Pilotes RAM : de débrayage en débrayage

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 24 Juillet 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    Alors que l’Association marocaine des pilotes de ligne entame son second mouvement de grève, déclenché mercredi 22 juillet et appelé à durer jusqu’à samedi prochain, la Direction de la Royal Air Maroc est montée au créneau au lendemain de ce nouveau débrayage, pour expliquer ce qui semble échapper à l’opinion nationale, renouveler ses engagements et visiblement remettre les pendules à l’heure.
    Face à la persistance de la grève et aux « aberrations » distillées par les grévistes dans certains médias, le top management de la compagnie nationale aérienne a organisé une rencontre avec la presse dans ses locaux à Casablanca, jeudi 23. Au cours de laquelle, les interlocuteurs se sont longuement exprimés sur les contextes des mouvements de grève des pilotes, qui « tout en pénalisant les passagers ont ciblé une période cruciale (dialogue social, haute saison touristique et retour des MRE) pour le Maroc et pour la compagnie nationale », et sur les revendications qui ont poussé les pilotes à débrayer. Lesquelles revendications portent, essentiellement sur la marocanisation des postes de commandant de bord au sein des filiales du groupe Royal Air Maroc, l’amélioration de la rémunération et les protocoles d’accord.
    Concernant le volet « revendications », et dans un souci d’apaisement, la Direction a déclaré avoir apporté des propositions concrètes aux principales doléances exprimées par les représentants des pilotes.
    A propos de la marocanisation des postes de commandants de bord au sein du Groupe, Mme Rajaa Bensaoud, responsable de la communication, a rappelé qu’elle restait « un objectif permanant de Royal Air Maroc ». Et de souligner que la RAM « a engagé un vaste programme d’investissements au niveau de l’Ecole nationale des pilotes de ligne destinée à augmenter la cadence de formation de pilotes. Ce programme, lancé dans le cadre de la marocanisation, donnera des résultats dans les prochains mois avec la sortie des prochaines promotions et leur recrutement par la RAM en tant qu’officier pilote. Ce qui permettra de promouvoir des pilotes de la compagnie comme commandants de bord au sein du Groupe », ont poursuivi les interlocuteurs précisant qu’aujourd’hui, 200 élèves pilotes sont en formation au sein de l’Ecole.
    Concernant la revendication liée à l’augmentation des salaires, la Direction propose aux pilotes une « amélioration de la rémunération du personnel navigant technique dans le cadre d’un système de fortification des temps de vol qui permet à la fois d’augmenter les salaires et d’améliorer la ponctualité des vols de la compagnie ».
    Enfin, pour ce qui est des protocoles d’accord, les intervenants ont attiré l’attention sur le projet de règlement intérieur élaboré sur la base des protocoles d’accord existants, que l’on a préparés pour examen par les représentants des pilotes, auxquels il a été demandé d’examiner en priorité les chapitres se rapportant aux revendications qu’ils ont exprimées.
    En attendant un dénouement rapide de ce conflit, la Direction dit avoir pris des dispositions nécessaires pour minimiser un tant soi peu les désagréments occasionnés par lesdits mouvements, acheminer le plus grand nombre de passagers et permettre à ces derniers d’entreprendre leur voyage dans de meilleures conditions. « Royal Air Maroc a mis un numéro au niveau de son call center à la disposition des clients pour donner des informations sur les vols avant de monter à l’aéroport, ce qui évite des déplacements inutiles et une saturation des sites d’embarquement », expliquent les responsables. Et d’ajouter que la « compagnie a mobilisé des moyens importants en vue d’assurer l’acheminement de ses passagers. Elle utilise ainsi des avions Royal Air Maroc avec les équipages ne participant pas au mouvement de grève, les avions d’Atlas Blue et de RAM Express. Royal Air Maroc a également procédé à la location d’avions en vue de réaliser les vols programmés».
    Des dispositions qui auraient ainsi permis à la RAM d’assurer 86% des vols durant les jours de grève.







    Source : libe.ma
     

Partager cette page