Ouarzazate: Un musée sur la route des dinosaures

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 8 Février 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    · Il sera construit dans la commune d’Iminoulaouene

    · Il abritera des ossements de Tazoudasaurus Naimi


    La commune d’Iminoulaouene, située à 70 km de Ouarzazate, verra son mode de vie évoluer grâce à… un dinosaure de 180 millions d’années: le Tazoudasaurus Naimi.

    Le musée qui abritera ses restes sera construit sur une surface de treize hectares avec une partie non couverte réservée à la recherche. Le site, avance un observateur, participera à la promotion du tourisme scientifique dans la région et contribuera au développement socioéconomique local.

    Pour la réalisation du projet, des fonds ont été déboursés. Ainsi, la famille du paléontologue français De Ricqlès a participé avec 2,5 millions de DH, le Conseil provincial avec 1 million de DH, la commune d’Iminoulaouene avec 2,5 millions de DH et le Conseil régional de Souss-Massa-Draâ avec 2 millions de DH. Le coût global du projet n’a pas été arrêté.

    Pour rappel, la découverte des fossiles de dinosauriens remonte à 1998 par un riverain vendeur de fossiles. En 2000, des campagnes de fouilles sont conduites sous l’égide du ministère de l’Energie et des Mines, avec la participation de chercheurs internationaux dont ceux du Muséum national d’histoire naturelle de Paris, et ce, dans le cadre du programme Dino-Atlas.

    Les études réalisées sur le gisement dinosaurien ont permis d’identifier un sauropode quadrupède herbivore qui vivait durant le jurassique inférieur, c’est-à-dire, il y a 180 millions d’années. Il pèse approximativement cinq tonnes pour neuf mètres de long. Il porte le nom du village Tazouda où il a été découvert: Tazoudasaurus.

    Quelques années plus tard, d’autres fouilles permettront de découvrir un deuxième dinosaure bipède, mais de régime carnivore. Il portera le nom de Berberosaurus Liasii. De par l’importance scientifique de la découverte sur le plan national et international, une convention a été signée pour la création d’un musée de dinosaures in situ, autrement dit, sur le lieu de la découverte.

    Il abritera les fossiles du sauropode Tazoudasaurus Naimi. Une action qui assurera la protection et la mise en valeur de ce patrimoine paléontologique exceptionnel et qui sera réalisée dans le cadre du projet du Géoparc du Mgoun. Ce dernier vise la mise en place de «La route des dinosaures» qui va traverser tout le Haut Atlas central, de Ouarzazate à Demnate, qui abrite déjà l’Atlasaurus, un dinosaure vieux de 160 millions d’années. Le musée sera opérationnel dans quelques mois.



     

Partager cette page