Pour booster le secteur immobilier au Maroc : Une délégation française à Marrakech et

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 14 Décembre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    Pour booster le secteur de l’immobilier au Maroc et découvrir des opportunités d’investissement dans ce secteur, un voyage de presse et d’affaires a été organisé du 9 au 11 décembre au Maroc, au profit d’une vingtaine de journalistes, d’hommes d’affaires et d’élus français. A l’ordre du jour de ce court périple, une série d’activités destinées à promouvoir le secteur et à faire connaître les potentialités que recèlent le Maroc et plus particulièrement la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz dans ce domaine clé de l’économie nationale.
    Dans ce cadre, la délégation française s’est rendue en compagnie des responsables de la Société Al Omrane, des élus locaux, de journalistes marocains et des responsables de la société « Maroc chez vous », initiatrice de ce voyage, à la ville nouvelle de Tamansourt, où les membres de la délégation ont pu effectuer une tournée pour s’enquérir de l’état d’avancement de nombre de projets résidentiels.
    Située à 7 km de Marrakech, la ville de Tamansourt a été lancée par le Souverain le 21 décembre 2004 dans le cadre de la politique des villes nouvelles adoptée par le Royaume. Cette nouvelle cité est d’une superficie de 1.200 ha et avec un budget d’investissement à terme de 24,5 milliards de DH dans le but d’accueillir 300.000 habitants.
    D’une capacité de 58.000 logements, cette ville nouvelle devra connaître une extension sur 730 ha avec une zone offshore, une zone d’habitat économique pour faire face à la forte demande et un parc industriel ainsi qu’un quartier résidentiel, pour satisfaire les besoins exprimés et offrir des îlots de partenariat aux investisseurs privés nationaux et étrangers.
    Autre activité marquante lors de ce voyage organisé, en partenariat avec la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, Al-Omrane Tamansourt, le Groupement d’intérêt économique (GIE) de Tamansourt et le Forum d’échanges, de promotion et d’investissement pour le Maroc (FEPIM), est la table ronde initiée sous le signe « La politique des villes nouvelles ». Prenant la parole, le sénateur de la Loire, Michel Thiolliere et maire honoraire de Saint- Etienne, a fait savoir que la création de nouvelles villes figure actuellement parmi les grandes préoccupations des acteurs politiques, rappelant que l’essentiel dans la création d’une ville nouvelle serait de penser comment on peut mettre en pratique les principes du co- développement.
    M. Thiolliere en grand connaisseur du sujet a évoqué certains risques que peuvent présenter, entre autres, la proximité de Tamansourt par rapport à Marrakech ou encore la précipitation en matière de réalisation, estimant nécessaire pour la partie marocaine de tirer profit des échecs et des succès des expériences étrangères de manière à pouvoir mettre en place une ville homogène, réunissant toutes les conditions de vie et de travail.
    Le président directeur général d’Al Omrane Marrakech, M. Khatib El Hebil, s’est largement exprimé sur le concept de ville nouvelle, estimant que celle-ci est communément définie comme une ville qui naît avant tout d’une volonté politique et qui se construit généralement aux périphéries d’une grande agglomération pour répondre à un impératif majeur de désengorgement urbain.
    “Au-delà de la problématique du décongestionnement de la ville de Marrakech et de la sauvegarde de sa vocation touristique et historique, pierre angulaire, de l’amorce de ce grand projet, il s’agissait davantage de penser, à l’heure même où cette ville connaissait un essor immobilier sans précédent, à pouvoir présenter une offre d’habitat alternative et plurielle alliant mixité sociale et amélioration du cadre de vie de la population”, a dit M. Lahbil.
    Aussi, la société Al Omrane Marrakech a-t-elle voulu créer une ville verte à l’échelle humaine et plurifonctionnelle, a-t-il expliqué, relevant que sur 1.200 ha de surface totale de cette ville, 200 ha ont été consacrés aux plantes avec parcs, oliveraies et palmeraies.
    Le maire de Villefontaine, Raymond Feyssaguet, a mis l’accent, quant à lui, sur l’expérience de la France en matière de nouvelles villes, notamment à un moment où il fallait apporter des solutions concrètes à nombre de problèmes liés, entre autres, à la gestion de la croissance désordonnée des grandes villes, au développement anarchique et au déficit en logement.
    Le déplacement de la délégation française à Marrakech, a pour objectif la présentation de la 2ème édition du Salon de l’immobilier marocain en Europe (SIMME) de Lyon qui aura lieu du 2 au 5 avril 2010 et la 1ère édition du SIMME de Montpellier, prévue du 9 au 11 avril 2010.
    C’est dans ce contexte que la ville nouvelle de Tamansourt et la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz seront mises à l’honneur lors des deux Salons, notamment avec une programmation culturelle riche et éclectique à même de mettre en lumière la diversité et l’originalité du Maroc, a fait savoir Abdellatif Essadki, directeur de “Maroc chez vous”, initiateur de ces deux Salons.
    M. Essadki n’a pas manqué de se féliciter de l’organisation de ce voyage d’affaires et de presse, notant qu’il s’agit d’un moment important qui confirme encore une fois la qualité des relations entre le Maroc et la France.








    Source : libe.ma

     

Partager cette page