Paris - Roubaix

Discussion dans 'Autres Sports' créé par osiris, 15 Avril 2007.

  1. osiris

    osiris Visiteur

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0
    [​IMG]

    L'Australien Stuart O'Grady (CSC) a remporté la 105e édition de Paris-Roubaix. Le coureur d'Adelaïde a succédé à son coéquipier Fabian Cancellara, vainqueur en 2006. Juan Antonio Flecha (Rabobank) et Steffen Wesemann (Wiesenhof) sont respectivement 2e et 3e. Tom Boonen (Quick Step) n'est que 6e.

    Il n'était plus monté sur la plus haute marche d'un podium depuis août 2004. Pour la 105e édition de Paris-Roubaix, Stuart O'Grady a regoûté à la joie que peut procurer une victoire. Et quelle victoire ! Parti à 25 kilomètres de l'arrivée, le coureur de la CSC s'est imposé en solitaire sur le vélodrome de Roubaix, devenant ainsi le premier Australien à sortir vainqueur de l'Enfer du Nord. L'homme d'Adelaïde succède à son coéquipier Fabian Cancellara, vainqueur l'an dernier, après un schéma de course relativement similaire à celui de 2006. Avec l'épisode du passage à niveau en moins...

    A 33 ans, O'Grady signe la plus belle victoire de sa carrière, après ses médailles olympiques glanées sur les pistes de Barcelone, d'Atlanta, de Sydney et d'Athènes ou encore après ses deux succès d'étape sur le Tour de France. Conscient de pouvoir jouer les trouble-fête, l'Australien déclarait samedi : "Je suis dans la forme de ma vie". Son meilleur résultat dans l'Enfer du Nord restait une 18e place en 2005. Présent dans l'échappée matinale, qui engloba 34 coureurs à son acmé, O'Grady a tout connu durant les 259,5km de course.

    Des pavés à la piste

    Victime d'une crevaison en pleine Tranchée d'Arenberg, à 97km de l'arrivée, l'Australien est d'abord lâché par les hommes de tête. Relégué dans le peloton des favoris après son incident technique, le coureur d'Adelaïde profite de l'accélération de Steffen Wesemann (Wiesenhof) pour se hisser de nouveau parmi les meilleurs. Ne roulant plus que pour lui, après avoir appris que son leader Fabian Cancellara est trop loin pour réaliser le doublé, O'Grady décide de prendre la poudre d'escampette au km 235.

    A l'image du Suisse, héros de l'édition 2006, parti à 17km de l'arrivée, l'Australien dispute un contre-la-montre final. L'homme résiste jusqu'au bout au retour d'un groupe composé de Juan Antonio Flecha (Rabobank), Steffen Wesemann (Wiesenhof), Roberto Petito (Liquigas) et Bjorn Leukemans (Lotto). Une entente anémique a condamné ces quatre hommes, respectivement classés 2e, 3e, 4e et 5e à l'issue de l'épreuve.


    Désormais assuré de la victoire mais ne relâchant son effort qu'au dernier moment, O'Grady sait qu'il est en passe de réaliser un exploit : devenir le premier "Aussie" à remporter Paris-Roubaix. Le sourire aux lèvres, il s'offre le luxe de rentrer seul sur la piste du vélodrome de Roubaix et de soulever le célèbre pavé pour la première fois de sa carrière. De nouveau piégé, Tom Boonen (Quick Step), vainqueur ici-même en 2005, doit se contenter de la 6e place, loin devant Leif Hoste (13e), Vladimir Gusev (17e), Fabian Cancellara (19e) et Marcus Burghardt (20e), récent vainqueur de Gent-Wevelgem. Stéphane Poulhies (AG2R) termine meilleur Français (22e).



    Eurosport
     
  2. osiris

    osiris Visiteur

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0

Partager cette page