est intervenu après le retour fin mai, dans les camps de Tindouf, de milliers d’étudiants en provenance de l’étranger pour leurs vacances d’été et à la suite de l’attaque contre la localité de ’’Lemgheity’’ en Mauritanie qui constituait un marché d’approvisionnement pour les Camps de Lahmada.

    En plus, a-t-il dit, une large prise de conscience de la réalité de la situation dans les camps a eu son impact chez les Marocains séquestrés, qui commencent à voir les choses autrement et à s’activer en vue de retrouver leur liberté, en réclamant notamment la destitution des éléments responsables de leurs malheurs et qui les ont asservis durant une trentaine d’années.

    Au cours de cette longue période, "de nombreux assassinats, abus et violations des droits de l’homme ont été commis à l’endroit des citoyens Sahraouis séquestrés", a souligné M. Bilali, signalant l’existence de "milliers de personnes qui portent encore les traces de la torture sur le corps".

    Lors du précédent soulèvement de 1988 dans les camps de Tindouf, a-t-il encore rappelé, des milliers de personnes ont été durement torturées et subi des traitements inhumains, ajoutant que pour la soi-disant direction du "polisario", les derniers événements ne constituent que le prolongement du premier soulèvement.

    "Pour camoufler leur faiblesse et leurs divergences", les mercenaires imputent au Maroc la responsabilité de cette situation dans les camps de Tindouf, alors qu’ils "saisissent pertinemment qu’ils ne peuvent voiler le soleil par un tamis, sachant qu’il s’agit de vérités vécues par les séquestrés qui dépendent de la clémence de l’Algérie qui contrôle nourriture, eau et tout le reste".

    "La bande, qui continue d’asservir nos familles, tire sa force du soutien de l’armée et de la sécurité algériennes", a souligné M. Bilali, précisant que de nombreux séquestrés ont commencé à fuir les exactions, l’oppression et l’absence de liberté.

    Des milliers parmi ces séquestrés vivent éparpillés dans plusieurs pays limitrophes dans l’attente de regagner leur pays, le Maroc, a encore indiqué M.Bilali. Le retour de Hammati Rabbani, qui a occupé plusieurs postes de responsabilité au sein du "polisario", est d’une très grande portée et dénote une évolution des convictions chez plusieurs dirigeants du "polisario" qui n’aspirent qu’au retour au pays et à l’unité.

    L’ère des micro-états est bien révolue et l’heure est maintenant "aux grands ensembles qui sont en mesure de réaliser le décollage économique et de s’engager sur la voie de la croissance", a-t-il estimé.

    M. Bilali, qui était responsable de la division "Machrek Arabe" et représentant du "polisario" en Syrie et qui a regagné la mère patrie en 1989, considère qu’il "est dans l’intérêt de nos familles de bénéficier d’une autonomie élargie leur permettant de gérer leurs affaires locales dans l’unité, de Tanger à Lagouira".

    Il a, en outre, fait part de sa conviction que "l’ouverture démocratique que nous percevons aujourd’hui à travers le pluralisme politique et syndical et la diversité des médias, ainsi qu’à travers la liberté d’expression, augurent d’un avenir radieux pour notre région et pour toutes les régions du Maroc dans sa diversité ethnique et culturelle.


    Source:l'opinion.
     
  2. aghanja

    aghanja Citoyen

    J'aime reçus:
    16
    Points:
    38
    Re : Nouvelles manifestations de protestation dans les camps de Tindouf

    c'est le mement lli khes fi8a bladna t-motiva... en commencant par preparer un GEANT convoi d'aide humanitair w-neblasiw8om juste a cote' des frontieres et fair appel au supervsing de l'ONU concernant l'action.

    si l'algerie refuse, elle sera perdante : 1- kestion humanitaire.... 2- kestion politik ca serai une vrai MERGA sur sceine international....

    _______________________________________
    yaaah tkoun ghir kount moustachar f-le9ser men ghedda tneffed 8ad l9adiyya......:))))
     
  3. aghanja

    aghanja Citoyen

    J'aime reçus:
    16
    Points:
    38
    Re : Nouvelles manifestations de protestation dans les camps de Tindouf

    .... et meme s'elle accepte , perdante aussi f-1&2
     
  4. lordvoldemor

    lordvoldemor Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Nouvelles manifestations de protestation dans les camps de Tindouf

    super kom idée aghanja.
    PS : bssa7a le 1000em msg :)
     

Partager cette page