Otzi, la momie des Alpes

Discussion dans 'Bibliothèque Wladbladi' créé par titegazelle, 26 Janvier 2009.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    OTZI - LA MOMIE DES ALPES

    Découvert en 1991 dans un glacier des Dolomites italiennes à Hauslabjoch , Otzi est un représentant de l'espèce Homo Sapiens. La momie a été retrouvée à 3213 m d'altitude...
    Pris sous la neige immédiatement après sa mort, il a "bénéficié" d'un processus de momification naturelle. C'est actuellement la momie la plus ancienne connue : plusieurs laboratoires ont confirmé sa datation à 5300 ans.Un éclat de flèche retrouvé dans son épaule, près du poumon gauche, laisse penser que l'Homme de Similaun est décédé de façon brutale. Le docteur Eduard Egarter Vigl (médecin légiste à Bolzano) a déclaré que le projectile avait sans doute sectionné une artère et entrainé un infection bactérienne. Par ailleurs la main d'Otzi présentait des blessures et son poignet une fracture. Une rixe ou un combat pourraient donc être à l'origine de son décès.

    Depuis Décembre 2005, les médias invoquent une " malédiction " devant le nombre élevé de décès dans l'entourage direct d'Otzi. Et il est vrai que les circonstances sont bien étranges : le touriste allemand de 67 ans à l'origine de la découverte est mort au cours d'une randonnée dans la même région, le 1er archéologue à examiner la momie a succombé à 55 ans d'une sclérose en plaque, le chef de la mission scientifique meurt dans un accident de voiture... alors qu'il se rendait à une conférence pour parler d'Otzi, tandis que son guide de montagne décédait dans une avalanche.

    Quand au caméraman qui a filmé les seules images d'Otzi lors de son évacuation hors du glacier est décédé à 47 ans d'une tumeur au cerveau. La dernière victime en date ( 11/05 ) est l'archéologue Tom Loy, découvert mort à son domicile alors qu'il finissait de rédiger les dernières pages de son livre...consacré à Otzi ! Alors, faut-il s'en méfier de cette momie ?


    La découverte d'Otzi


    Sur le glacier de Similaun, situé dans un territoire italien de la province du Sud Tyrol , les Ötztal, un corps humain surgit de la glace à plus de 3200 m, le 19 septembre 1991. Dès sa découverte fortuite par deux randonneurs, les articles polémiques fleurissent à propos de ce corps momifié, baptisé Ötzi.
    L'idée que cette découverte anthropologique est un coup monté de toute pièce (Rey, F. 1994. Glénat ) perdurera jusqu'aux premiers résultats scientifiques, trois ans après sa découverte.
    Entre temps toutes sortes de fantasmes courent dans les dépêches, de la plupart des agences et des rédactions.

    Le corps, complètement dégagé le 23 septembre 1991, est transporté à l'Institut Médico-légal d'Innsbruck pour expertise. Puis, il sera transférée au musée d'archéologie inauguré à Bolzano en mars 1998. Parallèlement, des recherches sont entreprises dans la zone de la découverte, avant l'arrivée de l'hiver. Trouver des objets porteurs de sens dans ce contexte archéologique permettrait de reconstituer un environnement culturel caractéristique.
    La découverte est officialisée sous forme de dossier référence ST 13UT 6407/91.
    Si les raisons de sa présence à cette altitude tiennent encore de l'hypothèse, l'étude de ses organes internes, heureusement conservés, et l'équipement trouvé sur lui, autour de lui permettent, dans un premier temps, de répondre à plusieurs questions.

    Qui est-il ?
    Un individu de sexe masculin, porteur d'une barbe, de tatouages, d'une amulette au cou et de poux ..
    Genre : Homo
    Espèce : sapiens sapiens
    D'abord considéré comme un cadavre relativement récent, lors de sa découverte, le Pr Konrad Spindler (Préhistorien et professeur d'archéologie à l'université d'Innsbruck), à partir de la hache en cuivre, estime l'âge de cet individu, momifié, à environ 4000 ans.
    Les autres objets trouvés autour de lui sont caractéristiques du Néolithique, et spécialement cette hache, rarissime, du Chalcolithique.

    Armes trouvées autour d'Otzi

    [​IMG]



    La datation au Carbone 14 permet de préciser la période à laquelle vivait Ötzi, soit entre 3350 et 3100 av.J.-C. Un homme de 46 ans à la morphologie athlétique, aux yeux bleus, aux cheveux bruns, mesurait 1,60 m, pesait environ 50 kg, 38 de pointure. Après la momification (naturelle, par congélation ), le poids est réduit à 13 kg et la stature à 1, 54 m.
    Son état général, au moment de son décès, était mauvais. Les articulations montrent des signes d'usure, des vaisseaux sanguins sont calcifiés, les intestins sont infestés de parasites, du côté gauche des côtes fracturées sont en voie de consolidation, les fractures sur le côté droit, causées par le glacier , sont donc postérieures à la mort, les poumons sont très encrassés, les articulations montrent des signes d'arthrose et d'exposition à un état de stress important (fragilisation locale d'un élément squelettique) quelques semaines avant son décès.
    On ne constate aucune carie dentaire, mais, signe indicatif : les incisives supérieures, très usées, montrent qu'il a du les utiliser pour travailler les peaux. Signe particulier : il est porteur de plusieurs séries de tatouages , correspondant aux zones pathologiques découvertes lors de l'expertise médico légale.

    Une fracture nasale, des blessures à la main droite, une fracture du poignet droit, des blessures perforantes au niveau du thorax et surtout, la présence d'une pointe de flèche en silex ayant traversé l'omoplate gauche (visible à la radiographie). Cette dernière aurait provoqué un paralysie du bras et une forte hémorragie ayant sans doute entraîné la mort d'Ötzi.
    Tous ces éléments indiquent une agression humaine.
    Divers scenarii sont envisageables pour expliquer les causes de ses blessures létales (trop vieux ? fardeau pour le groupe ? jalousie ? acte sacrificiel ?…). Etait-il berger ? chef de tribu ? guerrier ? chaman ? peut-être un aventurier.

    Son équipement

    Il possédait un équipement adapté à la vie en montagne, mais cependant incomplet. Fuite précipitée de son village ? La haute montagne était-elle son milieu habituel ou était-il là exceptionnellement ?

    [​IMG]

    Sa tête est protégée par un bonnet (calot) confectionné en peau d'ours brun, lui-même maintenu par deux lanières nouées sous le menton…



    [​IMG]



    … il portait une cape faite d'herbes des marais des Alpes (1 m de hauteur), qui lui servait certainement de protection contre la pluie et de la neige.



    [​IMG]


    Sous la cape, il était revêtu d'un manteau de fourrure en peau de chèvre, constitué de morceaux assemblés…



    [​IMG]




    Un pantalon en peau de chèvre (comme les braies étroits et collants des Gaulois), est constitué de deux jambières attachées à une ceinture par une sorte de »porte-jarretelles» vers le haut, vers le bas, se trouvent des languettes de peau, destinées à être introduites dans les chaussures afin de fixer l'ensemble…




    [​IMG]

    … La ceinture en peau de veau, sert à maintenir un pagne (avec une poche), fait de peau de chèvre, en même temps que les jambières.




    [​IMG]





    …Les chaussures, en peau de cerf, ont des semelles en cuir d'ours et une empeigne en cuir. À l'intérieur, un «filet» d'herbes tressées, maintient une couche de foin servant de doublure et d'isolant thermique. Cet assemblage complète l'équipement vestimentaire élaboré pour se protéger du froid et parcourir un long chemin en montagne.
    Ainsi reconstituées, les étapes vestimentaires sont illustrées sur un panneau au musée de Bolzano



    La malédiction d'Otzi - La momie porte-malheur ?

    Des hypothèses en série...

    Découverte en 1991 en bas d'un glacier, la momie naturelle de cet homme du passé (daté de 5300 ans avant le présent) ne cesse, depuis, de faire parler d'elle.
    C'est d'abord sa datation qui a été remise en cause, puis les circonstances de sa mort, puis les tatouages qu'elle portait, les blessures qu'elle avait...
    La vie sexuelle d'ötzi a également fait l'objet de spéculations incroyables !
    Des hypothèses les plus rocambolesques ont été émises...contredites rapidement par les faits et les études scientifiques en cours.
    Tout se passe comme si il fallait absolument trouver quelque chose de magique, d'extraordinaire à l'histoire de cet homme, mort dans la montagne il y a plusieurs milliers d'années...


    Finalement quoi de neuf ?
    La dernière lubie des chercheurs de sensationnel est d'affirmer que Ötzi porte malheur, et que les gens qui ont été en contact avec la momie sont condammnés à mort.
    Pour démontrer "la malédiction de la momie", on fantasme sur une liste de sept morts ayant eu un rapport avec Ötzi :

    - Helmut Simon, un des 2 randonneurs qui avait découvert Otzi, est mort en 2004, lors d'une randonnée en montagne à l'age de 67 ans. (A noter, sa femme Erika qui avait trouvé le momie avec son mari est toujours vivante...)
    - Dieter Warnecke, 45 ans, qui était parti à la recherche du premier est décédé d'une crise cardiaque (mort pas vraiment etonnante vu les conditions extremes..)
    - Gunter Henn, 64 ans (chef de mission scientifique) est victime d'un accident de voiture (c'est vraiment suspect ça...)
    - Kurt Fritz (52 ans) qui avait accompagné Gunter Henn sur les lieux de la découverte de la momie, meurt sous une avalanche... (pour un guide de montagne, cela doit être rare !)
    - Rainer Hoelzl, 47 ans, journaliste qui avait couvert la découverte d'Otzi ne survit pas à une tumeur au cerveau (c'est... étrange ?)
    - Konrad Spindler, l'un des archéologues qui a examiné la momie, meurt d'une sclérose en plaque à l'age de 55 ans ( incroyable !)
    - Tom Loy (Université de Bribane, Australie) est mort le 21 octobre 2005 d'une infection du sang. Il faut noter qu'il s'occupait des annalyses ADN de la momie... ce qui rajoute du paranormal à la chose...

    Nous voici donc face à sept morts dites "suspectes" en 14 ans !
    Ce qui est éminemment incroyable : une mort tous les deux ans. La malédiction n'est pas puissante.
    En restant plus sérieux on peut noter plusieurs contradictions dans le discours tenu.
    Il faut noter que tous les morts n'ont pas été en contact direct avec la momie, comme par exemple Warnecke, Fritz et Hoelzl.
    Les circonstances de la mort des protagonistes n'ont rien de surnaturelles ou d'exceptionelles (accident de voiture ou de montagne, tumeur...).
    Qui plus est, quand on pense au nombre de personnes qui ont pu être, de près ou de loin, en rapport avec la momie (5 000, 10 000 individus ?), on est en droit de demander si la momie ne porte pas au contraire chance. Le taux de mortalité est très faible.

    Une seule chose est sure : si l'actualité avait été plus riche, les grands médias n'auraient jamais abordé le sujet !


    Voici la source pour en savoir plus :
    http://www.hominides.com/html/ancetres/otzi3.htm

    Vidéos :

    http://www.wladbladi.com/forum/documentaires/70865-arte-otzi-la-momie-des-alpes.html#post846169
     

Partager cette page