Piratage : capter les communications mobiles serait devenu un jeu d’enfant

Discussion dans 'High tec' créé par mejihad, 4 Août 2010.

  1. mejihad

    mejihad ... بوكرش و ودادي على

    J'aime reçus:
    230
    Points:
    63
    [​IMG]


    Au cours du DefCon de Las Vegas, l'informaticien Chris Paget a fait la démonstration d’un système d'écoutes téléphoniques des lignes mobiles GSM, accessible à tous et bon marché.


    Chris Paget, un informaticien et spécialiste des mécanismes de sécurité informatique, a présenté officiellement ce week-end au cours du congrès DefCon de Las Vegas un système simple et complet d’écoutes des lignes mobiles permettant d’intercepter et d’enregistrer les communications dans un rayon de quelques dizaines de mètres.
    L’Américain n’a eu qu’à débourser environ 1 500 dollars sur Internet (soit un peu plus de 1 000 euros) pour mettre au point cette antenne de téléphonie mobile spécial “Big Brother”.
    Son dispositif permet d’envoyer un signal GSM imitant celui des relais de télécommunications entraînant une connexion automatique des combinés à ce signal. Le cœur de son système repose sur un ” IMSI Catcher ” (International Mobile Subscriber Identity). Or il est possible, depuis peu, de se procurer très facilement ce module.
    Grâce à ce dispositif, Chris Paget peut alors écouter les appels destinés à des boutiques ou à des banques et apprendre les numéros des cartes de crédit ou des comptes bancaires des personnes qui sont sur ce réseau. Il peut aussi capter les précieuses informations échangées au cours de conversations téléphoniques par des sociétés.
    Selon Chris Paget, son invention ne fonctionne qu’avec le réseau GSM et non avec le réseau 3G qui est plus efficacement protégé. En déchiffrant les codes de sécurité du réseau GSM, l’informaticien a voulu démontrer que ce système a fait son temps et qu’il n’est plus suffisamment protégé.
    Les autorités américaines de la concurrence (FTC - Federal TRade Commission) ont par ailleurs fait part de leurs craintes à l’informaticien devant les risques posés par son dispositif d’écoute de conversations téléphoniques et les lois qu’il pourrait enfreindre.



    source
     

Partager cette page