Obama : «l'avenir de l'Afrique appartient aux Africains»

Discussion dans 'Info du monde' créé par @@@, 11 Juillet 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]


    Le président américain s'est exprimé samedi devant le parlement ghanéen, exhortant l'Afrique à mettre fin aux pratiques antidémocratiques et à la corruption avec le soutien des Etats-Unis.

    Barack Obama a estimé samedi que l'avenir de l'Afrique appartenait «aux Africains eux-mêmes», mais que les Etats-Unis les soutiendraient dans leurs efforts, à l'occasion d'un discours devant le parlement ghanéen. Il a noté que l'Afrique était en encore en proie aux conflits, à la maladie, au sous-développement économique, à la corruption et aux pratiques antidémocratiques. «Le développement dépend de la bonne gouvernance. C'est l'élément qui manque en bien trop d'endroits depuis trop longtemps», a déclaré le chef de la Maison blanche, dont la visite à Accra est sa première en Afrique noire en tant que président.


    Tout en reconnaissant la part de responsabilité du colonialisme, Barack Obama a tenu à préciser qu'il «est facile de montrer les autres du doigt, de rejeter la faute sur les autres... Mais l'Occident n'est pas responsable de la destruction de l'économie zimbabwéenne au cours de la dernière décennie, ou des guerres où on enrôle les enfants dans les rangs des combattants». Il a souligné que le soutien américain au développement serait lié au respect des règles démocratiques: «Ce que nous ferons, c'est augmenter notre assistance aux individus et aux institutions responsables, en faisant porter l'effort sur le soutien aux règles de bonne gouvernance».

    Darfour et Somalie réclament des réponses internationales
    Le président américain a par ailleurs promis la poursuite du soutien américain à la lutte contre les maladies en Afrique, avec l'objectif d'éradiquer la malaria, la tuberculose et la polio. Il a relevé que l'Afrique avait accompli des progrès dans le domaine sanitaire. «Mais il y a encore trop de gens à mourir de maladies qui ne devraient pas les tuer», a-t-il estimé. Il a invoqué les 63 milliards de dollars déjà alloués par les Etats-Unis au combat sanitaire et indiqué qu'il poursuivrait l'effort déployé par son prédécesseur George W. Bush contre le sida. «Nous chercherons de faire en sorte qu'on cesse de mourir de la malaria et de la tuberculose, et qu'on éradique la polio. Nous combattrons les maladies tropicales qui ont été négligées... Nous investirons dans les systèmes de santé publics», a-t-il déclaré.

    Barack Obama a par ailleurs expliqué que des crises comme le «génocide» au Darfour ou l'expansion terroriste en Somalie réclamaient une réponse «mondiale», mais aussi un renforcement des capacités de réaction de l'Afrique elle-même. «L'Afrique n'est pas la caricature qu'on en fait d'un continent en guerre. Mais les conflits font partie de la vie de trop d'Africains, avec la même constance que le soleil», a-t-il expliqué. «Nous encourageons la vision d'une architecture régionale de sécurité qui soit forte et qui puisse produire une force transnationale efficace quand il le faut».


    http://www.lefigaro.fr/internationa...ir-de-l-afrique-appartient-aux-africains-.php
     
  2. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Plus de 5.000 Africains ont envoyé des messages internet au président américain Barack Obama

    Plus de 5.000 Africains ont envoyé des messages internet au président américain Barack Obama avant son discours très attendu samedi au Ghana, où il effectue sa première visite officielle en Afrique noire, a-ton appris samedi de source officielle américaine.Selon Macon Phillips, responsable des nouveaux média à la Maison Blanche, interrogé par téléphone par l'AFP depuis Johannesburg, le gouvernement américain a invité les Africains à poser leurs questions par l'intermédiaire de ses ambassades au Kénya, en Afrique du Sud et au Sénégal. Ils devaient passer par les sites internet de socialisation Facebook ou Twitter avant le 3 juillet, selon M. Philips.Trois journalistes de ces pays ont été chargés de sélectionner les questions pour Barack Obama, qui répondra via une vidéo dont la partie audio sera diffusée sur des radios à travers l'Afrique, ainsi que sur le site de la Maison Blanche, whitehouse.gov.Les messages sont parvenus de plus de soixante quatre pays, selon Macon Philips, selon lequel "l'Afrique du Sud a été particulièrement enthousiaste"."Des internautes d'autres parties du monde que l'Afrique ont aussi utilisé cette plate-forme", a-t-il précisé.Il a estimé que les messages montraient que l'ensemble du continent noir était passionné par la visite et le discours du président Obama au Ghana."Nous avons vu des tas de gens inspirés par l'histoire personnelle du président Obama, sa relation à l'Afrique via son père (originaire du Kenya ndlr). Il y avait aussi des gens parlant des défis qu'ils doivent surmonter dans leur propre communauté. Nous avons hâte d'examiner ces messages", a ajouté le représentant de la Maison Blanche.


    http://www.journaux.ma/maroc/technologie/plus-de-5000-messages-internet-envoyes-dafrique-obama
     

Partager cette page