On N'oublie Rien

Discussion dans 'Vos poésies' créé par Cercademi, 22 Octobre 2007.

  1. Cercademi

    Cercademi El Poeta

    J'aime reçus:
    8
    Points:
    0
    On n’oublie rien



    On n’oublie rien,
    Sans vivre avec
    On n’oublie rien,
    Sans passer à l’échec
    Sans perdre,
    Ce qui nous tient
    Sans savoir,
    Qu’est ce mal ou bien
    Sans souffrance,
    A nous tenir debout
    Sans distances,
    A nous rendre fous
    Sans une larme,
    De solitude, gelée
    Sans un drame,
    Pour un coeur talé
    Sans une nuit,
    A compter les étoiles
    Sans qu’on suit,
    Une, et finir Dédale
    Sans changer,
    De lieu ou de fond
    Sans goûter,
    Le beau et le charmant
    Sans être,
    Là, ici et partout
    Sans renaître,
    Un renouveau surtout
    On n’oublie rien,
    Sans perdre un mien
    On n’oublie rien,
    Surtout, avec un lien
    On n’oublie rien,
    Surtout pas l’ennuie
    D’un passé étourdi
    Sans faire face
    A ce qui nous lasse
    On n’oublie rien,
    Sûrement rien
    D’une ou de quelqu’un
    Qu’en cœur on maintient
    Quelques printemps
    Ou étés indiens
    Quelques pas
    Voisines à nous rendre au-delà
    Quelques sourires
    A frôler nos désirs
    On n’oublie rien,
    Sans se tendre les mains
    S’inviter pour ces quelques demains
    On n’oublie rien,
    Sans un regard
    Qui nous tue à mort
    Quelques caresses
    D’une main déesse
    Quelques baisers
    Rien que pour s’apaiser
    On n’oublie rien,
    D’un ange gardien
    On n‘oublie rien,
    Sans être parisien
    Anxieux ou marocain
    Ça ne change rien
    Si elle me vient de loin
    On n’oublie rien,
    Mais, on n’aime guère être anciens
    A l’oublie
    Surtout d’une fille
    Qui vous maintient en vie
    D’une personne,
    D’un feu elle vous donne
    Brûler-vous si vous pensez
    Me la prendre, me l’effacer
    On n’oublie rien,
    Sans aimer
    On n’oublie rien,
    Sans s’aimer
    On n’oublie rien,
    Sans semer
    Nos temps anciens
    Sans croire ni savoir
    Ce qu’on a du valoir
    Peut-être …
    Que c’est à vous de voir
    De juger, mon histoire
    Regardez-y bien
    Puisqu’on n’oublie rien.



    Cerca de mi …


     

Partager cette page