philo [3] : La dialectique

Discussion dans 'toutes les poésies...' créé par kochlok03, 3 Avril 2007.

  1. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    La dialectique, dans son étymologie, est l'art de discuter ou l'art du dialogue. L'approche philosophique est plus complexe. Pour Platon, la dialectique est une maïeutique. Dans le Théétète, il écrit "il accouche les esprits des pensées qu'ils contiennent sans le savoir". C'est une méthode qui permet la production de la vérité en remontant de concepts en concepts jusqu'aux principes premiers. "Il est sans doute plus dialectique non seulement de répondre des choses vraies, mais de se servir de ce que celui qui est interrogé accorde savoir" (Ménon). "Il n'existe pas d'autre science qui essaie en toute matière de saisir méthodiquement l'essence de chaque chose" (La République). La dialectique permet ainsi de définir une éthique de soi et du rapport aux autres. Aristote fait la distinction entre la dialectique et l'analytique. Cette dernière procède par démonstration et déduction ; par contre la dialectique se base sur des raisonnements. Hegel définit la dialectique comme productrice de vérité par prise en compte des contradictions et union de celles-ci dans une catégorie supérieure : " Le dialectique … consiste à concevoir les contraires comme fondus en une unité où le positif comme immanent au négatif, constitue le spéculatif". La dialectique est une méthode qui permet de penser le monde, en particulier la science. Pour Sartre, dans Critique de la raison dialectique, la sociologie s'aide de la méthode dialectique : "la sociologie, dans ses enquêtes sur des groupes définis, livre, à cause de son empirisme, des connaissances susceptibles de développer la méthode dialectique en l'obligeant à pousser la totalisation jusqu'à leur intégration".

     

Partager cette page