Peine de prison avec sursis pour Yahya Yahya

Discussion dans 'Info du bled' créé par fax02, 23 Juillet 2008.

  1. fax02

    fax02 Stranger in the life Membre du personnel

    J'aime reçus:
    128
    Points:
    63
    [​IMG]

    Le sénateur avait été jugé le 2 juillet pour ces faits ainsi que pour un délit de violences à l'encontre de sa compagne pour lequel il a finalement été acquitté, selon le journal régional Melilla Hoy.

    En Espagne, toute peine inférieure à deux ans de prison est assortie d'un sursis, sauf pour les personnes déjà condamnées.

    La peine infligée à M. Yahya est inférieure aux réquisitions du procureur, qui avait demandé un total de deux ans et demi de prison: un an pour un délit de violences à l'encontre de sa compagne à leur domicile de Melilla et un an et demi pour avoir résisté violemment aux policiers qui avaient procédé à son arrestation, le 9 octobre 2006.

    Le sénateur, connu pour contester l'autorité de l'Espagne sur les enclaves de Melilla et Ceuta, avait été laissé en liberté à l'issue de son procès après avoir passé six jours en détention provisoire, une décision du juge pour s'assurer de sa présence au procès.

    Rabat avait exprimé sa "forte préoccupation", qualifiant cette arrestation "d'acte singulier qui suscite au Maroc de légitimes interrogations et un fort étonnement compte tenu du statut parlementaire de l'intéressé".

    M. Yahya, qui est membre de la Chambre des conseillers (sénat, la deuxième Chambre du Parlement marocain), est un opposant historique à la présence espagnole dans ces deux enclaves du nord du Maroc.

    Il avait aussi été interpellé par la police espagnole à Melilla en novembre 2007, lors d'une manifestation contre la visite du roi d'Espagne Juan Carlos.

    Le Maroc considère les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla comme "occupées" et faisant partie de son territoire, alors que l'Espagne refuse toute discussion sur ces villes où elle exerce sa souveraineté respectivement depuis 1580 et 1496.

    Le Matin

     
  2. aminechaoui

    aminechaoui Bannis

    J'aime reçus:
    54
    Points:
    0
    La loi s'applique sur tout le monde peut importe son statut social, ceci dit il faudrait voir ce que c'est "battre sa femme" ou "résister aux forces de l'ordre" mais de toute façon c'est sûr qu'il ya eu une amplification de ce qui s'est passé de la part des autorités espagnoles en ternissant au mieux son image.
     
  3. alfarouq1

    alfarouq1 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Je crois que ca doit rester intrene au couple si preuves y en a en plus.
    Ensuite, c'est sur que sa position contre l iespagne était dedans d'une manière éligale
    La justice n ai pas neutre malheureuesement
    donc nous demandons sa libération et ses droits de dire non aussi quand on est dans une démocratie .
     

Partager cette page