Plus de 6000 plaintes contre Wilders

Discussion dans 'Info du monde' créé par @@@, 16 Octobre 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]


    Le parquet néerlandais a requis vendredi à Amsterdam la relaxe de Geert Wilders, chef de file du parti d'extrême droite PVV, jugé pour incitation à la haine raciale et à la discrimination envers les musulmans, qu'il avait initialement refusé de poursuivre. "Wilders fait ses déclarations en tant qu'homme politique. Nous pensons que le fait qu'il les a prononcées dans le cadre du débat public les rend non punissables", a déclaré la procureur Birgit van Roessel, dans son réquisitoire.

    Le ministère public néerlandais avait décidé, pour cette même raison, le 30 juin 2008, de ne pas engager de poursuites contre le député à la suite de plaintes déposées contre lui. Mais il y avait été finalement contraint, le 21 janvier 2009, par la cour d'appel d'Amsterdam, saisie par plusieurs plaignants. "La critique (envers une religion, Ndlr) est autorisée tant qu'on n'incite pas à la haine envers ceux qui la pratiquent", a soutenu Mme van Roessel, au cours de la deuxième journée du réquisitoire, entamé mardi.

    Geert Wilders, 47 ans, est poursuivi pour avoir notamment qualifié l'islam de "fasciste", et réclamé l'interdiction de la vente et de la lecture du Coran, comparé au livre "Mein Kampf" d'Adolf Hitler, dans des déclarations faites entre 2006 et 2008, et dans son film anti-islam "Fitna". "Je suis extrêmement content que le parquet ait requis ma relaxe pour toutes les charges", s'est félicité Geert Wilders, à l'issue de l'audience. Son avocat, Bram Moszkowicz, commencera à plaider mardi.



    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...00588-relaxe-requise-contre-geert-wilders.php
     
  2. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Propos racistes envers des Marocains,
    5000 plaintes contre Wilders

    [​IMG]
    Portrait du chef de file de l'extrême droite néerlandaise Geert Wilders,
    pris le 3 juillet 2012 à La Haye | afp


    Environ 5.000 plaintes ont été déposées contre le leader populiste Geert Wilders, suite à ses propos racistes et provocateurs à l’égard des Marocains établis aux Pays-Bas

    Ces dernières semaines, des milliers de Marocains résidant en Hollande mais aussi des Néerlandais se sont rués sur les commissariat de police à travers le royaume batave pour déposer des plaintes contre le chef du parti d’extrême-droite, connu pour son hostilité aux immigrés.

    "Des suites seront données" à ses plaintes mais cela peut prendre "plus de temps que d'habitude en raison de (leur) grand nombre", a précisé le ministère public dans un communiqué.

    Les propos de Wilders sur les Marocains ont suscité un véritable tollé aux Pays Bas. Des membres du gouvernement néerlandais et une bonne partie de la classe politique y compris du propre parti de ce député ont pris leur distance par rapport à ces provocations.

    "Cordon sanitaire"

    Des appels ont également été lancés pour la création d’un "cordon sanitaire" visant à isoler Wilders et son parti sur le plan politique en suspendant toute collaboration avec lui dans les différentes institutions.

    De même, plusieurs députés de ce parti ont présenté leur démission en protestation contre les déclarations de Wilders, dont le parti est en chute libre dans les sondages depuis cette nouvelle provocation.

    Le chef de la diplomatie néerlandaise, Frans Timmermans, avait qualifié de "vindicatifs et ignares" les propos du chef de l'extrême droite, connu pour son hostilité envers les immigrés et l'Islam, exprimant ses regrets face à de telles déclarations.



    MAP / 04.04.2014 : 09h52
    Propos racistes envers des Marocains, 5000 plaintes contre Wilders | Portail Menara.ma
     
  3. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Propos anti-marocains :
    Wilders comparaît pour incitation à la haine

    [​IMG]
    Le député néerlandais Geert Wilders du Parti pour la liberté (PVV) et son avocat Geert-Jan Knoops (d)
    avant le début de l'audience à Schiphol au Pays-Bas, le 18 mars 2016 | afp

    Le député anti-Islam Geert Wilders, accusé d'incitation à la haine, à la discrimination et d'insultes contre les marocains des Pays-Bas, a comparu, vendredi, pour la première fois devant les juges.

    Il s’agit d’une première audience préalable au procès, qui commencera le 31 octobre prochain. Elle est destinée à examiner l'avancée des enquêtes et des procédures. "Vous êtes ici en tant que mis en cause dans une affaire criminelle, il ne vous est pas demandé de vous exprimer ou de répondre à des questions", a prévenu le juge Hendrik Steenhuis, le chef du PVV.

    "La liberté d'expression est un principe fondamental mais non absolu", a souligné pour sa part le représentant du parquet, ajoutant que "le racisme et la haine envers les étrangers est une violation directe des libertés au sein d’une société démocratique".

    Le chef du Parti pour la liberté (PVV/extrême-droite), qui a tenu des propos haineux contre la communauté marocaine établie aux Pays-Bas lors de la campagne électorale pour les Communales de mars 2014, est accusé d'avoir "insulté délibérément un groupe de personnes pour leur race", selon l'acte d'accusation publié dernièrement par les médias locaux. Il est également poursuivi pour complicité et incitation à la haine et à la discrimination contre la communauté marocaine, selon la même source.

    Fin 2014, le parquet néerlandais avait annoncé que le député néerlandais serait jugé pour discrimination et incitation à la haine, suite aux propos haineux qu'il avait tenus quelques mois plutôt contre les Marocains des Pays-Bas, lors de la campagne de son parti pour les élections communales.
    Le parquet a estimé que "les hommes politiques peuvent aller loin dans leurs déclarations, grâce à la liberté d'expression, mais cette liberté s'arrête avec l'interdiction de discriminer".
    Plus de 6.000 plaintes ont été déposées contre Wilders connu pour son hostilité aux migrants et à l'Islam, notamment.

    L’audience se déroule dans le tribunal hautement sécurisé de Schiphol, près d’Amsterdam.




    Menara avec agences / 18.03.2016
    http://www.menara.ma/fr/actualités/...ers-comparaît-pour-incitation-à-la-haine.html
     
  4. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Pays-Bas: un porte-parole du parti de l'extrême-droite
    accusé de détournement de fonds

    Amsterdam, 29 mars 2016 (MAP) - Un porte-parole du parti pour la liberté (PVV/extrême-droite), du populiste Geert Wilders aux Pays-Bas, a été accusé d'avoir détourné quelques 175.000 euros du budget de son parti, rapportent lundi les médias locaux.

    Michael Heemels, ancien chef de la faction du parti dans la province de Limburg et porte-parole de Geert Wilders, a démissionné en février sur fond de ce scandale, révélé par le quotidien NRC.

    Le mis en cause a reconnu avoir commis de "faux pas financiers" à cause de "l'alcool et de la drogue''.

    Le chef du parti, connu pour ses positions hostiles aux migrants et à l’Islam notamment, s’est dit choqué, ajoutant qu’il n’a jamais constaté une dépendance chez son porte-parole ou une éventuelle ''utilisation frauduleuse de l’argent des contribuables''.




    (MAP). YS---BI. TR.

    MAP 29.03.2016 12h20
    http://www.menara.ma/fr/2016/03/29/...e-droite-accusé-de-détournement-de-fonds.html
     
  5. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Monsieur Geert Wilders, chef de ce parti d'extrême-droite s'est dit choqué et n'a jamais constaté une dépendance de son porte-parole mais il ne l'a jamais été quand il prononce ses propos hostiles contre les migrants et son xénophobie envers l'Islam.
     
  6. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Propos anti-Marocains:
    Le tribunal rejette les requêtes de Wilders

    [​IMG]
    Le chef du parti d'extrême-droite néerlandaise (PVV), Geert Wilders | Ph: AFP

    Le tribunal d'Amsterdam a rejeté trois demandes formulées par le chef de file du parti pour la liberté, Geert Wilders lors de la deuxième séance d'audition précédant son procès prévu en octobre.

    La défense du leader populaire a demandé que le procès soit suspendu pour l’ouverture d’une enquête au sujet d'une fuite de certains de ses documents dans la presse. L’avocat de Wilders a exigé également l'exclusion d'une juge et la convocation d'autres témoins.

    Les juges ont estimé que la fuite des documents est un problème de la défense et non pas du tribunal. "Il appartient à la défense elle-même d'enquêter sur la fuite ou d'informer la police", a déclaré le tribunal. Le PVV a exigé également l'exclusion d'une juge qui aurait, selon lui, critiqué auparavant Wilders.

    Le député anti-Islam Geert Wilders, accusé d'incitation à la haine, à la discrimination et d'insultes contre les Marocains des Pays-Bas, a comparu en mars dernier pour la première fois devant les juges.

    Le chef du Parti pour la liberté, qui a tenu des propos haineux contre la communauté marocaine établie aux Pays-Bas lors de la campagne électorale pour les Communales de mars 2014, est accusé d'avoir "insulté délibérément un groupe de personnes pour leur race", selon l'acte d'accusation.

    Il est également poursuivi pour complicité et incitation à la haine et à la discrimination contre la communauté marocaine.

    Le parquet néerlandais a estimé que "les hommes politiques peuvent aller loin dans leurs déclarations, grâce à la liberté d'expression, mais cette liberté s'arrête avec l'interdiction de discriminer".
    Plus de 6.000 plaintes ont été déposées contre Wilders connu pour son hostilité aux migrants et à l'Islam, notamment.






    MAP / . 08.04.2016
    http://www.menara.ma/fr/actualités/...tribunal-rejette-les-requêtes-de-wilders.html
     
  7. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Amende requise contre Geert Wilders
    pour ses propos anti-marocains

    [​IMG]
    Le chef du parti d'extrême-droite néerlandaise (PVV), Geert Wilders | Ph: AFP

    Le ministère public a requis jeudi une amende de 5.000 euros à l'encontre du député néerlandais d'extrême droite Geert Wilders, l'accusant d'avoir insulté les Marocains.

    "Nous demandons au tribunal de condamner M. Wilders pour insulte à un groupe, incitation à la haine et discrimination, et requérons une amende de 5.000 euros", a déclaré le représentant du ministère public, Wouter Bos, s'adressant aux trois juges.

    Il n'a pas demandé la peine maximale de 22.250 euros, estimant qu'il y avait de "pires déclarations imaginables" que celles faites par le député controversé.

    Les commentaires du politicien "étaient insultants envers les Marocains comme groupe de population" et portaient la marque de "sentiments fortement négatifs" contre eux, a dit M. Bos.

    Ni l'élu, qui snobe son procès depuis fin octobre, ni son avocat n'étaient présents lors de la présentation du réquisitoire par le ministère public.

    Ce procès, qui doit se tenir jusqu'au 25 novembre, porte sur ses propos tenus lors d'une soirée après les élections municipales de mars 2014 à La Haye.

    Il avait demandé à ses militants s'ils voulaient "plus ou moins de Marocains dans (leur) ville et aux Pays-Bas".

    Face à une foule scandant "Moins ! Moins ! Moins !", il avait répondu dans un sourire : "Nous allons nous en charger".

    Dans ses déclarations, M. Wilders "a fait une claire distinction entre les Marocains et les autres citoyens néerlandais", a indiqué une autre représentante du ministère public Sabina van der Kallen.

    Le verdict est attendu pour le 9 décembre. Il s'agit du second procès de ce genre pour Geert Wilders. Il avait été relaxé en 2011, le tribunal ayant conclu que ses remarques visaient une religion, et non un groupe spécifique de personnes.




    Menara avec agences
    http://www.menara.ma/fr/actualités/...t-wilders-pour-ses-propos-anti-marocains.html
     
  8. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    """Il avait demandé à ses militants s'ils voulaient "plus ou moins de Marocains dans (leur) ville et aux Pays-Bas".
    Face à une foule scandant "Moins ! Moins ! Moins !", il avait répondu dans un sourire :
    "Nous allons nous en charger"."""



    Cette phrase n'est-elle pas - potentiellement - une incitation au meurtre ?
    Ce raciste devrait encourir une peine de prison et non payer une amende.

     
  9. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Pays-Bas : menacé, le député d'extrême droite Geert Wilders
    renonce à ses apparitions publiques

    [​IMG]
    © Fournis par Francetv info

    Aux Pays-Bas, le député d'extrême droite, Geert Wilders, en pleine campagne pour les législatives, suspend toutes ses activités publiques jusqu'à nouvel ordre. Sa sécurité serait menacée.

    Geert Wilders, le président du Parti pour la liberté (PVV), parti d'extrême droite, a décidé de suspendre ses apparitions publiques. Le député néerlandais l'a annoncé jeudi 23 février, alors qu'il mène campagne pour les élections législatives du 15 mars prochain aux Pays-Bas, et que les sondages donnent son parti à égalité avec le Parti populaire libéral et démocrate (VVD), du Premier ministre. Mais des menaces sérieuses pèseraient sur le candidatanti-islam.

    Menacé par "un groupe criminel marocain"

    "C'est une nouvelle extrêmement inquiétante ! " a twitté Geert Wilders, après son entrevue avec le Premier ministre néerlandais. Mark Rutte lui a annoncé qu'un policier venait d'être arrêté pour "violation de secrets officiels".

    D'après plusieurs médias locaux, cet agent aurait transmis des informations sur le candidat à "un groupe criminel marocain". L'agent n'était pas chargé de la protection rapprochée de Geert Wilders, mais devait sécuriser les lieux avant les apparitions publiques de différents hommes politiques.

    La menace est prise au sérieuse, d'autant plus que le candidat de l'extrême droite a commencé sa campagne dans la banlieue de Rotterdam, il y a quelques jours, en fustigeant, "la racaille marocaine".

    Une volonté d'interdire le Coran et les mosquées

    Les prises de position de Geert Wilders lui valent depuis plusieurs années déjà, une protection policière permanente. Le député de 53 ans est régulièrement menacé de mort, et ses propositions chocs n'arrangent rien. Il promet notamment d'interdire le Coran, de fermer les mosquées et de refuser l'entrée des migrants en provenance de pays musulmans. "Si je ne peux avoir une confiance aveugle dans l'équipe chargée de me protéger, c'est inacceptable" a expliqué le candidat pour justifier l'annulation de ses activités publiques.

    En 2002, l'ancien chef de file de l'extrême droite, Pim Fortuyn, avait été assassiné en pleine rue à Hilversum, juste avant les élections législatives. Deux ans plus tard, à Amsterdam, un extrémiste islamiste abattait Theo Van Gogh, un réalisateur néerlandais très controversé pour ses prises de positions sur l'islam.




    [​IMG] Franceinfo, il y a 2 jours
    https://www.msn.com/fr-fr/actualite...enonce-à-ses-apparitions-publiques/ar-AAngJrq

     

Partager cette page