Onu : Quatre pays africains soutiennent Rabat sur le Sahara

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 13 Octobre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Les ambassadeurs, Représentants permanents du Sénégal, de Guinée, du Gabon et du Burkina Faso auprès de l'ONU ont été unanimes pour souligner, mardi devant la quatrième Commission de l'ONU, leur soutien à une solution politique de la question du Sahara, mutuellement acceptable. Les diplomates africains, ont par ailleurs affirmé la position de leur pays respectifs, favorable au "maintien de l'intégrité territoriale et de la souveraineté du Royaume du Maroc". La diplomatie africaine se démarque ainsi par cette position sans ambages un "règlement juste et durable de la question du Sahara, pour le plus grand bien de l'ensemble" de la région.

    Pour eux, le règlement de la question du Sahara "permettrait au Maroc, pays sûr et stable, de pouvoir réintégrer les instances de l'Union africaine" et d'autre part, "contribuerait à la stabilité du Maghreb en raison des manifestations de plus en plus évidentes et réelles de menaces du terrorisme transfrontalier".

    La Guinée pour une solution politique mutuellement acceptable

    L'ambassadeur-représentant permanent de la Guinée auprès de l'Onu, M. Alpha Ibrahima Sow, a invité mardi les parties à ½uvrer davantage avec l'envoyé personnel du Secrétaire général à la recherche d'une solution politique mutuellement acceptable concernant la question du Sahara marocain.

    "Ma délégation invite la communauté internationale, les organes des Nations unies, les parties au conflit et les autres pays de la sous région à ½uvrer davantage avec le nouvel envoyé personnel du Secrétaire général à la recherche d'une solution politique, négociée et mutuellement acceptable par toutes les parties pour mettre définitivement un terme à ce différend qui n'a que trop duré", a affirmé M. Sow. Il a également ajouté que la Guinée avait "toujours milité en faveur de cette solution".

    Le Gabon «privilégie l'intégrité territoriale du Maroc»
    Le premier conseiller de la mission du Gabon auprès de l'Onu, M. Onanga Ndiaye, a souligné, mardi devant la quatrième Commission des Nations unies, qu'en ce qui concerne la question du Sahara marocain son pays "privilégie l'intégrité territoriale du Maroc".

    "La position du Gabon demeure celle qui consacre et privilégie l'option et le maintien de l'intégrité territoriale et la souveraineté du Royaume du Maroc à l'intérieur d'un Maghreb Arabe uni et solidaire", a affirmé M. Ndiaye qui a rappelé les relations d'amitié et de fraternité unissant "depuis bien longtemps le peuple gabonais au peuple du Royaume chérifien du Maroc".

    Il a, enfin, estimé qu'"il appartient aux différentes parties de faire des particularismes existant des différents côtés de leur frontière respective, des facteurs de rapprochement pour la paix et le développement de la région du Maghreb tout entière et au bénéfice de l'Union africaine".

    «Le Burkina Faso pour une solution politique négociée et consensuelle»
    L'ambassadeur-représentant permanent du Burkina Faso auprès de l'Onu, M. Michel Kafando, a réaffirmé, mardi devant la quatrième Commission de l'Onu, l'attachement de son pays à "une solution politique négociée et consensuelle" concernant la question du Sahara marocain.

    Après avoir rappelé "les nombreuses initiatives prises par les Nations unies dans le cadre de la recherche d'une solution convenable à ce différend fratricide", le diplomate a souligné que dans ses rapports en janvier et avril derniers, "le Secrétaire général s'est prononcé en faveur de la recherche d'une solution politique définitive et mutuellement acceptable par toutes les parties".

    "La dernière résolution du Conseil de sécurité, adoptée le 28 avril 2005, demande à nouveau aux parties et aux Etats de la sous région de continuer à coopérer pleinement avec l'Organisation des Nations unies pour mettre fin à l'impasse actuelle et progresser vers une solution politique", a-t-il relevé. Et de souligner que "c'est dans cet esprit que mon pays entrevoit le règlement réel et définitif de ce conflit".


    "En d'autres termes, a-t-il dit, le Burkina Faso est pour une solution politique négociée et consensuelle" de la question du Sahara marocain.

    MAP
    Le Matin
     
  2. nsser

    nsser Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Onu : Quatre pays africains soutiennent Rabat sur le Sahara

    RABAT, 12 octobre
    [:Z] -- L'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara, M. Peter Van Walsum, a indiqué mercredi à Rabat que ses consultations avec les responsables de la région visent à "explorer les moyens de sortir la question du Sahara de l'impasse politique actuelle".

    Dans une déclaration à la presse à l'issue d'une réunion avec le Premier ministre marocain, M. Driss Jettou, M. Walsum a affirmé être "conscient des différents points de vue, en particulier concernant le plan Baker", ajoutant que ces différents points de vue "doivent être pris en considération" dans la recherche d'une solution au conflit.

    Ont pris part à cette réunion, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Mohamed Benaissa, et le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, M. Taib Fassi El Fihri.

    M. Walsum, qui a entamé mercredi une visite au Maroc, devrait également se rendre en Mauritanie et en Algérie et faire à son retour un rapport au secrétaire général de l'ONU.
     

Partager cette page