Opera interdit d'entrée sur l'iPhone

Discussion dans 'High tec' créé par fax02, 8 Novembre 2008.

  1. fax02

    fax02 Stranger in the life Membre du personnel

    J'aime reçus:
    128
    Points:
    63
    Apple a adressé une fin de non-recevoir à l'éditeur norvégien, qui avait développé une version spéciale de son navigateur Web pour le téléphone-baladeur.


    C'est un camouflet dont Opera se serait bien passé. Le navigateur de l'éditeur norvégien, dont 80 % de l'activité se fait aujourd'hui sur les mobiles et autres PDA, ne sera pas porté sur l'iPhone, bien qu'une version ait spécialement été conçue pour cet appareil.
    La faute à Apple qui, par crainte d'une supposée concurrence avec son navigateur maison Safari, vient de lui refuser l'accès à l'App Store, sa plate-forme de téléchargement d'applications pour l'iPhone et l'iPod Touch. L'information mentionnée à la fin du mois d'octobre 2008 par le cofondateur d'Opera, Jon Stephenson von Tetzchner, dans un entretien accordé au New York Times, confirme si besoin en était la stratégie de « bunkerisation » d'Apple en la matière.
    Le mois dernier, le site AppleInsider avait déjà révélé que Podcaster, un programme conçu par un certain Almerica n'avait pas reçu l'agrément d'Apple. Sur son blog, le développeur confirmait que la firme de Cuppertino avait retoqué Podcaster parce qu'il permettait de télécharger des podcasts, une fonction déjà disponible dans iTunes.
    A l'époque, Almerica s'était étonné de ce refus puisque d'autres applications proposées sur l'App Store concurrencaient des logiciels d'Apple ou puisque que d'autres, non « blacklistées », permettaient d'écouter des podcasts...
    Fennec de Mozilla : ni pour l'iPhone, ni pour Android
    Fennec, la version mobile de Firefox, ne sera pas davantage disponible sur l'iPhone. Comme pour Opera Mini, cette absence serait notamment due à une volonté de contrôle de la part d'Apple. Et à des raisons juridiques, souligne le président de Mozilla Europe, Tristan Nitot. « Une clause dans les conditions d'utilisation de l'App Store précise que la plate-forme n'est pas ouverte à tout logiciel interprétant un langage », ce qui est le cas de Fennec avec JavaScript.
    « De plus, c'est aussi une question de business et d'investissement. S'agissant de l'iPhone, on ne peut pas dire que Safari fonctionne mal. En revanche, il y a un vrai besoin de navigateur performant sur des terminaux fonctionnant sous Linux ou Windows Mobile. » Ces OS ont donc la préférence de Mozilla.

    One Net
     

Partager cette page