Panique sur le vol AT665 Casa-Ouarzazate

Discussion dans 'Faits divers' créé par @@@, 20 Avril 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    Inscrit:
    12 Juin 2008
    Messages:
    12277
    J'aime reçus:
    252
    Localité:
    Les pieds sur terre
    Grande panique dimanche dernier sur le vol AT 665 reliant Casablanca à la ville de Ouarzazate. Juste avant de survoler la zone montagneuse d’Azilal, le pilote avait fait état «d’un problème de dépressurisation» pour annoncer le retour à l’aéroport Mohammed V. Selon la RAM, le phénomène (perte de la pression ambiante) causé par la défaillance d’un joint d’une porte est connu et demeure couvert par les procédures de sécurité que le personnel navigant a respectées à la lettre. Pour preuve, est-il signalé, on ne déplore pas de victime.

    L’affirmation est toutefois controversée par plusieurs témoignages concordants. Selon des passagers embarqués à bord de l’ATR 72 de la compagnie régionale RAM- Express, «une porte s’est subitement ouverte et le crash a été évité par miracle». Seulement, la colère a fait place à la panique une fois à l’aéroport de Casablanca, faute d’une prise en charge physique et morale des passagers.






    http://www.leconomiste.com/
     
  2. zbougz

    zbougz بــــابــــا عـــــروب Membre du personnel

    Inscrit:
    21 Mars 2005
    Messages:
    21575
    J'aime reçus:
    559
    Localité:
    CasaNegra
    le soir du même jour had l'atr mchat lisbone o mcha fiha wa7ed steward tan3erfo <D

     
  3. AcHaRa

    AcHaRa Gnaoui

    Inscrit:
    19 Avril 2005
    Messages:
    2196
    J'aime reçus:
    41
    Localité:
    Paris
    matgoulch liya zikas li mcha looool :p
     
  4. ZIKAS

    ZIKAS Accro Membre du personnel

    Inscrit:
    6 Juillet 2005
    Messages:
    13030
    J'aime reçus:
    117
    la rah sawebha nounous 3ad mchit fiha looooooooool
     

Partager cette page

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées ainsi que pour nos statistiques de fréquentation.