Ouverture à Algésiras des premières rencontres littéraires hispano-marocaines

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 9 Octobre 2008.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Madrid - Les premières rencontres littéraires hispano-marocaines se sont ouvertes hier à Algesiras, à l'initiative de la Fondation "Dos Orillas" (Deux rives), avec la participation d'une pléiade d'écrivains, de poètes, de critiques et d'hommes de lettres des deux pays. [​IMG]
    L'usage de la langue espagnole par les écrivains marocains est l'un des principaux thèmes de cette manifestation culturelle, dont la conférence inaugurale a été animée par le président de l'association des écrivains marocains en langue espagnole, Mohamed Akalay.

    Akalay a axé son exposé sur les dernières publications des écrivains marocains d'expression espagnole, en se focalisant notamment sur l'œuvre de Mohamed Sibari, le premier auteur marocain à avoir publié un roman en espagnol.

    Ces rencontres sont marquées par la participation également des écrivains marocains Ahmed Oubali, Mezouar El Idrissi et Mohamed Mgara

    qui présenteront des exposés sur "rôle de la femme dans le paysage poétique contemporain marocain" et "les différentes thématiques abordées par les écrivains marocains d'expression espagnole".

    Les écrivains et critiques espagnols José Luis Tobalina, Alberto Tores, Fernandez Goma et Manuel Gahete animeront, entre autres, les tables rondes prévues à l'occasion de ces premières rencontres littéraires hispano-marocaines.

    Un colloque ayant pour thème "l'importance des œuvres littéraires dans le rapprochement culturel", figure aussi au programme de cette manifestation qui se poursuit jusqu'à vendredi prochain.


    La fondation "Dos Orillas" est une institution qui a pour objectif de promouvoir le dialogue et le respect entre le Maroc et l'Espagne, à travers l'organisation d'activités impliquant les institutions, les universités, la société civile, les écrivains et les artistes des deux pays.




    Source : emarrakech.info
     

Partager cette page