Pause lecture

Discussion dans 'Poésie, littérature' créé par sarrita, 2 Septembre 2005.

  1. esipage3

    esipage3 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Bibliothèque WladBladi


    j'ai jamais pu lire un livre jusqu'au comme vous fetes
     
  2. liveislife03

    liveislife03 Visiteur

    J'aime reçus:
    16
    Points:
    0
    Re : Bibliothèque WladBladi

    si tu prends le transport en commun, essaie de lire chaque matin au lieu de regarder les gens ou de te recoucher dans ton siège :p
     
  3. unnamed

    unnamed Visiteur

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Re : Bibliothèque WladBladi

    tt le monde a bien lu vu sois les dessins animé ou le film de peter pan mais vraiment je viens de lire le livre et c vraiment trop genial
    c James Matthew Barrie : Peter Pan
    si qque un desire la resumé je vais y faire !!!
     
  4. unnamed

    unnamed Visiteur

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    la Resumé !!

    voila le resumé
    Peter Pan ? Le roman de Sir James M. Barrie est un classique de la littérature jeunesse. L'histoire est contemporaine de ce journaliste et auteur dramatique qui vécut à Londres entre la fin du XIXème et le début du XXème siècle. La famille Darling vit paisiblement. M. Darling se consacre aux chiffres et économies, Mme Darling aime ses enfants, et Wendy, John et Michael profitent de leur jeunesse, bien gardés par la chienne Nana. Ces enfants s'amusent dans l'Ile de l'Imaginaire. "De toutes les Cythères, la mieux abritée et la plus dense, pas du genre qui s'étire en longueur avec d'ennuyeuses distances d'une aventure à l'autre, mais pleine comme un ½uf. Le jour, quand on y joue, avec la nappe et les chaises, elle n'a rien d'effrayant ; mais deux minutes avant de s'endormir, elle devient presque vraie". Jusqu'au soir où, M. Et Mme Darling étant absents, Peter Pan, le petit garçon régnant sur les "enfants perdus" de l'Ile de l'Imaginaire, les emmène avec lui dans un monde magique, peuplé d'indiens et de pirates.
     
  5. dealer

    dealer Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Bibliothèque WladBladi

    bonjour,

    Personne n'aurait des ouvrages concernant la PNL ??
     
  6. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    Re : Bibliothèque WladBladi

    Titre : Knowledge And The Wealth of Nations.
    Auteur : David Warsh

    Il existe dans la littérature scientifique grand public un genre bien établi, consistant, à partir d’un ensemble récent de découvertes, à décrire dans le langage le plus clair possible les étapes de l’histoire des sciences ayant conduit finalement à ces découvertes. Cela permet à la fois au lecteur de connaître l’état actuel de la science, et de découvrir en même temps l’aventure intellectuelle, les savants, dont l’accumulation des efforts a amené la science là où elle est. Le plus souvent, ces livres sont aussi l’occasion de faire un panorama général d’une discipline scientifique. Dans le genre, on peut citer pour les mathématiques le dernier théorème de Fermat, de Simon Singh, ou pour la physique l’Univers élégant de Brian Greene.
    En économie, ce genre n’existait pas. Il existe des livres retraçant la vie et les idées d’économistes plus ou moins morts, mais aucun résumé d’une aventure intellectuelle – du moins jusqu’à aujourd’hui, et ce livre de D. Warsh, consacré à l’histoire d’une question : d’où vient la croissance économique ? Le livre montre comment l’analyse économique a progressé jusqu’à arriver au point d’aujourd’hui, en se centrant sur les travaux d’un économiste : Paul Romer, qui en une thèse et deux articles, a changé pour toujours la façon dont les économistes considèrent la croissance ; et plus généralement aux années 80, et à l’effervescence qui a donné naissance à ce que l’on a appelé ensuite la « nouvelle théorie de la croissance ».
    Mais ceci n’arrive que dans la seconde partie du livre. La première partie retrace, depuis Adam Smith, la question de la croissance. Tout commence par un paradoxe au c½ur de l’½uvre de Smith. D’un côté, il décrit avec la métaphore de la manufacture d’épingles la façon dont la division du travail permet d’abaisser les coûts de production, n’ayant pour limite que la taille du marché potentiel ; de l’autre, il montre avec l’idée de « main invisible » que la concurrence conduit des individus, en ne se préoccupant que de leur intérêt, à une situation émergente d’équilibre. Or ces deux idées sont contradictoires. Si la division du travail permet d’abaisser les coûts dans une entreprise (c’est l’idée de rendements croissants), alors une entreprise qui produit plus que les autres doit avoir des coûts plus faibles, et il ne devrait y avoir qu’une seule entreprise sur un marché. Mais dans ce cas, il n’y a pas de concurrence, et pas d’ordre spontané ; Ou alors, les rendements de la production sont décroissants, et il y a concurrence et équilibre par la main invisible ; mais très rapidement, la croissance économique s’arrête. En d’autres termes, soit on suppose que les rendements sont croissants, on explique la croissance, mais on aboutit à un résultat absurde : il devrait y avoir une seule entreprise produisant tout pour tout le monde ; Soit on suppose que les rendements sont décroissants, on explique la concurrence et ses résultats – mais on ne peut expliquer la croissance économique telle qu’elle est.
    La première partie du livre décrit toute l’histoire de la science économique autour de cette contradiction. Ricardo et Malthus choisissent de l’ignorer, considèrent que le progrès technique et le machinisme ne sont pas pertinents, seule compte la raréfaction de la terre qui pousse l’économie vers un état stationnaire ; ce qui compte alors est d’étudier la répartition des revenus et de retarder le plus possible cet état inéluctable. Ce faisant, ils conduisent l’économie à ignorer la question de la croissance pendant pratiquement un siècle. Marx comprend que la dynamique de l’économie est celle de la croissance (voir par exemple le Manifeste du parti communiste, véritable ode aux capacités productives du capitalisme) ; mais il conserve dans le même temps l’appareillage théorique inadapté de Ricardo et s’enfonce dans une impasse. Dans toute cette période, les économistes suivent le chemin de la « moindre résistance mathématique » : les rendements décroissants peuvent être modélisés, les rendements croissants aboutissent à des résultats invraisemblables. Il faut considérer également que la croissance est lente à cette époque, et échappe pour l’essentiel aux observateurs. C’est Marshall qui pose la question des rendements croissants, avec toute sa réflexion autour des externalités positives, au sein de l’entreprise ou au sein de la branche, qui permet d’expliquer le regroupement des activités dans certaines zones. Avec Keynes, la question de la croissance reste ignorée : seule compte la stabilisation du cycle, la question de la croissance ne se pose que dans un long terme dans lequel nous devrons gérer l’abondance.
    La question de la croissance n’est alors vue que comme une question d’investissement et d’épargne, de population active, et de demande globale. Jusqu’au modèle de Solow qui montre que pour la croissance à long terme, ces aspects ne sont pas pertinents. Travail et capital rencontrent à leur tour la loi des rendements décroissants (mettez un tracteur dans un champ, la productivité explose : mettez-en un second, la productivité augmente, mais beaucoup moins, etc). La croissance est expliquée pour l’essentiel par un « résidu » : le progrès technique. Mais d’où vient celui-ci ? Il est « exogène », c'est-à-dire qu’il fonctionne comme une « manne céleste ». Les savants font des découvertes, mais comme la connaissance est un bien non rival, elle est disponible pour tout le monde, et tous les pays doivent converger. Cela tombe bien : c’est exactement ce que font les pays développés à la même époque. Le modèle de Solow règle la question : l’avancement des techniques n’est pas l’affaire des économistes, ne dépend pas de facteurs économiquement explicables, on ne peut qu’en constater les résultats. Le livre traite alors des débats des années 50 à 80 et des progrès de la science économique (équilibre général, Keynésianisme, monétarisme, travaux sur la politique économique, etc.).
    La seconde partie du livre commence alors, consacrée à l’effervescence autour de la croissance qui se déroule dans les années 80. C’est qu’entretemps, une petite révolution est survenue : les économistes savent enfin modéliser les rendements croissants. L’auteur montre le rôle fondamental de la théorie du commerce international, et d’auteurs comme Krugman ou Stiglitz-Dixit, dans ce processus. Mais toute la seconde partie du livre tourne autour de Paul Romer, qui en 1980 dans sa thèse veut construire un modèle de croissance nouveau, qui résolve les limites du modèle de Solow. Le livre montre alors les conférences, les articles, les impasses, les voies de recherche, des auteurs qui veulent « endogénéiser » la croissance, c'est-à-dire expliquer les rendements croissants à l’intérieur du modèle. Un chapitre d’anthologie est consacré par exemple à la Marshall Lecture de Lucas en 1985, qui devant un auditoire médusé établit les bases d’un programme de recherche expliquant la croissance par les effets d’agglomération et les externalités de réseau. Mais le livre décrit surtout la façon dont cette époque a marqué une véritable révolution scientifique pour les économistes : jamais la question de la croissance ne sera vue de la même façon. La connaissance, ses effets, et la façon dont elle est produite, sont aujourd’hui à la base de toute interrogation sur la croissance. Dans le même temps, les Keynésiens (dont Mankiw) ont cherché à « sauver » le modèle de Solow en y introduisant la question du capital humain. C’est finalement l’article de Romer en 1990 qui conclut l’aboutissement de cette seconde partie.
    Bref ce livre, comme son sous-titre l’indique, une histoire de découverte scientifique ; une histoire fondée sur des savants et leur histoire, histoire qui termine un peu tristement. Car l’effervescence autour de la croissance s’est tarie dans les années 90. La plupart des personnages de cette histoire scientifique sont aujourd’hui loin de la recherche (Romer a créé une entreprise éducative, Krugman est éditorialiste…). Mais la science économique a été, au passage, changée pour toujours, sans que cette révolution scientifique ne soit connue du grand public.


    A lire…c si possible esperant que le resumé n'est ps trop lord ...
     
  7. Touria

    Touria Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Bibliothèque WladBladi

    salam aleykoum moi il y a un livre que j'ai aimé c'est "défigurée", mais par contre je suis desolé mais je ne me rappelle plus de l'auteur...sorry enfait c'est l'histoire d'une femme qui était presentatrice à la TV saoudienne, battu par son mari qui était trop jaloux, possessif, ne supportant plus de l'a voir travailler à la tv...
    en fait elle raconte comment elle s'est sortit des griffes de son mari..Je vous le conseille lisez le il est magnifique!!
     
  8. 7amil almisk

    7amil almisk مهدي يعقوب عاشق الأحرف

    J'aime reçus:
    173
    Points:
    63
    pour wladbladi

    salamo 3alaykom ikhwani

    j ai pas mal de livres electronique , arabes et anglais 3la bezzaf dial lmawadi3

    mathalan :

    كتاب (فن الحرب) للفيلسوف الصيني صن تزو
    كتاب أينشتين والنسبية(مصطفى محمود)
    كتاب * طوق الحمامة في الالفة والألاف *
    ( الذين عادوا الى السماء ) و ( الذين هبطوا من السماء )..لأنيس منصور
    أحاديث فى العاصفة . محمد حسنين هيكل
    كتاب * بروتوكولات حكماء صهيون *
    الإنجيل والصليب
    ( الرجل الخفـــــــى )
    هـ . ج . ويلز
    كتاب * لغز الموت * تأليف: مصطفى محمود
    كتاب * أحجار على رقعة الشطرنج *
    الفيزياء المسلية
    كتاب * البخلاء * للمبدع الجاحظ
    ديفيد كوبر فيلد ...من أروع ما كتب تشارلز ديكنز ( نسخة عربية ).
    رحلة ابن بطوطة
    حول العالم لأنيس منصور كاملاً
    أغاثا كريستي : 11 رواية
    et plein d autre et j en ai des livres aussi pour les enfants

    les livres en anglais :

    هاري بوتر وسجين أزكابان
    شيفرة دافنشي
    da vinci code
    ملائكة وشياطين
    Angels and Demons
    الحصن الرقمي
    Digital Fortress
    حقيقة الخديعة
    Deception Point
    البؤساء
    ذهب مع الريح (بالعربية والانجليزية)*&*
    روايات الرعب
    للمبدع الكبير stephen king


    bon bezzaf ou khlass daba je dois sortir , apres yla bghito la liste kamla , pour les interesses , ydiro talabathom hnaya et n3tihalhom inchallah , je suis sur annaho ghady ykouno bezzaf lli tay9raw hnaya , enfin j espere

    salamo 3alaykom

    jolaybib
     
  9. liveislife03

    liveislife03 Visiteur

    J'aime reçus:
    16
    Points:
    0
    Re : Bibliothèque WladBladi

    khoya jolaybib,
    la liste des livres 3andek mtnaw3a w mohima!
    j'aimerais que tu nous conseilles un livre en premier et après un autre...
    on a confiance en tes choix.

    en tout cas, moi, je préfère en premier lieu "al bokhala2" 7it kan 3andna fach kont sr'ira w bdit n9rah w makemltouch w men ba3d da3 :(

    en te remérciant :)
     
  10. milagro

    milagro Visiteur

    J'aime reçus:
    61
    Points:
    0
    Re : Bibliothèque WladBladi

    j'ai pas encore achevé le roman en question mais j'y compte bientôt inchallah.



    MISS HARRIET
    DE GUY DE MAUPASSANT
    CATEGORIE : LITTÉRATURE CLASSIQUE
    Date de publication : 1/8/1974
    Editeur : Le Livre de Poche
    Pages : 270 - Prix du livre : 2.9 Euros
     
  11. 7amil almisk

    7amil almisk مهدي يعقوب عاشق الأحرف

    J'aime reçus:
    173
    Points:
    63
    Re : Bibliothèque WladBladi

    [​IMG]

    اخواني الاعزاء اقدم لكم اليوم
    اسطورة جديدة من الادب العربي الاصيل
    انه


    البخلاء
    للجاحظ


    [​IMG]

    جاء هذا الكتابُ مقدمةً وعدةَ رسائل؛ بدأه مؤلفه بمقدمة شرح فيها مضمون كتابه، بعد ذكره الأسبابَ الدافعةَ له على تأليفه. والكتاب يعالج داء الشح والبخل بطريق السخرية والتندر، ويُفيد في تبيين الحجج الطريفة للبخلاء، وتعرف حيلهم اللطيفة، ولا يخلو من نوادرهم العجيبة.


    الرابط

    http://rapidshare.de/files/32087442...crosoft_Word___1580___1583___1610___1583_.rar
     
  12. titima

    titima blanca

    J'aime reçus:
    65
    Points:
    48
    Re : Bibliothèque WladBladi

    merci jolaybib
    plz chi wahd ila 3andou chi 7aja d abou l3ala2 lma3ari
    rah j aime bcp lkitabat ta3o
     
  13. liveislife03

    liveislife03 Visiteur

    J'aime reçus:
    16
    Points:
    0
    Re : Bibliothèque WladBladi

    @جليبيــــب : GRAND MERCIIIIIIIIIIII pour le livre.

    allah ybarek fik akhi lmehdi
     
  14. 7amil almisk

    7amil almisk مهدي يعقوب عاشق الأحرف

    J'aime reçus:
    173
    Points:
    63
    Re : Re : Bibliothèque WladBladi

    avec plaisir a khti [06c]
     
  15. 7amil almisk

    7amil almisk مهدي يعقوب عاشق الأحرف

    J'aime reçus:
    173
    Points:
    63
    Re : Re : Bibliothèque WladBladi

    merci khti barakallaho fik , bessa7a
     
  16. 7amil almisk

    7amil almisk مهدي يعقوب عاشق الأحرف

    J'aime reçus:
    173
    Points:
    63
    Re : Bibliothèque WladBladi

    بسم الله الرحمن الرحيم

    السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

    يسعدنى أن أقدم لكم رواية ( عمارة يعقوبيان ) ..... للكاتب المصرى / علاء الأسوانى .

    [​IMG]

    http://www.yasaree.net/books/yaq.pdf
     
  17. 7amil almisk

    7amil almisk مهدي يعقوب عاشق الأحرف

    J'aime reçus:
    173
    Points:
    63
    Re : Bibliothèque WladBladi

    [​IMG]

    اقدم اليوم رائعة اخري من روائع الاديب الكبير فيكتور هوجو
    وتعتبر من اروع ما كتب في هذا المجال

    [​IMG]
    أحدب نوتردام
    [​IMG]

    تجسد هذه الرواية العالمية الروح الشريرة لما يسمى بالعصور المظلة لأوربا ، وهي بذلك تمثل تمردا على ما شيع عن هذه الفترة من أنها فترة الرومانسية الفتية و عصرا للملوك واللوردات والليديز والقساوسة المحبين للخير والفرسان الشجعان ..... إلخ


    الرواية باللغة الانجليزية.

    http://www.freebooks.biz/Bookstore/Fiction/General/Hugo_Hunchback.exe
     
  18. meriam

    meriam Visiteur

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    Re : Bibliothèque WladBladi

    choukran bezzaf جليبيــــب
     
  19. RedEye

    RedEye - أبو عبدالرحمن - Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4153
    Points:
    113
    Re : Bibliothèque WladBladi


    خويا جليبب، إلى كان عندك شي حاجة ديال سير آرثر كونان دويل، ما تبخلش علينا بها، خصوصا إلى كانت من قصص شارلوك هولمز
     
  20. 7amil almisk

    7amil almisk مهدي يعقوب عاشق الأحرف

    J'aime reçus:
    173
    Points:
    63
    Re : Re : Bibliothèque WladBladi

    la chokra 3ala wajib a khty
     

Partager cette page