PÉRIPLE LINGUISTIQUE

Discussion dans 'Vos poésies' créé par Promeneur, 26 Août 2010.

  1. Promeneur

    Promeneur Touriste

    J'aime reçus:
    8
    Points:
    8
    Je suis Maghrébin
    Mais surtout Tunisien
    Je suis un ancien
    D'un lycée Sahélien.

    La langue française
    C'est
    la glaise
    Qui a servi à me former
    Je pense
    Je parle
    Je rêve en Français.

    La langue arabe
    C'est le fer
    Que je n'ai pas su forger
    Je contemple son mouvement
    Je savoure son élément
    Mais non DIRECTEMENT
    Je goûte la poésie arabe
    A la dérobée
    Traduite
    Autrement.

    La langue latine
    C'est le devoir de savoir
    Traduire
    La grammaire, le dictionnaire,
    Ce sont mes calvaires
    L'ordre des mots
    La source de tous mes maux.

    La langue anglaise
    C'est la phonétique
    Que ne veux jamais
    Transcrire
    L'esprit borné
    Me donne des tics
    Et me fait pendre
    En horreur
    Les verbes réguliers.

    La langue grecque
    C'est le Y grec
    C'est l'esthétique de la lettre
    EXOTIQUE
    C'est l'ACOUSTIQUE fatidique
    De l'initiale
    Que j'ai plaisir de dessiner
    C'est le ALPHA
    Qui me fila
    Entre les doigts
    Autrefois.

    La langue espagnole
    C'est la musique retrouvée
    De deux peuples séparés
    C'est le "sangre", la "sangria"
    C'est l'amour des Troubadours
    Et de Badr El Boudour
    C'est la magie des corridas
    et la majestueuse AL HAMRA
    La ROUGE en Arabe
    GRENAT en Français
    C'est GRENADE, ville fruit de table
    Projectile incendiaire
    Et
    PIERRE rouge non FRIABLE

     
    1 personne aime cela.
  2. russimor

    russimor motatabbi3

    J'aime reçus:
    68
    Points:
    0
    j'ai perdu les mots devant ces sources qui gesticulent avec l'immatériel, l'idée est là, mais je n'arrive pas à la prononcer, seule une expression contrôle mes émotions déboussolées pour finir avec un "bravo" orphelin, il est là pour s'exprimer à ma place.
    encore bravo.
     

Partager cette page