[Sujet unique] Physionomie de la presse quotidienne

Discussion dans 'Info du bled' créé par titegazelle, 14 Janvier 2014.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113

    Revue de la presse quotidienne (PPQ)


    Rabat, 14 janv. 2014 (MAP) - L’activité royale, les relations Maroc-UE et le premier match de la sélection marocaine dans le cadre du championnat d'Afrique des nations des joueurs locaux (CHAN) retiennent l’attention des quotidiens nationaux paraissant mardi, aux côtés d’autres sujets d’actualité nationale et internationale.


    Les journaux rapportent que SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismaïl, a présidé, lundi après la prière d'Al Maghrib à la mosquée Abi Al-Abbas Sebti à Marrakech, une veillée religieuse en commémoration de l'Aid Al-Mawlid Annabaoui Acharif.

    Cette veillée religieuse a été marquée par la déclamation de versets du Saint Coran et de panégyriques du Prophète Sidna Mohammed, prière et bénédiction sur Lui.

    A cette occasion, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a prononcé devant SM le Roi une allocution dans laquelle il a présenté le bilan des activités du Conseil supérieur et des Conseils locaux des ouléma, avant de remettre au Souverain le rapport relatif à ces activités, ajoute la presse.

    S’agissant des relations Maroc-Union Européenne, les quotidiens braquent les projecteurs sur une proposition de résolution de la Commission du commerce international (INTA) du Parlement européen sur les relations commerciales de l'UE avec les pays de la zone Euromed.

    Selon les journaux, cette proposition de résolution souligne que l’accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA), en négociation entre le Maroc et l’Union européenne, peut servir de "modèle" aux accords du même type que Bruxelles entend conclure avec d’autres pays de la région euro-méditerranéenne.

    "Cet accord pourrait servir de modèle aux accords du même type avec la Tunisie, la Jordanie et l’Égypte dont les spécificités respectives devraient toutefois être prises en compte", estime l’INTA dans cette proposition de résolution, citée par la presse. Sur un autre registre, les quotidiens se font l’écho des déclarations du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, selon lesquelles il y a des perspectives positives pour parvenir à un accord sur les différents points dans le cadre du processus de paix israélo-palestinien.


    Lors d’une rencontre, dimanche à Paris, avec le comité de suivi de l'initiative de paix arabe de la Ligue arabe impliquée dans la relance du processus de paix israélo-palestinien, le secrétaire d’État américain, John Kerry, a affirmé que "les convergences des points de vue des différentes parties commencent à se concrétiser", a relevé M. Mezouar qui a participé à cette réunion aux côtés de la ministre déléguée aux Affaires étrangères, Mbarka Bouaida.

    Par ailleurs, les quotidiens rapportent que le Maroc a été convié à participer comme pays d'honneur de la 99ème édition la Foire internationale de Bâle MUBA 2015, qui se tiendra entre le 6 et le 15 février prochain. Citant un communiqué du ministère délégué auprès du ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, chargé du Commerce extérieur, ils indiquent que cette invitation a été adressée au Maroc à l'occasion d'une rencontre au siège du ministère à Rabat d'une délégation suisse, composée notamment de l'Ambassadeur suisse au Maroc, Bertrand Louis, et du Représentant de MCH Group au Maroc, Hansjorg Huber, avec le ministre délégué chargé du commerce extérieur, Mohammed Abbou.

    En économie, la presse note que le groupe espagnol Europac, spécialiste de l'emballage, a décidé de renforcer sa présence au Maroc à travers la réalisation de la deuxième phase d’un projet d’emballage en carton à Tanger. A cet effet, Europac a acquis un lot de terrain d’une superficie de 30.000 m2 à Tanger pour réaliser cette deuxième usine qui sera opérationnelle en 2015, a précisé la CNMV, indiquent les journaux, citant la Commission espagnole du marché des valeurs (CNMV).

    Le groupe, qui compte beaucoup sur le marché marocain pour développer ses activités à l’étranger, a déjà mis en place, lors du deuxième semestre de l’année dernière, une ligne de production consacrée à l’emballage en carton et renforcera sa présence dans la Royaume par une deuxième ligne, rappellent-ils.

    Dans les pages sports, les chroniqueurs s’intéressent notamment au match nul (0-0) entre l’équipe nationale et le Zimbabwe (Groupe B), comptant pour le 3ème championnat d'Afrique des nations (CHAN-2014) des joueurs locaux de football, disputé dimanche au grand stade de Cap-Town (Afrique du Sud). Dans ce cadre, ils estiment que les joueurs marocains n’ont pas réussi à émettre des signaux rassurants devant une formation Zimbabwéenne qui s’est préparée avec sérieux à cette échéance continentale. L’actualité internationale est dominée par la situation politique en Tunisie, le référendum constitutionnel en Egypte, les violences en Syrie et en Irak et les négociations sur le dossier nucléaire iranien.

    HM---EXP. - NH.
    MAP - 14.01.2014 : 06h15

    Physionomie de la presse quotidienne (PPQ) | Portail Menara.ma
     
    Dernière édition: 8 Décembre 2014
  2. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113


    Rabat, 18 janv. 2014 (MAP) -
    Les travaux de la 20ème session du Comité Al-Qods, qui se tient les 17 et 18 à Marrakech sous la présidence effective de SM le Roi Mohammed VI focalise l’attention de la presse nationale de samedi, aux côtés d’autres sujets d’actualités national et internationale.

    En effet, les journaux rapportent que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al Qods, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, a présidé vendredi après-midi au Palais Royal de Marrakech l’ouverture de la 20ème session du comité Al-Qods, en présence du Président de l'Etat de Palestine, M. Mahmoud Abbas.

    Selon la presse, le Souverain a prononcé un discours à l'ouverture de cette session dans lequel SM le Roi mohammed VI a souligné que la protection d’Al-Qods contre les plans de judaïsation, et l’appui à apporter aux résistants qui s’y maintiennent, ne peuvent se réduire à des slogans creux, ni se prêter à une instrumentalisation de cette noble cause, dans le cadre de surenchères stériles, notant que cette question "grave et considérable", exige confiance, crédibilité et une présence qui permette de peser de tout son poids dans la défense des sacralités islamiques.

    "Nous avons érigé la question palestinienne en cause prioritaire, au même titre que notre première cause nationale, et l’avons inscrite parmi les constantes de notre politique étrangère", a affirmé le Souverain, faisant observer que "depuis la dernière session du Comité, nous ne sommes pas restés les bras croisés, d’autant que la question d’Al Qods est une responsabilité collective qui nous engage tous, et que nous avons érigée cause prioritaire au même titre que notre première cause nationale".

    Dans ce discours, ajoute-t-on, SM le Roi Mohammed VI a appelé à une "forte mobilisation" des moyens et des ressources propres pour la défense de la ville d'Al-Qods, considérée comme la Cause de la Oumma islamique tout entière, passant en revue les réalisations accomplies par l’Agence Beït Mal Al-Qods sous l'égide du Souverain, et ses actions sur le terrain qui ont un impact direct et concret dans l’amélioration des conditions de vie des populations d’Al-Qods, soulignant que "notre ambition dépasse largement les moyens limités dont dispose l’Agence, et qui sont dus aux faibles contributions prévues à son budget".

    Le Souverain a également appelé au renforcement du climat de confiance entre les parties concernées par le processus de paix au Proche-Orient, mettant en garde contre "tout acte provocateur susceptible de torpiller" ce processus, soulignant la nécessité de faire preuve de "réalisme et d’un esprit de consensus propre à faire aboutir les négociations" de paix.

    Par ailleurs, les quotidiens se font l’écho des entretiens en tête-à-tête du Souverain avec le président de l'Etat de Palestine, M. Mahmoud Abbas et le ministre égyptien des Affaires étrangères, Nabil Fahmi, ainsi que du discours du président palestinien à l’ouverture de cette 20ème session.

    Les journaux reviennent également sur l’inauguration, vendredi au Palais royal de Marrakech, par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, et en présence du Président de l'Etat de Palestine, Mahmoud Abbas, d'une exposition retraçant les différentes initiatives entreprises par le Souverain pour la défense de la cause palestinienne, ainsi que les actions menées par l'Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif en faveur des Maqdessis.

    Auparavant, SM le Roi, Amir Al Mouminine, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, a accompli la prière du vendredi à la mosquée Al Koutoubia à Marrakech, en présence de son excellence M. Mahmoud Abbas, président de l'Etat de Palestine et des chefs des délégations participant à la 20ème session du Comité Al-Qods et à la réunion du conseil d'administration de Bayt Mal Al Qods.

    D’autre part, les journaux s’attardent largement sur le communiqué du ministère chargé des Affaires générales et de la gouvernance, dans lequel le départment a souligné que les prix de l'essence super et du fuel oil n 2 "ne font plus partie des produits subventionnés par la Caisse de compensation".

    Citant la même source, les quotidiens indiquent que les subventions unitaires du gasoil sont fixées à 2,15 DH/litre à partir du 16 janvier 2014, à 1,70 DH/litre à partir du 16 avril, à 1,25 DH/litre à partir du 16 juillet et à 0,80 DH/litre à partir du 16 octobre 2014, expliquant que le budget général du Royaume continue, à travers la Caisse de compensation, à subventionner le gaz butane, le fuel spécial destiné à la production de l'électricité par l'Office national de l'électricité et de l'eau potable, le sucre, certains produits destinés aux provinces sahariennes, ainsi que la farine nationale du blé tendre qui relève de l'Office national interprofessionnel des céréales et légumineuses.

    Toujours en économie, les journaux s’intéressent également à la participation du Maroc à la 79ème édition de la Semaine verte internationale, le plus grand salon d'exposition mondial consacré à l'alimentation, l'agriculture et l'horticulture, qui s'est ouverte jeudi soir à Berlin avec la participation de 67 pays.

    Les intervenants à la cérémonie d'ouverture ont été unanimes à souligner l'importance de promouvoir la commercialisation des produits agricoles et la recherche scientifique dans le secteur de l'agriculture et d'impliquer davantage les jeunes dans ce domaine, rapporte-t-on.

    En sport, les quotidiens focalisent leur attention sur la participation de la sélection nationale en championnat d’Afrique des nations (CHAN-2014) des joueurs locaux, et celle de cyclisme à la course cycliste Tropicale Amissa Bongo au Gabon.

    Sur le plan international, la presse commente le référendum constitutionnel en Égypte, la crise syrienne et les violences en Irak.

    (MAP) TA---EXP.

    JL -

    MAP - 18.01.2014 : 06h30

    Physionomie de la presse quotidienne (PPQ) | Portail Menara.ma
     
  3. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Principaux titres à la Une
    des quotidiens parus ce lundi 20 janvier.



    *AL BAYANE

    - Comité Al-Qods: Une session à la mesure des enjeux guettant la ville sainte. La 20ème session du Comité Al Qods, qui a clos ses travaux samedi à Marrakech, aura indubitablement tenu toutes ses promesses en replaçant, derechef, la question d’Al Qods aux devants des agendas politiques et diplomatiques dans une conjoncture délicate marquée par l’escalade des exactions israéliennes et de ses pratiques effrénées de judaïsation. "Notre réunion aujourd'hui constitue un message au monde indiquant que nous sommes une nation attachée à la paix et à l'alliance des civilisations et des cultures", a souligné SM le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, au terme de cette réunion de deux jours (17/18 à Marrakech) en présence du président palestinien Mahmoud Abbas.
    - Des averses orageuses sur certaines régions: Un mort dans l’effondrement du toit d’un local commercial à la médina de Rabat. Une personne est décédée, samedi, suite à l'effondrement du toit d'un local commercial à Bab Rehba, au quartier Mellah, situé à l'ancienne médina de Rabat. Le toit dudit local, spécialisé dans la vente des crêpes, s'est écroulé sous les fortes pluies qui se sont abattues sur la ville de Rabat. Ces averses se sont produites dans les régions de Chefchaouen, Ouezzane, Fahs-Anjra, Taounate et les régions intérieures de Tétouan (niveau 1).

    *L’OPINION

    - Compensation: Du sacro-saint Marché et des "vertus" de ses divines variations. La décision du gouvernement Benkirane est tombée vendredi dernier. La Caisse de compensation a cessé de subventionner, à partir du 16 janvier, les prix des carburants "essence super" et "Fuel Oil n 2", dont les cours seront désormais indexés sur ceux du marché international le 1er et le 16 de chaque mois. Finie la tarification fixe, les consommateurs et les industriels devront s’informer au début et au milieu de chaque mois sur les cours des prix des carburants.
    - L’arrêt de la colonisation, condition pour la paix: La libération d’Al-Qods passe par l’engagement effectif et solidaire. SM le Roi Mohammed VI a tenu à préciser le cadre conceptuel dans lequel il inscrit son engagement, celui de son Royaume, ainsi que celui de tous les peuples arabes aspirant à la libération d’Al-Qods. "Notre attachement à l’identité d’Al-Qods ne s’explique pas seulement par le fait qu’il s’agit de la première des qibla et du troisième Lieu saint, mais également par la nécessité que cette cité demeure ce qu’elle a toujours été: un symbole du monothéiste des religions célestes et un espace de coexistence entre ses populations dans un climat de paix et de concorde". Par ces propos traduisant parfaitement l’esprit de justice et de tolérance religieuse qui fait la grandeur civilisationnelle de l’Islam véritable, le Souverain a envoyé aux nations du monde un message à la fois d’exigence d’équité et d’espoir en un avenir meilleur, dans son discours de clôture adressé aux participants à la 20è session du Comité Al-Qods.


    *LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

    - Haddad: la taxe aérienne est irréversible. Lahcan Haddad, le ministre du Tourisme, persiste et signe: comme, il confirme n’avoir pas reçu la lettre de l’Association internationale du transport aérien mettant en garde le ministère sur les effets négatifs de la taxe sur les billets d’avion. Vendredi 17 janvier, le département du Tourisme rendait public un communiqué où il se défend. Dans cet entretien, Haddad détaille son argumentaire et fait des annonces.
    - Priorités gouvernementales: La majorité accorde ses violons. La commission technique créée, récemment, par la majorité pour réviser les priorités gouvernementales a tenu sa seconde réunion vendredi dernier. Selon une source au sein de la majorité, le principal souci est le redressement de l’économie nationale ainsi que la poursuite de la mise en place des réformes structurelles et l’amélioration de la gouvernance. Une réunion élargie de la majorité est prévue vers ma fin de ce mois pour finaliser la nouvelle feuille de route gouvernementale qui sera présentée au Parlement par le Chef du gouvernement.


    *L’ECONOMISTE

    - Magistrature: Une réforme qui sent la poudre. Les juges font de la dissidence. Le projet de décret, adopté le 16 janvier à Rabat par le Conseil du gouvernement, ne semble pas les calmer. Il fixe pourtant les indemnités et avantages accordés aux juges de 1er, 2e et 3e grade. Ce sont en réalité des augmentations de salaires et qui vont se faire en deux étapes: l’une en 2014 et l’autre en 2015.
    - Carburants: la décompensation inquiète les industriels. Les industriels s’attendaient à la décompensation du fuel mais aussi à des mesures d’aide. Si la première disposition est effective depuis jeudi 16 janvier, la deuxième tarde à se mettre en place même si la loi de Finances 2014 prévoit une enveloppe de 2 milliards de dirhams. Plus précisément, la vérité des prix sera appliquée au fuel industriel et à l’essence qui ne bénéficieront plus du soutien de la Caisse de compensation.
    - Finance islamique: La loi crée un mini-régulateur. La loi bancaire a passé sans encombre l’étape de la validation en Conseil de gouvernement. Le texte a été adopté jeudi 16 janvier. Le document soumis à l’Exécutif intègre quelques nouveautés par rapport au texte mis en consultation publique sur le portail du Secrétariat général du gouvernement en 2012. L’un des principaux changements se rapporte au chapitre dédié à ma finance participative.


    *AL HARAKA

    - Comité Al Qods: La réunion de Marrakech a été un franc succès. La 20ème session du Comité Al-Qods a porté une nouvelle preuve de l’efficience de l’action de SM le Roi Mohammed VI en faveur de la mobilisation de la oummah et du triomphe de la juste cause du peuple palestinien.
    - Laenser appelle à la promotion professionnelle et morale de l’architecture. Le ministre de l'Urbanisme et de l'aménagement du territoire national, Mohand Laenser, a appelé, vendredi à Rabat, à promouvoir professionnellement et moralement l’architecture afin qu’elle puisse remplir les rôles qui lui sont assignés en matière de développement durable et de contribution à l'amélioration du cadre de vie des citoyens. S’exprimant à l'ouverture de la Journée nationale de l’Architecte, organisé annuellement en commémoration du discours historique de Feu SM Hassan II devant les représentants des architectes le 14 janvier 1986 à Marrakech, Laenser a relevé que ce métier constitue une valeur ajoutée aux projets de développement initiés dans le Royaume depuis 15 ans.


    *AL AHDATH AL MAGHRIBIA

    - La Chambre des conseillers s’accroche aux "droits d’informer". Malgré la décision d’arrêter la diffusion audiovisuelle des "droits d'informer" des conseillers, le bureau de la deuxième Chambre s’est accroché, lors de sa réunion hebdomadaire, à cette pratique même s’il ne sera pas diffusée.
    - Enseignement: Report de l’examen d’aptitude professionnelle pour l’accès aux grades supérieurs. La réunion entre les syndicats de l’enseignement et le ministère de tutelle, tenue vendredi dernier, s’est soldée par le report pour deux semaines de l’examen d’aptitude professionnelle pour l’accès aux grades supérieurs, prévue initialement pour lundi 27 janvier. Les deux parties ont également décidé de former une commission conjointe pour approfondir le débat sur certains dossiers, notamment la situation des titulaires des diplômes délivrés en 2012.


    *AL MOUNAATAF

    - SM le Roi Mohammed VI: la 20ème session du Comité Al Qods "constitue un message au monde". Le comité Al Qods, réuni les vendredi et samedi à Marrakech dans le cadre de sa 20-ème session, a également condamné la politique du fait accompli adoptée par les autorités de l’occupation israélienne dans la ville sainte - ALECA: le 3ème round de négociations démarre aujourd’hui à Rabat. Les travaux du troisième round de négociations pour la conclusion d’un accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) entre le Maroc et l’Union européenne démarreront aujourd’hui à Rabat. Cet accord a pour objectif principal de faciliter l'intégration progressive de l'économie marocaine dans le marché intérieur de l'UE.


    *ASSAHRA AL MAGHRIBIA
    - Mahmoud Abbas: Le Maroc a toujours soutenu la question palestinienne qu’il a érigée en priorité. Le Président de l’Etat de Palestine, Mahmoud Abbas a affirmé que le Maroc a toujours soutenu la question palestinienne qu’il a érigée en priorité. Mahmoud Abbas, qui était vendredi soir, l’hôte de l’émission "Invité Spécial", diffusée par la chaîne 2M, a rappelé que la position du Royaume vis-à-vis de la cause palestinienne est de tout temps restée constante, aussi bien sous feu SM Hassan II que celui sous le règne de SM le Roi Mohammed VI.
    - Ban Ki-moon: Toute mesure ou disposition législative ou administrative prise par Israël visant à modifier le caractère et le statut de la ville sainte n'a aucune validité juridique. Toute mesure ou disposition législative ou administrative prise par Israël visant à modifier le caractère et le statut de la ville sainte n'a aucune validité juridique, a souligné le secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki Moon. Dans une lettre adressée à SM le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, le secrétaire général de l’ONU a rappelé que "la position de l'Organisation des Nations Unies en ce qui concerne Jérusalem est claire : toute mesure ou disposition législative ou administrative prise par l’État d'Israël qui vise à modifier le caractère et le statut de la ville sainte de Jérusalem n'a aucune validité juridique", ajoutant qu’elles "sont contraires aux règles applicables du droit international, et portent atteinte à la recherche d'une solution à deux États".


    *ATTAJDID

    - La 20ème session du Comité Al Qods appelle à décréter Al-Qods capitale de la culture islamique. Le communiqué final, sanctionnant les travaux de la 20ème session du Comité Al Qods, a appelé les Etats membres à proclamer Al-Qods capitale de la culture islamique et demande au Secrétariat Général d'élaborer une stratégie d'information pour dénoncer les stratagèmes et les exactions israéliennes visant Al-Qods Acharif et les informations mensongères véhiculées à son sujet et sur son histoire dans certains milieux médiatique, et pour sensibiliser l'opinion publique internationale sur la nécessité de préserver Al-Qods en tant que patrimoine universel de l’humanité et comme symbole de la paix et de la coexistence.
    - Pluies torrentielles: trois morts et dégâts matériels. Trois personnes ont trouvé la mort à Rabat, Mirleft et Marrakech suite aux pluies torrentielles qui se sont abattues récemment sur plusieurs régions du royaume.


    *AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA

    - Les magistrats en sit-in le 8 février prochain. Malgré la dernière décision du ministère de la Justice et des libertés d’augmenter les indemnités et avantages alloués aux magistrats des premier, deuxième et troisième grades, le Club des magistrats du Maroc a décidé d’observer un sit-in le 8 février prochain. Selon un communiqué du club, le traitement par le gouvernement des revendications justes et légitimes du club des magistrats du Maroc ne touche pas tous les aspects afférents à l’indépendance financière de l’autorité judiciaire et de ses membres.
    - El Ouafa: La décompensation des carburants s’inscrit dans le cadre de la réforme de la Caisse de compensation. Dans un entretien au journal, le ministre délégué auprès du Chef de gouvernement chargé des Affaires générale et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa, a indiqué que la décompensation des prix de l’essence et du fuel industriel s’inscrit dans le cadre de la réforme de la Caisse de compensation afin de contrôler le déficit budgétaire. Il a également indiqué que le transport public n’est pas concerné par cette mesure, le gouvernement ayant pris des mesures parallèles pour maintenir les prix du transport public.


    *AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

    - Rapport: L'accès des femmes fonctionnaires aux postes de responsabilité demeure faible. Dans son rapport genre 2014, la direction des Études et des prévisions financières au ministère de l’Économie et des finances souligne que l'accès des femmes fonctionnaires aux postes de responsabilité demeure faible par rapport aux hommes, soulignant que ce taux a enregistré une évolution soutenue, passant de 10 pc en 2001 à 15,3 pc en 2010 et à 16 pc en 2012 mais qui reste lente, soit une augmentation de 6 points sur 11 ans.
    - Les vents forts et les houles hautes sèment la panique. Plusieurs familles ont évacué leurs maisons au long des côtes atlantiques durant le weekend par crainte d’une reproduction du scénario de la houle qui a balayé les côtes depuis deux semaines.


    *AL MASSAE

    - Rabat: Un mort dans l'effondrement du toit d'un local commercial à la médina. Une personne est décédée, samedi, suite à l'effondrement du toit d'un local commercial à Bab Rehba, au quartier Mellah, situé à l'ancienne médina de Rabat, a-t-on indiqué auprès des autorités locales. Le toit dudit local, spécialisé dans la vente des crêpes, s'est écroulé sous les fortes pluies qui se sont abattues sur la ville de Rabat, a précisé la même source, ajoutant qu'une personne (un client) a péri alors que la propriétaire du local commercial, grièvement blessé, a été transféré à l'hôpital.
    - Décompensation des prix de l’essence et du fuel industriel: tension sociale à l’horizon. Des économistes ont mis en garde contre la tension sociale qui peut être provoquée par la décision du gouvernement d’appliquer la vérité des prix au fuel industriel et à l'essence. Selon ces économistes, cette mesure devrait avoir une incidence sur les prix du transport public et de la production, ainsi que sur le pouvoir d’achat des citoyens.


    OR---EXP/TRA OR/
    Rabat, 20 janv. 2014 (MAP)

    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 1 | Portail Menara.ma
     
    Dernière édition: 20 Janvier 2014
  4. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Principaux titres à la Une
    des quotidiens parus ce lundi 21 janvier


    (RPQ)/ 1

    Rabat, 21 janv. 2014 (MAP) - Voici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce mardi 21 janvier.


    *AL BAYANE

    - Agression contre le SG du PPS à Assa: La direction nationale du Parti condamne. Suite à l’agression barbare dont a été victime le Secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, dimanche dernier à Assa, la direction nationale du parti a renouvelé sa ferme condamnation de cet acte criminel et barbare, tout en informant les militants du parti ainsi que l’opinion publique nationale que la blessure subie par le secrétaire général a exigé une intervention médicale d’urgence dans la soirée du dimanche à Agadir.

    - Loi sur les délais de paiement: Encore des retards en 2014. La loi n 32-10 sur les délais de paiement suscite encore la polémique. L’effet escompté tarde à se faire sentir et les pratiques en matière de paiement rallonge davantage les retards de paiement. Certains parlent même de sept mois pour être payé en 2014. C’est dire que l’entrée en vigueur de la loi demeure difficilement applicable et que la suppression du décalage d'un mois lors de la déclaration de la TVA a favorisé la prolongation des délais.


    *L’OPINION

    - Les produits pétroliers d’abord: La Caisse de compensation en voie de disparition. Abdelilah Benkirane a décidé l’abandon progressif du soutien des prix produits pétroliers. Pour commencer, l’abandon du soutien de l’Etat ne concernera que l’essence super et le fuel industriel, destinés aux grandes industries, alors que le gasoil domestique restera encore un produit subventionné, mais le sursis ne durera pas longtemps.

    - Allégement du déficit commercial de 2,7 pc en 2013: Dynamisme des exportations hors phosphates. Les résultats des échanges extérieurs au titre de l’année 2013 reflètent des améliorations au niveau de l’allégement du déficit de la balance commerciale de 2,8 pc que de la progression de flux des investissements extérieurs de 23,1 pc ou +5,4 Mds de dirhams, soit 29 Mds Dh contre 23,5 Mds Dh en 2012. L’amélioration du solde commercial est de 5,7 Mds de DH par rapport à 2012, avec -196,4 Mds DH contre -202,1 Mds DH.


    *LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB
    - Taxe aérienne: La guerre des chiffres continue. Après la lettre de l’IATA, qu’il affirme ne pas avoir reçue, le ministre du Tourisme brandit son benchmark. Pour convaincre que la taxe sur les billets d’avion n’aura pas d’impact négatif sur le trafic aérien, Lahcen Haddad, partage avec le journal un retour d’expériences "positif" de certains pays où cette taxe est en vigueur. "Le Maroc ne subira pas l’effet psychologique de la taxe. Il n’y aura pas de baisse du trafic et les compagnies aériennes ne vont pas déserter la destination comme certaines rumeurs veulent le faire croire", tranche le ministre. Ce dernier table sur une croissance de 7 à 10 pc du trafic aérien en 2014.

    - Projet de loi sur le Conseil de concurrence:
    la majorité et l’opposition font des propositions communes. Dernière ligne droite pour le projet de loi sur le Conseil de la concurrence. La commission des finances à la Chambre des représentants votera le texte mardi prochain. Compte tenu de l’importance que revêt ce texte, les groupes parlementaires ont présenté de nombreux amendements touchant le fond. A la tête des propositions figure le renforcement de l’indépendance du Conseil, tel que stipulé par le texte fondamental.

    JL/OR---TRA/EXP. - OR/


    (RPQ)/ 2

    *LIBERATION

    - L’AMDH s’élève contre les campagnes takfiristes. N’en déplaise à tous ces takfiristes qui s’escriment à vouloir imposer leur vision extrémiste à une société connue pour sa tolérance et qui aspire à des lendemains meilleurs faits de plus d’ouverture d’esprit, du droit à la différence, de dialogue et de débat responsables. On en a pour autre preuve le tout dernier communiqué de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH). L’association condamne avec force les campagnes takfiristes haineuses appelant à la violence contre des intellectuels et des politiques dont le seul (crime) est d’avoir exprimé leur opinion ou donné leur avis vis-à-vis de questions débattues au sein de notre société.

    - Les magistrats disent non à Ramid. Le Club des magistrats du Maroc campe sur ses positions. Son bureau exécutif, réuni d’urgence samedi dernier à Rabat, a maintenu le programme de protestation qu’il avait fixé dans son communiqué daté du 11 janvier courant, contre la politique que mène le ministre pjdiste de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, depuis qu’il a atterri à la tête de ce département en 2012. Même s’il a gelé "temporairement" son action protestataire visant à retarder les audiences d’une demi-heure et ce du 20 janvier courant au 24 du même mois, le Club a décidé d’organiser un sit-in national le 8 février prochain devant le ministère de la Justice et des libertés à Rabat et de boycotter les activités organisées par ce département ainsi que son programme de formation continue.


    *AUJOURD’HUI LE MAROC

    - Des concertations entre UMT, CDT et FDT contre la réforme des retraites: une grosse riposte se prépare. Bien que le gouvernement n’ait pas encore officialisé son plan pour réformer le système des retraites, les centrales syndicales se préparent déjà à riposter contre les mesures envisagées par l’Exécutif. Si la coordination entre la FDT et la CDT n’est un secret pour personne, la jonction de l’UMT pour former un trio avec les deux premières centrales syndicales représente un revirement majeur dans l’action syndicale.

    - Bakkoury: Il faut revoir la relation entre les élus et la tutelle. Le Secrétaire général du PAM, Mustapha Bakkoury a appelé à la révision de la relation entre les élus et la tutelle. "Nous pensons que ce débat doit être au cœur de la prochaine étape de réformes", a-t-il dit. Le responsable s’exprimait lors du congrès provincial de son parti à Casablanca.


    *L’ECONOMISTE

    - Conseil des ministres: Du sang neuf pour les établissements publics. Le premier Conseil des ministres de l’année, tenu hier à Marrakech, sous la présidence du Souverain, a été très riche en nominations. Ainsi, sur proposition du chef du gouvernement, le Roi a nommé de hauts responsables à la tête d’établissements publics.

    - Décompensation:
    L’Istiqlal tire à boulets rouges. Après l’USFP, c’est au tour de l’Istiqlal de monter au créneau sur la libération des prix des carburants. Par la voie de l’une de ses figures montantes, Mounia Rhoulam critique violemment la décompensation des prix pétroliers. Pour cette élue, membre de la commission des Finances à la première Chambre le gouvernement a esquivé le débat au Parlement.

    JL/OR---TRA/EXP. - OR/


    (RPQ)/ 3


    *AL HARAKA

    - Mahmoud Abbas : Le communiqué final de la 20ème session du Comité Al Qods soutient la résistance des Maqdessis et leur décision de rester sur leur territoire. Le président de l'Etat de Palestine, M. Mahmoud Abbas a indiqué que le communiqué final ayant sanctionné les travaux de la 20ème session du Comité Al Qods, tenu à Marrakech, les 17 et 18 janvier courant, est exhaustif et comprend une série de décisions tendant à soutenir la résistance des Maqdessis et à leur permettre de rester sur leurs territoires. Dans un entretien à la première chaine de télévision nationale avant son départ samedi du Maroc à l'issue de la clôture des travaux de la réunion du Comité Al Qods, M. Abbas a précisé que le communiqué de Marrakech "comprend plus d'une trentaine de résolutions toutes pertinentes puisqu'elles ont traité des souffrances (des Mqdessis) et des perspectives d'avenir telles que nous les souhaitons".

    - Report au 3 mars prochain de l’affaire Raja-Erbate. L’examen des procès pour diffamation intentés par le Raja de Casablanca et l’ex entraîneur M’hamed Fakhir contre l'ancien capitaine des Vert et Blanc, Amine Erbate, a été reporté, lundi, jusqu’au 3 mars prochain en raison de l’absence du joueur. Le tribunal de première instance d’Aïn Sebaa a ainsi ajourné, pour la quatrième fois, l’examen de ces affaires pour les mêmes motifs d’absence de l’ancien joueur.

    - Site mauritanien d'information: Contrer la Judaïsation d'Al Qods : SM le Roi Mohammed VI toujours en première ligne. SM le Roi Mohammed VI se préoccupe toujours du sort de la ville Sainte d’Al Qods dont il préside le Comité. Son engagement politique et religieux envers cette ville Sainte pour les musulmans du Monde entier n’a pas souffert d’une ride, souligne le site mauritanien d'information Mauriweb. Il rappelle à cet égard, que la 20ème session du Comité Al Qods, présidée par SM le Roi Mohammed VI, s'est penché sur les meilleurs moyens à mettre en œuvre pour préserver la ville Sainte face aux dangers qui l’assaillent, ajoutant qu'à l’instar de l’appui constant à la cause palestinienne "toute l’aura diplomatique du Royaume, sous la conduite de Sa Majesté, est focalisée sur la défense des droits inaliénables des musulmans, en général, et ceux des Palestiniens en particulier. Mieux encore, et malgré les tentatives ourdies, le Maroc a su anticiper le fait accompli que l’occupant tentait d’imposer aux territoires palestiniens".


    *ASSABAH

    - Des gardes de corps pour protéger les ministres. Le gouvernement pense à renforcer la protection et la sécurité personnelle de ses membres après les agressions répétées sur certains ministres, notamment celle perpétrée dimanche contre Nabil Benabdallah lors d'un meeting du PPS à Assa Zag. Plusieurs experts et analystes pointent du doigt la politique conflictuelle d'Abdelilah Benkirane vis-à-vis de certaines catégories sociales, en particulier les diplômés chômeurs.

    JL/OR---TRA/EXP. - OR/


    (RPQ)/ 4

    *AL MOUNAATAF

    - Le projet de loi sur la grève alimente la confrontation entre les syndicats et le gouvernement. Après la fuite du projet de loi relatif à la grève, les syndicats se préparent à l'affrontement dans le cas de son adoption. Le projet a été élaboré sans consultation avec les centrales syndicales et le patronat.

    - La réforme du programme gouvernemental accentue l'isolement du PJD au sein de sa majorité. Si la dernière réunion de la majorité a été consacrée à l’examen des priorités du gouvernement, le front réclamant la révision du programme gouvernemental s’est renforcé avec le ralliement du RNI aux côtés du PPS et du MP.

    - OMAP: L’action parlementaire lors du débat sur le projet de loi de Finances 2014 était faible. Selon son dernier rapport, l'Observatoire marocain de l'action parlementaire (OMAP) a appelé la Chambre des représentants à développer son action législative, surtout que "plusieurs lois organiques n'ont pas encore vu le jour".


    *AL ALAM

    - Après les augmentations faramineuses des prix des carburants, le gouvernement s'apprête à des hausses du prix de l'électricité. Le gouvernement a choisi un nouveau stratagème pour faire passer cette augmentation à travers un contrat-programme avec l'Office national de l'électricité et de l'eau potable et prétend que cette hausse ne concerne pas les consommateurs de la tranche sociale sans prendre des dispositions dans ce sens.

    - Les magistrats tirent à boulets rouges contre le gouvernement. Dans un communiqué, le club des magistrats du Maroc estime que le gouvernement traite les revendications des magistrats selon une approche fractionnaire et sans consultation avec les parties concernées, condamnant "son recours aux responsables judiciaires dans les tribunaux pour limiter les formes de protestation annoncées par les magistrats lors de leur dernière réunion".


    *AL MASSAE

    - Chabat défend son droit à la tête de l’Istiqlal. Le Secrétaire général de l'Istiqlal, Hamid Chabat, le président du Conseil national du parti, Taoufiq Hjira et le président du dernier congrès du PI, Mohamed Al Ansari, devaient se présenter lundi après-midi devant la cour d'appel de Rabat dans le cadre de l’enquête diligentée par le tribunal à la suite de la plainte du courant "Sans répit" contestant la légitimité des organes du parti issus du dernier congrès qui a conduit Hamid Chabat à la tête du PI.

    - Agression contre Nabil Banabdallah: Arrestation de deux personnes, dont "un séparatiste". Les éléments de la Gendarmerie Royale d'Assa-Zag ont procédé, dimanche, à l'arrestation de deux personnes soupçonnées d'être impliquées dans l'agression par des jets de pierres contre le Secrétaire général du PPS, Nabil Benabdallah quand il s'apprêtait à accéder à la maison des jeunes de la province pour prendre part à un meeting de son parti. Les premières investigations menées par la Gendarmerie royale indiquent que l'un des suspects est connu pour ses activités dans les rangs "des séparatistes d'intérieur" et objet d’un mandat d’arrêt national.

    JL/OR---TRA/EXP. -OR/


    (RPQ)/ 5


    *RISSALAT AL OUMMA

    - Décompensation des carburants: les associations de consommateurs s’insurgent. Des associations de défense des consommateurs ont condamné la décision du gouvernement d’appliquer la vérité des prix au fuel industriel et à l'essence, estimant que cette mesure, qui lamine le pouvoir d'achat des citoyens, pourrait provoquer des "secousses" sociales.

    - Ancien diplomate américain: le monde est conscient de la crédibilité de la proposition marocaine d’autonomie du Sahara. Dans un rapport des experts américains des questions africaines envoyé au département américain de la Défense, l’ancien diplomate américain Robert Holley a affirmé que "le monde entier est conscient du sérieux et de la crédibilité de la proposition marocaine d’autonomie du Sahara".


    *ATTAJDID

    - Recul du nombre des bénéficiaires des programmes d’alphabétisation. Par rapport à l’année précédente, le nombre de bénéficiaires a diminué de plus de 72.000 personnes. Les bénéficiaires de ce programme ont passé de 417.889 personnes à 345.704 cette saison, selon les chiffres de l'Agence nationale de lutte contre l'analphabétisme, tandis que le nombre des inscriptions dans les programmes de l'éducation informelle est passé à 24.939 personnes par rapport à la dernière saison (36.725 bénéficiaires).

    - Eau et assainissement: la politique de gestion déléguée pointée du doigt. L’Association pour le contrat mondial de l’eau a appelé à revenir sur la politique de gestion déléguée dans les secteurs de l'eau, d'assainissement, de propreté et d'électricité après que certaines sociétés aient fait preuve d'échec dans ce domaine, affirmant dans un communiqué la nécessité d'adopter des initiatives citoyennes dans ce sens.


    *ASSAHRA AL MAGHRIBIA

    - Deuxième camouflet pour le Polisario après l'accord de pêche avec l'Union-européenne: Le président Obama a créé la surprise vendredi en accordant des subventions pour financer des projets de développement dans les provinces du Sud, dans le cadre de la loi américaine de Finances 2014, marquant ainsi un revirement significatif dans la question du Sahara.

    - ALECA: Le Maroc et l’UE vers une nouvelle génération d’accords. Le Maroc et l'Union Européenne prévoient, à travers les pourparlers entamés depuis lundi à Rabat sur une formule exemplaire pour mettre en place un accord de libre-échange global et approfondi, d'introduire la nouvelle génération des accords de libre-échange avec quatre pays du sud de la Méditerranée, à savoir le Maroc, la Jordanie, la Tunisie et l’Égypte. Abderrahim Atmoun, président de la commission parlementaire mixte Maroc-UE, estime que le round de Rabat constitue une consécration du partenariat équilibré et une reconnaissance de l'efficience des réformes entreprises par le Maroc.


    *AL AHDATH AL MAGHRIBIA

    - Benabdallah accuse des extrémistes d’être derrière son agression. La gendarmerie royale d'Assa-Zag poursuit, suite aux ordres du parquet général près la cour de première instance de Guelmim et après la plainte du ministre de l'Habitat, Nabil Benabdallah, l’interrogation de deux personnes suspectées d’être derrière l’agression perpétrée dimanche contre le Secrétaire général du PPS, Nabil Benabdellah.

    JL/OR---TRA/EXP. - OR/


    (RPQ)/ 6


    *AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA

    - Le mauvais temps fait flamber les prix de poissons. Les conditions météorologiques particulièrement difficiles qui sévissent actuellement dans plusieurs régions du Maroc ont fait flamber les prix du poisson à des niveaux record. Pour certains détaillants de poissons, cette flambée des prix est provoquée par les intermédiaires qui recourent au stockage des poissons.

    - Le PJD craint l’effet contreproductif des réformes. Lors de la réunion de son comité national, tenue samedi dernier, le SG du PJD, Abdelilah Benkirane a indiqué que "les réformes de son gouvernement pourraient porter atteinte à sa popularité", ajoutant que "nous sommes venus pour procéder à des réformes, et non pour maintenir notre popularité".


    *AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

    - Libertés économiques: le Maroc, mauvais élève. Selon le dernier classement de la Fondation Heritage, le Maroc obtient un score de 58.3 points, soit 1.3 point de moins comparativement à l’année précédente. Ce qui le classe au 103è rang parmi 165 pays.

    - Une révolution de jeunes contre les dirigeants du Polisario et un sit-in devant le HCR à Rabouni. Plusieurs sahraouis ont tenu, dimanche, un sit-in au camp de Rabouni devant le siège du soi-disant ministère de l'Intérieur des mercenaires du Polisario, avant de se diriger vers le siège des Nations-Unies, selon une page Facebook dédiée à dénoncer les exactions quotidiennes dans les camps de Tindouf.

    - Le piratage fait perdre aux opérateurs des télécommunications 400 millions de dirhams en 2013. Un responsable dans le secteur des télécommunications affirme que les sociétés ont enregistré des pertes dépassant les 400 millions de dirhams en raison du piratage des appels téléphoniques.


    *EL ASSIMA POST

    - Le secrétaire général du Parti de l'authenticité et de la modernité (PAM), Mustapha Bakkoury a appelé dans son discours à l'occasion du congrès régional de la province de Moulay Rachid, à créer 1,5 million de postes de travail pour faire face aux problèmes sociaux.

    - Mehdi Bensaïd, député parlementaire du PAM, affirme "qu'il y a d'autres moyens pour percevoir de l'argent au lieu d'augmenter les prix", estimant que le chef du gouvernement a renoncé à plusieurs de ses prérogatives (Entretien).


    *AL KHABAR

    - Le président du Conseil régional des pharmaciens du sud, Abderrazak Manfalouti répond à son éviction du PAM et rejoint le parti de Darif. Des sources proches de Manfalouti indiquent qu'il s'apprête à intégrer le bureau politique du parti des "nouveaux démocrates", qui sera fondé dans les prochaines semaines.

    - Le consul général britannique à Al Qods, Vincent Fine espère l'application du modèle marocain de la tolérance religieuse à Al Qods", saluant la position du Maroc qui constitue un modèle de coexistence religieuse et civilisationnelle de trois religions" (Entretien).

    JL/OR---TRA/EXP. - OR/



    MAP /21.01.2014 : 10h30
    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 1 | Portail Menara.ma
     
  5. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    La presse quotidienne (PPQ)

    du 23 janvier 2014


    Rabat, 23 janv. 2014 (MAP) - L’activité royale, les multiples revers essuyés dernièrement par la pseudo-rasd et la protestation de l’opposition contre la décision du chef du gouvernement d’arrêter la diffusion audiovisuelle des "droits d’informer" focalisent l’attention de la presse nationale paraissant jeudi, aux côtés d’autres sujets d’actualité nationale et internationale.


    Ainsi, les journaux rapportent que SM le Roi Mohammed VI a procédé, mercredi à Marrakech, à l’inauguration d’un centre d’éducation et de formation de la femme, un projet destiné à assurer aux personnes bénéficiaires une plus grande stabilité sociale et une insertion économique réussie.

    Réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) pour une enveloppe budgétaire de près de 3,6 millions de dirhams, ce centre, fait-on remarquer, est une nouvelle déclinaison opérationnelle de l’intérêt particulier qu’accorde le Souverain à la promotion des conditions socio-économiques des femmes et à leur intégration dans la dynamique de développement national.

    Édifie à Hay Mohammadi sur un terrain de 1.659 m2, il permettra aux femmes et aux jeunes filles déscolarisées d’accéder à des activités génératrices de revenus en leur offrant des formations en coupe-couture, coiffure-esthétique et en informatique. D’une capacité de 130 femmes et jeunes filles, le nouveau centre, qui traduit la politique de proximité prônée par le Souverain, dispensera également aux bénéficiaires des cours d’alphabétisation et des formations au métier d’éducatrice.

    Mobilisant des investissements de plus de 1,017 milliard de dirhams, ce centre, qui est un exemple concret des projets INDH initiés au niveau de la préfecture et destinés à lutter contre la pauvreté, l'exclusion et la marginalisation, vient s’ajouter aux 446 déjà été réalisés sur les 511 projets prévus au titre de la période 2005-2013 au niveau de la préfecture de Marrakech, rappelle-t-on.

    Les quotidiens reviennent également sur les multiples revers essuyés par la pseudo-rasd, estimant que tel un château de cartes, les illusions de les dirigeants de la nébuleuse fantoche, cette pure invention d'une époque révolue, s'écroulent l'une après l'autre, annonçant le crépuscule d'une grotesque supercherie dont les fomenteurs peinent désormais à convaincre de son bien-fondé.

    Abandonnée presque par tous, sauf par ceux qui en ont fait leur cheval de Troie ou leur fonds de commerce, l'entité fantoche, qui s'empêtre de plus en plus dans un discours passéiste détaché de la réalité, se trouve, selon nombre de journaux, submergée par de nouvelles données géopolitiques, somme toute corollaires des mutations de pensée profondes ayant bousculé les fondations qui ont présidé à sa création.

    Pas encore remis des témoignages accablants attestant de la présence d'éléments intégristes dans leurs camps sur le sol algérien, devenus une pépinière pour les groupes terroristes dans le Sahel, les chefs aux abois de la pseudo-rasd viennent de vivre une première quinzaine de 2014 cauchemardesque en voyant la liste des pays leur retirant la reconnaissance s'allonger de plus en plus.

    Coup sur coup, le Paraguay, un État d'Amérique du Sud, et la République de Maurice, un pays africain, ont annoncé leur retrait de reconnaissance à la Rasd, un corps étranger que certains veulent greffer telle une gangrène dans le cœur de la région sahélo-saharienne, ajoute-t-on.

    La presse nationale s’intéresse également à la participation du Maroc à la Conférence de Genève II sur la crise syrienne, rapportant que le Royaume, via son ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a appelé, mercredi, les parties au conflit en Syrie à faire montre "de réalisme et de courage pour sauver le pays et le mettre sur le chemin de la paix et de la démocratie", dans le respect de sa souveraineté et de son intégrité territoriale.

    Le chef de la diplomatie marocaine a estimé que Genève II a lancé "un signal fort" aux parties syriennes pour qu’elles progressent vers une solution politique à un conflit de près de trois ans, et "laissé grande ouverte la perspective d’une solution à la crise syrienne en réunissant pour la première fois des représentants du régime et de l’opposition", relevant que le Maroc, qui a toujours été en première ligne dans l’effort international visant le règlement de ce dossier, a plaidé pour que la dimension humanitaire soit prise en compte dans le souci d’améliorer la situation des Syriens.

    D’autre part les quotidiens s’attardent largement sur la protestation des Conseillers de l’opposition contre la décision du Chef de gouvernement d’arrêter la diffusion audiovisuelle des droits d’informer, soulignant qu’ils se sont bâillonnés, pour un laps de temps, mardi lors de la séance des questions orales, brandissant des pancartes où on pouvait lire "le chef du Gouvernement réinvente l’autoritarisme", "Benkirane veut museler l’opposition", "Notre droit constitutionnel d'accéder aux médias publics", ou encore "Halte à l’autoritarisme Monsieur le Chef de gouvernement".

    A ce titre, affirme-t-on, l’opposition au sein de la Chambre des Conseillers compte saisir la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) concernant la décision de suspension de la diffusion télévisée des droits d’informer, qui se déroulait conformément à l’article 128 du règlement intérieur de la Chambre des Conseillers qui permet "en début de séance consacrée aux questions orales aux présidents des groupes parlementaires de disposer de trois minutes pour informer d’un événement jugé important".

    Les quotidiens s’intéressent également au Forum économique mondial de Davos qui se poursuit jusqu’au 25 courant, notant que le Maroc, qui sera représenté à ce forum par une délégation ministérielle présidée par le chef du gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, a été choisi pour organiser, vendredi, une table ronde sur les changements climatiques, citant un communiqué du ministère délégué auprès du ministre de l’Énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement chargée de l’environnement. Les pages sportives sont dominées la participation des sélections nationales de football au championnat d’Afrique des nations (CHAN-2014) des joueurs locaux, et de celle de handball au championnat d'Afrique des Nations.

    Sur le plan international, la presse commente notamment la Conférence Genève II sur la crise syrienne, les violences en Irak et les affrontements entre pro-européens et forces de l’ordre en Ukraine. (MAP) TA---EXP.

    OR/ MAP / 23.01.2014 : 08h45
    Physionomie de la presse quotidienne (PPQ) | Portail Menara.ma
     
  6. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113


    Rabat, 31 janv. 2014 (MAP) - Les quotidiens de vendredi focalisent leur attention sur la cérémonie de signature du document de transfert de propriété de la frégate multi-missions Mohammed VI à la Marine Royale, présidée par SAR le Prince Moulay Rachid jeudi à Brest (France), à la mise en garde du Washington Post contre la collusion entre les groupes terroristes sévissant en Afrique du Nord et au Sahel et les membres du polisario, et aux réactions suite à l'expulsion par l'Algérie de réfugiés syriens vers le Maroc, ainsi qu'à d'autres sujets d'actualité nationale et internationale.



    Les journaux soulignent que SAR le Prince Moulay Rachid, accompagné du ministre français de la Défense, Jean Yves Le Drian, a présidé, jeudi après-midi à Brest (nord-ouest de la France), la cérémonie de signature du document de transfert de propriété de la frégate multi-missions Mohammed VI à la Marine Royale.

    Le transfert de propriété a été signé par le président directeur général de la Direction de construction des navires et systèmes (DCNS), Patrick Boissier et le vice-amiral Mohamed Laghmari, inspecteur de la Marine Royale.

    Cette frégate bénéficie des mêmes innovations technologiques et industrielles que celles destinées à la Marine nationale française, précise la presse citant M. Boissier, qui a souligné qu’elle compte parmi les navires les plus avancés technologiquement et les plus compétitifs du marché.

    Au-delà de ses performances exceptionnelles, la Frégate Mohammed VI revêt un caractère particulier à nos yeux, du fait que le Maroc est le premier pays après la France à avoir choisi ce type de frégate, note encore le responsable français cité par les journaux, exprimant sa fierté que la Marine royale ait choisi ce produit flexible, modulaire et très évolutif.

    D'une longueur de 142 mètres et une largeur de 20 mètres, ce bâtiment a une capacité d'autonomie de 6.000 nautiques à 15 nœuds, une vitesse maximale de 27 nœuds, et peut déplacer jusqu'à 6.000 tonnes. La frégate multi-missions Mohammed VI, qui compte parmi les navires les plus avancés technologiquement et les plus compétitifs du marché, se distingue notamment par son équipage réduit (108) et capacité de logement (145 hommes et femmes), lit-on dans la presse.

    Les quotidiens s'attardent, d'un autre côté, sur la mise en garde émise par le Washington Post contre la collusion entre les groupes terroristes sévissant en Afrique du Nord et au Sahel et les membres du polisario recrutés localement dans les camps de Tindouf, en soulignant la montée en puissance dans la région d'Al-Qaida et des groupes extrémistes qui lui sont affiliés.

    Al-Qaida est en train de "se propager comme un feu de forêt en Afrique du Nord", écrit le quotidien américain qui relève que la montée en puissance de ce réseau terroriste est corroborée par la recrudescence des violentes attaques perpétrées dans la région en 2013.

    Citant les conclusions du dernier rapport du Centre international des études sur le terrorisme (ICTS), relevant du think tank américain "Potomac Institute for Policy Studies", le Washington Post fait observer que les auteurs de ces attaques sont motivés par diverses idéologies, et comprennent outre Al-Qaida au Maghreb Islamique (AQMI), des éléments de Boko Haram, Ansar Dine, du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'ouest (MUJA), Al-Shabaab, ainsi que des militants recrutés dans les camps de Tindouf contrôlés par le polisario.

    La presse reproduit les propos du Président du conseil d'administration du Institute on Religion and Public Policy (IRPP), basé à Washington, Joe Grieboski, qui a indiqué que l'expulsion "immorale" par le régime algérien de réfugiés syriens, dont des femmes et des enfants, qui constitue une action "typique" de la part d'Alger, qui "se dérobe encore une fois à ses obligations internationales".

    Par ailleurs, les quotidiens reviennent sur l'annonce par les trois partis de l’Alliance de la Gauche démocratique (AGD) de la création d’une nouvelle entité sous le nom de "la Fédération de la Gauche démocratique" comme cadre avancé d’organisation unissant les trois formations politiques, précisant que la nouvelle coalition, qui prévoit de tenir un meeting national le 23 mars prochain, rassemble le parti de l'Avant-garde démocratique et socialiste (PADS), le Congrès national Ittihadi (CNI) et le Parti socialiste unifié (PSU).

    Le nouveau cadre incarne une vision commune pour ériger l’AGD en une fédération de partis qui représente une approche avancée et transitoire à même de favoriser la refonte de la Gauche marocaine, ont déclaré les trois partis cités par la presse.

    Les journaux se sont intéressés aussi à la rencontre dédiée à la présentation et la discussion des outils méthodologiques employés par le HCP dans l'élaboration des prévisions et dans l'analyse économique et de conjoncture, lors de laquelle le Haut-commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi Alami, a assuré que les orientations de l’économie marocaine sont "extrêmement prometteuses" et sont considérées comme telles par tous les organisations et les partenaires du Maroc.

    Le quotidien "Le Matin du Sahara et du Maghreb" publie un entretien avec le président du Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE), Nizar Baraka, dans lequel il a notamment souligné que "nous allons évaluer notre impact réel sur les politiques publiques".

    Plusieurs autres sujets sont traités par la presse notamment l'organisation du 16ème "Jeudi Média" de l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) mardi et mercredi à Midelt, la coopération entre la CGEM et Transparency International en matière de prévention de la corruption, la création d'un guichet unique pour l'obtention d'un permis de construire et la décision de l'UMT, la FDT et la CDT d'adresser un mémorandum au Chef du gouvernement sur les retraites, les lois sur les syndicats et la grève.

    En sport, les chroniqueurs s'intéressent à la 7ème édition du Meeting international Mohammed VI d'athlétisme, prévue le 8 juin prochain à Marrakech, à la finale du CHAN 2014 et à la Coupe du Monde de tennis (Davis-Cup) dont le coup d'envoi sera donné à Rabat.

    Au niveau international, la dernière journée des pourparlers inter-syriens à Genève, la situation sécuritaire et politique en Égypte, en Libye, en Algérie et en Ukraine continuent de constituer des sujets de prédilection des quotidiens de ce vendredi.


    AR---EXP.

    BH.

    Physionomie de la presse quotidienne (PPQ) | Portail Menara.ma
     
  7. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113

    (RPQ)/ 1


    Rabat, 04 févr. 2014 (MAP) - Voici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce mardi 4 février :


    AUJOURD’HUI LE MAROC

    - Entretien avec le ministre de la Santé Lhoussaine Louardi: La réforme jusqu’au bout ! Dans cet entretien accordé à l’ALM, Lhoussaine Louardi affirme que les syndicats ne veulent pas négocier avec le ministre la loi encadrant la pratique de la médecine au Maroc et la rejettent catégoriquement. Louardi a dévoilé que 220.000 Marocains avaient triché, usant à la fois de la carte AMO et du Ramed. Ils sont venus dans les hôpitaux pour bénéficier de tous types de soins, de scanners et d’interventions sans rien payer. Pour le ministre de la santé, ce n’est pas le ministre qui est malade, c’est tout le système qui l’est et qui a besoin d’un effort colossal pour être soigné.
    - Un décret sur la prime à la casse en gestation. Intense activité au ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique. En l’espace de quelques semaines, une multitude de réunions ont été organisées avec les syndicats du secteur des transports alors que de nouvelles rencontres sont annoncées pour les prochains jours. Le ministère délégué chargé du transport doit s’atteler désormais à la délicate tâche de définir les contours du programme cadre prévu par la loi de Finances qui doit démarrer dès cette année et se poursuivre jusqu’en 2016. Dans ce sens, un décret sur la prime à la casse et les primes de renouvellement des véhicules est aujourd’hui en gestation.


    LIBERATION

    - Des dizaines de médicaments dangereux en vente libre. Le nouveau numéro de la revue "Prescrire" ressuscite le débat sur l’efficacité et la sûreté des médicaments. Elle vient de publier une liste noire de plusieurs dizaines de médicaments jugés plus dangereux qu’utiles. Elle demande leur retrait du marché en raison des risques sanitaires disproportionnés qu’ils représentent par rapport aux bénéfices apportés.
    - Grèves et sit-in en série : la grogne monte contre le gouvernement Benkirane. La politique du gouvernement Benkirane ne cesse d’exaspérer tout le monde. Le nombre croissant de grèves dans tous les secteurs ne peut s’expliquer que par l’ire provoquée par les décisions prises par l’Exécutif depuis son investiture en 2012.

    AL BAYANE

    - Subvention du prix du blé tendre importé : Le pain ne subira aucune augmentation. Contrairement aux informations qui circulent à grande échelle sur une éventuelle hausse du prix de pain depuis quelque temps, le gouvernement vient de couper court à ces rumeurs. L’Exécutif a décidé de subventionner le prix du blé tendre importé destiné à la production de la farine. L’État supportera l’équivalent de 4,82 dirhams par quintal importé durant la période allant du 1er au 25 février 2014. Objectif: maintenir le pain au prix de 1,20 dirham l’unité.
    - Sahara : La France réitère son appui aux efforts de M. Ross. La France a réitéré, lundi, son appui aux efforts de l'Envoyé Personnel du Secrétaire Général de l'ONU pour le Sahara, Christopher Ross, soulignant qu'elle entretient un dialogue régulier avec lui. "Nous appuyons les efforts de M. Christopher Ross et entretenons un dialogue régulier avec lui comme avec les principaux partenaires intéressés", a indiqué le porte-parole du Quai d'Orsay, Romain Nadal, lors d'un point de presse.


    HO/OR---TRA/EXP.

    OR/



    (RPQ)/ 2


    L'OPINION

    - Marché du travail en 2013: le taux de chômage atteint 9,2 pc. La population active en chômage s’est accrue de 4,1 pc au niveau national, passant de 1.038.000 en 2012 à 1.081.000 chômeurs en 2013, soit 43.000 chômeurs en plus. En conséquence, le taux de chômage a connu, au niveau national, une légère hausse de 0,2 point, passant de 9 pc en 2012 à 9,2 pc en 2013. C’est ce que vient de souligner le HCP dans sa note d’information relative à la situation du marché du travail en 2013.
    - Algérie/Réfugiés syriens: Le manquement d’un régime à ses responsabilités. En tournant le dos aux réfugiés syriens livrés à leur sort à la frontière avec le Maroc, les autorités algériennes se contredisent elles-mêmes une nouvelle fois sur leur prétendu "engagement inconditionnel pour la défense des causes justes dans le monde", a affirmé lundi la directrice du Centre international pour le développement et la résolution des conflits (CIDRC), Rowaida Maroue. "Ce manquement du pouvoir algérien à ses responsabilités conformément au droit international est d’autant plus grave qu’il a cru bon fermer les yeux sur la réalité et tromper l’opinion publique en entrainant les relations avec un pays voisin dans une énième crise diplomatique", a déclaré cette experte libanaise des droits de l’Homme.


    LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

    - Le chômage affecte près de 20 pc des jeunes citadins. Après un léger repli, le chômage est de nouveau en hausse au Maroc. Le volume global a augmenté de 43.000 personne au niveau national. Les jeunes urbains diplômés sont les plus touchés. Le taux de chômage des 15-24 ans est passé de 18,6 pc à 19,3 pc.
    - Sahara marocain: les tribus sahraouies interpellent l’ONU pour obtenir la libération des détenus de Tindouf. La tribu Rguibat-Souaed de Laâyoune a appelé le Secrétaire général de l'Organisation des Nations unies, M. Ban Ki-moon, à intervenir immédiatement pour mettre un terme aux violations et aux abus commis par les milices du polisario et les forces algériennes contre les manifestants dans les camps de Tindouf (sud-ouest de l'Algérie). Dans une lettre adressée à M. Ban Ki-moon, à l'issue d'une réunion tenue samedi à Laâyoune, la tribu a exprimé sa forte condamnation de "l'intervention barbare" des éléments du polisario et des forces algériennes contre les manifestants de la tribu dans les camps de séquestration, soulignant que ces manifestants ont été maltraités verbalement et physiquement.


    L’ÉCONOMISTE

    - Les vrais chiffres du Fonds de cohésion sociale. Le Fonds d’appui à la cohésion sociale affiche visiblement une bonne santé. Au 31 décembre 2013, ses recettes se sont établies à 3,548 milliards de dirhams. Au cours de cette année, ce disponible atteindra 4,1 milliards de dirhams. Ce montant ne prend pas en compte les produits de la contribution libératoire au titre des avoirs et liquidités à l’étranger.
    - Décompensation: Le marché auto revoit ses calculs. La fin du soutien du prix de l’essence aura pour effet d’accentuer la position des voitures diesel sur le marché. La parc automobile, très largement diesel, le sera encore plus avec les conséquences que cela implique en termes de pollution. Dans l’immédiat, beaucoup de concessionnaires seront contraints de revoir leur politique sous peine d’être évincés du marché.

    HO/OR---TRA/EXP.

    OR/


    RPQ)/ 3


    AL MOUNAATAF

    - Belmokhtar : Les protestations des élèves sont limitées et incompréhensibles. Les protestations des élèves qui ont accompagné la mise en œuvre du programme "Massar" sont restées en effet limitées et incompréhensibles, a souligné le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, arguant que ce qui a été dit aux élèves par rapport à certains aspects de l'application dudit programme est "dénué de fondement, surtout que le système d’évaluation des élèves restera inchangé".
    - Le recensement général de la population et de l'habitat nécessite la mobilisation de plus de 52.000 enquêteurs. Le prochain recensement de la population, qui sera mené en septembre 2014, soit dix années après le dernier recensement qui eut lieu en septembre 2004, nécessitera la mobilisation sur le terrain de pas moins de 52.000 enquêteurs.
    - Aboudrar : la lutte contre la corruption ne doit pas servir des fins politiciennes. S’exprimant lors d’une conférence sur l’enrichissement illégal, le président de l'Instance centrale de prévention de la corruption (ICPC), Abdeslam Aboudrar a indiqué qu’il ne faut pas instrumentaliser la lutte contre la corruption pour des fins politiciennes.


    AL HARAKA

    - Ambassadeur du Japon: Le Maroc, un pays prospère doté d'une économie en expansion et d'un marché prometteur. Le Royaume du Maroc fait partie des régions prospères, dotées d'une économie en expansion et d'un marché prometteur, ciblées par les entreprises japonaises, a indiqué samedi à Rabat l'Ambassadeur du Japon au Maroc, Tsuneo Kurokawa. "L'investissement au Maroc, est un sujet d'actualité en croissance rapide. Quelque 35 entreprises japonaises se sont déjà installées au Maroc et ont créé plus de 20.000 emplois", a relevé le diplomate lors de la 6ème rencontre "Morocco Kikoku kenshuin Dosokai" (KKD) sous le thèmes, "Les relations maroco-nippones, quelles opportunités pour les investissements et le tourisme?".
    - El Khalfi : Le Maroc en passe de lancer une nouvelle génération de réformes pour améliorer la production audiovisuelle. Le Maroc est en passe de lancer une nouvelle génération de réformes visant à améliorer la production audiovisuelle, a indiqué samedi à Rabat le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Ces réformes visent essentiellement le renforcement de l’indépendance des médias publics et la consolidation des prérogatives de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), a indiqué M. El Khalfi lors d’une journée d’étude organisée par le ministère de la Communication sur la promotion de la production audiovisuelle nationale.

    BAYANE AL YAOUM

    - Transparency Maroc réclame la criminalisation de l’enrichissement illégal. Les participants à une conférence, organisée dimanche par Transparency Maroc, ont appelé à la criminalisation de l’enrichissement illégal et la création d’une instance judiciaire indépendante et partielle pour mener des investigations sur ces dossiers.
    - La commission du dialogue national sur la société civile fait escale à Bruxelles. La Commission du dialogue national sur la société civile a fait escale, dimanche à Bruxelles, dans le cadre de ses consultations des Marocains du Monde entamées en novembre à Lyon dans le centre-est de la France. Après s’être réunie vendredi dernier à Paris avec des associations de la région parisienne, la Commission du dialogue national sur la société civile a tenu un colloque dans la capitale de l’Europe avec des acteurs associatifs venus de différents pays du vieux continent pour recueillir leurs propositions et tirer parti des expériences démocratiques qu’ils ont vécues dans leurs pays d’accueil.


    HO/OR---TRA/EXP.

    OR/


    (RPQ)/ 4

    AL KHABAR

    - Casablanca : L’Intérieur injecte 1.2 milliard de dirhams pour la mise en œuvre du plan d’urgence. Le ministère de l’Intérieur a injecté 1.2 milliard de dirhams pour la mise en œuvre du plan d’urgence de la ville de Casablanca, concocté pour sortir la ville de sa crise de gouvernance.
    - Les fonctionnaires de la CNSS en grève nationale les 6 et 7 courant. Lors d’une réunion, tenue samedi dernier à Casablanca, le conseil national des fonctionnaires de la CNSS - affilié à l’UMT- a décidé d’observer une grève nationale les 6 et 7 février, pour réclamer l’amélioration des conditions de travail et répondre aux revendications de la classe ouvrière.


    RISSALAT AL OUMMA

    - La Coordination nationale des enseignants titulaires de licences, exclus de la promotion, attachés à leur droit légitime à l’avancement. Dans un communiqué, la coordination a dénoncé l’approche du ministère de l’Éducation nationale qui a demandé aux enseignants de mettre des notes maquillées, afin de faire aboutir le programme "Massar".
    - Casablanca : feu vert au plan d’urgence. Selon des sources du journal, le ministère de l’Intérieur a donné son feu vert au Conseil de la ville de Casablanca pour mettre en œuvre la première tranche du plan d’urgence.


    ASSABAH

    - Révocation de plus de 33 conseillers communaux. Le ministère de l'Intérieur vient de mettre au point une nouvelle liste comportant les noms de conseillers communaux qui seront destitués ou suspendus. Il s'agit de plus de 33 conseillers communaux, dont des présidents de conseils communaux, accusés, selon des rapports de la Cours des comptes et des commissions d'inspections, d'enrichissement illégal, rapportent des sources informées.
    - Les parlementaires mettent la main au portefeuille. Le bureau de la Chambre des conseillers a décidé d'effectuer des prélèvements sur les rémunérations des conseillers en faveur du Fonds de cohésion sociale. Après une année de tergiversation, les services financiers de la deuxième Chambre ont décidé pour la première fois, en fin du mois dernier, d'effectuer des prélèvements de 2pc sur les rémunérations des conseillers au profit du Fonds. Ces prélèvements ont été opérés à titre rétroactif à partir de janvier 2013.
    - PJD : Des ONG internationales pour surveiller le déroulement des élections locales. Le groupe du PJD à la Chambre des représentants a proposé d'élargir le champ de surveillance internationale aux élections locales pour inclure les ONG internationales. Le groupe du PJD a également appelé à permettre à la justice administrative de trancher les litiges qui opposent les autorités locales aux instances de surveillance.


    HO/OR---TRA/EXP.

    OR/

    MAP / 04.02.2014 : 10h00

    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 1 | Portail Menara.ma
     
  8. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Rabat, 05 févr. 2014 (MAP)



    AUJOURD’HUI LE MAROC

    - Tous les chiffres de la criminalité à Casablanca en 2013: plus de 91.000 arrestations. Les différents services de police du Grand Casablanca ont procédé à 91.687 arrestations en 2013, soit une hausse de 18 pc par rapport à 2012. La criminalité en col blanc a également connu une hausse de 18 pc par rapport à 2012 en passant de 12.853 affaires en 2012 à 13.622 en 2013. En revanche, 21.884 affaires de crimes de vol ont été relevées par lesdits services contre 24.651 en 2012, enregistrant un recul de l’ordre de 11,22 pc.

    - Grève ce jeudi dans les collectivités locales. L’Organisation démocratique du travail (ODT) observera demain, jeudi 6 février, une grève dans les collectivités locales. Le syndicat créé par le Parti socialiste qui a fusionné quelques mois auparavant avec l’USFP a appelé tous ses affiliés et sympathisants dans toutes les régions, les préfectures, les provinces et les communes urbaines et rurales à adhérer à ce mouvement de débrayage. Il s’agit du premier appel à la grève depuis l’activation par le gouvernement des retenues sur les salaires des grévistes. La grève décrétée par l’ODT coïncide avec une autre grève annoncée le 6 février suivie d’une marche à Rabat.

    LIBÉRATION

    - L’opposition fustige Benkirane en campagne. Abdelilah Benkirane est déjà en campagne électorale et il le fait savoir. Le chef du gouvernement a revêtu samedi dernier sa casquette de patron du PJD – une casquette dont il ne se sépare jamais- pour assurer ses ouailles islamistes d’un bon score du parti de la lampe aux prochaines élections communales. Un rendez-vous électoral qui ne devrait pas avoir lieu avant une année, mais que le chef du gouvernement a érigé, à l’évidence, en tête de ses priorités. "Le PJD a toutes ses chances de remporter les communales malgré les réformes difficiles entreprises par le gouvernement", dira-t-il en substance devant les conseillers communaux PJD réunis en conseil national en fin de semaine passée à Rabat.

    - Le Maroc se dote de deux satellites d’observation. Le Maroc s’est fixé comme priorité de moderniser l’équipement de son armée et de renforcer son arsenal par l’achat de matériels militaires de dernière génération. Il y a quelques jours, la Marine Royale a reçu la frégate Mohammed VI de type Fremm, premier bâtiment de cette catégorie que la France a livré à un pays tiers.

    - Les députés algériens mis à contribution pour renflouer les caisses du Polisario. Pour ceux qui douteraient encore, l’Algérie vient d’apporter une nouvelle preuve de son soutien financier au fantomatique mouvement séparatiste du Polisario. Préoccupé par la décadence de leurs protégés, "le parlement algérien a publié récemment un appel signé de son vice-président pour demander aux députés de verser 10.000 dinars de leur salaire à l’organisation paramilitaire du Polisario", rapporte le site kabyle Tamurt.info.

    AL BAYANE

    - Réunion du BP du PPS: nécessité de créer les conditions idoines d’un dialogue national et constructif. Lors de la réunion ordinaire, tenue lundi dernier, le Bureau politique du PPS a réaffirmé avec force la nécessité pour les acteurs concernés, notamment le gouvernement et les centrales syndicales, de créer rapidement les conditions idoines d’un dialogue national sérieux et constructif, qui permette d’élaborer ensemble les grandes réformes sociales indispensables au renforcement de la dynamique de développement du pays, dans un climat de stabilité et de paix sociale.

    - Médias: vers la création d’une mutuelle nationale pour les journalistes. Un projet de loi portant création d’une mutuelle pour les journalistes a été présenté, lundi, lors d’une réunion de la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants. Le projet de loi, qui cible les professionnels de la presse écrite nationale, audiovisuelle et électronique ainsi que les journalistes marocains accrédités au Maroc, vise à promouvoir les conditions sociales des journalistes en offrant des services sociaux à leurs familles ainsi qu’une protection contre les risques qu’ils peuvent rencontrer.

    L'OPINION

    - Avoirs et biens par les Marocains à l’étranger: les circulaires de l’Office des changes publiées. L’Office des changes vient de publier les circulaires, attendues depuis quelques semaines, relatives aux modalités de mise en œuvre des dispositions de l’article 4 Ter de la loi de finances n 110-13 pour l’année budgétaire 2014, relatives à la contribution libératoire au titre des avoirs et liquidités détenus à l’étranger et la circulaire relative aux dispositions permettant aux Marocains résidant à l’étranger transférant leur résidence au Maroc de conserver l’entière disposition de leurs biens et avoirs d’origine étrangère.

    - Istiqlal: ferme opposition aux options impopulaires du gouvernement visant à enfoncer le pays dans la crise. Lors de la réunion tenue lundi dernier, les membres du comité exécutif du Parti de l’Istiqlal ont réaffirmé leur ferme opposition aux récentes décisions impopulaires du gouvernement d’augmenter les prix des carburants, alourdissant ainsi davantage les charges des familles pauvres et de la classe moyenne, tout en mettant l’accent sur le fait que la tendance du gouvernement à porter atteinte au pouvoir d’achat des citoyens avait été l’une des principales causes du retrait du Parti de l’Istiqlal de l’Exécutif en brandissant alors son slogan inchangé: "l’augmentation des prix est une ligne rouge".

    LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

    - L’amnistie d’emploi pour l’amnistie des fraudeurs. C’est parti pour la mise en œuvre de l’amnistie sur les avoirs et liquidités détenus à l’étranger. L’Office des changes a publié, le 3 février, la circulaire sur l’application de cette mesure instaurée par la loi de Finances 2014 et qui a animé les débats. Celle-ci porte sur une contribution libératoire au titre des avoirs et liquidités détenus à l’étranger avant le 1er janvier 2014 par les personnes en infraction à la réglementation des changes et à et à la législation fiscale. L’instauration de cette amnistie fait partie des mesures prises par le gouvernement pour renflouer les caisses de l’État et renforcer les réserves en devises. L’Exécutif compte ainsi engranger un pactole de l’ordre de 5 milliards de dirhams. Cette circulaire, qui comporte 10 articles, est applicable dans l’immédiat.

    - Pierre Sellal: si 2013 fut une grande année pour la relation France-Maroc, 2014 s’annonce sous les meilleurs auspices. Pierre Sellal, secrétaire général du ministère français des Affaires générales, effectue aujourd’hui un déplacement au Maroc afin d’assurer le suivi de la dernière rencontre de haut niveau présidée par les deux chefs de gouvernement (décembre 2012) et de la visite d’État du président François Hollande au Maroc (avril 2013). L’objectif de ce déplacement, consacré aux relations bilatérales, est notamment de s’assurer de la bonne mise en œuvre des accords signés lors des précédentes visites.

    L’ÉCONOMISTE

    - Le port de Casablanca frise l’asphyxie. Le port de Casablanca est au bord de l’asphyxie. En cause, les flux massifs des importations des céréales. Pas moins de 16 céréaliers et un navire transportant du sucre sont en rade alors que 9 autres gros navires sont en poste de déchargement. En conséquence, le compteur des surestaries a commencé à tourner depuis plus d’une semaine pour plusieurs chargeurs. En moyenne, un surcoût de 15.000 à 20.000 dollars par jour et par bateau.

    - Enseignement: les détails du nouveau statut de base. Très attendu par les syndicats, le projet de décret relatif au statut de base des fonctionnaires de l’Éducation nationale vient d’être mis en consultation publique sur le site du SGG. Ce texte, initié par Mohamed Louafa et finalisé par Rachid Belmokhtar, entend répondre à une série de doléances des professionnels du secteur.

    ASSAHRA AL MAGHRIBIA

    - Portail algérien:
    Le régime algérien continue d’injecter des fonds dans les caisses du polisario. Le régime algérien continue d’injecter des fonds dans les caisses du polisario dans le but de servir ses desseins visant à "perturber" le Maroc et créer une entité vassale en Afrique du nord, rapporte lundi tamurt.info, un site d’information algérien. "Tout le monde sait combien de millions de centimes le pouvoir algérien injecte dans les comptes et les caisses de cette organisation créée de toutes pièces par les services secrets algériens rien que pour perturber le Maroc et créer un émirat dans le Nord-Africain", relève le site.

    AL MASSAE

    - Les boulangers préparent leur grève. La Fédération nationale de la boulangerie-pâtisserie du Maroc a indiqué que les professionnels se mobilisent activement pour observer une grève nationale, prévue dans les jours à venir.
    - L’opposition entrave l'adoption du règlement intérieur de la Chambre des conseillers, prévue lors d'une séance publique. Dans une lettre adressée au président de la Chambre, l'opposition a requis l'avis de la HACA sur la suspension de la retransmission télévisée des "droits d'informer".

    - Benkirane aurait invité Moukharik à faire partie de son cabinet. Miloudi Moukharik, secrétaire général de l'UMT, a avancé que le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane lui avait suggéré de faire partie du gouvernement en lui octroyant des portefeuilles ministériels, mais il avait repoussé cette offre, selon le site noonpresse.com.

    AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

    - Le Forum canario-sahraoui fait la lumière sur les protestations en cours dans les camps de Tindouf depuis deux semaines. Le Forum a rendu public un communiqué dans lequel il explique les tensions que connait, depuis plus de deux semaines, le camp de Smara à Tindouf en raison des protestations déclenchées suite à l’assassinat de deux jeunes sahraouis par les forces algériennes.

    - Les établissements publics appelés à publier leurs comptes financiers au Bulletin officiel. Une circulaire ministérielle édictée mardi par le ministère de l’Économie et des finances exhorte tous les établissements publics à publier leurs comptes financiers au Bulletin officiel avant mi-2014.

    AL ALAM

    - Les fonctionnaires descendent dans la rue pour protester contre le gouvernement. L’union syndicale des fonctionnaires a décidé d’observer une grève nationale dans la fonction publique, les associations territoriales et les établissements publics à caractère administratif et d'organiser, jeudi à Rabat, une marche nationale en vue de contrer les attaques aux acquis et défendre les droits.

    - L’association des barreaux du Maroc plaide pour une rencontre avec le chef du gouvernement suite à la suspension abusive et unilatérale de la convention du partenariat et au refus du dialogue sur le dossier de l'assistance en suspens.

    AL ASSIMA POST

    - Augmentation du nombre des mineures mariées dans les campagnes marocaines. Le mariage des mineurs est toujours en vigueur dans les campagnes marocaines, pire il augmente! Selon une étude qui a été présentée mardi, ce constat est dû à un vide juridique dans l'article 16 du code de la famille.

    - Ramid : l'augmentation des salaires des magistrats est exceptionnelle. Le ministre de la Justice et des libertés, El Mostafa Ramid, a indiqué que les magistrats sont "très satisfaits suite à cette augmentation exceptionnelle jamais connue dans l’histoire du Maroc", soulignant que l’amélioration de la situation financière des magistrats s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Charte de la réforme du système judiciaire. Selon Ramid, le dialogue qui a été lancé dans ce cadre a montré que les salaires et les indemnités accordés aux magistrats ne correspondent pas "à la noble mission et à la lourde responsabilité qui sont les leurs".

    ATTAJDID

    - La Mutuelle nationale pour les journalistes permettra de préserver l'indépendance du journaliste et sa dignité. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a estimé que la création de la Mutuelle nationale des journalistes permettra de résoudre les problèmes sociaux de plusieurs professionnels et de "préserver l'indépendance et la dignité du journaliste", mettant l'accent sur la nécessité de redoubler d'efforts pour que cette loi puisse voir le jour.

    - El Azami rassure les petits commerçants. Le ministre délégué chargé du Budget, Driss Azami Al-Idrissi, a écarté définitivement tout changement dans les modes de calcul des taxes imposables aux petits commerçants et artisans, précisant que cette catégorie ne "connaitra aucune augmentation, ni changement ou contrôle du point de vue fiscal". Dans sa réponse mardi à une question orale à la Chambre des représentants sur "les inquiétudes suscitées par l'article 145 bis de la loi de finances 2014", le ministre a indiqué que ces nouvelles dispositions concernent "les grands commerçants et artisans, qui n'ont rien à voir avec le système forfaitaire".

    BAYANE AL YAOUM

    - Le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, a affirmé lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation du programme de la 20éme édition du Salon international de l'édition et du livre que 13 de ses homologues des pays de l'Afrique de l'ouest (CEDAEO) prendront part à cette manifestation culturelle. Cette édition connaitra la participation de 51 pays et de 270 exposants.

    - Amnistie fiscale : l'Office des changes précise. L'office des changes vient de publier trois circulaires détaillant les modalités de l'amnistie fiscale sur les avoirs détenus à l'étranger. La disposition d'amnistie permet aux Marocains, détenant des avoirs à l'étranger en infraction à la réglementation des changes et à la législation fiscale, de les déclarer en contrepartie d'une contribution libératoire. Cette mesure, exceptionnelle, restera en vigueur jusqu'au 31 décembre 2014.




    HO/BD/OR---TRA/EXP.

    OR/

    MAP / 05.02.2014 : 09h45

    Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI/ Afrique)/ 1 | Portail Menara.ma
     
  9. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Rabat, 07 févr. 2014 (MAP)

    La grogne des magistrats, la réunion à Rabat sur le suivi des recommandations de la 11ème Réunion de haut niveau Maroc-France et la visite au Maroc du président du Parlement suédois focalisent l'attention des quotidiens paraissant ce vendredi aux côtés d'autres sujets d'actualité.


    La presse consacre des articles à la Une à la réaction du ministre de la Justice et des Libertés, Mustafa Ramid, à l'annonce par le "Club des magistrats" d'organiser samedi un sit-in en "robe de fonction".

    Les quotidiens reproduisent les déclarations de M. Ramid, faites lors d'une conférence de presse, tenue mercredi, pour éclairer l'opinion sur certaines positions du "Club des magistrats" et dans lesquelles il a affirmé que la manifestation des magistrats en robe, est "une violation flagrante de la loi et de la dignité que requiert ce noble métier", faisant savoir que le droit de manifestation pour les magistrats est conditionné par l'obligation de réserve et d'éthique "car le magistrat n'est pas un citoyen ordinaire". Ils rapportent que les magistrats réclament des lois garantissant l'indépendance de la justice et une situation financière digne de leur statut.

    M. Ramid, qui a, lors de cette conférence, fait part de la condamnation à l'unanimité, par l'ensemble des responsables du secteur de la justice, de la manifestation en robe de fonction qui constitue une atteinte à la justice et à la symbolique et le caractère sacré de ce métier, a expliqué que les projets de la loi organique relative au Conseil supérieur de l'autorité judiciaire et celui du statut des magistrats ont été soumis aux secteurs concernés, et ne sont pas définitifs, car n'ayant pas encore été exposés devant le Conseil de gouvernement et les deux Chambres du Parlement, soulignent les journaux.

    La presse s'intéressent à la réunion sur le suivi des recommandations de la 11ème Réunion de haut niveau Maroc-France, tenue mercredi à Rabat, sous la présidence du secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la coopération, Nasser Bourita et de son homologue français, Pierre Sellal.

    Selon M. Bourita, cette réunion a constitué une occasion pour constater tous les progrès qui ont été réalisés depuis la 11ème Réunion du haut niveau Maroc-France, tenue en décembre 2012, en terme de coordination politique, de coopération économique, d'échanges humains et de coopération universitaire et culturelle, a-t-il souligné, ajoutant que tous ces domaines ont fait l'objet d'un grand nombre d'actions concrètes, ajoutant que M. Sellal a, pour sa part, souligné que ce rendez-vous a constitué "l'occasion propice de faire le point sur les grands chapitres de la coopération bilatérale et de tisser de nouveaux objectifs".

    Les quotidiens s'attardent aussi sur la visite de travail au Maroc effectuée par le président de la Diète nationale (Parlement) de Suède, M. Per Westerberg, qui a salué les initiatives entreprises par SM le Roi Mohammed VI à la faveur de réformes démocratiques profondes, ayant permis l'émergence d'un modèle remarquable dans la région.

    Concernant le dossier du Sahara marocain, M. Per Westerberg, qui a eu des entretiens avec plusieurs responsables, a souligné que malgré le changement de gouvernements, la position de son pays soutenant les efforts des Nations unies concernant le Sahara et qui vise à parvenir à une solution juste et acceptable par les deux parties reste inchangée.

    Au registre économique, des quotidiens s'intéressent :

    - aux performances du port Tanger-Med en 2013,
    - aux débats lors du Forum de paris-Casablanca,
    - au rapport de la Banque mondiale sur l'internet haut débit, qui note que le Maroc est bien avancé sur les réformes dans la région MENA,
    - aux résultats d’une étude de l'Observatoire de l'entreprise,
    - à la participation du Maroc au Salon "Fruit logistica 2014" de Berlin
    - et à la 10ème réunion des ministres de l’Agriculture des États membres du Centre international des hautes études agronomiques méditerranéennes (CIHEAM), dont les travaux se sont ouverts jeudi à Alger, avec la participation du ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch.​

    La 15è édition du Festival national du film (FNF), qui s’ouvre ce vendredi à Tanger et la passation des musées du ministère de la Culture à la Fondation nationale des musées, font l’essentiel des pages culturelles.

    Vingt-deux longs-métrages sont programmés dans le cadre de la compétition officielle de cette 15è édition du FNF qui se poursuit jusqu’au 15 février, explique-t-on.

    Les quotidiens indiquent que le ministère de la Culture et la Fondation nationale des musées ont procédé officiellement à la passation des musées relevant du ministère à la Fondation.

    Présidant la cérémonie de passation, le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi et le président de la Fondation nationale des musées, Mehdi Qotbi ont souligné l'importance de cette initiative qui vise à donner une nouvelle impulsion aux infrastructures d'accueil et d'exposition des œuvres des musées et à renforcer la démocratisation de la culture muséale au Maroc.

    Et de souligner que les deux responsables ont assuré qu'à travers ce transfert, les musées nationaux franchissent une nouvelle étape marquée par un mode de gestion et de management en harmonie avec les Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI pour la mise en place d'une politique et une approche innovantes en matière de gouvernance muséale, avec des moyens conséquents. Les pages sportives sont dominées par les programmes des matches de la fin de semaine et l’ouverture des JO d’hiver à Sotchi.

    Au volet international, les violences en Syrie et la situation en Ukraine, en Égypte et au Yémen ainsi que l’accord des deux Corées de réunir de nouveau des familles séparées par la guerre, font l’essentiel des sujets traités par les quotidiens.



    BS---EXP.

    BH.

    MAP / 07.02.2014 : 08h30

    Physionomie de la presse quotidienne (PPQ) | Portail Menara.ma
     
  10. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113

    (RPQ)/ 1


    Rabat, 08 févr. 2014 (MAP) - Voici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce samedi 8 février :


    *LIBERATION

    - Sale temps pour la Caisse marocaine des retraites. Le Conseil d’administration de la Caisse marocaine des retraites (CMR), tenu le 7 janvier dernier, serait-il illégal? C’est ce que laissent entendre les membres de ce Conseil représentant les personnels affiliés aux régimes des pensions civiles dans les administrations publiques, les collectivités locales et les établissements publics. Ces derniers estiment que plusieurs irrégularités ont entaché le déroulement de cette réunion.
    - 13 Subsahariens morts par noyade au large de Sebta. Le nombre de victimes de la tentative de certains Subsahariens d’entrer au préside occupé de Sebta, jeudi dernier, s’élève à 13 personnes après la découverte, vendredi, de quatre morts dans les eaux territoriales marocaines, selon le quotidien espagnol El Pais sur son portail. Neuf corps d’immigrés subsahariens, dont une femme, avaient été repêchés, la veille, par les forces de sécurité marocaines.


    *AL BAYANE

    - Adoption des projets de loi sur la liberté des prix et de la concurrence et sur le Conseil de la concurrence: une percée assez significative mais deux questionnements majeurs restent posés. Longtemps réclamé et fortement recommandé, le projet de loi sur la liberté des prix et de la concurrence et sur le Conseil de la concurrence ont fini par être adoptés par la Chambre des représentants mercredi dernier. Le Conseil de la concurrence sera désormais une autorité constitutionnellement indépendante, dotée de ses pleins droits de décision, d’auto-saisine et d’enquête pour la lutte contre les pratiques de la concurrence déloyale.
    - Lutte contre le terrorisme : vingt membres d’une cellule "jihadiste" déférés devant le juge d’instruction. Vingt membres d’une cellule "jihadiste" active dans plusieurs villes du Royaume ont été déférés, jeudi, par le procureur général du Roi près la Cour d'appel de Rabat, devant le juge d'instruction chargé des affaires du terrorisme près l'annexe de la Cour d'appel de Salé, et ce, dans le cadre de l'enquête préliminaire, indique-t-on de source judiciaire. Les mis en cause sont poursuivis pour "constitution d'une bande criminelle en vue de préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d'un projet collectif visant à porter une atteinte grave à l'ordre public, avec récidive, appartenance à un groupe religieux interdit et tenue de réunions publiques non autorisées".


    *AL HARAKA

    - Le gouvernement déterminé à relancer le dialogue social. Le ministre chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l'Administration, Mohamed Moubdi, a affirmé que le gouvernement est déterminé à poursuivre le dialogue social en vue d'améliorer les relations professionnelle.

    HO/BD/OR---TRA/EXP.
    OR/




    (RPQ)/ 2


    *L'OPINION

    - Accord de pêche Maroc-UE: adoption en commission du protocole. La commission des Affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger à la Chambre des représentants a adopté à l’unanimité jeudi le projet de loi portant approbation du protocole signé le 18 novembre 2013 entre le Maroc et l’Union européenne, fixant les possibilités de pêche et la contrepartie financière prévue par l’accord de partenariat dans le secteur de la pêche maritime entre les deux parties.
    - Mariage des mineures: devant l’aggravation du phénomène, la société civile monte au créneau. Le phénomène du mariage des mineures sévit de manière inquiétante au Maroc en dépit des restrictions imposées par le Code de la famille pour tenter d’inverser la tendance. Un débat organisé mercredi à Fès par le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et le Centre des droits des gens sur la thématique: "La mère-enfant: face aux défis de la grossesse chez l’adolescence", a permis de faire le point sur l’ampleur de ce phénomène et sur son coût élevé pour la communauté.


    *LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

    - Logistique portuaire: les transporteurs routiers serrent les rangs. Une fédération nationale du transport routier dans les ports marocains a vu le jour. Affiliée à la CGEM, elle compte se positionner en tant qu’interlocuteur de référence dans la mise en œuvre de la stratégie logistique.
    - Campagne de sensibilisation: mémorandum sur les violences faites aux femmes. Selon le HCP, près de 6 millions de femmes âgées de 18 à 64 auraient subi au moins un acte de violence au cours de leur vie. Un fléau qui touche aussi bien le milieu urbain que rural. Face à ces chiffres alarmants, une campagne intitulée "Aucune tolérance à la violence contre les femmes" a été lancée mercredi dernier à Rabat. Mis en œuvre par un collectif d’ONG baptisée "Force des femmes", ce projet cofinancé par l’Union européenne prévoit notamment la remise d’un mémorandum au chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, représentant le fruit de plus de deux années de travail.


    *ASSABAH

    - Le Maroc partage avec la Tunisie sa célébration de la nouvelle Constitution. Le Maroc a tenu à dépêché une forte délégation pour participer à la cérémonie d'adoption de la nouvelle Constitution tunisienne.
    - Lydec et le conseil de la ville de Casablanca provoqués par les détournements. Des membres du conseil de la ville de Casablanca ont demandé d'inscrire l'évaluation du travail de la commission du suivi de la gestion déléguée de la Lydec dans l'ordre du jour de la session de février consacrée au compte administratif. Ces membres estiment que des détournements ont été opérés dans les recettes du fonds de travaux.

    HO/BD/OR---TRA/EXP.

    OR/



    (RPQ)/ 3


    *EL ASSIMA POST

    - Interdiction de la manifestation prévue samedi par le Club des magistrats du Maroc. La manifestation prévue, samedi matin devant le ministère de la Justice et des Libertés, par le Club des magistrats du Maroc a été interdite par les autorités administratives locales, indique vendredi un communiqué de la Wilaya de Rabat. "Les autorités administratives locales, en la personne du Pacha chef du premier arrondissement urbain Rabat-Hassan, a décidé d'interdire la manifestation prévue sur la voie publique, samedi 08 février à partir de 10H00, par le Club des magistrats du Maroc devant le ministère de la Justice et des Libertés", précise la même source.
    - 51 villes marocaines sans bidonvilles. Le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah, a déclaré mercredi la ville de Sidi Kacem ville sans bidonville, ce qui porte le nombre des villes marocaines sans bidonvilles jusqu’à présent à 51. Le coût global du projet "villes sans bidonvilles" est de 144,36 millions de dirhams (MDH), dont une contribution du Fonds de solidarité pour l'habitat et l'intégration urbaine (FSHIU) de 43,37 MDH.


    *BAYANE AL YAOUM

    - Lancement d'une première opération de recyclage des téléphones portables usagés. Des établissements économiques et civils s’apprêtent à lancer une opération de recyclage des déchets électroniques, notamment des téléphones portables et batteries usagés.
    - Guerraoui : le Maroc résolu à donner un contenu concret au plan d’autonomie des provinces du Sud. Driss Guerraoui, secrétaire général du Conseil économique, social et environnemental (CESE), a affirmé que le Maroc est résolu à donner un contenu concret au projet d’autonomie dans les provinces du Sud à travers le modèle de développement de ces provinces. Guerraoui a fait cette déclaration lors de sa réception jeudi à Rabat du président du Parlement suédois, Per Westerberg.


    *AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

    - Le Club des magistrats du Maroc a exprimé dans un communiqué son rejet du discours relayé par le ministre de la Justice et des libertés Mustapha Ramid au sujet des manifestations des membres de cette association, soulignant que les magistrats protestent conformément à la Constitution et en faveur de l'indépendance de la justice. Le Club juge que la manifestation en robe, prévue samedi, conforme aux principes éthiques et déontologiques exigés par la profession.
    - Abdelhadi Khayrat, l'un des dirigeants de l'USFP, a jugé "drôle" que "le chef du parti majoritaire demande au ministre de l'Intérieur de fixer le rendez-vous des échéances électorales prochaines".


    *SAHIFAT ANNAS

    - La SNRT au bord de la faillite. Un responsable de la société nationale de la radiotélévision (SNRT) a indiqué qu’elle n’a pas encore reçu sa part du Fonds pour la promotion du paysage audiovisuel national qui s'élève à 350 millions de dirhams. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a affirmé qu’il n’y a pas de crise, estimant que ces informations portent préjudice à l'image de la Société.
    - Aftati : la Caisse de compensation ne sert pas les intérêts des pauvres. Les riches profitent de 85pc des subventions de la Caisse de compensation contre 15pc pour la classe moyenne et les couches défavorisées, a indiqué Abdelaziz Aftati qui s'exprimait lors d'une conférence organisée par l’École supérieure de journalisme et de communication à Casablanca.

    HO/BD/OR---TRA/EXP.

    OR/



    (RPQ)/ 5


    *AL MASSAE

    - La manifestation en robe divise les magistrats. L'Amicale hassania des magistrats a appelé le Club des magistrats du Maroc, dans un communiqué, à ne pas descendre dans la rue pour protester. Répliquant, le président du Club, Yassine Moukhli, estime que l'Amicale n'a pas le droit d'exercer sa tutelle sur le Club.

    - Compensation : un rapport de la Cour des comptes en stand-by. Le Premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou n'a pas réussi à présenter un rapport jugé controversé sur la compensation à cause du désaccord entre les députés portant sur la modalité et le lieu de la présentation du rapport. Selon des sources parlementaires, ledit rapport met en cause de "gros poissons".
    - Rabbah accuse des parties politiques d'attiser la tension entre lui et le wali Zineb El Adaoui. Le ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique Aziz Rabbah a indiqué, dans un communiqué, que plusieurs parties cherchent à diffuser des mensonges au service d'un agenda politique restreint sans aucune prise en considération de l'intérêt du pays.
    - Le parlement approuve la dissolution des Conseils régionaux des pharmaciens du Nord et du Sud. La Commission des secteurs sociaux a adopté à la majorité des voix, jeudi, le projet de loi visant la dissolution des deux Conseils régionaux et la création d'une commission spéciale.


    *AL ALAM

    - La HACA rend justice à Chabat. La HACA a accordé à Hamid Chabat, secrétaire général du PI, le droit de réponse. Une émission conjointement diffusée sur Al Oula et 2M sera dédiée exclusivement au secrétaire général du parti de la balance pour qu'il puisse répondre aux propos tenus contre lui par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et faire valoir ses arguments.
    - Les boulangeries de l'Oriental en grève. Le président de la Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie, El Houcine Azaz, a souligné que la date d'une grève nationale sera déterminée lors de la réunion des membres de la Fédération.


    *AL AHDATH AL MAGHRIBIA

    - Benmokhtar rencontre les représentants des élèves. Le ministère de l'Education nationale et de la formation professionnelle a réussi à convaincre les opposants au programme informatique "Massar" de suspendre leurs protestations avec la promesse d'intervenir s'il s'avère que ce programme influence le système de notation.
    - Le Conseil constitutionnel annule l’élection d'un député PJD. Un député PJD a vu son élection annulée par le Conseil constitutionnel qui a appelé à organiser des élections partielles pour désigner un nouveau représentant de la circonscription électorale de Sidi Ifni.
    - L'UNTM critique Benkirane. L'Union nationale du travail au Maroc, bras syndical du PJD, a critiqué, dans un communiqué, l'action du gouvernement dans le secteur des taxis, évoquant la poursuite de la même politique de marginalisation conduite par les gouvernements précédents.

    HO/BD/OR---TRA/EXP.

    OR/
     
  11. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113

    Principaux titres à la Une des quotidiens
    parus ce jeudi 13 février



    L’ÉCONOMISTE

    - Amnistie sur les avoirs à l’étranger : la bagarre des banques. Quelles sont les sanctions encourues par les personnes qui n’auront pas souscrit à la contribution libératoire sur les avoirs détenus à l’extérieur après le 31 décembre 2014 ? Les avoirs en liquides placés dans un compte en devises seront-ils librement utilisables ou soumis aux restrictions de la réglementation de change ? Beaucoup d’appréhensions subsistent aussi sur la garantie de l’anonymat énoncé dans la loi.
    - Fini les cabanons sauvages ? Enfin, le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique compte contrer les constructions en dur en bord de mer. Pour y parvenir, il planche actuellement sur un projet de loi sur l’occupation illégale du domaine maritime. Ce texte devrait permettre de couper court à l’exploitation illégale de ce régime foncier. Surtout que celle-ci rend difficile la procédure de recouvrement des taxes d’occupation.


    LIBERATION

    - A la réunion de la majorité, Benkirane distribue les bons points et s’auto-félicite. Réunion au sommet, mardi 11 février, des quatre leaders de la majorité. Ils se sont retrouvés au grand complet immédiatement après le conseil des ministres tenu au palais royal de Rabat. Les secrétaires généraux des partis formant la coalition gouvernementale se sont donné rendez-vous à la villa de fonction du chef du gouvernement. Les retrouvailles ont été plutôt rapides même si une telle rencontre au niveau des leaders est plutôt rare en raison de l’agenda surbooké du SG du RNI, toujours entre deux avions depuis qu’il est le locataire des Affaires étrangères.
    - RSF tance le gouvernement. Comme l’an dernier, l’association classe le Maroc à la 136ème place sur 180 pays, soit à la dernière moitié de ce tableau. Un rang peu reluisant à bien des égards, d’autant plus que l’indice annuel du classement situe le Royaume en dessous de pays tels que la Tunisie, Oman et la Zimbabwe. Juste avant la Libye, Palestine et le Tchad. Les autorités marocaines tardent à concrétiser les promesses de réformes annoncées depuis le référendum constitutionnel de 2011, constate Reporters Sans Frontières comme pour justifier ce classement.


    AL BAYANE

    - La Chambre des conseillers clôture sa session d’automne. La Chambre a clôturé, hier, sa session d’automne au titre de l’année législative 2013-2014. Le bilan est jugé globalement positif. Le gouvernement Benkirane II à bien fait montre de sa capacité d’agir et a réussi le démarrage de sa nouvelle coalition. Le bilan sur le plan législatif est également qualifié de satisfaisant vu la qualité des projets de textes discutés et approuvés lors de cette session, textes qui sont en majorité des lois organiques. Néanmoins, les attentes restent braquées sur l’amorce et le dénouement du dialogue social avec les principales centrales syndicales.
    - Gouvernement : pas d’augmentation des prix du pain. Le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa, a démenti "toute intention du gouvernement d’augmenter les prix du pain". En réponse à une question à la Chambre des représentants sur "le dialogue avec les patrons des boulangeries", M. El Ouafa a réaffirmé que le gouvernement n’envisage pas d’augmenter les prix du pain, assurant que personne n’a le droit de le faire "sans une concertation préalable avec l’exécutif à ce sujet".

    HO/BD/OR---TRA/EXP. - OR/


    L'OPINION


    - Prix du pain: bras de fer et suspense. La fin du suspense sur l’éventualité d’une hausse des prix du pain ou une probable application effective des termes du contrat-programme 2011-2015, liant la Fédération nationale des boulangeries et pâtisseries (FNBP) à l’État, n’est pas pour demain. La FNBP attend toujours d’être reçue par le chef de gouvernent pour être fixée une fois pour toute sur le devenir d’une telle filière. En attendant, le forcing continue. Et de part et d’autre.
    - Le CESE propose la mise en place d’une structure d’accueil pour l’insertion des Marocains de retour de Tindouf. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) propose la mise en place d’une structure d’accueil chargée d’accueillir les Marocains de retour des camps de Tindouf à la mère patrie, a indiqué son président, Nizar Baraka. Le fonds, proposé dans le cadre du dernier rapport du CESE sur le modèle de développement économique et social pour les provinces du sud, a pour objectif de "procéder à leur accompagnement psychologique, identifier leurs familles et les rapprocher, leur apporter une formation et de l’assistance pour leur permettre de s’insérer professionnellement", a précisé Baraka dans un entretien au journal.


    LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

    - Aménagement : une ville qui fait face aux défis de l’urbanisation galopante. SM le Roi Mohammed VI a lancé hier le programme de mise à niveau de la ville de Salé. Ce projet structurant, dont le coût s’élève à près de 1,38 milliard de DH, devrait permettre la modernisation des infrastructures et des services urbains de cette ville et en faire ainsi une cité où il fait bon vivre. Longtemps taxée de "ville dortoir", Salé a connu une expansion urbaine galopante qui n’a pas été accompagnée de visions claires en matière d’aménagement de l’espace.
    - Coalition gouvernementale : la majorité traverse-t-elle une nouvelle zone de turbulences ? Les récentes déclarations de Mohand Laensar, secrétaire général du MP, au conseil national de son parti, samedi dernier, laissaient entendre que les composantes de la majorité gouvernementale étaient en désaccord. Contacté par le journal, le chef de file des Harakis estime que la majorité accorde toujours ses violons et arrive, quoi qu’il se passe, à s’entendre. Mohand Laensar explique, par ailleurs, que ses propos ont été déformés et placés en dehors de leur contexte.


    AUJOURD’HUI LE MAROC

    - 25.000 jeunes bénéficieront d’une formation de l’OFPPT et d’une rémunération de 1.000 DH par mois : formés et payés ! Le programme sera destiné dans une première phase à quelque 25.000 jeunes marocains parmi les titulaires de diplômes universitaires. La formation s’étalera sur une période de dix mois contre des rémunérations de 1.000 dirhams pour chaque bénéficiaire de la formation. Les jeunes bénéficieront de cours de communication et de langues ainsi que d’autres matières pour renforcer leurs chances d’insertion dans le marché du travail.
    - Dotations en farine nationale de blé tendre: le gouvernement resserre l’étau sur les minoteries. Multiples décisions viennent d’être prises dans le cadre des dotations en farine nationale de blé tendre. Aucun contingent pour les minoteries nouvellement créées ou en arrêt continu de plus de 24 mois. De même, le gouvernement sera intransigeant quant à la qualité de la farine subventionnée. Il procédera même à la sanction définitive des commerçants qui détournent les dotations qui leur sont allouées vers des centres autres que ceux pour lesquels elles ont été destinées. Une enquête nationale sera, par ailleurs, ouverte afin de diagnostiquer le secteur meunier national et de déterminer d’éventuels dysfonctionnements des minoteries.

    HO/BD/OR---TRA/EXP. - OR/


    ASSAHRA AL MAGHRIBIA

    - Le patronat engagé à accompagner le développement socio-économique des provinces du Sud. La présidente de la CGEM, Miriem Bensalah Chaqroun, a réaffirmé lundi l'engagement du patronat marocain à accompagner le développement socio-économique des provinces du Sud du Royaume. Dans une déclaration à la presse faite au terme des travaux du conseil d'administration de la CGEM, Miriem Bensalah a souligné que la CGEM voulait créer un environnement approprié aux affaires dans les provinces du Sud, qui apporte sa participation au renforcement de l'économie nationale et crée les opportunités d'emploi.
    - Le wali de la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, gouverneur de la préfecture de Rabat, Abdelouafi Laftit, a affirmé que le programme de mise à niveau urbaine intégrée de la ville de Salé (2014-2016), dont la cérémonie de lancement a été présidée mercredi par SM le Roi Mohammed VI, s'inscrit dans le cadre des hautes orientations royales visant le développement du tissu urbain des différentes villes du royaume. Laftit a en outre précisé que ce nouveau programme a été élaboré selon une vision cohérente et équilibrée.


    RISSALT AL OUMMA

    - Une source de la majorité a indiqué que Mohand Laenser, secrétaire général du MP, a démenti, lors d'une réunion des secrétaires généraux des partis formant la coalition, avoir menacé de se retirer du gouvernement à l'instar du Parti de l'Istiqlal, faisant savoir que Laenser n'avait pas prononcé les propos relayés par les médias lors de la présentation du rapport politique lors de la réunion du conseil national de son parti, tenue la semaine dernière.
    - Les membres des partis de l'opposition à la Chambre des conseillers ont brandi, mercredi, des pancartes sur lesquelles étaient inscrits des slogans dénonçant l'interdiction de la retransmission télévisée des "droits d'informer". Selon des sources informées, le président de la Chambre des conseillers a décidé de saisir la HACA lui requérant son avis relatif à cette interdiction.


    ATTAJDID

    - Haddad: 2013, un début du décollage pour accueillir 20 millions de touristes à l'horizon 2020. Le ministre du Tourisme Lahcen Haddad a indiqué dans un entretien à l'AFP que les résultats de 2013 constituent "le début d'un décollage" pour accueillir 20 millions de touristes à l'horizon 2020. Haddad a souligné que le Maroc, qui a franchi pour la première fois le cap des 10 millions de visiteurs en 2013, garde l'ambition d'atteindre 20 millions de touristes à l'horizon 2020.
    - Blé tendre: le gouvernement va publier une liste des quotas affectés aux minoteries. Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Louafa, a assuré que le gouvernement allait adopter une politique de "transparence totale" concernant le blé tendre, ajoutant que l’exécutif avait publié, depuis un mois, une liste des quotas octroyés à chaque province de ce produit et envisage, dans les prochains jours, de rendre publique une liste des quotas affectés à chaque minoterie.

    HO/BD/OR---TRA/EXP. - OR/


    BAYANE AL YAOUM

    - Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a affirmé, mercredi au cours de la séance des questions sur la politique générale à la Chambre des conseillers, que les résultats réalisés dans le domaine du climat des affaires ont produit un impact positif sur les entreprises. Benkirane a aussi indiqué que le nombre d'investisseurs étrangers a connu une hausse significative grâce à l'amélioration du climat des affaires.
    - Louafa: le prix du pain ne peut être augmenté sans l'acquiescement du gouvernement. Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Louafa, a démenti "toute intention du gouvernement d’augmenter les prix du pain". Intervenant mardi au cours de la séance hebdomadaire des questions à la Chambre des représentants, Louafa a assuré que personne n’a le droit de le faire "sans une concertation préalable avec l’exécutif à ce sujet".


    AL KHABAR

    - Reprise des réunions de la commission chargée de revoir les priorités du programme du gouvernement. Réunis mardi, les secrétaires généraux des partis formant la coalition gouvernementale ont donné le feu vert pour reprendre les réunions de la commission du reclassement des priorités du programme gouvernemental comme l'exige le RNI.
    - Des ONG dénoncent la répression permanente de la population dans les camps de Tindouf. Un collectif d’ONG et d’institutions africaines œuvrant pour la paix, la stabilité, la bonne gouvernance et la démocratie en Afrique a condamné vigoureusement mardi la répression et les violations systématiques des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf. "Nous dénonçons la répression permanente dont est victime la population dans les camps", a indiqué le collectif dans une déclaration rendue publique à l’issue d’une rencontre à Douala au Cameroun.


    EL ASSIMA POST

    - La coalition marocaine des instances des droits de l'homme a annoncé mardi dans un communiqué sa solidarité avec le Club des magistrats du Maroc. La coalition a jugé "arbitraire" l'interdiction de la manifestation que comptait organiser samedi le Club des magistrats devant le siège du ministère de la Justice et des libertés.
    - Le Royaume membre observateur de l'Alliance du pacifique. Le Maroc a été admis en tant que membre observateur de l’Alliance du pacifique, un groupement régional réunissant la Colombie, le Pérou, le Chili et le Mexique. Il a été admis comme membre observateur lors du 8e sommet de l’Alliance tenu lundi dans la ville colombienne de Carthagène, sur la mer caribéenne. Le Maroc devient ainsi le 1er pays africain et arabe ayant rejoint l’Alliance.


    SAHIFAT ANNASS

    - Laâyoune TV s'en prend à la CGEM. Dans un reportage, la chaîne de télévision régionale de Laâyoune a jugé "lâches" les hommes d'affaires marocains, allusion faite à leur réticence à investir dans les provinces du Sud.
    - Nouvelles mesures contre le blanchiment d'argent: les associations de microcrédits sous la menace de sanctions. Le ministre de l’Économie et des finances, Mohamed Boussaid a affirmé, mercredi à la Chambre des représentants, que le contrôle des activités des associations de microcrédits serait renforcé, précisant que ces associations seront soumises à un régime de sanctions au même titre que les banques et les établissements de crédit.
    - Le chef du gouvernement tire à boulets rouges contre Benchemass, Chabat et Lahlimi. Répondant aux critiques de l'opposition à la Chambre des conseillers, Benkirane a affirmé que son gouvernement ne cherchait que la réforme, pas les voix des électeurs.

    HO/BD/OR---TRA/EXP. - OR/


    AL MASSAE

    - Des sociétés turques exploitent illégalement des carrières. Selon des élus, les sociétés turques chargées de la réalisation de l'autoroute Safi-El Jadida exploitent quatre carrières sans autorisation et ne paient pas les taxes assises sur cette exploitation à la caisse de la commune.
    - Disparition de 3.500 titres fonciers de l'Agence de la conservation foncière de Sala Al Jadida. Une source informée a indiqué que l'administration centrale de la Conservation foncière n'a pas procédé à la mise à jour des données enregistrées dans le système informatique de l'Agence de la Conservation foncière de Sala Al Jadida durant les six derniers mois avant que ledit système ne tombe en panne.
    - Nouvelles mesures pour l'identification des abonnés mobiles à partir d'avril 2014. L'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) a défini de nouvelles règles applicables à partir du 1er avril 2014, relatives à l'identification des abonnés mobiles. Les trois opérateurs de télécommunications (Maroc Telecom, Medi Telecom et Wana Corporate), sont tenus de veiller à ce que tout détenteur d'une carte mobile (2G/3G) soit identifié.


    AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA

    - Benkirane : il faut se serrer la ceinture pendant dix ans. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a appelé les Marocains à faire preuve de patience et de sacrifice afin que le Maroc puisse préserver sa compétitivité vis-à-vis des puissances montantes telles que l'Inde, le Brésil ou la Chine.
    - Le gouvernement prépare une loi pour abolir les agréments de transport de voyageurs par autocars. Le ministre de l’Équipement, du transport et de la logistique se dirige vers l'abolition des agréments de transport de voyageurs par autocars pour les remplacer par des accords entre le gouvernement et les transporteurs.


    AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

    - Le groupe USFP questionne le gouvernement. Le député, Rachid Hammouni, souligne que la corruption sévit dans le secteur immobilier. Mohamed Mellahi, lui, indique que le gouvernement cherche à duper les parlementaires, tandis que Rachida Benmessoud s'interroge sur l'absence de statistiques sur les couches visées par le Fonds de cohésion sociale.
    - La Chambre des conseillers adopte à l’unanimité le protocole de pêche entre le Maroc et l’UE. La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mbarka Bouaida a souligné que ce protocole prévoit une contrepartie financière totale annuelle de 40 millions d'euros.

    HO/BD/OR---TRA/EXP. - OR/




    Rabat, 13 févr. 2014 / MAP - 13.02.2014 : 09h30
    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 1 | Portail Menara.ma
     
  12. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Voici les principaux titres à la Une des quotidiens
    Rabat, 24 févr. 2014
    - (MAP)




    *LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

    - Le Maroc a posé de nouveaux jalons au Mali. SM le Roi Mohammed VI, accompagné du Président de la République du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keïta, a procédé, samedi à Bamako, à l’inauguration du tronçon malien du câble à fibres optiques Trans Africain. Ce câble à fibres optiques relie la ville de Sikasso (frontière Côté d’Ivoire et Burkina Faso) à Gogui (frontière Mauritanie). Le Souverain, accompagné du président malien, a également procédé, samedi dans la localité de Diago, à une trentaine de kilomètres de Bamako, au lancement des travaux de construction d’une cimenterie. Cette Cimenterie, qui sera réalisée par le Groupe Cimat-Cimaf, est d’une capacité de production de 500.000 tonnes de ciments par an (extensible à 1.000.000 T par an).

    - Le RNI décroche la présidence de la Chambre des représentants. La majorité a tranché! Le perchoir de la Chambre des représentants reviendra, à partir d'avril, au Rassemblement national des indépendants. Le parti de la Colombe a opté pour Rachid Talbi Alami, l'actuel président du groupe parlementaire du RNI, pour occuper la présidence de la Chambre. Sauf surprise de dernière minute, la coalition gouvernementale n'aura pas de mal à atteindre son objectif.


    *LIBÉRATION

    - La Cour des comptes épingle la Lydec. La Lydec serait-elle dans l'illégalité ? La société française, chargée de la gestion déléguée de la distribution de l'eau, de l'électricité, de l'éclairage public et de l’assainissement liquide au niveau du Grand Casablanca, exerce sa mission en désaccord avec les lois et règlements en vigueur. Pire, la société délégataire impose des dispositions tarifaires qui la protègent, et ce au détriment du nécessaire équilibre entre les différentes dispositions contractuelles. Des accusations graves qui ne proviennent pas de n’importe qui puisqu'elles émanent des magistrats de la Cour des comptes qui ont pointé ces irrégularités dans le rapport qu'ils viennent de publier. Le document en question indique dans ce sens que la Lydec gère les services de l'eau et de l'électricité en désaccord avec la loi N 45-08 relative à l'organisation des finances et des collectivités locales et de leurs groupements.

    - Benabicha-Benatia, le clash! Le "je t'aime, moi non plus" colle bien à la relation qu'entretient le sélectionneur provisoire Hassan Benabicha avec l'international Mehdi Benatia. Celui-ci n'est pas allé avec le dos de la cuillère, s'en prenant à Hassan Benabicha qui a sorti ses propos de leur contexte, a-t-il tonné. Dans ses déclaration, Benatia avait fait savoir sur le site: Lionsdelatlas.ma qu'il "s'était mis en mauvais terme avec Udinese (son ancien club) notamment pour les qualifications à la Champion's League pour aller en sélection". Des propos qui ont été interprétés autrement par Hassan benabicha qui a déclaré au magazine spécialisé France Football que "c'est très bon joueur qui évolue à la Roma. Maintenant, c'est à lui de voir, ce n'est pas au Maroc. S'il a envie de jouer pour son pays, il est le bienvenu (...). Après, s'il ne veut pas, c'est son problème. A lui de choisir".


    *AL BAYANE

    - Maroc-Côte d'Ivoire : une coopération gagnant-gagnant. Les relations maroco-ivoiriennes ne cessent de se renforcer et de s'élargir, notamment après la visite historique du Souverain à Abidjan en mars 2013 et qui a permis de donner une forte impulsion au partenariat stratégique liant les deux pays frères. Ce partenariat, inscrit dans le cadre d'une coopération équilibrée gagnant-gagnant, est favorisé par le nouveau climat politique qui prévaut en Côte d'Ivoire. Conscients des changements politiques et économiques opérés, les hommes d'affaires marocains portent désormais un intérêt considérable à l'investissement en Côte d'Ivoire, un intérêt qui se trouve conforté par la proximité géographique et les nombreuses potentialités et ressources dont regorge ce pays de l'Afrique de l'ouest.

    - L'UE poursuit son appui au Maroc : mettre en œuvre la couverture médicale de base. L’UE continuera durant l’année en cours à fournir son appui au système de santé marocain à travers l’élaboration du programme d’appui de la couverture médicale de base, a indiqué, vendredi, le ministère de la Santé dans un communiqué. Après la fin de la première phase (2002 - 2008) qui avait pour objectif de mettre en place la couverture médicale obligatoire avec une enveloppe de 50 millions d’Euros, et de la deuxième phase (2008 - 2013) consacrée à la mise en place du RAMED avec une somme de 40 millions d’euros, il a été procédé à la programmation de la 3ème phase avec une somme de 50 millions d’euros sous forme de don destiné à l’appui de la couverture médicale de base qui comprend la couverture médicale obligatoire, le RAMED et le projet de la couverture médicale universelle.

    HO/OR---TRA/EXP. / OR


    *AUJOURD'HUI LE MAROC

    - La Cour des comptes transmet à la justice 6 affaires impliquant 37 personnes. La Cour des comptes vient de publier son rapport de 2012. Driss Jettou, qui en est le premier président, continue de mettre sa touche sur les rapports de cette Cour. Côté fonds, le document n'a pas manqué de révéler cette année encore une avalanche de remarques des magistrats de la Cour sur la gestion des deniers publics. Les responsables affirment que pas moins de 109 missions de contrôle de la gestion ont été effectuées par les juridictions financières. En matière de discipline budgétaire et financière, des poursuites ont été engagées à l'encontre de 78 personnes et 82 jugements et arrêts ont été rendus.

    - Chabat et l'UGTM préparent la riposte. Dialogue social ou dialogue de sourds ? Annoncée récemment par les services du Chef de gouvernement en signe de bonne volonté, la reprise des discussions entre le gouvernement et ses partenaires sociaux est en train de tourner court. Et pour cause. Le gouvernement s'est opposé à la volonté de l'UGTM, proche de l'Istiqlal, d'entreprendre une marche nationale dans la capitale ce week-end.


    * L’ÉCONOMISTE

    - Sale temps pour l'offshoring. Après une véritable envolée dès 2009, les recettes des métiers de l'offshoring commencent à se déprécier! Elles ont atteint 7,2 milliards de dirhams en 2013, soit une baisse de 2,7pc. Le secteur retenu parmi les métiers mondiaux commence à perdre de son éclat. A son lancement, le plan Émergence est venu avec des objectifs pour le moins ambitieux pour l'offshoring. Selon les projections, le secteur doit atteindre un chiffre d'affaires de 20 milliards de dirhams d'ici 2015. Ainsi, il doit réaliser une croissance de 178pc en 2ans! Sur la même période, 30.000 personnes doivent être recrutées pour dépasser la barre de 100.000 emplois prévus dans la stratégie. Aujourd'hui ces objectifs semblent être compromis. A l'origine de ce ralentissement, il y a la conjoncture défavorable. S'y ajoute une concurrence de plus en plus acerbe.

    - Défense commerciale, attention au dosage ! Med Paper obtient une mesure antidumping provisoire contre le papier A4 originaire du Portugal. La filiale de CDG Développement renforce ainsi la liste des plaignants. Depuis 2011, sept produits sont concernés par une enquête antidumping ou de clauses de sauvegarde. La tendance ira crescendo. Ces mesures de défense commerciale sont réclamées par une association professionnelle et dans la quasi-majorité des cas par un opérateur représentant "la branche de production nationale". Comment se protéger sans renforcer les monopoles et casser la compétitivité des entreprises en val de la filière notamment? La défense commerciale est un deal/ protection contre le plan de restructuration.


    *L'OPINION

    - SM le Roi accompagné du président du Mali inaugure et lance plusieurs projets socio-économiques.
    SM le Roi Mohammed VI, accompagné du président malien, Ibrahim Boubakar Keita, a présidé, vendredi à Bamako, la cérémonie de pose de la première pierre pour la construction d’une clinique périnatale moderne et intégrée, a procédé, samedi, à l’inauguration du tronçon malien du câble à fibres optiques Trans Africain. Le Souverain marocain et le président malien ont aussi procédé, vendredi, à la remise d’un don de semences bovines au profit des éleveurs du Mali.

    - La DGST accusée de torture", Rabat convoque l'ambassadeur français et Paris évoque un "incident regrettable". La ministre déléguée aux Affaires étrangères et à la Coopération (MAEC) a convoqué, vendredi soir au siège du ministère, l’ambassadeur de France à Rabat, Charles Fries, "pour lui signifier la protestation vigoureuse du Royaume du Maroc, à la suite des informations faisant état d’une plainte contre le Directeur général de la surveillance du territoire (DGST) pour une prétendue complicité de torture au Maroc". Un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération indique que Bouaida a, en outre, précisé que "le Maroc rejette, catégoriquement, aussi bien la procédure cavalière et contraire aux usages diplomatiques utilisée et davantage encore les cas judiciaires, sans fondements, évoqués".

    HO/OR---TRA/EXP. / OR


    *AL MASSAE

    - Le rapport très accablant de la Cour des comptes. Le rapport annuel 2012 de la Cour des comptes est tombé. Et il est loin d’être tendre avec certains départements ministériels et administrations publiques. Rendu public samedi, le rapport de la Cour des comptes révèle nombre de dysfonctionnements. A commencer par ceux dont le ministère de la Santé est accusé, notamment en matière de gestion des médicaments.

    - Saisie d’une somme d’un million de dollars à l’aéroport Mohammed V. Les services de douane de l’aéroport Mohamed V de Casablanca ont mis, la semaine dernière, en échec une tentative de trafic de devises, saisissant une somme d’un million de dollars. La somme a été saisie auprès d’un ressortissant guinéen qui s’apprêtait à quitter le Maroc.


    *ATTAJDID

    - Cour des comptes : dysfonctionnements dans une centaine de communes. Le rapport annuel 2012 de la Cour des comptes a consacré une partie importante aux rapports relatifs aux comptes des collectivités locales, qui relèvent des dysfonctionnements et des irrégularités dans une centaine de communes.

    - Le baccalauréat international en français : Le PJD réagit. Le groupe parlementaire du PJD a mis en place une commission pour se pencher sur l’impact de la décision gouvernementale de créer un baccalauréat en langue française dans certaines académies.


    *AL HARAKA

    - Le ministre malien des AE : "SM le Roi Mohammed VI a donné des réponses concrètes, pragmatiques et efficaces à la crise du nord du Mali". Dans une déclaration à la presse, le ministre malien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Zahabi Ould Sidi Mohamed, a souligné qu’en accordant la priorité à la relance de l'économie malienne, à la lutte contre l'extrémisme religieux et à la réhabilitation de tous les mausolées qui ont été détruits pendant la guerre contre les groupes armés, "SM le Roi Mohammed VI a donné des réponses concrètes, pragmatiques et efficaces à la crise du nord du Mali".

    - Universitaire : La demande d’audition du DGST révèle qu’Alger et le polisario ne lésinent sur aucun moyen pour nuire aux succès de la diplomatie marocaine. La demande d’audition du Directeur général de la Surveillance du Territoire (DGST) au sujet d'une prétendue "complicité de torture au Maroc", introduite par une association française obscure, montre clairement que l’Algérie et le polisario recourent à tous les moyens possibles pour nuire aux succès engrangés par la diplomatie marocaine, a affirmé le président du Centre maghrébin pour les études sur la sécurité et l’analyse des politiques, Abderrahim Manar Slimi.

    - L’Union européenne poursuit son appui au Maroc pour mettre en œuvre la couverture médicale de base. L’Union européenne (UE) a poursuivi son appui au Maroc en vue de mettre en œuvre la couverture médicale de base, et en particulier le Régime d’assistance médicale (RAMED), a indiqué, vendredi, le ministère de la Santé. Le Maroc a bénéficié, au cours de la dernière décennie, de l’appui de l'UE sous forme d’aides financières et techniques pour le pilotage du système de couverture médicale et la mise en place du programme d'appui et de réforme du système de soins, ajoute le ministère dans un communiqué.

    HO/OR---TRA/EXP. / OR


    *AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

    - Les administrateurs en grève nationale. L’Union Nationale des Administrateurs Marocains (U.N.A.M) a appelé à une grève nationale mardi prochain pour protester contre l’indifférence du gouvernement et son manque de réaction favorable aux revendications justes et légitimes des administrateurs.

    - Les navires espagnols entrent dans les eaux marocaines à partir du 15 mars prochain. S’exprimant lors d’un point de presse, tenue vendredi dernier à Cadiz (sud de l’Espagne), le ministre espagnol de l’Agriculture, de l’alimentation et de l’environnement, Miguel Arias Canete a indiqué que les navires espagnols devraient entamer leurs activités de pêche dans les eaux marocaines à partir du 15 mars prochain.


    *ASSAHRA AL MAGHRIBIA

    - Paris demande que toute la lumière soit faite sur la demande d’une ONG française d’audition du DGST. La France a demandé, samedi, que toute la lumière soit faite, le plus rapidement possible, sur la demande d’audition du Directeur général de la surveillance du territoire (DGST) pour des accusations d’une prétendue "complicité de torture au Maroc".

    - La cour des comptes épingle les établissements publics. Dans son rapport annuel 2012, la Cour des comptes a jeté la lumière sur le retard pris dans le programme d’habitat social, ainsi que l’absence des plans de développement et l’incapacité de mettre fin à l’exploitation arbitraire des carrières.


    *AL MOUNAATAF

    - La presse ivoirienne : La visite de SM le Roi, une marque supplémentaire de confiance et d’amitié envers la Côte d’Ivoire. La visite qu’effectue SM le Roi Mohammed VI en Côte d’Ivoire est une marque supplémentaire d’amitié et de confiance envers ce pays, le peuple et le président ivoiriens, indique la presse ivoirienne.

    - Ministre malien de la Défense : La convention entre Alliances et le ministère malien de la Défense s’inscrit dans la dynamique des relations maroco-maliennes. La convention d’intention signée, samedi à Bamako, entre le Groupe Alliances et le ministère malien de la Défense s’inscrit naturellement dans la forte dynamique des relations entre le Maroc et le Mali, a souligné le ministre malien de la Défense et des Anciens combattants, Soumaylou Boubeye Maiga. Cette convention s’inscrit naturellement dans la dynamique actuelle des relations de différents ordres, principalement économiques, qui sont en train de se densifier entre les deux pays grâce à la volonté des deux Chefs d’Etat, a dit M. Maiga lors de la cérémonie de signature de la convention.


    *SAHIFAT ENNASS

    - Rabat et Paris : crise diplomatique et une réaction française insuffisante. Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération a convoqué, vendredi soir au siège du ministère, l’ambassadeur de France à Rabat, Charles Fries, "pour lui signifier la protestation vigoureuse du Royaume du Maroc, à la suite des informations faisant état d’une plainte contre le Directeur général de la surveillance du territoire (DGST) pour une prétendue complicité de torture au Maroc". La France a demandé, samedi, que toute la lumière soit faite, le plus rapidement possible, sur la demande d’audition du Directeur général de la surveillance du territoire (DGST) pour des accusations d’une prétendue "complicité de torture au Maroc".

    - Gestion déléguée : Lydec de nouveau épinglé par la cour des comptes. Dans la partie réservée à la gestion des services communaux, le rapport 2012 de la Cour des comptes souligne l'absence des indicateurs d'évaluation et de contrôle de la juste-rémunération du délégataire. A la facturation de certaines prestations en l'absence du service fait et sans base contractuelle ou légale s’ajoute la mauvaise qualité des produits servis.

    HO/OR---TRA/EXP. / OR


    *AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA


    - Bensouda met Daoudi dans l’embarras. Le Trésorier général du Royaume, Noureddine Bensouda, a refusé d'autoriser 300 docteurs d’enseigner dans les universités faute d'un fondement légal dans la loi de finances. Le Chef du gouvernement a donné ses instructions aux ministres chargés des départements d'où sont venus ces docteurs afin qu'ils prennent en charge leurs salaires jusqu'à la régularisation de leur situation.

    - L’UE consacre 50 millions d’euros à accompagner la couverture médicale obligatoire au Maroc.
    L’Union européenne a consacré la somme de 50 millions d’euros sous forme de don destiné à l’appui de la couverture médicale de base qui comprend la couverture médicale obligatoire, le RAMED et le projet de la couverture médicale universelle.


    *AL KHABAR

    - Benabdellah dénonce certaines décisions du gouvernement. Intervenant lors d’une rencontre, tenue samedi à Kasba Tadla, le SG du PPS a affirmé que certaines décisions gouvernementales sont choquantes et laissent sa formation dans une situation perplexe, mettant l'accent sur la nécessité de préserver les acquis.

    - La Chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca refuse d'accorder la liberté provisoire à l'ancien DG de l'ONDA. La Chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca a rejeté, vendredi soir, la demande de mise en liberté provisoire de l'ancien Directeur général de l’Office national des aéroports (ONDA), Abdelhanine Benallou, et de son directeur de cabinet, Mohamed Amine Barqallil.


    *AL ALAM

    - La Cour des comptes épingle le ministère de la Santé. La Cour des comptes, qui vient de publier son rapport annuel 2012, a dénoncé la mauvaise gestion des produits pharmaceutiques par le ministère de la Santé, l'absence d'une politique pharmaceutique nationale, la fixation de prix excessifs concernant certains médicaments, l'inadéquation des conditions de stockage des médicaments et des produits pharmaceutiques, l'absence d'analyse des échantillons de médicaments par le laboratoire national de contrôle des médicaments et l'existence d'un grand bâtiment non exploité depuis sa construction en 1993, en tant qu'unité de fabrication de médicaments, qui souffre d'une dégradation continue et sert actuellement de décharge pour les produits périmés.

    - L’UGTM mobilise ses bases. Le membre du bureau exécutif de l’UGTM, Mohamed Larbi Kabbaj, a indiqué, dans une déclaration au journal, qu'après l'interdiction de la marche du 23 février, l’Union a décidé de mener une grève nationale au cas où le gouvernement continue de bloquer le dialogue avec les centrales syndicales les plus représentatives et d'exclure les acteurs économiques et sociaux.


    *AL AHDATH AL MAGHRIBIA

    - Le gouvernement rassure les syndicats. Deux semaines après le dépôt d'un mémorandum revendicatif conjoint sur le bureau du Chef du gouvernement, les trois centrales syndicales (CDT, FDT et UMT) ont reçu vendredi dernier une réponse par écrit de la part de Benkirane, leur rassurant que son gouvernement est en train d'étudier les revendications mises en avant dans le mémorandum.

    - USFP : Le courant "Démocratie et ouverture" opte pour l'escalade contre "l'emprise de Lachgar". Intervenant lors d'une rencontre, tenue samedi à Bouznika, le leader du courant, Ahmed Zaidi a affirmé: "nous sommes plus qu'un courant, nous incarnons l'USFP et nous allons le défendre quels que soient les sacrifices".
    HO/OR---TRA/EXP. / OR



    MAP / 24.02.2014 : 03h15

    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 1 | Portail Menara.ma
     
  13. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Rabat, 26 févr. 2014 (MAP)

    Voici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce mercredi 26 février


    *LIBERATION

    - Entre SM le Roi Mohammed VI et François Hollande, le coup de fil des éclaircissements et de l'apaisement. Le ton semble à l'apaisement dans le différend diplomatique qui oppose le Maroc à la France après que le Président français François Hollande a téléphoné à SM le Roi Mohammed VI pour apporter des clarifications dans l'affaire née d'une grosse bourde policière française et qui par la suite, rapidement, et par un concours de circonstances, s'envenima à en devenir une situation incontrôlable.

    - FDT, UMT et CDT posent leurs conditions pour la reprise du dialogue social. La FDT, l'UMT et la CDT se disent prêtes à négocier avec l'Exécutif mais sous conditions. L'union regroupant ces centrales les plus représentatives sollicite l'adoption d'une approche participative dans la préparation de l'ordre du jour et l'élaboration du programme des travaux des prochaines négociations. Elle exige également que ces pourparlers collectifs soient sérieux et responsables et qu'ils se déroulent selon un agenda précis aboutissant à des résultats tangibles à la hauteur des attentes des salariés et contraignants pour tous les partenaires sociaux.


    *L’OPINION

    - L'Istiqlal : ferme condamnation de l’interdiction de la marche de l'UGTM. Le Comité exécutif du parti de l'Istiqlal, qui a tenu lundi sa réunion hebdomadaire ordinaire, a condamné l’interdiction de la marche nationale de l'UGTM qui a été prévue le 23 février, "Interdiction assimilée à une atteinte aux acquis démocratiques de notre pays et qui reflète une mentalité tyrannique n'ayant pas foi en le dialogue et reniant les libertés publiques, ce qui constitue une dangereuse régression des libertés et ternit l'image de notre pays et confirme que l'actuel gouvernement ramène le pays loin en arrière, car après avoir porté atteinte aux droits économiques et sociaux du peuple marocain, voici venu le tour des libertés publiques".

    - Redal épinglée par la Cour des comptes. Un échec de la gestion déléguée dont les populations et l'économie font les frais. Le rapport de la Cour des comptes au titre de l'année 2012, consacré aux dépenses des fonds publics, est un constat de la dilapidation de ces deniers, occasionnée par la mauvaise gouvernance des entités évaluées par cette institution, l'absence de contrôle, l'irresponsabilité des gestionnaires et des comptables, l'incomplétude des contrats et leur inadaptation, les pratiques illégales et par bien d'autres facteurs. Les citations de ces irrégularités souvent très graves et demeurées impunies, prend l'allure d'un véritable réquisitoire de la Cour lorsque la gestion de ces entités est entachée de plusieurs irrégularités comme c'est le cas de la Redal, en charge des services de distribution d'électricité, d'eau potable et d'assainissement liquide au niveau de Rabat, Salé et Témara.


    *AL BAYANE

    - SM le Roi reçoit un appel téléphonique du Président français. Préserver les relations d'exception qui lient le Maroc et la France. Les nuages dans les relations entre Rabat et Paris se sont rapidement dissipés. Et les parties, ayant œuvré et manœuvré pour que des tensions émergent entre les deux alliés, se sont retrouvées dans le mur. Le lundi, SM le Roi Mohammed VI a reçu un appel téléphonique de François Hollande, Président de la République Française, indique un communiqué du Cabinet royal. "Au cours de cet entretien, les deux chefs d’État ont évoqué le contexte actuel des relations maroco-françaises suite aux faits survenus ces derniers jours", précise le communiqué. "A la lumière des clarifications apportées à ce sujet, les deux chefs d’État ont convenu de poursuivre les contacts durant les prochains jours au niveau des deux gouvernements, et d’œuvrer dans l’esprit des relations d’exception qui lient le Maroc et la France", conclut le communiqué.

    - Tournée royale en Afrique : à Abidjan, SM le Roi montre la voie pour une Afrique confiante et décomplexée qui se prend en charge. C'est un message de confiance en faveur d'une Afrique solidaire, décomplexée et libérée de ses pesanteurs que SM le Roi Mohammed VI a lancé, lundi à Abidjan, à l'adresse des acteurs économiques et des forces vives du continent. Devant le forum économique maroco-ivoirien, le Souverain a dressé un diagnostic lucide et réaliste sur les maux de l'Afrique et esquissé une véritable approche des remèdes que tous les acteurs concernés sont en mesures d'y apporter, ensemble, afin d'absorber les déficits et les retards économiques du continent.

    HO/OR---TRA/EXP. - OR/
    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 1 | Portail Menara.ma



    *AUJOURD'HUI LE MAROC

    - Chabat prépare son gouvernement. Le secrétaire général du parti de l'Istiqlal a annoncé que son parti et l’USFP sont en train de préparer conjointement un programme très important pour le prochain gouvernement. Il a également réagi à l'invalidation par le Conseil constitutionnel du siège parlementaire obtenu par son parti à Moulay Yaacoub fin 2013, affirmant que l'Istiqlal regagnera de nouveau ce siège. Pour Chabat, l'Istiqlal infligera une défaite cuisante au PJD, assurant qu'il est le seul parti à savoir gérer la chose publique et défendre l'intérêt du pays.

    - Les administrateurs crient leur ras-le-bol. Une grève pour réclamer, à nouveau, l'équité statutaire et salariale. Les administrateurs sont de nouveau descendus dans la rue et ont mené, mardi, une grève à l'échelon national dont l'objectif essentiel est, selon l'Union nationale des administrateurs marocains (UNAM), d'attirer l'attention sur l'urgence qu'il y a à trouver "une solution à un corps de métier que la présence massive dans toutes les ramifications de la fonction publique et la nature des prestations servies identifient à l'administration".


    *LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

    - Le Maroc partage avec la Côte d'Ivoire son expérience en matière d'habitat social. La volonté permanente de SM le Roi Mohammed VI de promouvoir la Coopération Sud/Sud pour en faire un outil de développement au service des peuples de l’Afrique subsaharienne s’est manifestée, une nouvelle fois mardi, à travers les projets immobiliers lancés à Abidjan par le Souverain, qui était accompagné du Premier Ministre de la République de Côte d’Ivoire, M. Daniel Kablan Duncan et portant sur la construction de plus de 8.000 logements économiques. Expression de la détermination de SM le Roi à faire profiter les pays du Continent africain de l’expérience marocaine, hautement appréciée, en matière de lutte contre l’habitat insalubre, ces projets consistent en la construction de 7.500 logements économiques au quartier Locodjoro (Commune Attécoubé) et de 530 autres unités à la commune de Koumassi.

    - Bouclage imminent de la cession des parts de Vivendi dans Maroc Telecom au groupe Etisalat. Vivendi espère boucler dans les semaines à venir la cession de ses parts dans l'opérateur Maroc Telecom au groupe Etisalat, a déclaré, mardi, son directeur financier Hervé Philippe, cité par Reuters.


    *L’ÉCONOMISTE
    - Zones industrielles : Louafa annonce une réforme pour les lots non valorisés et Elalamy recadre :"le dossier n'est pas à l'ordre du jour". Lundi, le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, invité au Club de l'Economiste, avait annoncé un projet de récupération des lots non valorisés. Près de 13.000 parcelles de plus de 5.000 m2 auraient déjà été identifiées. Questionné sur le climat des affaires, Louafa avait prévenu que l’État sera plus ferme "en mettant en place une nouvelle approche" et, entre autres mesures, procédera à la location de ces lots aux investisseurs sérieux. Contacté pour plus de détails par l’Économiste, le ministre du Commerce et de l'Industrie, Moulay Hafid Elalamy, en déplacement dans le cadre de la tournée royale en Afrique, est surpris par ces informations. Il affirme que "ce dossier n'est pas à l'ordre du jour de son ministère".

    - Médecine légale, le grand dépoussiérage. Vétusté des morgues hospitalières, certificats de complaisance, éparpillement du régime juridique...la médecine légale pâtit à la fois d'un encadrement juridique obsolète et d'un écosystème décadent. Un projet de loi déposé par le ministère de la Justice et des libertés vise toutefois à dépoussiérer cette activité indéboulonnable du fonctionnement judiciaire. Objectif : mise en place d'un Conseil national pour la profession et création d'unités médico-judiciaires dans les hôpitaux.

    HO/OR---TRA/EXP. - OR/
    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 2 | Portail Menara.ma



    *SAHIFAT ANNASS

    - Discours d’Abidjan : nouvelle vision de l'Afrique qui croit en l'Afrique. La visite de SM le Roi Mohammed VI en Côte d'Ivoire et le discours royal prononcé, lundi, à l'occasion de l'ouverture du forum maroco-ivoirien témoignent de l'engagement royal pour la consolidation des relations bilatérales par le biais d'une nouvelle phase de coopération économique. Le Souverain a exposé la nouvelle vision d'une Afrique prometteuse économiquement en appelant au développement de partenariats mutuellement bénéfiques en Afrique.

    - Rapport de la cour des comptes : L’Istiqlal appelle à l'ouverture d'une enquête pour déterminer les responsabilités quant à la fuite des documents secrets. Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion hebdomadaire de son comité exécutif, le parti de l'Istiqlal a appelé à ouvrir une enquête pour dévoiler les conditions et la manière par laquelle des documents secrets ont pu être exfiltrés dans le but de conditionner préalablement l'opinion quant au rapport définitif de la Cour des comptes.


    *RISSALAT AL OUMMA

    - La Cour des comptes a critiqué, dans son rapport annuel 2012, inefficience du recouvrement des amendes, des condamnations pécuniaires, des dépenses et des frais de justice. Le rapport met également l'accent sur l'absence d’harmonisation entre les dispositions du code de recouvrement des créances publiques, du code de la procédure pénale et du code pénal.

    - L’UMT, la CDT et la FDT répondent à Benkirane. Une source syndicale a souligné que les trois centrales ont décidé d'accorder à Benkirane un délai jusqu'à fin mars pour éviter l’escalade.


    *AL ALAM

    - Discours historique de SM le Roi à Abidjan : le Souverain pose les fondements d'une nouvelle vision stratégique du Continent africain. SM le Roi Mohammed VI a appelé, lundi à Abidjan, au développement de partenariats mutuellement bénéfiques en Afrique. "L’Afrique a moins besoin d’assistance et requiert davantage de partenariats mutuellement bénéfiques", a dit le Souverain dans un discours prononcé à l’ouverture du Forum économique maroco-ivoirien. SM le Roi a relevé, dans ce contexte, que plus qu’une aide humanitaire, le continent africain a le plus besoin de projets de développement humain et social.

    - Benkirane répond in extremis au mémorandum conjoint des trois centrales syndicales. Le Chef du gouvernement a adressé aux trois centrales syndicales (FDT, CDT et UMT) une réponse par écrit à leur mémorandum conjoint. Les trois syndicats soulignent, dans un communiqué conjoint, que le gouvernement n'a pas tenu ses promesses.


    *ATTAJDID

    - L’UMT, la CDT et la FDT se félicitent de l'engagement du gouvernement d'examiner leurs revendications. Dans un communiqué conjoint, les trois centrales syndicales ont fait état de l'engagement du gouvernement d'examiner l'ensemble de leurs revendications exprimées dans le document, soulignant qu'elles ont reçu récemment une réponse écrite de la part du Chef du gouvernement à ce propos.

    - Les think tanks les plus influents dans le monde : Le Maroc cinquième au monde arabe. Le Maroc arrive loin derrière l’Égypte, l’Irak, la Jordanie et la Tunisie dans le classement des think tanks les plus influents dans le monde "Global Go-To Think Tanks 2012", élaboré par l’Université de Pennsylvanie.

    HO/OR---TRA/EXP. - OR/
    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 3 | Portail Menara.ma



    *BAYANE AL YAOUM

    - L’UMT, la FDT et la CDT pour un dialogue urgent sur les revendications légitimes de la classe ouvrière. L'UMT, la FDT et la CDT ont insisté sur la nécessité d'ouvrir dans les plus brefs délais un dialogue collectif autour des revendications légitimes contenues dans le mémorandum des trois centrales syndicales adressé au Chef du gouvernement et portant sur la situation sociale de la classe ouvrière marocaine et des salariés.

    - Sbihi : La protection du patrimoine judéo-marocain, un devoir national. La protection du patrimoine judéo-marocain dans toutes ses composantes est un devoir national, a souligné, lundi à Ifrane, le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi. Intervenant lors de la 4éme caravane du patrimoine judéo-marocain, lancée en grande pompe à l’initiative conjointe de l'association Mimouna et l'université Al Akhawayn d'Ifrane, destinée à célébrer le patrimoine judéo-marocain et l'identité plurielle du peuple marocain, M. Sbihi a plaidé pour la valorisation de ce patrimoine et la sensibilisation des générations futures à sa protection à travers l’adhésion du ministère de la culture, les collectivités locales et la société civile.


    *ASSABAH

    - Le gouvernement s’apprête à décompenser le sucre. Le ministre des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Louafa, qui était l’invité au Club de L’Économiste lundi dernier, a indiqué que le gouvernement pourrait appliquer une décompensation partielle du sucre, à l’exception du pain de sucre, dans le cadre de la réforme de la Caisse de compensation.

    - L’Istiqlal accuse Jettou de dépasser ses prérogatives. La direction du parti de l’Istiqlal a tiré aux boulets rouges sur le rapport annuel 2012 de la Cour des comptes, rejetant l’ingérence des magistrats de Jettou dans les choix politiques. Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion de son comité exécutif, le parti de la balance a indiqué que certaines remarques des juges de la Cour des comptes concernant la gestion et les choix politiques des responsables du secteur ne font pas partie des prérogatives de ces magistrats et que, par conséquent, cela ne relève pas de leur sphère de contrôle mais du droit (de regard) exclusif du parlement et de l’ensemble des électeurs.


    *AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

    - Les syndicats réclament un dialogue collectif avec le gouvernement. Dans un communiqué conjoint, l’UMT, la FDT et la CDT ont insisté sur la nécessité d'ouvrir dans les plus brefs délais un dialogue collectif autour des revendications légitimes contenues dans le mémorandum des trois centrales syndicales adressé au Chef du gouvernement et portant sur la situation sociale de la classe ouvrière marocaine et des salariés.

    - Casablanca : Les responsables locaux dépensent 40 millions de dirhams sur les factures d’essence et de téléphone. Selon des documents distribués aux membres du conseil de la ville de Casablanca, les responsables locaux ont dépensé 40 millions de dirhams sur les factures d’essence et de téléphone au titre de l’exercice financier 2012.

    HO/OR---TRA/EXP. - OR/
    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 4 | Portail Menara.ma



    *ASSAHRA AL MAGHRIBIA

    - Les syndicats réclament une revalorisation des salaires et des pensions de retraite. Dans un communiqué conjoint, l’UMT, la CDT et la FDT ont réclamé la revalorisation des salaires et des pensions de retraite, afin de faire face à la cherté de la vie et d’assurer une vie digne à la classe ouvrière.

    - Margallo : Les relations entre le Maroc et l’Espagne traversent actuellement un "très bon moment". Les relations entre le Maroc et l’Espagne traversent actuellement "un très bon moment", a affirmé, lundi soir à Madrid, le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la coopération, M. José Manuel Garcia Margallo. Le Chef de la diplomatie espagnole, qui s’exprimait lors de la présentation du Rapport de l’Institut Royal Elcano intitulé "vers une rénovation stratégique de la politique étrangère espagnole", a salué la qualité de la coopération bilatérale en matière de lutte contre l’immigration illégale et dans d'autres domaines.


    *AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA

    - Crise diplomatique entre le Maroc et la France : Le président français apporte des éclaircissements. SM le Roi Mohammed VI a reçu, lundi, un appel téléphonique du président français François Hollande. "A la lumière des clarifications apportées à ce sujet, les deux chefs d’Etat ont convenu de poursuivre les contacts durant les prochains jours au niveau des deux gouvernements, et d’œuvrer dans l’esprit des relations d’exception qui lient le Maroc et la France", précise un communiqué du Cabinet Royal.

    - Rapport de la Cour des comptes : Le PJD intervient. Le groupe PJD à la Chambre des représentants a soumis 19 questions relatives aux conclusions du rapport annuel 2012 de la Cour des comptes. L’affaire des contrats des vaccins conclus sous l'ère de l'ancienne ministre de la Santé Yasmina Baddou figure parmi les sujets évoqués par le groupe.

    - USFP : Driss Lachgar vire Ahmed Zaïdi de la présidence du groupe parlementaire. Driss Lachgar, premier secrétaire de l'USFP, a démis mardi Ahmed Zaïdi de sa fonction du président du groupe parlementaire du parti. Une décision-sanction contre Zaïdi, un des visages du courant "Démocratie et ouverture" qui s'oppose à la direction actuelle de l'USFP depuis l'élection de Lachgar à la tête du parti. Dans sa réaction, Zaidi a déclaré: "J’ai rien reçu, mais je m’attendais à une telle décision".


    *AL KHABAR

    - Messages royaux en Côte d’Ivoire. SM le Roi Mohammed VI a souligné, à l’ouverture du forum économique ivoiro-marocain, la détermination de Rabat et d’Abidjan à renforcer les relations bilatérales, en imprimant une nouvelle dynamique à leur coopération économique. Le Souverain a également souligné la qualité des relations entre les deux pays et l’importance des liens politiques et économiques entre le Royaume et les pays de l’Afrique centrale et de l’Ouest.

    - Une ligne de crédit de 40 millions de dollars de la BERD au Crédit du Maroc. La Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) a annoncé lundi l'ouverture d'une ligne de crédit de 40 millions de dollars au profit de la banque "Crédit du Maroc" pour soutenir les importateurs et exportateurs du Royaume et financer les transactions internationales. S'inscrivant dans le cadre du Programme d’aide aux échanges commerciaux (PAEC), cet appui permettra à la banque marocaine de faciliter le financement des activités liées au commerce extérieur, souligne la BERD dans un communiqué rendu public.

    HO/OR---TRA/EXP. - OR/
    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 5 | Portail Menara.ma



    *AL MASSAE

    - Le président français François Hollande appelle SM le Roi Mohammed VI pour apaiser la crise entre Rabat et Paris. SM le Roi Mohammed VI a reçu, lundi, un appel téléphonique de François Hollande, Président de la République Française, indique un communiqué du Cabinet Royal. "Au cours de cet entretien, les deux chefs d’Etat ont évoqué le contexte actuel des relations maroco-françaises suite aux faits survenus ces derniers jours", précise le communiqué.

    - Casablanca étouffée par ses déchets. Plusieurs quartiers de la capitale économique ont été envahis, ces derniers jours, par les déchets ménagers. La cause : le vide créé par la fin des contrats de gestion déléguée actuels et le démarrage, le 1er mars prochain, des activités des nouveaux délégataires.


    *AL AHDATH AL MAGHRIBIA

    - SM le Roi : L’Afrique a moins besoin d’assistance, et requiert davantage de partenariats mutuellement bénéfiques. Dans un discours prononcé à l'ouverture du Forum maroco-ivoirien, SM le Roi Mohammed VI a indiqué que l’Afrique "a moins besoin d’assistance, et requiert davantage de partenariats mutuellement bénéfiques. Plus qu’une aide humanitaire, c’est de projets de développement humain et social, dont notre Continent a le plus besoin".

    - La BERD accompagne le développement du Crédit du Maroc. La Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) a annoncé lundi l'ouverture d'une ligne de crédit de 40 millions de dollars au profit de la banque "Crédit du Maroc" pour soutenir les importateurs et exportateurs du Royaume et financer les transactions internationales.


    *AL MOUNAATAF

    - Le discours d’Abidjan, un pacte pour l’Afrique du 21ème siècle. Le texte du discours de SM le Roi Mohammed VI à Abidjan devant les hommes d’affaires ivoiro-marocains, est porteur d’une vision inédite et singulière sur le développement économique de l’Afrique. Tous les attributs d’un discours fondateur sont là. La vision et la perspective, la densité et le concret, la projection et l’opérationnalité stratégique. Dire, aujourd’hui, aux leaders africains que le temps du "tout politique" est révolu et que seules les actions diplomatiques sous-tendues par une véritable approche économique ont une chance de réussir, est une vision à la fois pragmatique et audacieuse.

    - La tournée royale en Afrique, une illustration de l’engagement du Maroc en faveur du développement et de la sécurité du continent (portail ghanéen). La tournée qu’effectue actuellement SM le Roi Mohammed VI en Afrique vient apporter une nouvelle illustration de l’engagement sans faille du Maroc en faveur du développement et de la sécurité du continent, écrit le portail ghanéen "Ghana News". La tournée Royale devra ouvrir de larges perspectives pour renforcer l’engagement du Maroc dans un continent où les opportunités économiques se multiplient, en dépit des défis sécuritaires qui prévalent toujours, indique le portail, estimant que le périple royal envoie un message clair à l’adresse des gouvernements et des peuples africains que le Maroc, qui demeure un partenaire important, est prêt à accompagner les changements survenus sur les champs économique et démographique du continent.

    - Plainte contre le DGST : des sénateurs français demandent aux autorités françaises que des "explications urgentes et précises soient données à cette démarche inadmissible". Des sénateurs français ont demandé, "avec insistance", aux autorités françaises que "des explications urgentes et précises soient données au sujet de la plainte déposée par une association contre le Directeur général de la surveillance du Territoire (DGST)", pour des accusations d'une prétendue "complicité de torture au Maroc". Dans un communiqué, le président du groupe d’amitié France-Maroc au Sénat français Christian Cambon et les membres du bureau dudit groupe ont qualifié "d’inadmissible" cette démarche, soulignant que "cet incident grave et inédit est de nature à porter atteinte au climat de confiance et de respect mutuel entre le Maroc et la France".


    HO/OR---TRA/EXP. - OR/
    MAP / 26.02.2014 : 03h00

    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 6 | Portail Menara.ma
     
  14. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Rabat, 15 mars 2014 (MAP) -
    Voici les principaux titres à la Une
    des quotidiens parus ce samedi 15 mars:


    AL BAYANE

    - Réforme de la justice militaire : les plaintes et propositions émanant du CNDH mises en œuvre. L’État de droit en marche. La décision prise par le Conseil du gouvernement, en adoptant un important projet de loi relatif à la justice militaire, confirme la volonté des pouvoirs publics d’aller plus en avant afin de consolider les mécanismes de la démocratisation et se conformer aux standards de la Constitution et des traités internationaux.

    - Démantèlement d'une cellule terroriste active dans les villes de Laroui, Melilla et Malaga et dirigée par un Espagnol. Les services de sécurité marocains ont réussi, en coordination avec leurs homologues espagnols, à démanteler une cellule terroriste, dirigée par un ressortissant espagnol d'obédience extrémiste, et qui s'activait dans les villes de Laroui, Melilla et Malaga, a annoncé vendredi le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Cette cellule, qui s'adonnait à la falsification de passeports, s'employait à recruter des volontaires pour aller combattre dans de nombreux foyers de tension, a indiqué le ministère, précisant que trois Marocains membres de cette cellule ont été arrêtés dans la ville de Laroui, en concomitance avec l'interpellation, par les services de sécurité espagnols, du cerveau de la cellule ainsi que ses acolytes.


    L'OPINION

    - Rapport 2014 de Reporters sans frontières : "Ennemis d’Internet". Reporters sans frontières (RSF) a rendu public, le 12 mars, à l’occasion de la Journée mondiale contre la censure, son nouveau rapport sur les "Ennemis d’Internet 2014". Le texte pointe du doigt des institutions gouvernementales (et nos les États eux-mêmes) comme ennemis d’Internet. RSF explique dans son rapport que c’est une façon de mettre en évidence la schizophrénie de certains pays lorsqu’il s’agit des libertés en ligne. Le Maroc ne figure pas parmi les pays qui surveillent, censurent, emprisonnent et désinforment par Internet. Par contre, l’Iran, le Soudan, la Syrie, les EAU, l’Arabie saoudite et le Bahreïn ont été cités dans cette catégorie.

    - Le Sénat américain confirme la nomination de Dwight L. Bush Sr en tant qu’ambassadeur US au Maroc. Le Sénat américain a confirmé, jeudi, la nomination de Dwight L. Bush Sr en tant qu'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire des États-Unis d'Amérique au Royaume du Maroc. M. Bush Sr avait été nommé à ce poste en août dernier par le Président Barack Obama. Lors de son audition de confirmation en septembre dernier devant la Commission des Affaires étrangères du Sénat américain, Bush Sr avait souligné l'importance des réformes politiques, économiques et sociales initiées par SM le Roi Mohammed VI pour le développement et la stabilité du Maroc, "le plus ancien pays ami" des États-Unis et allié majeur hors-OTAN de Washington.


    LIBERATION

    - Le gouvernement Benkirane attise les brutalités policières. Coups, blessures, harcèlement verbal ou procédurier, manque de respect etc, les policiers marocains sont accusés de tous les maux. Un constat qui revient souvent dans les rapports des ONG œuvrant dans le domaine des droits de l'Homme. Pis, le gouvernement lui-même, en la personne du ministre de la Justice et des Libertés, reconnait qu'il y a eu effectivement plusieurs cas d'abus de la part des forces de police contre des citoyens. Pourtant, si l'ensemble des acteurs sont unanimes à considérer que la violence policière est une réalité qui persiste, les avis sont partagés sur l'évolution de ces pratiques.

    - La Coalition civile plaide pour une régionalisation démocratique. C'est à partir d’Ouarzazate que la Coalition civile pour une régionalisation démocratique démarre, ce week-end, son processus de plaidoyer. Le thème choisi pour cette première rencontre reste adéquat avec les préoccupations et interrogations de populations locales: "la régionalisation démocratique et la gestion des ressources naturelles...le rôle de l'acteur civil".


    Le MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

    - Fin du jugement des civils devant le tribunal militaire : une nouvelle étape dans la consolidation de l’État de droit. L'adoption du projet de loi N 108-13 relatif à la justice militaire s'inscrit dans le cadre du développement important que connaît le Maroc au niveau des droits humains et de la protection des libertés individuelles et collectives, en consécration de l’État de droit et conformément à la réforme globale du secteur de la justice, dont le lancement a été annoncé par SM le Roi Mohammed VI dans Son discours de mai 2012.

    - Hydrocarbures : il est encore trop tôt pour parler d'exploitation de pétrole au Maroc. Il n'y a pas encore de découverte de pétrole au Maroc, affirme la directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), Amina Benkhadra. Dans un entretien accordé au journal, elle tient à faire le point sur les informations annoncées, il y a quelques jours, par la compagnie anglo-turque d'exploration pétrolière, Genel Energy, faisant état de la présence de pétrole au niveau de la licence "Juby Maritime 1", au large de Tarfaya.


    ASSABAH

    - Chambre des représentants : Mustpaha Mansouri, candidat pour le perchoir. Mustapha Mansouri, ancien ministre mais surtout ancien président de la Chambre, a annoncé officiellement sa candidature à la présidence de la Chambre des représentant. "La majorité soutient ma candidature", a souligné le député-maire d’El Aroui, région de Nador, qui avait présidé la première Chambre de 2007 à 2010 et avait été à la tête du groupe parlementaire RNI de 1998 à 2002.

    - Les boulangers en grève la semaine prochaine. Les patrons des boulangeries ont décidé d’observer une grève la semaine prochaine en signe de protestation contre le refus du gouvernement d’augmenter les prix du pain et de mettre en application le contrat-programme du secteur. La Fédération des boulangers-pâtissiers du Maroc (FBPM) devrait tenir plusieurs réunions avec les patrons des boulangeries et pâtisseries pour déterminer la date et la durée de la grève.


    AL HARAKA

    - La récente tournée Royale en Afrique, porteuse de promesses pour un continent en plein essor (média électronique gabonais). La récente tournée africaine de SM le Roi Mohammed VI, qui a conduit le Souverain tour à tour au Mali, en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Gabon (18 février-8 mars), est porteuse de promesses pour un continent en plein essor, indique le site gabonais Koaci.com. ''Cette nouvelle tournée royale est porteuse de promesses pour un continent en plein essor et fait la démonstration que l'Afrique est en mesure d'apporter et concevoir ses propres solutions aux différentes problématiques de développement'', souligne le média électronique.

    - Le Conseil de gouvernement approuve un accord entre le Maroc et le Gabon relatif à la suppression de visas pour les passeports ordinaires. Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, sous la présidence du Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a adopté le projet de loi 17-14, présenté par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, portant approbation de l'accord, fait à Rabat le 5 septembre 2013, entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement de la République gabonaise, relatif à la suppression de visas pour les passeports ordinaires. Aux termes de cet accord, les citoyens marocains et gabonais sont exonérés de visas d'entrée dans l'un ou l'autre pays, à condition d'être titulaire d'un passeport valide, a indiqué le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, dans un communiqué lu à l'issue du Conseil.


    BAYANE AL YAOUM

    - La Bulgarie pour l'intensification des négociations d'un Accord de libre-échange complet et approfondi avec le Maroc. La Bulgarie soutient l'intensification des négociations d'un Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) avec le Maroc, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre bulgare des affaires étrangères, Kristian Vegenin. "La Bulgarie encourage le renforcement des relations entre le Maroc et l'Union européenne et soutient l'intensification des négociations d'un Accord de libre-échange complet et approfondi avec le Maroc, qui ouvrera de larges horizons pour les deux pays et permettra aux entreprises marocaines et bulgares de promouvoir leur coopération bilatérale", a indiqué Vegenin, lors d’un point de presse tenu conjointement avec son homologue marocain, Salaheddine Mezouar, à l’issue de leurs entretiens.


    AL KHABAR

    - Le gouvernement décide d'interagir rapidement et efficacement avec les propositions du CNDH et de ses délégations régionales. Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi sous la présidence du Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a décidé d'"interagir rapidement" et de "répondre efficacement" aux plaintes et propositions émanant du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et de ses délégations régionales au niveau national, particulièrement celles des provinces du sud du Royaume, à Laayoune, Dakhla et Tan-Tan, indique un communiqué lu par le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

    - Insurrection aux camps de Tindouf. Plus de cinquante personnes, notamment issus de la tribu de Rguibate Ouled Cheikh, ont observé un sit-in devant le siège de la direction du Polisario dans les camps du Tindouf en signe de protestation contre l’arrestation injuste et arbitraire de Mohamed Bernaoui.


    RISSALAT AL OUMMA

    - Club des magistrats du Maroc et Ramid : Tensions à l’horizon. Le Conseil national du Club tiendra, ce samedi à Rabat, une réunion pour se pencher sur les agissements du ministre de la Justice et des libertés, Mustapaha Ramid. Lors de cette réunion, le Club devrait prendre une série de mesures pour répondre à ces agissements dénoncés par ses membres.


    AL ALAM

    - Éducation : L’UNTM s'en prend au gouvernement Benkirane. Dans un communiqué rendu public à l'issue des travaux de son conseil national, la Fédération nationale des fonctionnaires de l'enseignement, affiliée à l’Union marocaine des travailleurs du Maroc (UNTM), bras syndical du PJD, a accusé le gouvernement de contourner la Constitution, de menacer la souveraineté linguistique du Maroc et de marginaliser les partenaires sociaux.


    ASSAHRAE AL MAGHRIBIA

    - SM le Roi Mohammed VI a présidé, vendredi au Palais Royal à Rabat, un Conseil des ministres au cours duquel ont été approuvés un projet de loi et cinq accords internationaux. Lors des travaux de ce Conseil, SM le Roi a également donné Ses Hautes Instructions au ministre des Affaires étrangères et de la coopération, pour la création d'une commission mixte entre le secteur privé et le gouvernement pour le suivi de la bonne mise en œuvre des accords signés, et pour la réalisation des projets de développement économique et social qui ont été lancés au cours de la tournée entreprise par Sa Majesté le Roi dans plusieurs pays africains.

    - Casablanca : les recettes du Conseil de la ville ont atteint 233 MDH en 2013. Selon les documents présentés lors de la session ordinaire du Conseil de la région du Grand Casablanca pour le mois de janvier, les recettes de la ville ont atteint 233 millions de dirhams contre 26 millions de dirhams de dépenses.


    AL AHDATH AL MAGHRIBIA

    - Social : Les syndicats se mobilisent contre Benkirane. L’UMT, la FDT et la CDT multiplient les réunions pour déterminer les formes de protestation contre l’atermoiement du gouvernement à lancer le dialogue social. Après les réunions du lundi et du jeudi derniers, les centrales ont décidé de tenir une troisième réunion lundi pour arrêter les formes de protestation à entreprendre.


    AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIYA

    - Forage au large de Tarfaya : Rencontre à une profondeur de 2.112 mètres d’une colonne d’huile lourde plus complexe à exploiter (ONHYM). Les opérations de forage au large de Tarfaya, au niveau du jurassique supérieur à une profondeur de 2.112 mètres, ont permis de rencontrer une colonne d'huile lourde, un pétrole lourd plus complexe à exploiter que le pétrole léger, a annoncé vendredi l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) dans un communiqué.

    - Dialogue national sur la société civile : Plus de 10.000 associations consultées. Au terme des travaux du dialogue national, la commission nationale du dialogue sur les nouvelles prérogatives constitutionnelles de la société civile a indiqué avoir consulté plus de 10.000 associations œuvrant dans différents domaines. La commission se prépare à organiser les assises finales, la semaine prochaine, avant la présentation de son rapport final au gouvernement.


    AL ASSIMA POST

    - ONHYM : Le Pétrole découvert près de Tarfaya trop lourd et inexploitable. Dans un communiqué rendu public vendredi, l'Office annonce les opérations de forage au large de Tarfaya ont permis de rencontrer une colonne d'huile lourde, un pétrole lourd plus complexe à exploiter que le pétrole léger.

    - Dialogue national sur la société civile : rencontre avec plus 7.000 associations. Le président de la commission nationale du dialogue sur la société civile, Ismaïl El Alaoui, a indiqué que la commission a organisé 18 rencontres régionales dans les différentes régions du Maroc, ce qui a permis de recueillir les avis de plus de 7.000 associations œuvrant dans différents domaines. Et de souligner: "nous nous trompons si nous considérons que nous avons atteint la perfection", allusion faite au travail accompli par la commission.


    SAHIFAT ANNASS

    - Environnement : 70 millions de dirhams pour encourager l’utilisation des sacs en tissu. Le programme national pilote d’appui à la production et la distribution des sacs en tissu, qui avait fait l’objet d’une convention en 2013 entre les ministères de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement et des Affaires générales et de la gouvernance, prévoit la production de trois millions de ce genre de sacs.

    - Droits de l’Homme : 24 associations vont bénéficier de 3,7 millions de dirhams pour la promotion des droits de l'Homme. La délégation interministérielle aux droits de l'Homme va accorder à 24 associations (parmi 170) une aide financière s'élevant à plus de 3,7 millions de dirhams pour la promotion des droits de l'Homme au Maroc.


    AL MASSAE

    - Les secrétaires généraux des partis de la majorité adoptent la nouvelle feuille de route gouvernementale. Des sources ont indiqué que la réunion des secrétaires généraux des partis de la majorité, qui s'est tenue vendredi, a été consacrée principalement à l'adoption des conclusions de la commission quadripartite qui a été créée pour redéfinir les priorités du programme gouvernemental après le retrait du parti de l'Istiqlal et comprendre les proposition du RNI.

    - Le gouvernement décide d'interagir rapidement et efficacement avec les propositions du CNDH et de ses délégations régionales dans les provinces du sud. Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi sous la présidence du Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a décidé d'"interagir rapidement" et de "répondre efficacement" aux plaintes et propositions émises par le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et par ses délégations régionales, notamment celles implantées dans les provinces du sud du Royaume.


    AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

    - Le groupe socialiste à la Chambre des représentants a exhorté Karim Ghellab d’adresser une demande à la Cour des comptes pour élaborer un rapport d'audit sur les comptes spéciaux.

    - Le gouvernement adopte un projet de loi relatif à la justice militaire et décide d'interagir avec les propositions du CNDH. La réforme de la justice militaire, tel que recommandé par le CNDH, introduit des changements profonds visant à promouvoir la justice militaire, en la distinguant du modèle du tribunal d’exception, et de l’inscrire parmi les institutions judiciaires spécialisées, garantes des droits et des libertés, en ce qui concerne la compétence, l’organisation et les procédures, ainsi que la composition de la Cour du tribunal militaire.




    HO/OR - TRA/EXP. - OR/
    MAP / 15.03.2014 : 10h00
    Revue de presse quotidienne / 1 | Portail Menara.ma
     
  15. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113

    Rabat, 22 mars 2014 (MAP) -
    Les activités royales et princières, l'adoption du projet de la charte de la majorité gouvernementale, le Dialogue national sur la société civile et la campagne "Hivers 2014" d'assistance aux personnes âgées sans domicile, focalisent l'attention des quotidiens paraissant ce samedi aux côtés d'autres sujets d'actualité.

    La presse souligne que SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, a procédé, vendredi à la commune urbaine Béni Makada (Préfecture de Tanger-Assilah), à l'inauguration d'une nouvelle mosquée que le Souverain a bien voulu baptiser du nom de l’érudit "Abdellah Guennoun" avant d'y accomplir la prière du vendredi.

    Et d’ajouter que le Souverain a procédé, par la suite, à Tanger, au lancement d'importants projets d’infrastructures qui traduisent la ferme volonté du Souverain de hisser la ville au rang des grandes métropoles internationales. Ainsi, SM le Roi a lancé la réalisation du projet de la corniche des deux caps (1ère tranche), d'un passage inférieur au niveau du boulevard des FAR - Hay Bendibane

    - Béni Makada, d'une trémie à la Place de la Ligue arabe, du projet de la rocade des deux mers (1ère tranche), du projet d'aménagement des boulevards de la ville et de celui relatif à la création d'une rocade de la zone industrielle Mghogha, soulignent les journaux. Mobilisant des investissements prévisionnels de l'ordre de 727 millions de dirhams (MDH), ces projets font partie intégrante du programme Tanger-Métropole, lancé par le Souverain le 26 septembre dernier et destiné à assurer un développement intégré, équilibré et inclusif de la ville du détroit et à en faire une destination de premier plan, précisent les publications .

    Des quotidiens rapportent que SAR la Princesse Lalla Salma, Présidente de la Fondation Lalla Salma - Prévention et traitement des cancers, a présidé, jeudi à Rabat, le Conseil d'Administration de la Fondation Lalla Salma.

    A cette occasion, le Conseil a examiné les comptes de l'année 2013 et les rapports devant être soumis à l'Assemblée générale ordinaire de la Fondation. Selon un communiqué de la Fondation, rendu public à l'issue du Conseil, le bilan de l'année 2013 a été marqué par l'achèvement et l'ouverture au public des deux centres d'oncologie gynéco-mammaire de Rabat et de Casablanca ainsi que l'ouverture de quatre centres de référence de la santé de la reproduction pour le diagnostic des cancers du sein et du col utérin à Hay Mohammadi, Ain Sbaa, Mohammedia et Tanger.

    La Fondation a fait savoir que la réhabilitation globale de l'Institut national d'oncologie, en collaboration avec le CHU de Rabat suit son cours et les travaux se poursuivent conformément au calendrier mis en place, ajoutant qu'il en est de même pour la construction du Centre régional d'oncologie de Meknès dont les travaux sont achevés à 99 pc et dont l'ouverture est prévue en avril 2014.

    Selon la même source, tous les patients atteints de cancers, traités dans les centres d'oncologie publics et titulaires de cartes RAMED ont un accès à 100 pc des médicaments anticancéreux disponibles. Elle note que l'année 2013 a été également marquée par la consolidation de la recherche en cancérologie, avec l'appel à projets de recherche qui a permis de retenir 11 projets qui vont être financés sur 3 ans à partir de 2014.

    D'autre part, les journaux rapportent que la présidence de la coalition de la majorité gouvernementale a annoncé avoir tenu, jeudi, une réunion ordinaire au cours de laquelle il a été procédé à l'adoption du projet d’amendement de la charte de la majorité.

    Au cours de cette rencontre, il a été décidé de parachever l'examen, lors d'une prochaine réunion, du projet de définition des priorités du programme gouvernemental élaboré par la commission chargée par la présidence de la coalition.

    S'agissant du dialogue national sur la société civile, les quotidiens soulignent que la commission nationale en charge de cette question, qui a présenté son rapport général, vendredi à Rabat lors de sa session finale, a recommandé l'adoption d'une Charte nationale de la démocratie participative. Cette charte est considérée comme une innovation réalisable d’un modèle marocain de démocratie participative avec un système dynamique dont les objectifs seraient atteints sur la base d’une coopération constructive pour un développement humain durable, un équilibre entre le référentiel culturel, de la solidarité, de la cohésion et du volontarisme social, selon le rapport général du Dialogue national sur la société civile.

    Des quotidiens s'intéressent à la campagne "Hivers 2014" d'assistance aux personnes âgées sans domicile, lancée en janvier par le ministère de Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social et soulignent que cette initiative a permis de porter assistance à 1.162 individus, dont 76 pc sont des hommes et 23,6 pc des femmes. Selon le bilan de cette première opération, présenté jeudi par la ministre Bassima Hakkaoui, 618 cas ont été admis dans les centres d'assistance sociale, 73 cas dans les centres hospitaliers et 53 autres cas ont rejoint le foyer familial. Cette opération humanitaire a été marquée par "la forte mobilisation des ONG et des citoyens", relèvent les quotidiens. Sur un autre registre, la presse indique que le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Taoufiq a présenté, jeudi à Rabat, devant un parterre de diplomates accrédités au Maroc, cette question, ainsi que les spécificités de l'institution de la Commanderie des Croyants (Imarat Al Mouminine) et les principes régissant la pratique du culte.

    Lors de cette rencontre, organisée par la Fondation diplomatique, M. Taoufiq a relevé qu'au Maroc, le religieux ne peut être séparé de l’État, contrairement aux expériences d'autres pays, ajoutant que le Royaume "a développé les éléments fondateurs de la politique de la chose religieuse et les a adaptés avec ses choix économiques et politiques", notamment dans le domaine des institutions et des droits, sans aucune contradiction avec les principes de l'islam, soulignent les quotidiens. Par ailleurs, la presse reproduit un communiqué à l'occasion de la journée internationale des forêts (21 mars) et rapporte que le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLD) prévoit une accélération soutenue du rythme de reboisement dans le cadre de son prochain programme décennal 2015-2024.

    Côté sport, les journaux s’intéressent notamment à l’assemblée générale extraordinaire (AGE) de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) qui se tiendra le 23 mars prochain au Palais des congrès Mohammed VI à Skhirat, au programme de la 22e journée du championnat national de première division de football et au programme des matches aller des 8es de finale de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), prévus les 22 et 23 mars.

    L'actualité internationale reste dominée par les derniers développements en Égypte, en Syrie et en Irak, la crise du rattachement de la Crimée à la Russie et les récents informations sur la disparition du vol Malaysia Airlines.(MAP).



    BZ---EXP. - BH.
     
  16. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Rabat, 29 mars 2014 (MAP) - Les activités royales, les violations graves des droits des séquestrés de Tindouf et la réunion du Conseil de gouvernement focalisent l'attention des quotidiens paraissant ce samedi aux côtés d'autres sujets d'actualité.

    La presse souligne ainsi que l’approche royale d'un développement humain global et intégré s'est vue une nouvelle fois concrétisée avec le lancement, vendredi à Tanger, par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, de plusieurs projets destinés au renforcement de l'offre médico-sociale au niveau de la capitale du Détroit.

    Le Souverain a ainsi procédé au lancement des travaux de réalisation d'un Centre d'éducation pour personnes autistes, d'un Centre pour personnes en situation de handicap, de trois Centres de santé, d'un Complexe médico-social, ainsi que ceux de réhabilitation de l'Hôpital Mohammed V, précisent les journaux.

    Mobilisant des investissements de l'ordre de 130 millions de dirhams (MDH), ces projets traduisent la ferme volonté de SM le Roi d'inscrire la promotion du secteur de la santé parmi les grands chantiers du pays et sa conviction du fait que le droit d'accès aux services de santé, consacré par la Constitution du Royaume, constitue un des piliers majeurs pour la consolidation de la citoyenneté et pour la réalisation d'un développement humain global et intégré, écrit la presse.

    Au sujet des violations graves des droits des séquestrés de Tindouf, les quotidiens soulignent que la chaîne régionale de Laâyoune a diffusé, au cours de cette semaine, des déclarations et témoignages mettant à nu la situation douloureuse dans les camps de Tindouf, à l’ouest algérien, et les violations graves subies par la population séquestrée.

    La chaîne, qui a pu enregistrer des vidéos sur la vie quotidienne dans ces camps, a présenté les témoignages de civils et militaires dévoilant la persécution, l’exploitation et le harcèlement exercés par le polisario à l’égard de la population, en violation flagrante des droits de l’Homme, relèvent les publications, ajoutant qu'à travers ces témoignages, Laâyoune TV a montré que la population vit sous le joug d'un blocus militaire permanent et de pratiques humiliantes et inhumaines à l’égard des femmes et des enfants, ce qui l’a poussée à enchaîner manifestations et protestations contre les dirigeants du polisario, devant le siège du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) à Rabouni.

    La presse s'est fait l'écho en outre de la réunion jeudi du Conseil de gouvernement, rapportant que le gouvernement qui croit au dialogue refuse la logique du chantage et toute atteinte au pouvoir d'achat des citoyens, en citant le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, M. Mustapha El Khalfi, en réaction à la grève des boulangers, observée mercredi et jeudi.

    Interrogé sur cette grève lors d'un point de presse à l'issue du Conseil de gouvernement, précisent les quotidiens, M. El Khalfi a souligné que le marché n'a pas été affecté par ce mouvement puisque l'approvisionnement du marché par ce produit de première nécessité s'est fait de manière normale, précisant que ce mouvement n’a été suivi que par 14 à 16 pc des professionnels au premier jour et 11 pc le matin du second jour.

    Par ailleurs, la presse rapporte que la France a exprimé, vendredi, ses excuses pour le désagrément occasionné au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération M. Salaheddine Mezouar lors de son transit à l'aéroport Charles de Gaulle, soulignant que tout sera mis en œuvre pour faire respecter, dans les aéroports français, les règles et usages diplomatiques.

    En économie, les publications indiquent que les investisseurs marocains sont de plus en plus nombreux à percer le marché africain ces cinq dernières années. Selon les données provisoires de l’année 2013, les investissements directs marocains en Afrique s’établissent à 1,2 milliard de dirhams et représentent 44,1 pc du total des investissements directs marocains à l’étranger, précisent-ils.

    Côté sport, la presse s’intéresse notamment au Grand prix Hassan II de tennis, prévu du 5 au 13 avril prochain, au programme de la 23e journée du championnat Pro Elite 1 de football et aux Championnats européens du ballon rond.

    L’actualité internationale reste dominée par la nouvelle flambée de violences en Centrafrique, la situation politique en Égypte, les élections municipales en Turquie et la poursuite de la recherche du vol de la Malaysia Airlines disparu depuis le 8 mars dernier.


    - (MAP)- KL---EXP - OE
    MAP/ 29.03.2014 : 07h00
     
  17. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Rabat, 04 avr. 2014 (MAP)
    Voici les principaux titres à la Une
    des quotidiens parus ce vendredi 4 avril 2014


    AUJOURD'HUI LE MAROC:

    - Le Chef de gouvernement invite les syndicats au dialogue le 15 avril : boycotteront-ils Benkirane ? L'UMT, la FDT et la CDT qui organisent une marche nationale ce dimanche ne semblent pas du tout apprécier le contenu d'une lettre qui leur a été adressée les conviant à une réunion le 15 avril. Miloudi Moukahrik, SG de l'UMT, laisse même la porte ouverte devant toutes les éventualités y compris un nouveau boycott de la réunion proposée par l'Exécutif. La réunion annoncée par le Chef de gouvernement devait être consacrée à l'examen des revendications des cinq centrales syndicales, à savoir l'UGTM, l'UNTM, en plus du trio composé par l'UMT, la FDT et la CDT.

    - Élections municipales : l'Istiqlal et l'USFP vers une liste commune. Le membre du parti de l'USFP et cadre de la FDT, Larbi Habchi, a affirmé que les deux partis de l'USFP et de l'Istiqlal envisagent de faire tandem aux municipales. Il n'a en effet pas exclu la possibilité de listes communes aux deux formations politiques aux prochaines consultations. Prétextant du fait que les élections municipales offrent souvent le spectacle de patchworks hétéroclites où il n'est pas rare qu'un candidat de la majorité gouvernementale s'allie à un autre de l'opposition, il a jugé que des listes communes au parti de l'Istiqlal et à l'USFP constitueraient un progrès démocratique par rapport à la pratique constatée jusqu'ici.


    L’ÉCONOMISTE:

    - Le torchon brûle entre Elalamy et le patronat. Entre la CGEM et le ministre de l'Industrie, les hostilités sont désormais ouvertes. La violente charge de Moulay Hafid Elalamy qualifiant publiquement de "liste d'épicerie" l'étude sur la compétitivité, présentée vendredi dernier par le patronat, est un indice de plus des tensions actuelles entre le ministre (ancien patron des patrons) et la CGEM. Du moins, avec ses organes de gouvernance. La Confédération patronale a très mal pris le fait d'avoir été mise à l'écart de l'élaboration du plan d'accélération de la stratégie industrielle présenté mercredi dernier au Souverain.

    - Bourse : les entreprises vont chouchouter les actionnaires. Malgré une nouvelle baisse des profits de la cote, les dividendes, eux, devraient s'inscrire en hausse. Les entreprises qui ont déjà communiqué les leurs verseront au total 19,5 milliards de dirhams, soit un taux de distribution de 95pc. Le résultat net part du groupe cote a affiché, en 2013, une contreperformance de 6,7pc à 25,7 milliards de dirhams. Par catégorie d'entreprises, les moyennes capitalisations se sont montrées les plus dynamiques en 2013. Elles ont amélioré leurs bénéfices de 5pc alors que ceux des "big cap" ont reculé de 2,3pc.


    LIBÉRATION:

    - USFP : unanimité pour parachever la réorganisation du parti. Le premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachgar, a insisté, à l'occasion d'une réunion des membres du bureau politique et du groupe socialiste à la Chambre des représentants qui a eu lieu mercredi dans le cadre d'une journée d'étude au siège du parti à Rabat, sur la nécessité de parachever l'opération de réorganisation du parti qu'il considère comme vitale et primordiale pour faire face aux obstacles, relever les défis et permettre l'exécution de l'une des décisions du IXème congrès national qui a fait en 2013, l'année de reconstruction et de renouvellement des structures de l'USFP.

    - Travail des mineurs et mariage précoce pointés du doigt par l'Unicef. Selon les statistiques relevées dans le dernier rapport de l'Unicef sur la situation des enfants, 8pc des enfants marocains (9pc chez les garçons et 8 pc chez les filles) étaient employés entre 2002 et 2011. Le rapport note aussi que 3pc des filles ont été mariées à 15ans contre 16pc à 18ans. Autres informations, 91pc des enfants (dont 90pc de filles) sont soumis à une discipline imposée par la violence à la maison ou à l'école.


    LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:

    - SM le Roi adresse un discours au 4è Sommet Afrique-UE : la stratégie africaine du Maroc s’appuie sur les vertus de la coopération Sud-Sud et sur l’impératif du développement humain. SM le Roi Mohammed VI a réaffirmé l’engagement du Maroc à continuer à s’investir positivement dans le développement d’un partenariat mutuellement bénéfique entre l’Afrique et l’Europe, soulignant que la promotion volontariste de la coopération interafricaine doit se faire parallèlement avec l’approfondissement des rapports mutuellement bénéfiques de l’Afrique avec notamment l’Union européenne et ses États membres.

    - Protection des droits des enfants : l’Unicef met en exergue les réformes entreprises par le Royaume. Le Maroc a adopté plusieurs conventions et protocoles internationaux et entrepris des réformes importantes dans plusieurs domaines dans le but de protéger et de garantir les droits de l’enfant, a souligné, mercredi à Rabat, la représentante de l’Unicef au Maroc, Regina de Dominicis. Présentant le rapport annuel de l’Unicef sur la situation des enfants à travers le monde, De Dominicis a relevé que le Maroc avait engagé des réformes législatives visant à harmoniser la législation nationale avec les conventions internationales ratifiées et adoptées par le Royaume outre les efforts déployés en matière de santé et d’éducation pour offrir aux enfants un environnement sain où ils peuvent s’épanouir.


    AL BAYANE:

    - Vers le dénouement de l’impasse entre les centrales syndicales et la primature : Une réunion prévue le 15 avril avec le chef du gouvernement. La situation d’impasse qui prévaut depuis quelque temps entre les principales centrales syndicales et la primature pourrait se dissiper dans peu de temps. A en croire les déclarations d’une source proche du chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a décidé de tenir une réunion avec les centrales syndicales. Ordre du jour: examen du mémorandum présenté par l’UMT, la CDT et la FDT et probables réponses favorables aux doléances jugées logiques et réalisables.

    - Le Maroc appelle les Pays-Bas à annuler leur décision unilatérale sur la réduction des allocations familiales. Le Maroc a appelé, lors d’une réunion mercredi à La Haye, les autorités néerlandaises à annuler leur décision unilatérale relative à la réduction des allocations familiales, soulignant la nécessité de préserver les droits acquis des migrants marocains. La rencontre qui a réuni une délégation marocaine conduite par le secrétaire général du ministère de l'Emploi et de la formation professionnelle, Mimoune Bentaleb et des responsables du ministère néerlandais des affaires sociales s’inscrit dans le cadre de la poursuite du dialogue entre les deux pays dans le domaine de la sécurité sociale, suite à la décision de la Hollande de réduire les montants de certaines allocations destinés aux ayants-droit des MRE résidant au Maroc.


    L'OPINION:

    - Les réserves actuelles de change couvrent quatre mois et dix jours d’importations.
    Les réserves de change du Maroc permettent de couvrir 4 mois et 10 jours d’importations, a indiqué, mercredi à Casablanca, le directeur général de l’Office des changes, Jaouad Hamri. "La réserve en devises est une composante essentielle pour le bon fonctionnement de l’économie car elle permet de financer les importations d’énergie, de produits alimentaires, et des biens d’équipements nécessaires à l’investissement, notamment pour un pays comme le Maroc qui a une monnaie convertible", a-t-il souligné lors d’une réunion d’information sur "la nouvelle réglementation des changes: la contribution libératoire".

    - Installation des camps de Tindouf "passible de la Cour pénale internationale". La manière avec laquelle les camps de réfugiés de Tindouf ont été installés il y a environ 40 ans dans le sud-ouest de l’Algérie est passible de la Cour pénale internationale, a estimé Abdelhamid El Ouali, professeur de droit et expert international de la question du Sahara. El Ouali, qui était l’invité du Forum de la MAP, a expliqué que l’aveu même de membres dirigeants du Polisario, ces réfugiés ont été menés de force dans ces camps au début du conflit.


    AL ASSIMA POST:

    - Pays-Bas : 5.000 plaintes contre Wilders après ses propos anti-Marocains. Environ 5.000 plaintes ont été déposées à travers les Pays-Bas contre le député populiste Geert Wilders, qui avait promis en mars de veiller à ce qu'il y ait "moins de Marocains" dans le pays, a indiqué jeudi le parquet. "Ces dernières semaines, des milliers de plaintes ont été déposées à travers le pays contre Geert Wilders", a indiqué le parquet de La Haye dans un communiqué: "jusqu'au mercredi 2 avril compris, cela fait environ 5.000 plaintes".

    - Selon le gouvernement, la marche ouvrière annoncée pour dimanche est politique. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué, jeudi à Rabat, que la manifestation annoncée par trois centrales syndicales, le 6 avril à Casablanca, revêt un "caractère politique". S’exprimant lors d’un point de presse tenu à l’issue du Conseil de gouvernement, M. El Khalfi a affirmé que "les syndicats avaient adressé un mémorandum au gouvernement que l’Exécutif a traité avec transparence et responsabilité".


    BAYANE AL YAOUM:

    - Le plan national d’accélération industrielle 2014-2020 vise la création de 500.000 emplois. Le ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a indiqué lors de la présentation, mercredi à Casablanca, du Programme national d’accélération industrielle (2014-2020), que le Royaume mise sur l’accroissement de la part industrielle dans le PIB de 9 points, passant de 14 pc à 23 pc en 2020.

    - L’UMT réclame l'application de la loi dans les chambres professionnelles. Des syndicalistes de l’UMT ont appelé, lors d’une conférence de presse de la fédération nationale des fonctionnaires des chambres professionnelles tenue jeudi dernier à Rabat, à appliquer la loi dans les chambres professionnelles au lieu de rester objet des caprices des présidents qui agissent comme si le personnel des chambres professionnelles est une propriété privée.


    AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:

    - Déficits immunitaires primitifs : le Maroc enregistre 1.500 nouveaux cas par an. "Les déficits immunitaires primitifs (DIP) touchent 1.500 nouveaux cas par an au Maroc, y compris 104 à Casablanca", a indiqué le Pr Ahmed Aziz Bousfiha. Les DIP, le plus souvent héréditaires affectent le système immunitaire. Les enfants atteints de la maladie souffrent d’infections aiguës et sont très sensibles aux maladies infectieuses. Les DIP regroupent près de 100 maladies héréditaires différentes et peuvent être scindées en quatre groupes : les déficits de l’immunité humorale, les déficits de l’immunité cellulaire, les déficits de l’immunité non spécifique et les déficits immunitaires associés à d’autres affections.


    ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:

    - SM le Roi réaffirme l’engagement du Maroc à continuer à s’investir dans le développement d’un partenariat mutuellement bénéfique Afrique-Europe. SM le Roi Mohammed VI a réaffirmé l’engagement du Maroc à continuer à s’investir positivement dans le développement d’un partenariat mutuellement bénéfique entre l’Afrique et l’Europe, soulignant que la promotion volontariste de la coopération inter-africaine doit se faire parallèlement avec l’approfondissement des rapports mutuellement bénéfiques de l’Afrique avec notamment l’union européenne et ses États membres. "De par son histoire et sa position géographique, le Maroc a, depuis toujours, joué un rôle de trait d’union entre l’Europe voisine et l’Afrique et plaidé, dès la première heure, pour un partenariat novateur, équitable et mutuellement bénéfique entre une Europe unie et une Afrique émergente", a indiqué SM le Roi dans un discours au 4ème sommet Afrique-Union Européenne qui se tient mercredi et jeudi à Bruxelles, et dont lecture a été donnée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar.

    - Dialogue social: Benkirane convie les centrales syndicales. Alors que l’UMT, la FDT et la CDT se mobilisent pour assurer le succès de la marche ouvrière du 6 avril à Casablanca, le gouvernement a convoqué les centrales syndicales à une réunion le 15 avril courant pour examiner le contenu de leur mémorandum adressé au chef du gouvernement en février dernier.


    AL MOUNAATAF:

    - Le Rapport sur la Caisse de compensation, une nouvelle étape dans le renforcement du contrôle de l’action gouvernementale. Le rapport de la Cour des comptes sur la Caisse de compensation, présenté par le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, lors d’une réunion des commissions de justice, de législation et des droits de l’homme, et des finances et du développement économique, "marque le début d’une nouvelle étape dans le renforcement de la mission de contrôle de l’action gouvernementale", a souligné le Bureau de la Chambre des représentants. Dans un communiqué à l’issue de sa réunion hebdomadaire, lundi dernier, le Bureau a relevé que la rencontre desdites commissions marque une étape historique dans le renforcement des missions de contrôle par la Chambre des représentants des dépenses de l’exécutif, conformément aux dispositions de la nouvelle constitution et du règlement intérieur de la Chambre.

    - L’Algérie injecte les pétrodollars pour saboter les réformes réalisées au Maroc en matière des droits de l’Homme. S’exprimant au Forum de la MAP, Abdelhamid El Ouali, professeur de droit et expert international de la question du Sahara, a indiqué que l’Algérie mène une guerre contre le Maroc par des moyens extraordinaires, en exploitant notamment les revenus pétroliers afin de saboter les progrès réalisées au Maroc en matière des droits de l’Homme. Il a également appelé à doter la diplomatie marocaine des moyens qu’ils lui permettent de défendre et faire prévaloir ses points de vue.


    AL ALAM:

    - Des politiciens et des acteurs associatifs : le rapport de la Cour des comptes sur la Caisse de compensation pointe du doigt de graves dysfonctionnements. Mounia Ghallam, membre du Comité exécutif du parti de l'Istiqlal, a indiqué, dans une déclaration au journal, que le rapport de la Cour des comptes a mis à nu l'approche adoptée par le gouvernement, estimant qu'il s'agit d'une approche purement comptable. Le président de la Fédération nationale des associations des consommateurs, Mohamed Benkaddour, a souligné, de son côté, que le rapport s'est arrêté sur plusieurs dysfonctionnements, notamment le fait que les grandes sociétés profitent de la subvention du fioul industriel 2 et les sociétés productrices des boissons gazeuses et des sucreries bénéficient de la subvention du sucre.

    - Zaïdi ne s'oppose pas à une alliance avec l'Istiqlal. Contrairement à certaines allégations, le président du groupe de l’USFP à la Chambre des représentants, Ahmed Zaïdi, a affirmé, dans une déclaration au journal, qu'il ne s'oppose pas à une alliance USFP-Istiqlal.


    AL MASSAE:

    - USFP: la rivalité Lachgar/Zaidi perdure. La journée d'étude initiée par l'USFP, mercredi, a été marquée par de vives discussions entre le premier secrétaire du parti, Driss Lachgar, et le président du groupe USFP à la Chambre des représentants, Ahmed Zaïdi. Ce dernier a rejeté les déclarations de Lachgar selon lesquelles le groupe socialiste serait une institution parmi d'autres du parti et qu'il est censé respecter les décisions et choix du parti. Zaïdi a répliqué "nous ne sommes pas dans une caserne militaire et nous refusons toute alliance qui n'a pas fait l'objet de consultations", affirmant que toute coordination ou alliance relative à l'action au sein du parlement doit faire l'objet de consultations préalables avec le groupe.

    - Ruée des grandes compagnies pétrolières internationales vers l'offshore marocain. Plusieurs grandes compagnies pétrolières internationales sont engagées dans des opérations de forage exploratoire dans l'Offshore du Maroc, encouragées en cela par les études sismiques prometteuses, écrit mercredi le journal électronique britannique "Investors Chronicle". Au moins 10 puits offshores devraient faire l’objet de forage exploratoire cette année, soit deux fois plus que le nombre des opérations effectuées lors de ces 10 dernières années, indique le journal, affirmant que cela témoigne de l’intérêt croissant porté par les groupes pétroliers pour le Maroc.


    SAHIFAT ANNASS:

    - ONDA: des marchés douteux et des dysfonctionnements financiers. Selon un rapport réalisé par le cabinet ACRO, l'Office national des aéroports (ONDA) connait de sérieux dysfonctionnements financiers, alors que ses dettes s'élèvent à plus de 1.5 milliards de dirhams.


    RISSALAT AL OUMMA:

    - Ambassadeur: Les propos du populiste Wilders sont dangereux, mais il ne va pas gagner. Les propos du chef de l'extrême-droite néerlandaise Geert Wilders contre les Marocains "sont dangereux", a affirmé l’ambassadeur du Maroc aux Pays-Bas, Abderrahmen Bellouki, se disant convaincu de la "sagesse" de la majorité des Néerlandais. Les propos de Wilders "sont dangereux, mais il ne va pas gagner (...) parce que je suis profondément convaincu que l'écrasante majorité des Néerlandais sont sages", a souligné M. Bellouki dans un entretien au quotidien néerlandais +De Persdienst+, en réaction aux récentes provocations du leader populiste Geert Wilders à l’égard des Marocains.

    - Casablanca: plus de 10.000 portables saisis par les douaniers. Les éléments de la Douane à Casablanca ont mis en échec, mardi soir, une opération visant à introduire frauduleusement au pays 10.766 téléphones portables en provenance de la Chine. La valeur de la marchandise qui était dissimulée dans un conteneur devant renfermer des produits électroniques déclarés, s'élève à plus de 5 millions de dirhams, indique une source douanière.


    ASSABAH:

    - Benkirane convie au dialogue social, les syndicats optent pour la manifestation. Peu de jours avant la marche ouvrière, prévue dimanche prochain à Casablanca, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a convoqué les centrales syndicales à une séance du dialogue social à la mi-avril. Les syndicats ont acquiescé à cette initiative avec appréhension, jugeant irrévocable l'organisation de cette manifestation. "L'appel a été lancé trop tard", explique Abderrahman Azzouzi, secrétaire général de la FDT.

    - Vers le maintien de Zaidi à la tête du groupe USFP à la Chambre des représentants. Une source de l'USFP indique que les dirigeants du parti de la Rose entendent maintenir Ahmed Zaidi à son poste de président du groupe USFP à la première Chambre durant la session d'avril. Pour éviter toute escalade avec le groupe parlementaire, le Premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachgar, aurait dû plier devant la volonté de la majorité des membres du groupe qui soutiennent Zaidi, selon cette source.


    AL AHDATH AL MAGHRIBIA:

    - Le PPS déterminé à poursuivre son action avec le PJD. Mohammed Nabil Benabdallah, ministre de l'Habitat et de la politique de la ville et secrétaire général du PPS, affirme que les membres de son parti sont unanimes à poursuivre leur coalition avec le PJD. Dans un entretien au journal, Benabdallah a minimisé les objections élevées au sein de son parti, précisant que le PPS n'a aucun projet politique en dehors du gouvernement.

    - Le ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, Mly Hafid El Alamy, a déclaré au journal que 20 milliards de dirhams seraient mobilisés pour financer le nouveau Plan national d'accélération industrielle 2014-2020, tout en aménageant 1.000 ha des terres de l'Etat. El Alamy a ajouté qu'à l'horizon 2020, ce plan pourrait générer la création d'un demi-million d'emplois et l'accroissement de la part industrielle dans le PIB de 9 points, qui va passer de 14 actuellement à 23 pc après sept ans.


    AL KHABAR:

    - Les signes d'une guerre discrète entre Le ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, Mly Hafid El Alamy et la présidente de la CGEM Miriem Bensaleh se sont fait pressentir au cours d'une déclaration de presse donnée mercredi par le ministre à Casablanca en marge de sa présentation du plan national d'accélération industrielle. "Nous voulons des revendications sérieuses et raisonnables. Ce qu'on m'a remis n’a rien de nouveau", a dit El Alamy. En revanche, Mme Bensaleh a démenti l'existence de désaccords entre elle et le ministre.

    - Le Maroc, meilleure destination pour passer sa retraite à l'étranger. Selon le site français VotreArgent.fr, qui a publié le top 10 des meilleures destinations pour passer sa retraite à l'étranger, le Maroc a été classé meilleure destination pour passer sa retraite à l'étranger. Parmi les 25 pays qui intéressent le plus les retraités français, le Royaume a recueilli la meilleure note au classement 2014 des "paradis de retraite à l'étranger", devant la Thaïlande, l'Ile Maurice, la Tunisie et le Portugal.


    ATTAJDID:

    - SM le Roi appelle à combattre les menaces pesant sur la sécurité en Afrique. Dans un discours au 4ème sommet Afrique-Union Européenne, à Bruxelles, SM le Roi Mohammed VI a affirmé que la sécurité et la stabilité constituent une priorité centrale, soulignant que les menaces transnationales qui pèsent sur la paix et la sécurité du Continent sont, partout et ensembles, combattues avec force et vigueur.

    - Le Maroc, 43ème pays disposant des meilleures facilités pour le commerce international. Le Maroc occupe le 43ème rang mondial du classement 2014 de l’Enabling Trade Index, publié par le World Economic Forum. Cet indice compare les performances de 138 pays en fonction notamment de l'accessibilité de l'accès au marché extérieur, l'efficacité de l'administration douanière, l'infrastructure, les transports et l'environnement opérationnel. Au niveau de l'Afrique, le Royaume est 1er suivi de l'Afrique du Sud qui arrive 59ème.


    AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:

    - Le Maroc dépense 30.000DH pour le transfert de chaque migrant africain clandestin dans le cadre du retour volontaire surveillé par le Haut-Commissariat des réfugiés et l'Organisation internationale pour les migrations via leurs bureaux à Rabat, en plus de l'octroi de soutien aux activités de leur réinsertion dans les pays d'origine. Selon des sources informées au ministère de l'Intérieur, plus de 1000 immigrants clandestins attendent leur tour pour bénéficier du programme d'aide au retour volontaire des immigrés.

    - Après une réunion marathonienne ayant duré 8 heures à Rabat, l'USFP n'a pas réussi à élire les organes du groupe USFP à la Chambre des représentants. La décision de maintenir Ahmed Zaidi, Abdelali Damoun et Said Achbaatou, respectivement président du groupe USFP, vice-président de la Chambre des représentants et président de la commission des secteurs productifs, a été ajournée à mardi prochain.


    AL HARAKA:

    - Les adversaires du Maroc tentent de saper le plan d'autonomie des provinces du Sud. Abdelhamid El Ouali, professeur de droit et expert international de la question du Sahara a indiqué qu'à travers l'instrumentalisation des droits de l'Homme, les adversaires du Maroc visent à torpiller la proposition marocaine d’autonomie faite en 2007. El Ouali, qui était jeudi l'invité du Forum de la MAP, a souligné que l’Algérie tente d’instrumentaliser les questions des droits de l’Homme et de l’exploitation des ressources naturelles pour convaincre la communauté internationale.

    - Bakkoury: l'énergie solaire favorise le développement territorial. L’énergie solaire au Maroc "est désormais un secteur techniquement mature qui favorise le développement territorial et local pour les zones d’implantation", en créant un écosystème intégré et global où l'énergie solaire concentrée joue un rôle alternatif aux énergies classiques, a indiqué mercredi à Rabat, le président de l'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN), Mustapha Bakkoury.


    HO/BD/OR---TRA/EXP. / OR/

    MAP / 04.04.2014 : 10h30
    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 1 | Portail Menara.ma
    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 2 | Portail Menara.ma
    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 3 | Portail Menara.ma
    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 4 | Portail Menara.ma
    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 5 | Portail Menara.ma
    Revue de presse quotidienne (RPQ)/ 6 | Portail Menara.ma
     
  18. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113

    Physionomie de la presse quotidienne (RPQ)


    Rabat, 08 déc. 2014 (MAP) - L’activité princière, la question de l’intégrité territoriale du Royaume et le décès du ministre d’État Abdellah Baha, font l'essentiel des sujets traités par la presse nationale paraissant ce lundi. La presse indique que SAR le Prince Moulay Rachid a présidé, samedi au Palais des congrès de Marrakech, un dîner offert par SM le Roi Mohammed VI, à l’occasion de l’ouverture officielle de la 14ème édition du Festival international du film de Marrakech.


    Et de rappeler que la 14ème édition du Festival international du film de Marrakech, placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, s'est ouverte vendredi soir au Palais des congrès de la cité ocre, notant que l'ouverture de cette édition a été marquée par un hommage appuyé rendu à la légende vivante du cinéma égyptien et arabe, Adel Imam.

    S’agissant de la question de l’intégrité territoriale du Royaume, les quotidiens s'arrêtent sur la déclaration du président du Sénat congolais, Léon Kengo Wa Dondo, qui affirmé que la République démocratique du Congo (RDC) "ne changera jamais d'un iota" sa position sur la question de l'intégrité territoriale du Maroc, notant que le Sahara constitue une partie "intégrante et indivisible" du territoire du Royaume.

    Et de préciser que M. Wa Dondo, qui recevait, samedi à Kinshasa, une délégation marocaine présidée par le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration, Mohamed Moubdii, a également souligné que la RDC et le Maroc sont liés par des relations séculaires, profondes et privilégiées.

    "Nous n'oublierons jamais que des Marocains avaient versé leur sang et se sont sacrifiés pour la défense de notre pays, lors des moments les plus difficiles. C'est grâce à ce dévouement que notre pays est actuellement présent avec force sur l'échiquier international", a indiqué le président du Sénat à l'adresse de ses interlocuteurs lors de cette séance à huis-clos, notent les publications.

    Dans le même registre, la presse indique que le président du Sénat polonais, Bogdan Borusewicz, a déclaré que la Pologne "apprécie" le plan d'autonomie du Sahara proposé par le Maroc en vue de trouver une solution définitive à ce conflit.

    La Pologne est également préoccupée par le conflit dans cette région qui dure depuis plus de trois décennies et n'a toujours pas trouvé de solution définitive", a-t-il dit à la veille de sa visite officielle au Maroc (du 8 au 12 décembre) à l'invitation du président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, soulignent les journaux.

    M. Borusewicz a souligné, à ce propos, que la Pologne est prête à accepter toute solution élaborée par les Nations unies et acceptée également par toutes les parties prenantes à ce conflit. "Pour notre part, nous sommes prêts à accepter toute solution, élaborée sous l'égide de l'ONU, qui serait acceptée par toutes les parties prenantes au conflit", a relevé le président du Sénat.

    Le responsable polonais a insisté sur le fait qu'une telle démarche "exige un grand effort et un grand courage de leur part, mais nous sommes convaincus que la perspective d'une solution définitive le mérite", rapportent les quotidiens. Au sujet du décès du ministre d'Etat, M. Abdellah Baha, la presse citant un communiqué ministère de l'Intérieur, indique que le regretté a trouvé la mort dimanche dans un accident ferroviaire, dans la région de Bouznika.

    Le ministère de l'Intérieur a indiqué que "la Gendarmerie royale a ouvert immédiatement une enquête pour déterminer les circonstances exactes de l'accident", soulignent les journaux, précisant que "cette enquête se déroule sous le contrôle du parquet compétent".

    Les publications se font, par ailleurs, l'écho de la réélection jeudi par les pays membres de l'Union pour la Méditerranée (UpM) de M. Fathallah Sijilmassi à la tête du secrétariat général de l'Union pour un mandat de trois ans.

    Côté culturel, les quotidiens réservent une large place à la 14ème édition du Festival international du film de Marrakech ouverte vendredi soir au Palais des congrès de la cité ocre.

    Ils s’intéressent également au premier prix de la 7ème édition du Festival national des jeunes artistes-peintres remporté samedi par l'artiste peintre Mohamed Mehdi Ali Bouha (délégation du ministère de la Jeunesse et des sports de Chichaoua).

    Côté sportif, les quotidiens commentent notamment les résultats des matchs de la 11ème journée du championnat national Pro élite 1 de football et reviennent sur les préparatifs du MAT en prévision de sa participation au Mondialito de football. Dans l'actualité internationale, la presse aborde, entre autres, l’accord passé entre la présidence ukrainienne et les séparatistes prorusses sur l'arrêt total des tirs à partir du 9 décembre, les récents affrontements éclatés en Tchétchénie et les derniers développements de la crise syrienne.





    BZ---EXP.

    MY.



    MAP / 08.12.2014 :06h15

    http://www.menara.ma/fr/2014/12/08/1491944-physionomie-de-la-presse-quotidienne-rpq.html
     
  19. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Revue de presse quotidienne (RPQ)


    Rabat, 09 déc. 2014 (MAP) - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus mardi 09 décembre: *Le Matin du Sahara et du Maghreb.: - SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances au chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, suite au décès du ministre d’Etat Abdellah Baha, dans un accident ferroviaire dimanche près de Bouznika. SM le Roi a souligné que ce décès constitue une grande perte non seulement pour la famille éplorée du défunt, mais également pour le Souverain et le gouvernement du Royaume, eu égard à ses qualités de grand commis de l’État.



    - SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside le Conseil d'administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement. La Fondation reçoit le Certificat du label "Association responsable". Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, a reçu, dimanche à Skhirate, des mains de Nicole Notat, présidente du Cabinet international Vigeo Spécialisé dans l’évaluation de la responsabilité sociale des organisations, le Certificat du label Association Responsable décerné à la Fondation. Le Certificat a été remis à Son Altesse Royale lors de la cérémonie de remise des trophées Lalla Hasnaa Littoral Durable.

    - Syndicats: Une nouvelle scission au sein de la CDT donne naissance à la CGT. La Confédération démocratique du travail (CDT) vient de perdre un pan entier de ses militants. Ce dernier, organisé dans le cadre d'un "courant réformateur" depuis le 17 mai dernier, a annoncé la création d'un nouveau syndicat qui porte le nom de la Confédération générale du travail (CGT). Réunis le 22 novembre dernier à Rabat, les membres dudit courant avaient élu Abdelali Gmira au poste de secrétaire général de la CGT. Le congrès national est prévu avant la fin de l'année, selon le vice-président de la CGT, Mustapha Chtatbi.

    *Aujourd'hui le Maroc.: - Disparition tragique d'Abdellah Baha. "Abdellah Baha incarnait le Parti de la justice et du développement. C'était lui le parti". C'est en ces mots que le ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rabbah, a décrit son collègue au parti et au gouvernement. Baha, le ministre d’État, est décédé dimanche dans un accident tragique. Le défunt a été mortellement percuté par un train près de Bouznika.

    - Environnement: La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement labellisée Responsable. Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement, a reçu, dimanche à Skhirate, des mains de Nicole Notat, Présidente du Cabinet International VIGEO spécialisé dans l'évaluation de la responsabilité sociale des organisations, le certificat du label "Association Responsable" décerné à la Fondation. Le certificat a été remis à Son Altesse Royale lors de la cérémonie de remise des trophées Lalla Hasnaa "Littoral Durable".

    BD---EXP.

    MY DR






    *L’Économiste.: - Contribution libératoire: Les ex-MRE redoutent le piège. Dans le schéma actuel, les anciens MRE rentrés définitivement au Maroc sont censés déclarer leurs avoirs à l'étranger trois mois après leur retour. Sauf que la majorité n'a jamais accompli cette formalité. Certains d'entre eux se demandent s'ils sont ou non concernés par l'amnistie qui arrive à échéance le 31 décembre.

    - Budget: Les amendements phares de la majorité. Les conseillers avaient jusqu'à hier pour déposer les amendements au projet de budget pour 2015. La Commission des finances devra les examiner aujourd'hui après la séance des questions orales. La hantise de Mohamed Boussaid est de voir son projet de budget 2015 rejeté au niveau de la commission des finances et en plénière de la Chambre des conseillers comme l'année dernière. Ce scénario peut se reproduire sachant que le gouvernement y est minoritaire.

    *Al Bayane.: - Décès tragique du ministre d’État Abdellah Baha: Le milieu politique national sous le choc. Le dimanche 7 décembre 2014, vers 20 heures, l'information aussi foudroyante qu'étonnante annonçant son décès effondre toute la classe politique nationale et suscite beaucoup d'émoi.


    - Autonomie au Sahara sous souveraineté marocaine: Une solution révolutionnaire, très avancée. Le Secrétaire exécutif du Forum des présidents des parlements d'Amérique centrale et des Caraïbes (Foprel), Santiago Rivas Leclair, a qualifié la proposition d'autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine, de "solution révolutionnaire et de très avancée" pour un règlement définitif de cette question. Cette proposition "mérite le soutien de mon pays", a-t-il affirmé à la presse en marge de sa participation au 50ème anniversaire de la création parlement latino-américain.

    AQ---EXP. MY DR




    "L'Opinion.: - Droit de grève: Le patronat livre sa copie. Le Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) vient de rendre public son livret "Droit de grève: texte de loi proposé par la CGEM". Élabore par la commission emploi et relations sociales relevant de la CGEM, ce livret a pour objectif de partager avec les différentes parties prenantes sa proposition sur ce texte devant définir les conditions et les modalités d'exercice de ce droit constitutionnel. "A cette fin, la présente loi vise à atteindre un meilleur équilibre dans la relation du travail en établissant les conditions et les modalités de l'exercice de ce droit et de le protéger", souligne-t-on.

    - Décès tragique du ministre d'Etat Abdallah Baha: Le Maroc en émoi. La nouvelle du décès du ministre d’État Abdallah Baha, survenu dimanche en début de soirée près de Bouznika, a suscité une très forte émotion au Maroc. Abdellah Baha était le confident de Abdelilah Benkirane, l'homme de confiance, le conseiller le plus proche, le compagnon de route.

    *Libération.: - Les drapeaux marocains flottent sur les camps de Tindouf. Des manifestants appartenant à la tribu R’Guibatt Labaihatt réitèrent leur attachement à la mère patrie. Les membres de la tribu R’Guibatt Labaihatt, résidant dans les camps de Tindouf, ont repris leur mouvement de protestation en utilisant un nouveau style consistant en des regroupements mobiles spontanés à travers les différents camps. Des sources de l’intérieur des camps ont affirmé à Libération que plus de 600 personnes ont organisé des marches imposantes encadrées par des véhicules tout-terrain et laissé 200 d’entre eux manifester devant le siège du "secrétariat général" du polisario à Rabouni. Les manifestants ont scandé des slogans favorables à la cause nationale tels que "Le Sahara est marocain, marocain, marocain" en brandissant le drapeau marocain.

    - L’énergie solaire rayonne sur le Maroc: Le solaire est à son apogée au Maroc. La preuve par son nouveau plan qui est dans le point de mire, à en croire de hauts responsables étrangers à l’instar de l’ancien mais aussi de l’actuel ambassadeur des États-Unis d’Amérique. En effet, Thomas Riley a estimé que le plan solaire marocain, qui vise une capacité globale de production de 500 mégawatts, est des plus ambitieux. "En toute sincérité, je peux vous dire que le plan marocain d'énergie solaire est l'un des meilleurs au monde". Tels ont été, en fait, les maîtres mots de l’ancien ambassadeur américain au Maroc, dans un entretien à la presse, à l’occasion de la visite de prospection au pays d’une importante délégation commerciale américaine, effectuée du 3 au 6 décembre.


    HO---EXP.

    MY DR





    Al Massae.: - Une source bancaire a affirmé que les banques n'ont pas réexaminé les taux d'intérêt durant les derniers mois et ce, en dépit de la décision de Bank Al-Maghrib de baisser son taux directeur d'un quart de point (de 3 pc à 2,75 pc). La même source a imputé cet état de faits à plusieurs difficultés dont souffrent la majorité des banques, notamment le problème de liquidité.


    - Les participants à la 4ème édition des journées du "Capital Investissement", organisée récemment à Casablanca, ont indiqué que ce genre d'investissement contribue au développement de la croissance, la création de postes d'emploi et le renforcement de la compétitivité des entreprises. Ils ont estimé que cet investissement est appelé à se renforcer et à se développer, à la lumière des réformes économiques engagées par le Maroc, surtout celles relatives à la réforme fiscale et au renforcement de la compétitivité des entreprises.

    *Al Ittihad Al Ichtiraki.: - Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) rend son avis concernant le projet de loi relative à l'exploitation des carrières. Le Conseil a souligné que ce projet de loi représente un grand pas vers une gestion durable et transparente des ressources naturelles du Maroc, notant toutefois que les exploitants pourraient ne pas s'adapter aux dispositions réglementant la période transitoire de deux ans en l'absence de mesures d'accompagnement.

    - La compagnie nationale Royal Air Maroc a transporté en 2014 (exercice novembre 2013 à fin octobre 2014) près de 790.000 passagers sur ses vols intérieurs, soit une hausse de 20 pc par rapport à l’exercice précédent.



    HO---EXP.

    MY DR





    *Assabah.: - Mohamed Abied, secrétaire général de l'Union constitutionnelle, a affirmé qu'en rejetant l'esprit de consensus et de planification en ce qui concerne les lois électorales, le gouvernement cherche une guerre électorale. Selon Abied, la bataille menée par l'opposition concerne les textes électoraux qui vont encadrer les élections prochaines. Ces propos ont été tenus lors de la réunion du conseil national du parti, en fin de semaine.

    - Les dépenses relatives à la subvention du gaz butane entre janvier et septembre derniers se sont accrues de 14 pc par rapport à la même période de l'année écoulée, selon un nouveau rapport de la Caisse de compensation.

    *Al Mounaataf.: - 81.000 élèves n'ont pas réussi à accéder au cycle secondaire collégial à cause de l'abandon scolaire ou du redoublement de l'année, tandis que 30.000 autres quittent annuellement l'école, selon Ilham Krich, présidente du Comité de soutien à la scolarisation des filles rurales, qui a énoncé ces chiffres lors d'un colloque international sur "Droit d’accès à l’éducation et lutte contre l’abandon scolaire", samedi dernier à Rabat.

    - L'ambassadeur du Maroc au Mexique, Abderrahman Leibek, a affirmé, dimanche à Veracruz, que le Royaume ambitionne d’établir des ponts de coopération réels avec l'espace culturel ibéro-américain et de promouvoir les échanges économiques, techniques et culturels entre les deux parties. Leibek intervenait lors d'une réunion entre la troïka ibéro-américaine et les membres observateurs au sein de cet organisme.



    BD---TRA.

    MY DR






    *Bayane Al Yaoum.: - Les sociétés du secteur privé sont appelées à créer plus de 103.000 emplois en 2015, notamment dans l'offshoring, les technologies de la communication, l'industrie de l'automobile et de l'aéronautique, le tourisme et les services, selon une récente étude réalisée par l'Anapec (Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences). - Le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration, Mohamed Moubdi, a révélé que les cadres représentent 65 pc des fonctionnaires au Maroc. Le corps enseignant constitue 50 pc de l'ensemble des effectifs des fonctionnaires dans le Royaume, a-t-il précisé lors des travaux de consolidation du partenariat entre le Royaume et la République démocratique du Congo (RDC), qu'il a présidés avec son homologue congolais, Jean-Claude Kibala, samedi à Kinshasa.

    *Assahra Al Maghribia.: - SAR la Princesse Lalla Hasnaa a présidé, lundi à Rabat, le Conseil d'administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, en présence des membres du Conseil, dont le ministre de l’Énergie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara, et la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc, Meriem Bensalah Chaqroun. Dans son intervention, Son Altesse Royale a rappelé les différents programmes menés par la Fondation et s'est félicitée de leur bon déroulement, ainsi que leur impact en matière de sensibilisation et d'éducation en faveur du développement durable, indique un communiqué de la Fondation.

    - L'économie nationale poursuit le rétablissement des équilibres macroéconomiques. Les exportations se sont accrues, le déficit budgétaire a reculé de 8,3 milliards de dirhams et les secteurs de l'industrie, de l'énergie et des mines ont connu une reprise, selon une note de la direction du Trésor et des Finances extérieures (DTFE), relevant du ministère de l’Économie et des finances.




    BD---TRA.

    MY DR




    MAP / 09.12.2014 : 12h30
    http://www.menara.ma/fr/2014/12/09/1494196-revue-de-presse-quotidienne-rpq-9.html
     
  20. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Physionomie de la presse quotidienne



    Rabat, 10 déc. 2014 (MAP) - Les obsèques de feu Abdellah Baha, ministre d'Etat, la candidature du Maroc à l'organisation de la 22ème conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP22) en 2016 et les dépassements en matière des droits de l'Homme enregistrés dans les régions du sud de l'Algérie, font l'essentiel des sujets traités par la presse nationale paraissant ce mercredi.

    La presse indique que les obsèques de feu Abdellah Baha, ministre d’État, décédé dimanche près de Bouznika dans un accident ferroviaire à l’âge de 60 ans, ont eu lieu mardi au cimetière Chouhada à Rabat, en présence de SAR le Prince Moulay Rachid.

    Et d’ajouter qu’après les prières d'Addohr et du mort à la Mosquée Chouhada, le cortège funèbre s'est dirigé vers le cimetière Chouhada où le défunt a été inhumé, en présence notamment de membres de la famille de feu Abdellah Baha, de conseillers de SM le Roi, du chef du gouvernement, des présidents des deux chambres du Parlement, du chambellan de SM le Roi, des membres du gouvernement, de l’Inspecteur général des FAR, Commandant la zone Sud, du commandant de la Gendarmerie royale, du directeur général de la sûreté nationale, de dirigeants et membres du PJD et de plusieurs personnalités civiles, politiques, associatives et militaires.

    SM le Roi Mohammed VI avait adressé un message de condoléances au Chef du gouvernement dans lequel le Souverain a exprimé à M. Benkirane, et à travers lui, aux membres du gouvernement, Ses sincères condoléances et Ses sentiments de compassion suite à cette perte cruelle, implorant le Tout-Puissant de leur accorder patience et consolation, rappellent les journaux, notant que le Souverain a également adressé un message de condoléances et de compassion à la famille et aux proches de feu Abdellah Baha, implorant le Très-Haut de leur procurer patience et réconfort et de les aider à surmonter cette disparition.

    Au sujet de la candidature du Maroc à l'organisation de la 22ème conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP22) en 2016, les publications soulignent que lors de son intervention devant la réunion de la Conférence ministérielle africaine pour l'environnement (AMCEN), la ministre déléguée chargée de l'Environnement, Hakima El Haite, a présenté les efforts entrepris par le Royaume en matière de lutte contre les changements climatiques, mettant en exergue l'engagement du Royaume dans la transition énergétique et la croissance verte. Selon la ministre, l'organisation par le Maroc de la COP22 serait le couronnement des efforts déployés par le Royaume dans le domaine du développement durable en général et de la lutte contre les changements climatiques en particulier, ajoutent les journaux.

    Et de souligner que l'annonce de la candidature du Maroc a été accueillie favorablement par l'ensemble des pays africains représentés à la 20ème conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques .

    S’agissant des dépassements en matière des droits de l'Homme enregistrés dans les régions du sud de l'Algérie, les quotidiens soulignent qu’Amnesty International a qualifié de "très graves" les dépassements en matière des droits de l'Homme enregistrés dans les régions du sud de l'Algérie, en particulier à Ghardaïa et Touggourt.

    "Ce qui se passe à Ghardaïa, à Touggourt et plus généralement au Sud du pays est très grave et très préoccupant", a assuré la directrice d'Amnesty International-Algérie, Hassina Oussedik, dans une interview publiée mardi par un média local, rapporte la presse, ajoutant qu’Amnesty a relevé "une très forte dégradation de la situation des droits humains" dans cette partie du pays, alors que "des communautés qui vivaient ensemble sont actuellement non seulement divisées mais sont rentrées dans un cercle de violence".

    Par ailleurs, les journaux s’arrêtent sur une étude intitulée "Global Peace Index" (Indice mondial de la Paix) au titre de l'année 2014 du prestigieux think tank américain Institute for Economics and Peace (IEP), qui souligne que le Maroc demeure un havre de stabilité et de paix dans une région en proie aux tumultes et à l'insécurité.

    Les 22 critères rigoureux retenus par l'IEP en matière de paix et de stabilité classent le Royaume en tête des pays du Maghreb (Maroc, Tunisie, Mauritanie, Libye et Algérie) et d'Afrique du nord (Maroc, Algérie, Tunisie, Libye et Égypte), ajoute la presse.

    L'actualité culturelle reste dominée notamment par la 14ème édition du Festival international du film de Marrakech qui se poursuit dans la cité ocre.

    Côté sport, la presse réserve une large place à la Coupe du monde des clubs de football Maroc 2014 (10-20 décembre à Rabat et Marrakech).

    Dans l'actualité internationale, les publications s’intéressent notamment au 35ème sommet des États du Conseil de la coopération du Golfe (CCG), au rapport de la Commission du Renseignement du Sénat US sur les méthodes d'interrogatoire utilisées par l'agence d'espionnage américaine "CIA" contre les accusés du 11 septembre 2001 et aux derniers développements de la crise en Syrie.




    BZ---EXP.

    MY


    MAP / 10.12.2014 : 06h15
    http://www.menara.ma/fr/2014/12/10/1495370-physionomie-de-la-presse-quotidienne-rpq.html
     

Partager cette page