PAM et RNI :fusion de groupes parlementaires

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 3 Octobre 2008.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    C’est désormais officiel, le Parti authenticité et modernité (PAM) a jeté son dévolu sur le Rassemblement national des indépendants (RNI). Lors d’une conférence de presse commune, lundi 29 septembre, les deux formations ont annoncé la fusion de leurs groupes parlementaires. Avec 75 députés à la Chambre des représentants et 73 élus à la Chambre des conseillers, le RNI et le PAM deviennent la première force du Parlement, loin devant l’Istiqlal avec ses 52 députés à la chambre basse. Après avoir rapidement (et mal) ingurgité une kyrielle de petits
    partis (PND, ADL, PED, Al Ahd, ICD), le parti de Fouad Ali El Himma a donc décidé de s’attaquer à un plus gros poisson. Le RNI, arrivé quatrième aux élections législatives de 2007, avait en effet réussi à glaner sept maroquins ministériels en plus du perchoir. Qu’a-t-il donc à gagner d’une alliance avec le PAM ? A entendre Mustapha Mansouri, patron des indépendants et président de la Chambre des représentants, c’est surtout le parti de Fouad Ali El Himma qui pourra engranger les fruits d’une alliance avec le RNI : “Nous sommes un parti historique qui a une longue expérience électorale dont le PAM pourra largement profiter. Cela dit, nous n’en sommes qu’à l’alliance des groupes parlementaires, chaque parti garde pour l’instant son indépendance”, nous a confié Mansouri. Le patron du RNI voit loin : “Nous nous inscrivons dans une démarche stabilisatrice et fédératrice, en vue de constituer un grand rassemblement des centristes, où le Mouvement populaire peut d’ailleurs avoir toute sa place”. Quant au gouvernement El Fassi, il n’aurait rien à craindre des tribulations d’El Himma : “Plus qu’un simple soutien, le PAM est maintenant un membre actif de la majorité gouvernementale”, conclut Mansouri.


    telquel
     

Partager cette page