Nuit maudite pour Ribéry

Discussion dans 'Uefa competitions' créé par simo160, 21 Mai 2012.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Le rêve a viré au cauchemar pour Franck Ribéry. Cette finale de Ligue des champions, le milieu offensif français du Bayern l'attendait. Devant son public, le Français rêvait de brandir la première Coupe d'Europe de sa carrière. Un désir en forme de rédemption, aussi, après ce carton rouge qui l'avait privé de la finale perdue face à l'Inter en 2010. Ses coéquipiers, Philippe Lahm et Bastian Schweinsteiger, n'avaient pas manqué de souligner à quel point son absence avait plombé le Bayern face aux Nerazzurri. "Kaiser Franck" avait "très envie de vivre une nuit magique", l'aboutissement d'une saison réussie sur le plan personnel avec le titre le plus prestigieux. Elle restera peut-être la nuit la plus triste de sa carrière.


    Dans l'état d'esprit, le Français a réussi sa finale. Il est apparu très volontaire dès le coup d'envoi et a offert la première occasion du match à Mario Gomez d'un joli centre (13e). Compte tenu du dispositif tactique mis en place par Chelsea, avec deux joueurs pour bloquer chaque couloir, Ribéry n'a pas eu autant d'espaces à exploiter que d'habitude. Cela ne l'a pas découragé. Mais, à l'image de son équipe, l'international tricolore a été trop maladroit pour percer le coffre-fort des Blues. Il n'a jamais cadré ses tentatives quand il est parvenu à se mettre en position de tir (35e, 39e). A une exception près : un but refusé pour un hors-jeu assez limite après un premier tir dévié d'Arjen Robben (54e).

    A force de tenter, Ribéry a bien failli être le héros de la finale. A la 93e minute, dans la prolongation, c'est lui qui a été déséquilibré dans la surface par Didier Drogba, provoquant un penalty qui aurait pu offrir la victoire au Bayern. Touché à la cheville sur l'action, il a assisté du bord de la touche à l'échec de Robben face à Petr Cech, avant de céder sa place à Ivica Olic. Et de vivre du banc un final cauchemardesque pour les Bavarois, avec cet échec lors de la séance des tirs au but. Ribéry rêvait d'une nuit magique, il a fini battu et meurtri, dans son âme et dans sa chair. "On ne connaît pas encore exactement la nature de la blessure, mais je ne crois pas que ce soit trop grave", a avancé son entraîneur Jupp Heynckes après le match. Ce serait bien la seule bonne nouvelle d'une soirée que Ribéry voudra vite oublier. Ce ne sera pas facile.

    Eurosport
     

Partager cette page