ONCF : Les principaux projets de doublement de la voie ferrée

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 8 Novembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    L'Office national des chemins de fer a prévu dans son programme d'investissement 2005-2009 (15.5 milliards de DH) plusieurs importantes opérations visant à améliorer la capacité du réseau et les conditions de son exploitation. Il s'agit notamment :
    -du doublement et rectification du tracé de la voie ferrée entre Meknès et Fès. Ce projet constitue la dernière étape du programme de restructuration globale de l'infrastructure de la ligne Casablanca-Fès entamé par l'ONCF en plusieurs phases depuis la moitié des années 80.


    Le coût de ce projet dont les travaux d'infrastructure ont été achevés et ceux de superstructure sont déjà lancés et qui compte aussi la suppression de tous les passages à niveau sur ce tronçon, est estimé à 1,3 milliard de DH pour une mise en service prévue vers fin juin 2006.

    -du doublement de la voie ferrée entre Sidi El Aïdi et Settat. Ce projet consiste à améliorer la capacité d'exploitation de ce tronçon, long de 19 km, dans la perspective de construction d'une double voie de Casablanca à Marrakech.
    Les travaux dont le lancement est prévu au courant du dernier trimestre 2005 et dont le coût s'élève à 230 millions de dirhams, vont s'échelonner sur toute l'année 2006.

    -du doublement de la voie ferrée entre Nouasser et El Jorf Lasfar. Le doublement de cette ligne d'une longueur de 103 km vise à accompagner le groupe OCP dans son programme de développement.

    Le coût global de ce projet, dont les marchés relatifs aux travaux de superstructure (voie, caténaire et sous-stations) ont été adjugés, est estimé à 800 millions de DH. La mise en service de ce projet qui prévoit aussi la suppression de 33 passages à niveau et leur remplacement par des ouvrages d'art, est prévue en mars 2007.

    La réalisation de ces projets vise à étendre le modèle des dessertes cadencées qui est de plus en plus sollicité par la clientèle, notamment sur Fès-Meknès, Casablanca-Settat et Casablanca-El Jadida. Elle vise également à augmenter le débit et améliorer la capacité des tronçons en question pour réduire le temps des parcours (sur la ligne Casablanca-Fès, le délai du trajet passera de 4h30 à 3h15 avec la programmation d'un départ chaque heure dans les deux sens), répondre à l'accroissement prévisible du trafic et enfin faciliter l'entretien des installations fixes et gagner sur le coût y afférent.

    Un nouveau système de sonorisation

    Le ouveau système de sonorisation à bord des trains est basé sur les techniques modernes de numérisation de la voix et est piloté automatiquement par satellite GPS.


    En effet, à partir d'une base de données sonore et selon l'identité et la position géographique du train, le système permet de déclencher automatiquement les messages préenregistrés (accueil à bord, prochain arrêt, correspondance …) tout le long du parcours, et ce sans avoir besoin d'intervention du personnel d'accompagnement, ce qui augmente sa disponibilité pour une meilleure assistance à la clientèle.

    La souplesse d'exploitation est accrue par le système d'inter-phonie qui permet une communication bidirectionnelle entre le personnel de conduite et les contrôleurs de route pour l'échange d'informations notamment en cas d'événement conjoncturel afin de déclencher les annonces préenregistrées relatives aux événements du train comme les motifs et l'estimation du temps de retard… Un tel système n'aurait pas été complet sans la diffusion de musique d'ambiance enregistrée sur support numérique statique.

    Toujours en ce qui concerne la qualité de service à bord des trains, l'ONCF a initié un projet de modernisation des équipements sanitaires de ces derniers, moyennant le déploiement d'un système de toilette à rétention qui, en plus de l'aspect hygiène qu'il offre, garantit aussi un meilleur respect de l'environnement.

    Un nouveau bâtiment voyageurs à Marrakech-Gueliz

    Situé sur le boulevard Hassan II, le bâtiment Voyageurs actuel de Marrakech ne répond plus aux besoins tant sur le plan architectural et urbain que sur le plan strictement fonctionnel. C'est ainsi que l'ONCF envisage la construction d'un nouveau bâtiment Voyageurs à Marrakech, sur le boulevard Mohammed VI face au Théâtre Royale.

    Ce projet vise à satisfaire les besoins des voyageurs, à assurer dans de bonnes conditions le trafic voyageurs en nette progression et surtout à adapter les locaux d'accueil aux impératifs d'une gare moderne. La nouvelle gare comprendra un bâtiment voyageurs de 4 500m2 couvert avec des commerces, des locaux de loisirs et détente à l'étage, une esplanade suffisamment dégagée face au boulevard Mohammed VI de 5 000m_, des abris voyageurs sur quais, trois quais voyageurs de 300m de long chacun, un parking longue durée de 66 places, un parking de 30 places petits taxis et 26 places grands taxis.

    Le projet nécessitera un investissement de l'ordre de 40 millions de dirhams. Il sera réalisé dans un délai de 18 mois (démarrage des travaux courant novembre 2005).


    Source: LE MATIN
     
  2. NoUnOuS

    NoUnOuS Prepare to Die x____x

    J'aime reçus:
    33
    Points:
    0
    Re : ONCF : Les principaux projets de doublement de la voie ferrée

    et pour la voix marrakech bengurir... ils ne vont pas la doubler ??
     

Partager cette page