Pilule et tabac : une liaison dangereuse ?

Discussion dans 'Santé & Beauté' créé par jijirose, 2 Avril 2010.

  1. jijirose

    jijirose this is my life

    J'aime reçus:
    390
    Points:
    83
    L'association pilule et tabac est fortement déconseillée. Or s'il faut choisir, les adolescentes préfèrent abandonner la pilule plutôt que le tabac, ce qui les expose à un risque de grossesse non désirée. Il est donc indispensable de bien évaluer les risques au cas par cas afin de trouver la meilleure solution. En revanche, passé 35 ans, le risque artériel est multiplié par 10 chez les fumeuses sous pilule. Il faudra donc impérativement choisir entre tabac et pilule !

    Attention, artères en danger

    Dès l'âge de 35-40 ans, le risque artériel s'élève chez les femmes qui fument et qui ne sont pas sous contraception orale. Mais si elles fument et qu'en plus elles prennent la pilule, le risque artériel est multiplié par 10 dès 10 cigarettes. Autrement dit, avec ou sans pilule, le tabagisme augmente le risque d'accidents liés aux artères, lequel augmente encore plus avec la pilule.

    Attention à l'excès de cholestérol

    Le tabagisme chez les adolescentes est très fréquent, or c'est aussi l'âge de la première prescription contraceptive. Il est essentiel de dépister à ce moment-là les facteurs de risque aggravant tels que l'hypertension, les antécédents familiaux de maladie coronaire ou l'excès de cholestérol. Globalement, un taux de cholestérol total élevé (supérieur à 2 g/l) doit amener à affiner l'analyse sanguine afin de connaître la valeur du HDL-cholestérol (bon cholestérol). Si celui-ci est trop bas, le choix du type de pilule doit être modifié en privilégiant une pilule contenant un progestatif faiblement dosé au détriment de la classique pilule estroprogestative.


    Le tabac et la pilule augmentent le risque de cancer du col de l'utérus

    Le risque de cancer du col de l'utérus est lié aux papillomavirus, mais deux facteurs renforcent ce risque : le tabac et la pilule (estroprogestative), car tous deux tendent à diminuer les défenses immunitaires. Bonne nouvelle, grâce aux frottis réguliers (tous les deux ans en l'absence d'anomalie), couplés à la vaccination contre les papillomavirus des plus jeunes, nous disposons d'atouts très efficaces pour lutter contre ce cancer.

    Après 35 ans, pilule ou tabac, il faut choisir

    Dans tous les cas, il faut informer sans alerter outre mesure. Car si l'on demande à une adolescente de choisir entre le tabac et la pilule, elle choisit le tabac. Or abandonner la pilule l'expose à un risque d'interruption volontaire de grossesse. Il est donc impératif de bien identifier les facteurs de risque de chaque jeune fumeuse sous pilule. On peut ainsi évaluer plus finement les risques et trouver des arguments constructifs pour une solution valable. Il faut bien comprendre que le tabac est un facteur de risque qui se surajoute aux autres, ces derniers étant plus ou moins nombreux... S'ils sont inexistants par exemple, inutile d'inquiéter inutilement et de prendre le risque d'un abandon de la contraception.

    En revanche, la question est toute différente passé les 35 ans ! Au-delà de cet âge, il faut certainement choisir entre la pilule et le tabac. L'arrêt de la pilule passe alors par la mise en route d'un autre mode de contraception (stérilet, pilule microprogestative, stérilisation)


    source
     

Partager cette page