Plusieurs morts après une explosion à Damas

Discussion dans 'Info du monde' créé par @@@, 3 Décembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]
    L'arrière du bus après l'explosion, le 3 décembre à Damas

    Une explosion d'origine inconnue dans le quartier de Sayyida Zeinab à Damas, qui abrite un haut lieu de pèlerinage chiite, a fait jeudi au moins trois morts. Les autorités assurent que ce n'est «pas un attentat terroriste».

    Bain de sang à Damas : au moins trois personnes ont été tuées dans l'explosion jeudi d'un bus de pèlerins à Damas. Les chaînes locales de télévision, comme al-Jezira, évoquent au moins cinq morts. L'origine de l'explosion reste encore inconnue.

    Ce n'est «pas un acte terroriste», assure le ministre syrien de l'Intérieur, Saïd Sammour. «Le bus iranien est entré (dans la station service) pour faire gonfler un de ses pneus, le pneu a explosé, ce qui a causé la mort de trois personnes», a-t-il expliqué sur les lieux de l'accident. «Après enquête, nous n'avons pas trouvé d'explosif ou de signe d'un acte terroriste.»

    Selon la télévision d'Etat iranienne le bus, venant d'Iran, était vide au moment de l'explosion. Six personnes, dont les deux chauffeurs du bus ainsi que des employés de la station service, ont été tuées selon le correspondant local de la chaîne, qui évoque «une bombe posée sous le bus».


    Bonbonne de gaz parmi les bagages

    Un témoin, interrogé par la télévision libanaise Al-Manar, a toutefois exclu l'hypothèse d'un attentat, estimant que l'explosion aurait pu être causée par une bonbonne de gaz parmi les bagages des passagers.

    L'autocar devait transporter des pèlerins iraniens au mausolée de Sayyida Zeinab, haut lieu de pèlerinage chiite. Sayyida Zeinab est la fille de l'imam Ali, gendre du prophète Mahomet, et la soeur de Hassan et Hussein, tous deux assassinés. Chaque jour, de nombreux pèlerins en provenance d'Iran, d'Irak, du Golfe et du Liban visitent le mausolée.

    En septembre 2008, un attentat à la voiture piégée avait fait 17 morts et 14 blessés non loin de là. Damas avait alors accusé un «terroriste» ayant des liens avec un groupe extrémiste islamiste d'avoir commis une opération suicide. Il s'agissait de l'attaque la plus meurtrière depuis les années 1980, à l'époque où des attentats sanglants étaient commis par les Frères musulmans. C'était également le troisième attentat commis en 2008 à Damas, après celui qui avait tué en août le général Mohamed Sleimane, responsable de la sécurité du Centre d'études et de recherches scientifiques syrien, et celui qui avait entraîné la mort en février d'Imad Moughnieh, un dirigeant du Hezbollah.



    http://www.lefigaro.fr/internationa...03ARTFIG00457-attentat-meurtrier-a-damas-.php

     

Partager cette page