Pas de nouvelles des deux employés de l'ambassade du Maroc à Bagdad

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 26 Octobre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération est toujours sans nouvelles, depuis jeudi dernier, des deux agents locaux, employés au sein de l'ambassade du Royaume du Maroc à Bagdad, indique hier mardi un communiqué de ce département.MM. Abderrahim Boualem, né le 18 juillet 1950, et Abdelkrim Al Mouhafidi, né le 15 mai 1956, résident depuis plus d'une vingtaine d'années en Irak. M. Boualem habite en Irak depuis 1979 et est marié à une ressortissante irakienne avec laquelle il a trois enfants.

    Il a été recruté par l'ambassade du Royaume à Bagdad comme agent local, en qualité de chauffeur, en 2002.


    M. Al Mouhafidi réside en Irak depuis 1982. Egalement marié à une iraquienne, il est employé par la chancellerie du Maroc depuis 1993 en tant qu'agent d'entretien, précise-t-on de même source.

    Par ailleurs, une mission composée de trois diplomates, conduite par Mohamed Azerouale, ambassadeur directeur des Affaires arabes et islamiques, se rend ce jour à Amman, en vue d'entreprendre les contacts nécessaires et contribuer aux efforts de recherches en cours des deux employés de l'ambassade.

    Le Matin
     
  2. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Le groupe Zarqaoui revendique l'enlèvement de 2 employés de l'ambassade du Maroc

    La branche irakienne d'al- Qaïda, dirigée par le Jordanien Abou Moussab Al-Zarqaoui, a revendiqué mercredi l'enlèvement de deux employés de l'ambassade du Maroc en Irak, disparus depuis jeudi en Irak.
    Le groupe Zarqaoui a fait cette revendication dans un communiqué publié sur un site islamiste et signé d'Abou Maïssara Al-Iraqi, porte-parole du groupe.

    Le texte, dont l'authenticité ne peut être établie, indique que "la branche militaire de l'Organisation d'al-Qaïda en Mésopotamie a arrêté deux Marocains, employés de l'ambassade du gouvernement

    marocain à Bagdad".

    Mais il n'a pas expliqué les raisons de leur enlèvement.

    Les deux employés de l'ambassade marocaine, Abderrahim Boualem (55 ans), chauffeur, et Abdelkrim Mouhafidi (49 ans), agent d'entretien, ont disparu sur la route qui les ramenait d'Amman à Bagdad.

    L'intelligent
     
  3. A_mir

    A_mir les causes perdues...

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0
    Re : Le groupe Zarqaoui revendique l'enlèvement de 2 employés de l'ambassade du Maroc

     
  4. benaaouiss

    benaaouiss Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Pas de nouvelles des deux employés de l'ambassade du Maroc à Bagdad

    j'éspere que le peuple marocain sera derrière eux avec une manifestation dans tout le royaume,en éxigeant leur liberation immediate.
     
  5. A_mir

    A_mir les causes perdues...

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0
    Re : Pas de nouvelles des deux employés de l'ambassade du Maroc à Bagdad

    Très bien dit benaaouiss, en France quand il y a une prise d'otages ils mettent leurs portraits partout et ils en parlent partout jusqu'à ce qu'ils soient relâchés!
    C'est vrai que la réputation des marocains, malgré le fait qu'on soit musulmans, c'est "no tsawwe9, tfoutni ana w tji fin ma jate" autrement dit, du moment que c'est pas moi qui en souffre directement, alors je m'en moque..
    Ce sera une bonne occasion pour montrer le contraire, même si j'ai un doute sur la spontanéité d'une telle manoeuvre dans notre chèr pays..

    @ Casawia: je te suggère de fusionner tous les topics du même sujet qui se trouvent dans info du bled. comme ça on voit la chronologie de l'histoire et on fait des commentaires cohérents dans le même topic.
    Merci :)
     
  6. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Irak : Al Qaïda revendique l'enlèvement des deux Marocains

    Alors que la branche militaire d'Al Qaïda en Mésopotamie a revendiqué hier soir sur un site islamiste l'enlèvement des deux ressortissants marocains en Irak, c'est toujours l'émoi et l'incompréhension chez les familles des disparus.
    En apprenant par le biais de la télévision Al Jazzera qu'un dénommé Abou Maïssara Al-Iraqi avait reconnu que les éléments d'Al Qaïda étaient derrière le rapt des deux employés de l'ambassade du Maroc à Bagdad, les proches d'Abdelkrim El Mouhafidi ont crié toute leur douleur en appelant toutes les composantes de la société civile à s'organiser pour demander la libération des deux Marocains.


    Abdelkrim El Mohafidi qui a disparu jeudi dernier sur la route entre Amman et Bagdad est né en 1956 au quartier Boukroun à l'ancienne médina de Rabat. Il est parti la première fois en Irak en 1982 par le biais du bureau des placements.
    Il a travaillé alors comme chauffeur dans les compagnies de transport des produits pétroliers.

    En 1987, il cesse de donner tout signe de vie avant de réapparaître deux années plus tard en réponse à un avis de divorce émis par son ex-femme sur les ondes de la radio nationale.

    En 1992, El Mouhafidi rentre d'Irak où il a épousé une employée de l'ambassade marocaine. Il raconte à son entourage les affres de la guerre irako-iranienne.
    Tout le monde garde de lui l'image d'un homme simple, discret et surtout intelligent.

    C'est à partir de 1992 qu'il commence une carrière de chauffeur à l'ambassade. Il est le chauffeur attitré de l'ambassadeur.
    Chose tout à fait normale puisque Abdelkrim El Mouhafidi connaît l'Irak sur les bouts des doigts. Il porte la nationalité de son pays d'accueil. Il finit même par épouser une Irakienne avec qui il se rend pour la dernière fois au Maroc en mars 2003.

    D'après ses amis, il semble à la fois heureux et fier de son travail et de sa vie de famille. Depuis, ils n'ont plus aucune nouvelle de lui même s'ils n'arrêtent pas de lui envoyer des lettres à l'adresse de l'ambassade du Maroc que lui-même leur a donnée.

    Les missives étaient expédiées à la boîte postale 6936, avenue Al Mansour à Bagdad. Ils ne savaient pas qu'il allait se rappeler à eux d'une manière tragique.
    Aujourd'hui, alors que les autorités marocaines ont envoyé mardi une délégation à Amman pour effectuer les contacts nécessaires, les proches et amis attendent toujours des nouvelles de Abdelkrim El Mouhafidi et Abderrahim Boualam. Ils se refusent à se laisser aller à la résignation et espèrent que les efforts déployés par le Maroc donneront leurs fruits.


    Karim Douichi
    Le Matin
     
  7. A_mir

    A_mir les causes perdues...

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0
    Re : Pas de nouvelles des deux employés de l'ambassade du Maroc à Bagdad

    wach kayn chi khbar wla walou?
    wach kayn chi tadamon f lmaghrib m3a had lemgharba lli khetfouhom wla kolla mgabel 7rirtou?
    elli 3endou chi khbar y2atina biha Allah yer7em lwalidine..
     
  8. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Rabat n'a pas d'indices sur les ravisseurs de Bagdad

    Le ministre marocain de la Communication, porte-parole du gouvernement, Nabil Benabdellah, a affirmé jeudi que son pays ne possède aucun élément permettant d'identifier les ravisseurs des deux ressortissants marocains en Irak.

    "Il n'y a pas d'indices sur la partie responsable de la disparition de ses deux citoyens et nous avons donc des réserves sur les hypothèses véhiculées par les médias", a ajouté M. Benabdellah, cité par l'agence marocaine MAP.

    La déclaration du ministre marocain intervient au lendemain de la revendication de cet enlèvement par la branche irakienne d'Al- Qaïda, dirigée par le Jordanien Abou Moussab Al-Zarqaoui.

    M. Benabdellah a rappelé qu'une délégation composée de trois diplomates, conduite par Mohamed Azeroual directeur des Affaires arabes et islamiques au ministère marocain des Affaires étrangères, s'est rendue mardi à Amman, en vue de "contribuer aux efforts de recherches en cours, des deux employés de l'ambassade".

    Les deux employés enlevés, Abderrahim Boualem (55 ans) chauffeur et Abdelkrim Mouhafidi (49 ans) agent d'entretien, sont tous les deux mariés à des Irakiennes.

    L'intelligent
     
  9. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Re : Pas de nouvelles des deux employés de l'ambassade du Maroc à Bagdad

    A_mir: pour te repondre, j'ai regarde les news et hier une manifestation minime s'est organisee a rabat soutenant nos 2 compatriotes mais c pas la peine de la comparer avec celle de la journaliste francaise.....la7awla o khlass
     

Partager cette page