Perte de mémoire

Discussion dans 'Santé & Beauté' créé par ChA3nOuNa, 6 Décembre 2007.

  1. ChA3nOuNa

    ChA3nOuNa Visiteur

    J'aime reçus:
    49
    Points:
    0
    Il est tout à fait banal d'avoir des trous de mémoire de temps à autre. Par exemple, ignorer où l'on a posé ses clés, ne plus se souvenir de l'heure d'un rendez-vous ou oublier d'acheter certains articles à l'épicerie n'est pas inquiétant. Ces manques d'attention sans conséquences surviennent souvent lorsque la personne est préoccupée et elles augmentent avec l'âge.


    En effet, à partir de 65 ans, le cerveau perd de sa capacité d'emmagasiner les nouvelles informations. Ainsi, la personne âgée peut oublier le nom des gens qu'elle vient de rencontrer ou ce qu'elle a mangé il y a quelques heures, mais elle se souviendra parfaitement des événements qui ont marqué sa vie.



    En dehors de ces phénomènes normaux, il y a les pertes de mémoire anormales, qui perturbent la vie quotidienne. Habituellement, ces absences touchent aussi les autres capacités intellectuelles - le langage, le savoir-faire et les fonctions dites d'exécution (capacité d'organisation, de planification et d'autocorrection) -, comme :

    * oublier le mot juste, raccourcir ou simplifier ses phrases ;

    * ne plus savoir manipuler le four à micro-ondes ou la télécommande du téléviseur ;

    * ne plus se souvenir dans quel ordre employer les ingrédients de sa recette favorite ;

    * oublier comment dresser sa liste d'épicerie ;

    * ne pas s'apercevoir de ses propres déficiences.



    Si l'atteinte ne perturbe pas trop le fonctionnement de la personne, on parlera de déficience cognitive légère ou encore de troubles de mémoire isolés. Si l'atteinte est plus grave (p. ex. oublier comment s'habiller, se laver, etc), elle sera alors qualifiée de démence.
     

Partager cette page